Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Palpitations du cœur : symptômes, traitements et préventions

Les palpitations du cœur interviennent à cause d’une accélération ou d’une décélération de la fréquence cardiaque. Elles peuvent être ressenties comme des palpitations dans la poitrine ou un battement de cœur supplémentaire, et elles peuvent survenir agressivement ou de manière progressive. Les palpitations cardiaques peuvent survenir à tout âge, mais elles sont plus ressenties chez les jeunes adultes et peuvent être source d’anxiété et de détresse. Lorsque ces palpitations provoquent une douleur ou une gêne thoracique, il est important de consulter immédiatement un médecin. Découvrez dans cet article les symptômes, les causes, les traitements et les méthodes de préventions des palpitations du cœur.

Symptômes de la palpitation du cœur

La palpitation cardiaque, encore appelée arythmie, est une affection courante qui peut être causée par un grand nombre de facteurs. Il est important de comprendre les signes des palpitations du cœur, afin de pouvoir agir rapidement s’ils s’aggravent ou s’intensifient.

Le symptôme le plus courant des palpitations cardiaques est l’irrégularité du rythme cardiaque. Celui-ci peut être trop rapide, trop lent ou irrégulièrement rapide.

Une personne qui en souffre peut également sentir son cœur palpiter dans sa poitrine ou avoir l’impression qu’il manque complètement un battement. Elle peut également ressentir d’autres symptômes tels que :

  • Une sensation d’accélération ou de battement dans la poitrine appelée bruits cardiaques supplémentaires ;
  • Une augmentation de la fréquence cardiaque qui ne disparaît pas après l’exercice ;
  • Une fatigue et une grande lassitude ;
  • Des vertiges ou étourdissements.

En outre, la personne atteinte de palpitations du cœur peut ressentir un essoufflement, une douleur à la poitrine ou une douleur dans les bras et les épaules. Elle peut aussi ressentir une transpiration ou sensation de moiteur et peut avoir des évanouissements.

Les palpitations cardiaques peuvent également être des signes des crises de panique, de sevrage de la caféine ou de la nicotine, d’anémie, de problèmes thyroïdiens et d’autres affections. Elles peuvent aussi survenir lorsque la personne atteinte est déshydratée ou que son taux de sucre dans le sang est faible.

Par ailleurs, lorsque le cœur de la personne bat trop vite ou trop lentement, cela peut entraîner des problèmes de circulation sanguine dans l’organisme. Une perturbation trop longue de la circulation sanguine peut alors entraîner de graves problèmes de santé. On peut donc faire face à un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque.

Causes de la palpitation du cœur

Les palpitations cardiaques peuvent s’appliquer à une sensation de battement, et leur intensité peut varier (de légère à grave). Elles peuvent également être inconfortables, voire terrifiantes, pour certaines personnes, et être le signe d’une situation de santé plus grave.

Les causes de ces palpitations peuvent être à la fois physiques et psychologiques. Parmi les causes physiques figurent :

  • Les arythmies cardiaques ou activités électriques anormales du cœur ;
  • Les souffles cardiaques ;
  • La grossesse ;
  • Les allergies ou intolérances alimentaires.

L’excitation et la déshydratation, tout comme certaines maladies et infections (pneumonie, l’hyperthyroïdie et l’hypoglycémie) peuvent aussi entraîner des palpitations cardiaques.

Toujours sur le plan physique, il faut savoir que les palpitations du cœur peuvent aussi être causées par des maladies cardiaques (telle qu’une maladie coronarienne ou une insuffisance cardiaque) et par l’exercice physique ou le surmenage. D’autres causes sont l’hypotension artérielle ou un changement rapide de la température corporelle. Il y a également des déséquilibres électrolytiques, une carence en magnésium ou des brûlures d’estomac causées par une indigestion ou un reflux acide.

Pour ce qui est des causes psychologiques des palpitations cardiaques, on retrouve le plus souvent le stress, l’anxiété, la peur et l’inquiétude. Ces derniers peuvent entraîner un rythme cardiaque anormalement élevé.

Certains autres facteurs externes ou internes peuvent causer des palpitations du cœur.

L’alcool

L’alcool est une cause fréquente de palpitations cardiaques. Sa consommation affecte en effet la fréquence et le rythme cardiaque. Le cœur peut battre plus vite que la normale ou de façon irrégulière, pendant une courte période après que la personne a bu. Cela est dû au fait que l’alcool agit sur le système nerveux central, en ralentissant certaines parties du cerveau et en accélérant d’autres.

Comme ces changements sont temporaires et qu’ils disparaissent généralement après la digestion complète de l’alcool, ils ne sont pas considérés comme dangereux. Cependant, s’ils se poursuivent, ils peuvent entraîner de graves problèmes de santé tels que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et l’hypertension artérielle.

