Global Statistics

All countries
581,985,710
Confirmed
Updated on July 31, 2022 8:13 pm
All countries
550,197,787
Recovered
Updated on July 31, 2022 8:13 pm
All countries
6,419,467
Deaths
Updated on July 31, 2022 8:13 pm

Parosmie: Causes, Symptômes et Traitements

La parosmie est une anomalie de la détection des odeurs, qui se traduit par l’incapacité du cerveau à bien identifier une odeur naturelle. Cette affection consiste en la distorsion d’une odeur en une autre, décrite comme un arôme désagréable, typiquement une odeur fécale, chimique ou pourrie. En quoi consiste concrètement la parosmie ? Quels en sont les causes et symptômes ? Quels sont les traitements possibles ?

En quoi consiste concrètement la parosmie?

La parosmie est une expression utilisée pour caractériser les troubles de santé qui se rapportent à la déformation du sens de l’odorat. Une personne souffrant de parosmie éprouve une perte d’intensité olfactive. Ainsi, elle ne peut pas détecter les vraies odeurs de ce qui l’entoure. Parfois, la déformation du sens de l’odorat donne l’impression que tout ce qu’elle voit ou touche au quotidien, a une odeur désagréable.

Très souvent, la parosmie est confondue à une autre situation de perception du sens, appelée fantasmose. Un sujet atteint de fantasmose détecte une odeur fantôme, au vu de tout ce qu’il rencontre, même s’il n’y a aucune odeur. Tandis qu’avec la parosmie, le sujet atteint sent une odeur, mais cette odeur est toujours nauséabonde ou désagréable pour elle. C’est le cas d’un pain fraîchement cuit au four, qui a une odeur agréable, mais la personne détecte une odeur pourrie et écrasante, plutôt que sucrée.

La parosmie peut rendre physiquement malades les individus atteints, principalement dans les cas les plus graves, comme la perception d’odeurs désagréables et fortes.

Quelles sont les causes de la parosmie?

La parosmie survient généralement suite à l’endommagement des neurones détecteurs d’odeurs (aussi connus sous le nom de sens olfactifs), par une pathologie ou autre trouble de santé. Les neurones détecteurs dont il est question tapissent le nez et leurs rôles est de donner des directives au cerveau, sur la façon d’analyser les données chimiques que composent une odeur. Mais, lorsqu’un dommage touche ces neurones, le mode de transmission des odeurs vers le cerveau est modifié.

Le bulbe olfactif du cerveau est composé des ampoules olfactives. Ces dernières sont chargées de recevoir des alertes des neurones détecteurs, afin de donner au cerveau un signal relatif à l’odeur : qu’elle soit fétide, appétissante, agréable, etc. Dès que ces ampoules olfactives sont endommagées par un virus ou une affection, une parosmie peut survenir.

Infection virale ou bactérienne

L’une des principales causes de la parosmie est la lésion olfactive provoquée par un virus ou un rhume. Chez les sujets âgés, une infection des voies respiratoires supérieures est susceptible d’endommager les neurones olfactifs.

Une étude effectuée sur 56 patients de parosmie en 2005 révèle, qu’environ 40% de ceux-ci présentaient une infection des voies respiratoires supérieures, qu’ils attribuaient à la survenue de l’affection.

Traumatisme cérébral et blessure à la tête

Il a été rapporté que le traumatisme crânien est en lien avec des lésions olfactives. Malgré que la gravité ainsi que la durée des dommages soient fonction de la blessure, une revue de la littérature médicale estime que les manifestations cliniques de la parosmie suite à un traumatisme cérébral peuvent être constatées. Le traumatisme cérébral peut être également provoqué par des atteintes liées à une crise convulsive, qui entraîne à son tour une parosmie.

Exposition aux substances chimiques et tabagisme

La prise de la cigarette est un geste susceptible d’endommager le système olfactif. La cigarette est composée des produits chimiques et des toxines, qui peuvent entraîner une parosmie sur le long terme.

Plus encore, l’exposition à des produits chimiques toxiques et des quantités élevées de pollution dans votre environnement peut favoriser le dysfonctionnement du système de perception d’odeur.

