Global Statistics

All countries
526,114,048
Confirmed
Updated on May 20, 2022 6:24 pm
All countries
481,707,503
Recovered
Updated on May 20, 2022 6:24 pm
All countries
6,297,640
Deaths
Updated on May 20, 2022 6:24 pm

Pieds gonflés après accouchement : causes et traitements

Après de longs mois à subir divers symptômes d’une grossesse, le bébé est enfin là ! L’accouchement n’apporte pas uniquement la joie d’être mère, mais aussi le bonheur de se sentir bien dans sa peau. Pourtant, quelques semaines après l’enfantement, les pieds sont gonflés anormalement. Quelles sont les causes des pieds gonflés après accouchement et comment y remédier ? Voici quelques explications sur ce phénomène post-naissance.

Pieds gonflés après accouchement : Éclaircissements

Encore appelés un œdème physiologique, les pieds gonflés apparaissent à cause de la perturbation de la circulation sanguine. En effet, l’accouchement agit sur la veine cave et entraîne la dilatation des veines situées au niveau des pieds. Par conséquent, les vaisseaux sanguins grossissent, créant par la même occasion, un obstacle au renflouement du cœur en sang.

En d’autres termes, les canaux sanguins ont du mal à refluer le sang vers le cœur. De ce fait, les veines deviennent moins élastiques, permettant ainsi au liquide de stagner dans les tissus. Alors, les pieds commencent à se gonfler à la suite des fuites prolongées du fluide.

Dans certains cas, le gonflement ne se limite pas qu’aux pieds. Les jambes et les chevilles s’enflent aussi d’une manière disproportionnée. Plus rarement, les mains et le visage sont également affectés par cette anomalie post-accouchement.

Causes du gonflement des jambes – © Crédit : informationhospitaliere.com

Par ailleurs, les hormones responsables de ce problème physiologique sont le cortisol et l’aldostérone. Accumulés à la fin de la grossesse (3e trimestre), ils subsistent dans le corps même après la naissance du bébé. Cela est possible lorsqu’ils ont été produits en grande quantité.

Il faut donc 3 semaines à 3 mois pour qu’ils disparaissent totalement du sang. Toutefois, les pieds gonflés peuvent cacher une pathologie plus grave. Cette manifestation du corps devient donc un symptôme.

Œdèmes des pieds : les différentes causes possibles

Généralement, les pieds enflés sont causés par des hormones de grossesses encore présentes dans le sang. Néanmoins, il existe d’autres origines à cette maladie assez courante chez les femmes ayant récemment accouché. Ces causes sont subdivisées en deux catégories à savoir : causes régulières et causes rares.

Causes régulières

La première cause fréquente de pieds gonflés est la rétention d’eau. Elle s’explique par la fuite d’eau par les tissus des pieds. Bien que cette manifestation s’observe pendant la grossesse, elle peut perdurer jusqu’à quelques semaines après l’accouchement. Ensuite, il y a le surpoids qui crée un gonflement des pieds de façon automatique. La charge corporelle de la grossesse se répartit dans tout le corps de la femme, notamment les pieds.

Bien que l’accouchement ait déjà eu lieu, cette charge peut prendre plus de temps pour disparaître. L’autre cause de ce désagrément est la prise d’un médicament.

En effet, il est possible que le gonflement des pieds soit un effet secondaire d’un traitement ayant eu lieu au cours de la grossesse. En fonction du dosage et de la durée du traitement, les pieds restent gonflés même au-delà de l’accouchement. Ils reprendront donc leur forme normale après que le corps soit purgé de tous les ingrédients de ce médicament.

Causes rares

Au nombre des origines moins fréquentes des pieds gonflés, il y a :

  • La cellulite ;
  • La prééclampsie ;
  • La cardiomyopathie du péripartum ;
  • La thrombose veineuse profonde.

Dans le cas d’une cellulite, ce sont des bactéries qui atteignent les tissus situés sous la peau. Elles créent un œdème suivi d’une hypersensibilité et d’une rougeur. Bien que cette maladie s’installe généralement sur les pieds, elle peut apparaître sur d’autres parties du corps.

La prééclampsie est l’une des raisons pour laquelle plusieurs éléments du corps augmentent de masse. Il s’agit évidemment du volume des pieds, mais aussi de la tension artérielle, des mictions, et du taux de protéines. Les liquides s’accumulent dans tout le corps au point de créer une prise de poids considérable. En cas de sévérité de cette pathologie, plusieurs organes se détériorent. Les plus atteints sont : les poumons, les reins, le cerveau, le foie.

La cardiomyopathie du péripartum, quant à elle, provoque un net gonflement du pied accompagné d’autres symptômes. Ces signes complémentaires sont la fatigue et l’essoufflement. Il faut souligner que ce mal se reconnaît grâce à ses trois signes cliniques.

En ce qui concerne la thrombose veineuse profonde, elle se base sur des facteurs de coagulation générés par les protéines. Grâce à cette forte coagulation et le caractère propre à la grossesse, le refoulement du sang devient impossible. Les veines des pieds sont encombrées par la stagnation et finalement, les pieds se gonflent anormalement.

Des caillots de sang se créent et leur migration peut créer une embolie pulmonaire. En d’autres termes, cette cause du gonflement des pieds peut être mortelle. Par ailleurs, il faut noter que l’immobilité de la nouvelle maman est un facteur déclencheur de ce mal dangereux.

