Global Statistics

All countries
623,866,403
Confirmed
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
602,590,213
Recovered
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 1:44 pm

Panaris: les astuces naturelles pour s’en débarrasser

Le panaris est une infection cutanée ou sous-cutanée qui s’attaque aux doigts ou aux orteils. Il est causé par une bactérie de type staphylocoque ou streptocoque. Dans certains cas, le panaris peut survenir à cause des germes. Encore appelé le mal blanc, il est souvent accompagné de douleurs, de fièvre, de gonflement autour de l’ongle, ainsi que de peau pâle et chaude au toucher.

Le panaris, s’il n’est pas vite traité, peut même se transformer en abcès. Il est alors important de se soigner dès les premiers signes. Si vous n’êtes pas un fan de l’hôpital, alors vous pouvez appliquer des astuces simples et naturelles pour soigner ce mal. Allons donc à la découverte de ces astuces naturelles pour vous débarrasser du panaris.   

Bain de thym

Au début de l’infection, le panaris est identifiable grâce à une zone rouge, chaude et souvent gonflée au bord de l’ongle. C’est un stade inflammatoire qui est aussi accompagné de douleur. Cette douleur peut être contrôlée avec des bains de thym, une plante aromatique et médicinale. Le thym est reconnu pour ses vertus antiseptiques et anti-infectieuses. Le bain répété de thym permet d’éviter la formation d’abcès.

Si vous le souhaitez, vous pouvez appliquer une compresse de tisane chaude sur le panaris, toujours pour les mêmes résultats. Il faudra faire tenir la compresse avec un pansement pendant dix minutes. Le geste peut être renouvelé trois à quatre fois par jour.    

Cataplasme d’argile verte pour soigner le panaris

L’argile est connue de tous pour ses nombreuses propriétés. En effet, elle a des propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Pour soigner le mal blanc, vous pouvez alors utiliser un cataplasme d’argile vert.

Versez l’argile verte dans un saladier et ajoutez-y de l’eau de source. Mélangez ensuite les deux solutions avec une spatule ou une cuillère, jusqu’à avoir une pâte souple. Mettez la solution obtenue dans un morceau de tissu, de préférence en coton, sur une épaisseur de 2 cm au plus, et appliquez-la sur le doigt ou l’orteil infecté. Il faudra maintenir le pansement pendant une quinzaine de minutes jusqu’à ce que l’argile devienne complètement sèche.

Vous pouvez renouveler le pansement autant de fois que vous le souhaitez dans la journée. Néanmoins, prenez le soin de reprendre la solution. En d’autres mots, vous devez reprendre la préparation avec une nouvelle argile.

Tremper son doigt dans l’œuf 

C’est une ancienne technique toute simple, qui n’est pas assez connue. Il suffit de prendre un œuf et d’enlever le dessus de la coquille, sans pour autant renverser le contenu (le blanc et le jaune d’œuf). Par la suite, vous devrez mettre le doigt infecté dans l’œuf. Vous remarquerez que le jaune d’œuf deviendra noir, preuve qu’il prend le mal. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser un second œuf afin de confirmer la désinfection. Très vite les atroces douleurs vont s’estomper, et ainsi le panaris est guéri.

Des bains tièdes contre le panaris

Si vous remarquez le mal blanc sur votre doigt ou orteil, vous pouvez le faire mûrir (le traiter) en plongeant le membre infecté dans de l’eau tiède contenant du gros sel, du javel ou du Dakin Cooper dilué. Il faudra répéter la même technique plusieurs fois dans la journée. Le Dakin Cooper est assez efficace contre le panaris, du moins si l’infection n’est pas encore à un niveau avancé. Cette technique d’eau tiède permet d’assouplir la peau, afin d’aider le pus à vite sortir.

