Global Statistics

All countries
261,024,098
Confirmed
Updated on November 27, 2021 10:23 am
All countries
234,085,835
Recovered
Updated on November 27, 2021 10:23 am
All countries
5,209,483
Deaths
Updated on November 27, 2021 10:23 am

Pied d’athlète : Causes, Symptômes et Traitements

Le pied d’athlète, encore appelé teigne des pieds est une affection, qui se retrouve au niveau des pieds. Elle se présente sous la forme d’éruption cutanée et de rougeur, accompagnées de démangeaisons. Elle se développe généralement sur la partie externe du pied. Mais elle peut se propager aux ongles et aux mains. Tout le monde est exposé à cette affection, peu importe le sexe, l’âge et la race. Elle est causée par une famille bien connue de champions. Même si elle n’a pas de graves conséquences sur la santé, son traitement peut durer quelques mois. Voici l’essentiel à savoir sur le pied d’athlète et les traitements disponibles.

Qu’est-ce que le pied d’athlète ?

Le pied d’athlète également appelé teigne des pieds est une infection fongique contagieuse, qui affecte la peau des pieds. Elle peut également se propager aux ongles des pieds et aux mains. L’infection fongique est appelée pied d’athlète parce qu’elle est couramment observée chez les athlètes. L’éruption apparaît le plus souvent dans les zones humides et sombres, entre les orteils. L’air circule très peu dans ces zones humides des orteils. Ce qui ne favorise pas une guérison rapide. C’est une infection qui se développe sur la couche externe supérieure de la peau du pied.

Qui est à risque pour le pied d’athlète?

Tout le monde peut attraper le pied d’athlète, mais certains comportements augmentent votre taux de risque. Ce sont entre autres :

  • Visiter les lieux publics pieds nus : en particulier les vestiaires, les douches et les piscines ;
  • Partager des chaussettes : des chaussures ou des serviettes avec une personne infectée ;
  • Porter des chaussures serrées et fermées ;
  • Garder les pieds mouillés pendant de longues périodes ;
  • Avoir les pieds moites ;
  • Avoir une blessure mineure à la peau ou aux ongles du pied.

Le champignon contagieux se développe dans l’environnement chaud et humide de vos orteils, provoquant des démangeaisons, des rougeurs et des gerçures. Les pieds sont des aimants pour les infections fongiques. Ces champignons peuvent se cacher presque n’importe où. Ils se développent sur les surfaces chaudes et humides des espaces publics comme les gymnases, les vestiaires, les douches et les piscines. Ils sont également très courants en randonnée.

Marchez pieds nus et ces champions finiront probablement sur vos pieds. Le port de chaussures sur des surfaces humides et remplies de germes réduira vos chances de contracter l’infection. Une grande variété de champignons peut causer le pied d’athlète. Tous appartiennent à un groupe appelé dermatophytes. Ces champignons se nourrissent de kératine, une protéine présente dans les cheveux, les ongles et la peau.

Quels sont les symptômes du pied d’athlète ?

Le pied d’athlète est une infection du pied qui se manifeste de différentes manières. Ces symptômes les plus fréquents sont entre autres : l’épaississement de la peau, l’éruption squameuse, le pied qui démange, les ampoules aux pieds, la décoloration et la perte des ongles.

L’épaississement de la peau

Le pied d’athlète a tendance à se développer comme une infection de type mocassin. Elle rend la peau du bas du talon et des côtés des pieds épais, craquelée et douloureuse. Cet épaississement de la peau infectera rapidement les ongles des orteils, les faisant s’épaissir, se décolorer, jusqu’à ce qu’ils commencent à se désintégrer et à s’effriter. Ils finiront par tomber et laisseront les orteils, sujets à une infection plus importante.

L’éruption squameuse

Le pied d’athlète affecte le plus souvent, la sangle entre les orteils. Ce type de pied d’athlète provoquera une éruption cutanée squameuse, révélatrice entre la sangle des orteils. Ce type est difficile à éliminer, car l’infection se concentre sur les zones sombres et humides du pied qui reçoivent peu d’air, mais peut également se propager rapidement sur les côtés de vos pieds. L’infection peut s’aggraver si vous portez des chaussures serrées et est particulièrement douloureuse juste après avoir retiré les chaussures moites.

Cependant, l’eczéma peut également se présenter couramment sur les pieds, très irritant et squameux. Consultez votre médecin si l’éruption cutanée ne se résout pas avec un traitement des pieds d’athlète en vente libre.