De plus, le risque d’avoir un rythme cardiaque irrégulier en buvant de l’alcool dépend de la quantité et de la fréquence de la consommation d’une personne. Les buveurs qui ne mangent pas bien sont plus susceptibles d’avoir des palpitations que les personnes qui ne boivent pas autant, mais qui ont une alimentation saine comprenant des légumes et des fruits.

Les effets secondaires des médicaments

La prise de certains médicaments est une cause fréquente de palpitations du cœur. Voici quelques médicaments courants qui peuvent causer des palpitations :

  • Les antidépresseurs ;
  • Les diurétiques ;
  • Les antihistaminiques ;
  • Les médicaments pour la tension artérielle ;
  • Les sédatifs et somnifères.

Les effets secondaires de ces médicaments peuvent faire battre le cœur plus vite, ou plus rapidement que la normale, entraînant des palpitations cardiaques, voire d’autres symptômes qui imitent une crise cardiaque.

Si les palpitations du cœur sont suivies ou combinées à des douleurs ou une pression dans la poitrine, des étourdissements, un essoufflement et une douleur dans la mâchoire, le cou ou l’épaule, il faut rapidement consulter, car cela peut être le signe d’une affection plus grave.

Les changements hormonaux

Les changements hormonaux survenant pendant les périodes de stress, de grossesse ou de ménopause peuvent également causer des palpitations. Ainsi, les femmes sont plus susceptibles de souffrir de palpitations du cœur, car elles sécrètent de nombreuses hormones (œstrogènes, progestérone, prolactine) qui sont directement liées à la fonction cardiaque.

Lorsque le corps d’une femme se prépare à la grossesse puis à l’allaitement, il produit des niveaux élevés d’œstrogènes. Cette hormone fait battre le cœur plus vite et plus fort que d’habitude, ce qui peut provoquer des palpitations.

L’inverse se produit lorsqu’une femme est en période prémenstruelle. En effet, son corps produit des niveaux plus élevés de progestérone, ce qui entraîne un ralentissement du rythme cardiaque. Si cela se produit la nuit pendant le sommeil, elle pourrait se réveiller avec l’impression que son cœur s’emballe.

Enfin, pendant la grossesse, la prolactine est libérée dans la circulation sanguine par l’hypophyse afin de stabiliser la pression artérielle. L’augmentation du volume sanguin entraîne alors une augmentation du rythme cardiaque.

La faible tension artérielle

Les palpitations cardiaques peuvent également être causées par une faible tension artérielle encore appelée hypotension. C’est-à-dire que lorsque le cœur ne reçoit pas suffisamment de sang riche en oxygène des poumons, il doit travailler plus fort pour pomper le sang dans tout le corps. Cela afin que tous les organes reçoivent suffisamment d’oxygène pour leur fonctionnement.

Si une personne souffre souvent d’hypotension, il se peut qu’un autre problème médical sous-jacent en soit la cause, comme une anémie ou une maladie rénale.

De plus, l’hypotension peut être due à de nombreux facteurs, notamment :

  • L’utilisation de certains médicaments ;
  • Le diabète ;
  • La grossesse.

Aussi, lorsque le cœur bat, il provoque l’expansion et la contraction des vaisseaux sanguins. Si la personne souffre d’hypotension, ce processus peut être plus lent que la normale, ce qui peut amener son cœur à battre plus vite qu’il ne devrait et à donner l’impression de sauter des battements.

L’hyperventilation

L’hyperventilation est une cause fréquente de palpitations du cœur. Lorsqu’une personne souffre d’hyperventilation, son corps élimine plus de dioxyde de carbone que nécessaire. Cela provoque une baisse de la quantité de dioxyde de carbone dans le sang, ce qui peut entraîner un déséquilibre entre les niveaux d’oxygène et de dioxyde de carbone. Son cœur peut alors battre plus vite que d’habitude et donner l’impression de tambouriner dans sa poitrine.

De plus, son cerveau indique à son corps qu’il a besoin de plus d’oxygène qu’il n’en a réellement besoin. Cela signifie que sa respiration devient plus rapide que la normale, ce qui fait que le cœur bat plus vite aussi.

L’hyperventilation peut entraîner divers symptômes musculaires, notamment des picotements musculaires dans les mains ou les pieds, une faiblesse, des étourdissements ou des vertiges, des nausées et même des évanouissements.

Traitements de la palpitation du cœur

Il existe plusieurs traitements pour les palpitations cardiaques. La première étape consiste à identifier la cause du problème. Le médecin procédera à cet effet à un examen physique et posera des questions au patient sur ses antécédents médicaux, notamment sur d’éventuels problèmes cardiaques ou interventions antérieures.