L’oignon contre le panaris

Peut-être que le choix de l’oignon peut vous sembler bizarre. Ce légume apprécié de tous n’est pas seulement utile à la cuisine. L’oignon a de nombreuses propriétés anti-infectieuses, il est aussi un antiseptique. Il aide à lutter contre la douleur, l’infection et l’inflammation. L’oignon facilite la cicatrisation de la peau. Ainsi, deux options s’offrent à vous si vous souhaitez utiliser l’oignon contre le mal blanc.

La première consiste à mettre le doigt infecté dans la moitié d’un oignon cuit. Cependant, l’oignon doit être tiède et non chaude.  

Vous pouvez aussi mélanger une infusion de thym et une cuillère à soupe de miel avec du jus d’oignon. Vous appliquerez ensuite la solution obtenue sur la partie infectée, et laisserez agir pendant au moins 12 h de temps sous une compresse. Nettoyez par la suite pour une action complète des trois éléments.  

Le chou comme astuce naturelle

Si vous êtes femme, il y a de forte chance que vous ayez entendu parler des vertus du chou contre les douleurs menstruelles. Le chou n’est pas seulement bénéfique pour les problèmes de menstruation. Il est aussi efficace contre le panaris.

En effet, le chou a d’excellentes propriétés anti-inflammatoires contre toutes les formes de douleurs qui vous dérangent. Pour soulager les douleurs du panaris, il vous faut cuire le chou au four et le réduire ensuite en bouillie. Appliquez la solution obtenue, encore légèrement chaude, sur le doigt ou l’orteil infecté

L’ail et le lait

Vous connaissez sans doute ce remède traditionnel appliqué par nos grands-parents contre la douleur. Cette technique consiste à tremper de la mie de pain dans du lait et à l’appliquer sur la zone concernée. Ensuite, il faut recouvrir d’un film plastique et d’un bandeau. Généralement, on l’applique la nuit.

Cette méthode peut aussi être appliquée en cas de panaris. Cependant, vous pouvez rendre plus efficace cette technique. Ceci, en ajoutant deux ou trois gousses d’ail hachées à la mie de pain dans une casserole de lait que vous allez chauffer doucement.

L’ail est utile à cause de ses propriétés antifongiques et antibactériennes, qui permettent de soulager différentes affections. La pâte obtenue une fois tiédie, doit être appliquée sur le doigt ou l’orteil infecté. Cette technique peut être exécutée trois fois par jour, pendant 20 minutes. 

Huiles essentielles

Les huiles essentielles ont plusieurs propriétés bénéfiques pour le corps. Certaines de ces huiles peuvent être très efficaces dans la guérison du panaris. Voici donc les huiles essentielles que vous pouvez utiliser en cas de panaris au doigt ou à l’orteil.

Huile de niaouli

L’huile essentielle de niaouli est un puissant anti inflammatoire. Elle possède également de nombreuses propriétés antibactériennes. Elle a la capacité d’agir sur la rougeur que laisse le panaris sur la partie affectée. 

Pour bénéficier de ses vertus, ajoutez environ 3 gouttes d’huile de niaouli sur une compresse préalablement mouillée à l’eau chaude. Appliquez par la suite cette compresse sur le panaris. Cela peut être répété jusqu’à 5 fois dans une même journée, jusqu’à satisfaction.

Précaution : Avant tout usage, faites un test cutané. Aussi, ne pas appliquer l’huile pure de niaouli sur la peau. Les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 3 ans, ne sont pas non pas autorisés à utiliser cette huile essentielle.  Les personnes qui souffrent de maladie hormono-dépendante ne doivent pas non plus utiliser l’huile essentielle de niaouli. 

Huile essentielle de laurier noble

L’huile essentielle de laurier noble contient de l’eugénol, ce qui fait qu’elle a des vertus antalgiques. Elle participe au mûrissement (guérison) du panaris, en atténuant la douleur laissée par l’inflammation. 

Il faut juste faire une combinaison de trois gouttes de cette huile avec une cuillère à café d’huile végétale de millepertuis. Le mélange obtenu doit être appliqué sur le panaris 3 à 4 fois par jour, jusqu’à une satisfaction complète.