Tumeurs

Les tumeurs qui affectent le cortex frontal, les cavités des sinus et les bulbes sinusaux peuvent engendrer une modification du système olfactif. Mais cela entraîne rarement une parosmie. Cependant, les personnes affectées par une tumeur présentent une fantasmose.

Maladies neurologiques

L’un des tous premiers signes cliniques de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer est la perte du sens des odeurs. La maladie de Huntington ainsi que la démence à corps de Lewy entraînent également un dysfonctionnement du système olfactif.

Effet indésirable du traitement de cancer

Les traitements impliquant la chimiothérapie et la radiothérapie peuvent engendrer une parosmie. Le résultat d’une étude effectuée en 2006 et publiée par National Library of Medecine rapporte que l’effet secondaire de la chimiothérapie entraîne la malnutrition et la perte de poids, causées par des aversions alimentaires, en rapport avec la parosmie.

Quels sont les symptômes de la parosmie ?

Les symptômes les plus graves de la perte de l’odorat varient d’un sujet à un autre.

Le sujet souffrant de parosmie sent généralement une odeur nauséabonde persistante, notamment lorsqu’il y a de la nourriture. Il peut aussi avoir du mal à détecter certaines odeurs dans son entourage.

Les parfums que le sujet trouvait auparavant agréables peuvent devenir pour lui désagréables et insupportables. Lorsqu’il essaie de prendre un repas qui lui semble désagréable, il peut se sentir malade ou sentir des nausées pendant qu’il mange.

Comment se déroule le diagnostic de parosmie ?

Pour savoir si vous avez ou non la parosmie, prenez rendez-vous avec un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste). Ce spécialiste peut mettre à votre disposition différents produits et vous demander de procéder à une description de leurs odeurs, puis catégoriser leurs gammes.

Lors de l’entrevue, le médecin peut vous interroger sur :

  • vos antécédents familiaux des affections neurologiques et du cancer ;
  • les antibiotiques que vous prenez actuellement ;
  • les facteurs en lien avec votre mode de vie tels que, la pollution de votre environnement et le tabagisme ;
  • les infections récentes que vous avez eues.

En cas de suspicion du cancer et d’affection neurologique, comme cause de la parosmie, le médecin peut indiquer d’autres examens. La radiographie du sinus, l’IRM ou la biopsie de la zone du sinus sont entre autres, des tests pouvant être suggérés.

Comment traiter la parosmie ?

Retenez que la parosmie ne peut pas être traitée dans tous les cas. Lorsque l’affection est due à des facteurs environnementaux, au traitement du cancer, au tabagisme ou à des médicaments, le patient peut retrouver son odorat après la suppression du facteur déclencheur.

Dans certains cas, comme les tumeurs ou les polypes, une intervention chirurgicale s’avère indispensable.

En effet, les traitements de la parosmie peuvent être faits avec du zinc, de la vitamine A, des antibiotiques et un pince-nez (afin d’empêcher les odeurs d’atteindre votre nez). D’autres patients atteints de la parosmie peuvent voir leurs symptômes disparaître, grâce à la gymnastique olfactive. Cette dernière consiste à s’exposer à quatre différentes odeurs chaque matin, et d’essayer d’amener le cerveau à les classifier.

Combien de temps pour le rétablissement ?

La parosmie n’est pas une situation permanente, puisque les neurones olfactifs endommagés peuvent revenir à la normale avec le temps. Il a été rapporté que dans environ 60% des cas de parosmie engendrés par une infection, la fonction olfactive a été réparée dans les années suivantes.

La durée de rétablissement est fonction de la cause sous-jacente de la perte de l’odorat et du traitement effectué. En cas de parosmie entraînée par une infection ou un virus, l’odorat peut être réparé sans aucune prise en charge, mais cela peut prendre deux à trois ans.

Une petite étude effectuée en 2009 révèle qu’environ 25% des patients ayant participé à des exercices de gymnastique odorante ont vu leurs symptômes de parosmie s’améliorer. En cas de parosmie liée à la prise d’antibiotiques, au tabagisme ou à une exposition chimique, le symptôme disparaît lorsqu’on retire le facteur déclencheur.

Vous aimerez aussi :

Related Articles