Le pied qui démange

L’éruption cutanée rouge et squameuse qui est si révélatrice du pied d’athlète, provoque généralement des démangeaisons extrêmes, en particulier juste entre la sangle des orteils. Comme mentionné, l’infection s’aggrave en raison de chaussures trop serrées et de chaussettes moites qui restent trop longtemps. C’est pourquoi les démangeaisons augmentent juste après le retrait des chaussures et des chaussettes. Ne soyez pas tenté de gratter les zones infectées par le pied d’athlète, car l’infection fongique peut facilement se propager du pied à la main et à d’autres parties du corps.

Les ampoules aux pieds

Un autre type de pied d’athlète, un type d’infection vésiculaire, provoque le développement de cloques ou d’ulcères douloureux, remplis de liquide sur la plante des pieds et sous la peau. Ces cloques deviennent souvent rouges et enflammées, et finissent par éclater. Malheureusement, le gonflement et l’éruption des ulcères peuvent se produire, plusieurs fois après l’infection initiale.

Une infection bactérienne à long terme est plus courante lors du pied d’athlète de type infection vésiculaire.

La décoloration et la perte des ongles

Une infection du pied d’athlète de type mocassin affecte la peau de la plante de vos pieds ainsi que vos ongles. Vous remarquerez souvent d’abord des douleurs et des brûlures sous les ongles des pieds, ainsi qu’une légère décoloration des ongles eux-mêmes. Lorsque l’infection du pied d’athlète s’installe dans les ongles des orteils, les ongles affectés s’épaississent, se fissurent et commencent à se désintégrer finalement. Les ongles affectés se décomposent tellement, qu’ils tomberont du lit de l’ongle.

Quelles sont les causes du pied d’athlète ?

Le pied d’athlète est causé par des champions contagieux, qui se retrouvent dans les surfaces publiques contaminées. Mais, il existe aussi d’autres causes de la maladie que sont :

  • Les animaux domestiques : Les chiens et les chats perdent de minuscules taches de peau appelées squames. Les champignons peuvent facilement se déplacer sur les squames de votre animal dans toute la maison. Lorsque vous marchez pieds nus dans vos pièces, les squames peuvent se fixer à vos semelles et provoquer une infection. Pour garder vos pieds à l’abri des champignons à la maison, baignez vos animaux de compagnie avec un shampooing antisquames, pour minimiser les graines de lin. Passez souvent l’aspirateur sur vos sols et portez des pantoufles dans la maison ;
  • Les chaussures serrées : Les orteils emprisonnent plus d’humidité lorsqu’ils sont serrés les uns contre les autres. Il y a très probablement déjà des champignons entre vos orteils, et l’humidité lui donne l’environnement dont il a besoin pour se développer. Lorsque vous magasinez des chaussures, assurez-vous de pouvoir bouger confortablement vos orteils, avant de les acheter ;
  • Les chaussettes : Votre choix de chaussettes peut également augmenter votre risque d’infection. Le coton agit comme une éponge. Il reste humide lorsque vous transpirez. Mais les matières synthétiques évacuent l’humidité. Si vous avez tendance à transpirer, utilisez un antisudorifique à bille sur la plante de vos pieds, pour les garder au sec. Ne pas porter de chaussettes peut également vous rendre vulnérable au pied d’athlète. Sans chaussettes, votre chaussure enlève les cellules mortes de la peau de vos pieds. Les champignons peuvent vivre sur les cellules et rester à l’intérieur de vos chaussures jusqu’à la prochaine fois, que vous les enfilez. Vaporisez l’intérieur de vos chaussures avec un spray antifongique, pour tuer tout champignon qui pourrait s’y cacher ;
  • La sensibilité de votre peau : Les plaies ouvertes permettent aux champignons de vivre facilement sur votre pied. Mais ce ne sont pas seulement les coupures qui vous rendent vulnérable. Les talons secs et craquelés sont également des cibles faciles. Hydratez les talons et traitez les ampoules ou les coupures avec une crème antifongique. Si vous avez une plaie, essayez de limiter le temps que vous passez pieds nus et évitez les surfaces humides où se trouvent des germes, comme les vestiaires, les terrasses de piscines et les planchers de douche.

Les causes de la teigne des pieds sont généralement d’ordre environnemental. En observant une bonne hygiène de vie et en gardant son milieu de vie sain, on peut éviter cette affection.

Quelles sont les complications du pied d’athlète ?

Le pied d’athlète peut entraîner des complications dans certains cas. Les complications bénignes comprennent une réaction allergique au champignon, qui peut entraîner des cloques sur les pieds ou les mains. De plus, le drainage et la fièvre sont des signes supplémentaires d’une infection bactérienne. Il est également possible que l’infection bactérienne se propage au système lymphatique. Une infection cutanée peut entraîner des infections du système lymphatique ou des ganglions lymphatiques.

