Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Oxymétrie de pouls en Covid-19 : un moyen simple pour surveiller la maladie !

Encore appelée saturométrie, l’oxymétrie de pouls est une méthode qui implique le déchiffrage de 2 données : la saturation d’oxygène dans le sang et le pouls. Cette technique repose entièrement sur l’usage d’un appareil appelé oxymètre de pouls.

Mais, comment fonctionne l’oxymètre de pouls ? Et à quoi sert l’oxymétrie en cas de Covid-19 ? Réponses dans les lignes qui suivent.

Pourquoi l’oxymétrie est-elle utilisée en cas de Covid-19 ?

Dans un premier temps, l’oxymétrie est utilisée dans le cadre de la prévention de la Covid-19. En surveillant sa fréquence cardiaque dont la baisse indique une potentielle contamination au coronavirus, tout individu peut savoir s’il est effectivement infecté ou pas. En effet, l’oxymètre est bon marché et facile à utiliser.

Grâce à l’oxymétrie, il est facile de surveiller l’état d’un patient atteint de la Covid-19. En fait, la variation de la fréquence cardiaque, du pouls et de l’oxygénation du sang sont des indices cruciaux permettant de déterminer l’amélioration ou l’aggravation de l’état d’un malade du Covid-19. En pratique, l’oxymétrie permet d’anticiper la dégradation de l’état d’un patient souvent précédé par le ralentissement du pouls, la baisse de la fréquence et la diminution du taux d’oxygène dans le sang.

Le fonctionnement de l’oxymètre de pouls

Doté d’un capteur généralement placé autour de l’index du patient, cet appareil permet de détecter une infection au Covid-19. En effet, il existe deux types d’oxymètres de pouls : l’oxymètre non déporté et l’oxymètre déporté.

Oxymètre de pouls – © Crédit : informationhospitaliere.com
Oxymètre de pouls – © Crédit : informationhospitaliere.com

Si le second est généralement utilisé par les professionnels, le premier est d’usage général. Fonctionnant selon le principe de l’arborescence, cet appareil fait usage de deux lumières différentes (l’une rouge et l’autre infrarouge). En fait, il confronte les deux lumières pour formuler un diagnostic.

En principe, le capteur logé à l’intérieur de l’appareil permet de quantifier la lumière ayant traversé les vaisseaux sanguins et les tissus du patient. Suivant la loi de Beer-Lambert, il détermine l’état du patient en déterminant l’oxygénation du sang sur la base de la quantité de lumière absorbée par l’hémoglobine. Par ailleurs, l’oxymètre permet de connaître la fréquence cardiaque du patient.

Vous aimerez aussi :

Related Articles