Précaution : Il n’est pas conseillé d’appliquer l’huile de laurier noble à l’état pur. Aussi, ne convient-elle pas aux femmes enceintes et aux enfants ayant un âge en dessous de 6 ans.

Huile essentielle de Tea tree

Comme les autres huiles essentielles, elle possède aussi des propriétés antibactériennes permettant de lutter contre le panaris. Grâce à ses propriétés immuno-stimulantes, elle aide à réduire la douleur.

Contre le panaris, l’huile essentielle de Tea tree doit être associée à l’huile végétale de millepertuis. Ainsi, mélangez environ 2 gouttes d’huile de tea tree à  une cuillère à café de l’huile végétale. L’huile obtenue sera ensuite appliquée sur le panaris. Vous pouvez le faire jusqu’à 4 fois dans la journée. 

Précaution : Faites un test cutané avant d’utiliser l’huile essentielle d’arbre à thé. Les femmes qui portent une grossesse de moins de 3 mois ne devraient pas l’utiliser. Chez les femmes qui allaitent, l’huile ne doit pas être prise par voie orale. Les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas l’utiliser non plus.

Huile essentielle de lavande fine

Cette huile a des effets réparateurs et des propriétés antiseptiques. Elle doit ses capacités au linalol qu’elle contient. L’huile essentielle de lavande fine peut aider à réparer les tissus endommagés.

Pour bénéficier de ses propriétés, il faut diluer 3 gouttes de cette huile dans une cuillère à café d’huile végétale de calophylle. Appliquez ensuite la nouvelle huile obtenue sur le panaris. Faites-le 4 fois par jour, jusqu’à une entière amélioration.

Précaution : Procédez à un test cutané avant d’utiliser l’huile essentielle de lavande fine. Elle ne doit pas être utilisée par les femmes qui ont une grossesse de moins de 3 mois. Elle ne doit pas non plus être utilisée sur les bébés de moins de 3 mois.

Comment prévenir le panaris ?

Avant de parler des moyens de prévention du panaris, il est important de savoir qu’il y a des catégories de personnes qui ont plus de risque d’être exposées au mal blanc. Il s’agit notamment des sujets qui :

  • Sont régulièrement en contact avec l’eau : les laveurs de vaisselle, les barmans et tous ceux qui ont souvent leurs mains dans l’eau peuvent rapidement développer le panaris ;
  • Ont des affections de la peau : les personnes qui souffrent d’autres formes d’affection de la peau peuvent rapidement souffrir du mal blanc ;
  • S’exposent aux irritants : les détergents et produits chimiques peuvent irriter la peau si vous êtes souvent en contact avec eux ; surtout quand vous ne portez pas de gants de protection ;
  • Se rongent les doigts ;
  • Qui font le jardinage sans des mesures de protection ;
  • Qui arrachent la peau des doigts avec les dents. 

Pour prévenir le panaris, il faut procéder aux manucures et pédicures avec souplesse. Aussi, il ne faut pas se ronger les doigts. Pour enlever les cuticules des doigts, il faut utiliser des ciseaux ou des coupe-ongles. Lors du jardinage, vous devez porter des gants de protection pour éviter les éventuelles blessures. 

Pour finir, vous devez prendre soin des blessures, même les plus petites que vous considérez comme insignifiantes. Les plaies peuvent laisser entrer des germes.  En cas de survenue de blessures, pensez à la désinfection et au pansement. Pour retirer une écharpe ou une épine de votre peau, pensez d’abord à stériliser la pince.

Si vous essayez 2 à 3 de ces techniques naturelles et que vous n’avez toujours pas d’amélioration, ne forcez pas les choses. Cela voudra simplement dire que les techniques douces à elles seules ne suffisent pas pour combattre votre panaris. Quelque chose de plus fort doit être appliqué. Afin de ne pas s’exposer aux complications qui peuvent conduire à la déformation de l’ongle ou à un impact sur sa racine, il serait mieux de penser à un traitement médical. N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous avec votre médecin. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles