Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Oxyures chez l’adulte : quels traitements contre ?

L’oxyurose est une maladie parasitaire intestinale généralement fréquente chez les enfants. La pathologie étant très contagieuse, aussi bien les enfants que les adultes y sont exposés. Pour cause, l’enfant contaminé est susceptible de transmettre l’agent bactérien à son entourage familial, ses parents y compris. L’élément responsable de cette pathologie n’est rien d’autre que l’oxyure, un parasite très résistant pouvant survivre longtemps à l’extérieur. La phase d’invasion de la pathologie est généralement silencieuse et les symptômes ne se manifestent qu’à l’âge adulte des oxyures. Quand bien même l’oxyurose semble bénigne, des complications peuvent toutefois survenir si cette dernière n’est pas traitée le plus tôt. Zoom sur les traitements contre les oxyures chez l’adulte.

Un traitement médicamenteux antiparasitaire pour contrer les oxyures chez l’adulte

La prise en charge de l’oxyurose chez l’adulte est généralement basée sur une approche médicamenteuse. Des médicaments antiparasitaires sont essentiellement utilisés. Le traitement médicamenteux consiste en la prise unique d’un de ces médicaments particulièrement conçus pour lutter contre les oxyures.

Il est renouvelé le plus souvent, deux ou trois semaines après la première prise conformément au cycle de vie des oxyures dans l’organisme. Les médicaments les plus recommandés sont entre autres l’albendazole et les imidazoles. Si l’utilisation de l’albendazole pour contrer les oxyures chez l’adulte est très efficace, le recours des imidazoles l’est encore plus.

En effet, même si la molécule est bien tolérée de tous en général, l’albendazole n’est pas efficace à 100 % pour traiter les oxyures. Cependant, les imidazoles agissent aussi bien sur les œufs que sur les oxyures adultes ; de quoi nettoyer complètement l’organisme infesté par les oxyures. Leur action est dès lors plus importante que celui de l’albendazole.

Du fait de leurs compositions, la prise de ces deux médicaments anti parasitaires peut induire des effets secondaires chez l’adulte. Ainsi, ce dernier peut être sujet à des maux de tête, des vertiges, une douleur abdominale, une nausée… Il faut toutefois noter que l’approche médicamenteuse concerne non seulement l’adulte, mais aussi son entourage très proche à cause du risque de contagion très élevé.

Seulement, le traitement médicamenteux n’est pas recommandé aux femmes enceintes ainsi qu’à celles allaitantes. Des conséquences peuvent être constatées aussi bien sur la mère que sur son enfant. C’est généralement le cas quand le mal est traité avec l’albendazole.

Enfin, il est important de savoir que l’action des médicaments ne se limite malheureusement qu’à la destruction des oxyures dans l’organisme. En effet, ceux-ci ne peuvent pas empêcher ni une éventuelle auto-infection chez le patient ni des cas de réinfections. Ainsi, le plus judicieux serait de toujours renouveler la prise du médicament au plus tard trois semaines après la première prise.

Les moyens naturels pour limiter les oxyuroses chez l’adulte

Maux intestinaux

Outre les actions préventives et le traitement médicamenteux contre les oxyures chez l’adulte, le recours à une approche naturelle s’avère être une option de choix.

Surveiller son alimentation et préférer une micro nutrition

Contrôler son alimentation peut être très efficace pour limiter les oxyures dans l’organisme. En effet, ceux-ci se logent dans l’intestin grêle du patient et se nourrissent de débris de muqueux ainsi que des résidus alimentaires. Un moyen de freiner leur survie est de bien veiller à l’alimentation. Ainsi, il faudra limiter le sucre dans vos menus journaliers. Les féculents à index glycémique élevée devront également être évités.

Par ailleurs, la micronutrition sera d’un grand atout dans le traitement de l’oxyurose chez l’adulte en particulier lorsqu’elle est complémentaire au traitement médicamenteux. Pour cause, elle va permettre la restauration des déplétions dues à la présence des oxyures. Pensez donc à incorporer dans vos menus du fer, du zinc, du cuivre.

Faire recours aux probiotiques

Les probiotiques sont très recommandés pour un traitement naturel des oxyures chez l’adulte. En effet, ils sont dotés de propriétés prophylactiques, idéales pour traiter les oxyures. Leurs actions sont telles qu’ils favorisent le renforcement de la barrière intestinale et une augmentation des bactéries intestinales bénéfiques contribuant ainsi à inhiber les oxyures dans l’intestin grêle.

Par ailleurs, les probiotiques ont une action larvicide sur les larves d’oxyures. De quoi éliminer toutes les larves du parasite dans l’organisme en vue d’éviter toute autre prolifération. En effet, ils contribuent à la production des substances antimicrobiennes, lesquelles sont sécrétées par les bactéries intestinales bénéfiques.

Se tourner vers la phytothérapie

Il s’agit d’un traitement très efficace et très recommandé en cas d’oxyurose. De nombreuses plantes sont en effet dotées de multiples propriétés idéales pour conter les parasites notamment des oxyures. Les plantes les plus utilisées sont notamment l’ail, les graines de courge, le gingembre et le curcuma.

L’ail

L’ail est un vermifuge naturel très sollicité. Sa substance active est très reconnue pour son action antiparasitaire. En cas d’oxyurose chez l’adulte, ce dernier peut éradiquer les oxyures à l’aide de la consommation de l’ail. Il aura le choix entre l’ail frais, l’infusion de gousses d’ail, une macération ou des gélules d’ail en poudre.

Les graines de courge

Les graines de courge sont très riches en substances bioactives. Elles sont de ce fait dotées de pouvoirs anthelminthiques et peuvent être efficaces pour traiter naturellement les oxyures chez l’adulte.

Concernant l’utilisation, elles peuvent être consommées toutes crues ou sous forme d’infusion. Une prise de trois tasses de cette infusion le jour sur trois jours environ est généralement suffisante.

Le gingembre et le curcuma

Ces deux plantes contiennent de très nombreuses substances actives capables de traiter efficacement les oxyures chez l’adulte. Les rhizomes présents dans le gingembre et le curcuma ont des effets anthelminthiques idéaux dans le traitement des oxyures. Le traitement à base d’infusion est le plus recommandé.

S’orienter vers une aromathérapie

Une autre approche naturelle curative des oxyures chez l’adulte est l’utilisation des huiles essentielles à travers l’aromathérapie. C’est un moyen tout aussi efficace que reconnu pour traiter l’oxyurose. Les huiles essentielles les plus sollicitées dans l’aromathérapie pour l’oxyurose sont entre autres l’huile essentielle de cannelle et l’huile essentielle de Tea Tree.

Elles doivent cependant être utilisées suivant une posologie adaptée et avec précautions. Un avis médical est par ailleurs important avant toute utilisation. L’utilisation des huiles essentielles est de même déconseillée chez les femmes enceintes et allaitantes.

Vous aimerez aussi :

Related Articles