Il procédera également à un électrocardiogramme (ECG) pour détecter des rythmes cardiaques anormaux ou surveiller sa fréquence cardiaque pendant l’effort. Ce test mesure les signaux électriques envoyés par les muscles cardiaques du patient, afin de déterminer s’il souffre d’une pathologie sous-jacente qui pourrait être à l’origine de ses palpitations.

Le médecin pourra lui prescrire ensuite des médicaments pour traiter ses palpitations cardiaques.

Traitement médicamenteux

Les médicaments représentent la première ligne de défense, lorsqu’il s’agit de traiter les palpitations du cœur. Ainsi, le médecin peut prescrire :

  • Des bêtabloquants ;
  • Des inhibiteurs calciques qui agissent en ralentissant le rythme cardiaque et en relaxant les vaisseaux sanguins ;
  • Des anticoagulants, qui fluidifient le sang et réduisent le risque d’accident vasculaire cérébral ou de caillots.

Il peut également lui prescrire des antiarythmiques, aussi appelés agents antiarythmiques, qui peuvent aider à prévenir l’apparition de rythmes dangereux dans le cœur, et des alpha-agonistes.

Si le patient souffre de palpitations chroniques ou graves, ces médicaments peuvent être associés à des modifications du mode de vie, telles que des techniques de gestion du stress, des changements de régime alimentaire et de l’exercice physique.

Si les médicaments ne sont pas efficaces pour la personne atteinte ou s’ils provoquent des effets secondaires désagréables, le médecin peut également recommander un autre traitement appelé thérapie par ablation.

La thérapie par ablation

La thérapie par ablation consiste à insérer un cathéter dans les vaisseaux sanguins autour du cœur afin de détruire le tissu nerveux à l’origine des signaux électriques anormaux dans le muscle cardiaque. Ce traitement peut être réalisé à l’aide d’une énergie de radiofréquence depuis l’extérieur du corps ou depuis l’intérieur du corps à l’aide d’une énergie ultrasonore.

Les exercices de respiration

Ces exercices se sont avérés efficaces, pour réduire les symptômes des palpitations cardiaques. La respiration lente et la respiration profonde en sont des exemples. Une personne atteinte de palpitations du cœur peut aussi s’asseoir et se reposer pendant quelques minutes, ou boire de l’eau ou mâcher un chewing-gum pour s’hydrater et se distraire de ses symptômes.

Préventions de la palpitation du cœur

Les palpitations cardiaques sont une expérience effrayante, mais elles peuvent être prévenues par des moyens simples.

L’adoption d’un style de vie plus sain

Il est conseillé de faire des modifications du mode de vie. En effet, adopter un mode de vie différent est souvent une stratégie efficace, pour faire face aux palpitations cardiaques. Il faut par exemple :

  • Perdre du poids si la personne atteinte est en surpoids ou obèse ;
  • Faire de l’exercice régulièrement ;
  • Avoir une alimentation saine et pauvre en sodium et en sucre ;
  • Éviter la caféine et l’alcool le soir et dormir suffisamment.

Tout cela permet d’améliorer la santé générale et la qualité de vie.

En ce qui concerne l’alimentation, il faut s’assurer que celle-ci est pauvre en graisses et riche en fibres. Faire de l’exercice régulièrement et effectuer des techniques de relaxation permettent de compléter les nouvelles habitudes de vie.

L’hydratation

L’une des façons de prévenir les palpitations du cœur est de s’assurer que le corps est correctement hydraté. La déshydratation peut en effet entraîner une augmentation de la fréquence cardiaque et provoquer des battements de cœur irréguliers. Boire suffisamment d’eau chaque jour peut donc aider à prévenir ce type de problèmes.

Supprimer la caféine et la nicotine

Une autre façon de prévenir les palpitations cardiaques est d’éviter les stimulants tels que la caféine et les produits à base de nicotine. Ces substances peuvent augmenter la vitesse à laquelle le cœur bat, entraînant des battements cardiaques irréguliers et d’autres problèmes comme des douleurs thoraciques ou un essoufflement.

En plus, il peut être utile pour les personnes souffrant de palpitations chroniques du cœur de réduire progressivement leur consommation de tabac, afin de ne pas aggraver les problèmes dont elles souffraient avant de commencer ce processus.

Dormir suffisamment

Le sommeil est essentiel à la santé à bien des égards. En effet, il aide à rester alerte et concentré pendant la journée, mais il joue également un rôle important, dans la régulation des hormones du corps, ce qui affecte tout, de l’humeur aux niveaux d’énergie. Si une personne a du mal à dormir, qu’elle essaie de faire quelque chose de relaxant avant de se coucher.

Article précédent
Article suivant
Confusion mentale : causes, symptômes, traitements

Vous aimerez aussi :

Related Articles