Pieds gonflés après accouchement : les signes avant-coureurs

Les femmes, dotées de pieds enflés après l’accouchement, présentent les symptômes suivants :

  • Présence de fièvre ;
  • Rougeurs aux pieds ;
  • Douleurs au niveau des zones enflées ;
  • Sensibilité au toucher notamment en période de chaleur ;
  • Douleur au thorax ;
  • Difficultés respiratoires ;
  • Tension artérielle assez élevée (140/90 mmHg).

En plus de ces signes cliniques, il y a les convulsions et les tremblements légers qui surviennent. Toutefois, certaines manifestations ne sont visibles que lorsque la prééclampsie est la cause du gonflement des pieds. Il s’agit d’une brusque céphalée et de l’apparition de la douleur abdominale de façon soudaine.

Gonflement de pieds postnatal : diagnostic du médecin

Les pieds enflés semblent être simples, mais ce phénomène est assez complexe. En effet, il peut suggérer l’existence d’une affection sérieuse. Pour cette raison, dès sa constatation, il est préférable de se rendre à l’hôpital.  

Afin de trouver la cause exacte de la maladie, le spécialiste de la santé va poser des questions. Ces dernières lui permettront de déterminer :

  • La période exacte de l’apparition de l’œdème ;
  • Sa durée ;
  • La pratique éventuelle d’activités après l’accouchement.

Grâce aux réponses recueillies, le médecin peut donc procéder à des analyses de sang et d’urines. Cependant, des examens cliniques sont préalablement faits. Il s’agit en l’occurrence de l’écoute du cœur et des poumons, de la mesure de la tension artérielle et du volume d’urine. Les réflexes de la patiente sont aussi examinés.

Pieds gonflés après accouchement : les traitements appropriés

Lorsque le gonflement des pieds provient du surpoids de la nouvelle mère, il faut qu’elle surveille son alimentation. En effet, la privation de certains mets pendant ces longs mois peut susciter une grosse envie de rattrapage. De ce fait, la consommation de mets gras redevient une habitude. Le corps, déjà épuisé par l’accouchement, n’arrive plus à bien assumer la digestion. Pour éviter cette situation, il faut privilégier des aliments riches en omégas-3 et en vitamines (E, C). Les agrumes, les fruits rouges, les tomates et les poivrons sont bien indiqués pour ce rôle.

La surélévation des jambes est une astuce pratique, dont les bienfaits sont quasiment immédiats. En effet, une fois les pieds gonflés, allongez-vous sur le lit, mais dans une position contraire à l’accoutumée. Dans ce cas, il faudra mettre la tête à plat et les pieds sur les cousins afin d’obtenir une légère inclinaison. Cette position permet au sang de circuler allègrement dans les veines et de remonter au cœur. Il est possible de maintenir cette position toute la nuit, en glissant le coussin sous le matelas. Cette solution peut être appliquée directement au sol avec les pieds sur le mur.

L’usage de jet d’eau froide est aussi un remède efficace contre les pieds gonflés après accouchement. Pour le faire, il suffit de rentrer sous la douche et de passer un jet d’eau assez puissant sur les pieds. Le résultat est quasi instantané, malgré le vieil âge de cette alternative. L’opération doit durer environ 5 minutes par pied. L’eau froide doit être orientée du bas vers le haut, afin de fortifier tous les vaisseaux dilatés. En termes de fraîcheur, vous ne devez pas dépasser la limite supportable par votre corps. Sinon, ce serait une torture au lieu d’un moyen de guérison.

L’infusion de persil est une tisane dont les propriétés assurent la guérison des pieds enflés. Elle se compose d’eau et d’une purée de persil. À ce propos, la purée de persil est faite avec trois branches cuites dans une quantité d’eau de 500 ml. Avant que l’infusion ne soit faite, la purée doit reposer pendant une nuit. Dès que la tisane est prête, filtrez-la avant de la boire à trois reprises dans la journée. Outre ce type d’infusion, d’autres tisanes sont capables de remédier au gonflement des pieds. Il s’agit des décoctions de queues de cerise, de fleurs d’hibiscus et de vigne rouge.

L’autre remède de grand-mère pouvant soulager les pieds gonflés est le bain des pieds. Cette technique se fait grâce à de l’eau tiède et du gros sel. La nouvelle maman doit plonger ses pieds dans une bassine dans laquelle ces composantes sont mélangées. Pour ce qui est du gros sel, il en faut juste une cuillère à soupe. Les pieds doivent rester immergés pendant 30 minutes. Cependant, en lieu et place du sel à grain, vous pouvez utiliser une infusion de sauge.

L’huile essentielle de cyprès et celle de lentisque pistachier ont un effet décongestionnant sur le système veineux des membres inférieurs. Il suffit d’en mettre dans une huile végétale à hauteur de sept gouttes et de masser les pieds de la plante vers le genou. D’ailleurs, un auto massage sans huile apporte le même soulagement à la patiente.

Les pieds gonflés après accouchement sont bénins dans la majorité des cas. Ainsi, le problème disparaît aussi soudainement qu’il est apparu. Il suffit de patienter quelques semaines et les membres inférieurs reprennent leurs formes normales. Toutefois, outre les traitements cités ci-dessus, la pratique régulière d’une activité physique est aussi bénéfique pour la maman du nouveau-né. En outre, le port de bas de contention et de vêtements amples est aussi une option à exploiter.

Vous aimerez aussi :

Related Articles