Quand contacter un dermatologue pour un pied d’athlète ?

S’il vous arrive de contracter le pied d’athlète, vous pouvez essayer des crèmes ou des sprays en vente libre, pendant au moins deux semaines. Mais si après cette période, vous ne voyez pas d’amélioration, il est temps de contacter un dermatologue. Il ou elle peut prescrire des crèmes topiques. Consultez un médecin encore plus tôt si vous avez de la fièvre, un gonflement ou des démangeaisons qui vous empêchent de dormir la nuit.

Si votre infection se propage aux ongles, elle peut être traitée avec des préparations spéciales pour les ongles sur ordonnance, mais les médicaments oraux sont souvent plus efficaces. Malheureusement, le pied d’athlète n’est pas une pathologie qui s’en va facilement. Même avec un traitement quotidien, cela peut prendre environ deux à six mois pour disparaître.

Comment diagnostique-t-on le pied d’athlète?

Un médecin peut diagnostiquer le pied d’athlète par les symptômes. Il peut également demander un test cutané, s’il n’est pas sûr qu’une infection fongique soit à l’origine de vos symptômes. Un examen des lésions cutanées à l’hydroxyde de potassium, est le test le plus courant pour le pied d’athlète. Le médecin gratte une petite zone de peau infectée et la place dans de l’hydroxyde de potassium. Les cellules normales sont détruites et les cellules fongiques, laissées intactes, afin qu’elles soient faciles à voir au microscope.

Comment se traite le pied d’athlète ?

Si votre pied d’athlète ne répond pas aux produits en vente libre et aux soins personnels, vous devrez peut-être consulter un médecin, pour obtenir une crème ou une pommade sur ordonnance. Vous pouvez traiter l’infection en toute sécurité à la maison avec une crème antifongique topique. N’oubliez pas que ceux qui ont été infectés une fois sont plus susceptibles de contracter des infections répétitives du pied d’athlète, utilisez donc les médicaments selon les directives de votre pharmacien ou de votre médecin.

Les produits les plus prescrits par les médecins en cas de pied d’athlète sont :

  • Le clotrimazole ;
  • L’éconazole ;
  • Le ciclopirox ;
  • La terbinafine ;
  • L’itraconazole.

Votre médecin peut également vous recommander de tremper les pieds infectés dans de l’eau salée, de l’huile d’arbre à thé. Un bain de vinaigre dilué, aide à assécher les ampoules et à accélérer la guérison. Pour les cas graves, un stéroïde topique peut être prescrit, pour réduire la douleur et un antibiotique oral peut être administré pour traiter les infections bactériennes.

Comment prévenir le pied d’athlète ?

Pour prévenir le pied d’athlète, vous devez avoir une bonne hygiène de vie. Il faut prendre soin de sa peau et surtout de ses pieds. Pour soulager les symptômes et éviter le pied d’athlète :

  • Gardez vos pieds propres et secs : lavez-vous les pieds deux fois par jour et essuyez délicatement avec une serviette entre les orteils ;
  • Utilisez un produit antifongique : après avoir lavé et séché vos pieds, appliquez un produit antifongique ;
  • Changez régulièrement de chaussettes : changez de chaussettes au moins une fois par jour, plus souvent si vos pieds transpirent beaucoup ;
  • Portez des chaussures légères et bien aérées : évitez les chaussures en matière synthétique, comme le vinyle ou le caoutchouc. Portez des sandales lorsque cela est possible pour laisser vos pieds s’aérer ;
  • Paires de chaussures alternatives : Utilisez des chaussures différentes d’un jour à l’autre. Cela donne à vos chaussures le temps de sécher après chaque utilisation ;
  • Protégez vos pieds dans les lieux publics : portez des sandales ou des chaussures imperméables autour des piscines publiques, des douches et des vestiaires ;
  • Essayez de ne pas gratter l’éruption cutanée : vous pouvez essayer d’apaiser vos pieds qui démangent, en les trempant dans de l’eau froide ;
  • Ne partagez pas les chaussures : le partage risque de propager une infection fongique.

Le pied d’athlète ou teigne des pieds est une affection très contagieuse et tout le monde peut en souffrir. Le meilleur moyen de l’éviter est d’avoir une hygiène irréprochable, en ce qui concerne ses pieds. Se laver régulièrement les pieds et les garder secs. Si malheureusement vous constatez l’apparition des symptômes, utilisez les produits appropriés ou rendez-vous chez un spécialiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles