Global Statistics

All countries
581,999,280
Confirmed
Updated on July 31, 2022 9:14 pm
All countries
550,197,851
Recovered
Updated on July 31, 2022 9:14 pm
All countries
6,419,467
Deaths
Updated on July 31, 2022 9:14 pm

Pieds plats : causes, symptômes et traitements

Les membres inférieurs sont aussi sensibles que les autres parties du corps. Ainsi, de nombreux maux peuvent les atteindre, parmi lesquels la maladie des pieds plats. Due à un dysfonctionnement biomécanique, cette affection peut causer d’atroces douleurs aux pieds. L’absence d’un pied creux peut apparaître à tout âge. Comment se débarrasser des pieds plats ? Voici les traitements appropriés !

Pieds plats : définition et généralités

La maladie du pied plat – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’expression « pieds plats » est utilisée lorsque les pieds d’une personne s’affaissent au niveau de la voûte plantaire. L’arche des pieds est quasi-inexistante en interne, et lors de la marche, une torsion est ressentie vers l’extérieur. Cette maladie se manifeste aussi en position debout, car elle engendre des douleurs aux articulations des pieds, notamment aux orteils.

Il faut 3 étapes pour que les pieds prennent une forme complètement plate. Lors de la première phase, l’empreinte du pied concerné s’élargit au niveau de son centre. Autrement dit, la trace du centre du pied devient visible, chose anormale. La deuxième phase se manifeste par la pose totale de la face plantaire au sol. La dernière phase se traduit par un courbant interne du pied atteint

Le talon se met en valgus et il est déjeté vers l’extérieur. L’avant-pied, quant à lui, s’aplatit complètement au sol. Ce mal, qualifié souvent de bénin, est favorisé par l’adoption de mauvaises habitudes alimentaires et de chaussage. En d’autres termes, le port de chaussures inadéquates et un énorme poids corporel sont des conditions idoines pour cette maladie.

Pieds plats : qui peut en souffrir ?

Les pathologies du pied – © Crédit : informationhospitaliere.com
Les pathologies du pied – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’aplatissement des pieds creux est un mal auquel tout le monde est exposé. Les nourrissons, les adolescents, et les adultes sont susceptibles d’avoir ce mal. Cependant, la déclaration de la pathologie peut être normale dans certains cas, mais elle est anormale, voire dangereuse, dans d’autres cas.  

Chez le bébé

Généralement, les nourrissons viennent au monde avec les pieds plats. Entre l’âge de 5 et 6 ans, 65% des enfants voient leurs pieds se corriger d’eux-mêmes. 30% de ces enfants gardent leurs pieds intacts, mais ils n’éprouvent aucun symptôme. Parmi les 5% restants, il y a une partie qui aura besoin d’un traitement thérapeutique (3%).

Le reste (2%) ressent une douleur, mais aucun problème fonctionnel n’est remarquable. La plupart du temps, c’est la synchondrose qui est à l’origine de ce problème. Elle s’explique par une soudure anormale des os.

Chez l’adolescent

Cette étape de la vie est caractérisée par une forte activité. L’individu, étant en pleine croissance, prend du poids. Les longues marches et la pratique excessive d’une activité sportive éveillent les douleurs en cas de pieds plats.

Chez les personnes âgées

Dans ce cas, deux possibilités sont à prendre en compte. La première éventualité stipule que les pieds plats de l’enfance ont persisté jusqu’à l’âge adulte. La seconde éventualité est qu’une maladie sérieuse est à l’origine de l’affaissement des pieds.

Cependant, la maladie peut être également assimilée à une grossesse en tant que symptôme. Un alitement sur une longue période est une éventuelle cause de pieds plats. Cette cause touche particulièrement les sexagénaires et les malades.

Pieds plats : les causes possibles

L’apparition des pieds plats est, la plupart du temps héréditaire. La personne atteinte est donc prédisposée au mal. Néanmoins, les origines de l’affection tiennent compte de l’âge. Ainsi, les pieds plats pour enfant possèdent des causes totalement différentes des pieds plats pour adultes.

Causes des pieds plats enfant

Le premier facteur d’apparition de l’affection chez l’enfant est le surpoids. La plante des pieds n’arrive plus à supporter le poids excessif du gamin. Par conséquent, il s’abaisse puis s’aplatit complètement au sol. Les ligaments de petite taille ou trop flexibles peuvent aussi créer un aplatissement du centre du pied sur le sol.

Il peut arriver que les muscles des enfants soient déficitaires ou hypotoniques. Cette situation conduit irrémédiablement à des pieds plats chez l’enfant. À cela, s’ajoute le débalancement entre l’avant et l’arrière du pied.

Causes pour pieds plats adulte

Outre la cause héréditaire, la pronation est un facteur déclencheur des pieds plats. Il s’agit de l’instabilité des chevilles lors de la rotation externe et interne du pied. Un mauvais fonctionnement des articulations et/ou des muscles de la jambe affecte les pieds. Il s’en suit plusieurs conséquences, dont les pieds plats.

Les pieds aplatis ont aussi pour origine l’inégalité des membres inférieurs. En d’autres termes, lorsqu’une jambe est plus courte que l’autre, les pieds plats en sont le résultat. Une affection dégénérative ou une inflammation des os du pied représente des causes probables de la maladie. Les personnes souffrant d’arthrose, de polyarthrite, ou des rhumatoïdes y sont donc exposées.

Le vieillissement peut également engendrer des pieds plats. La faiblesse musculaire due à l’âge provoque un amoindrissement en hauteur de la partie centrale du fascia plantaire. Un étalement du plateau métatarsien devient également remarquable. Le traumatisme, subi au cours d’une fracture ou d’une déchirure musculaire, aboutit à une disparition du creux sous le pied.

En effet, après une telle blessure, les os du pied ont du mal à se remettre à leur place initiale. Ce mauvais positionnement est la source de l’élargissement de l’empreinte des pieds. Une trop grande sollicitation des pieds au cours de la pratique du sport entraîne des pieds plats. Cette cause s’avère plus évidente lorsque les chaussures de sport utilisées sont inadaptées.

Pieds plats : les symptômes ressentis

La manifestation des symptômes varie d’un individu à un autre. À ce propos, le signe clinique principal des pieds plats est la douleur. L’apparition de cette sensation désagréable survient lorsque certaines conditions sont rassemblées. Il s’agit de :

  • La douleur chez l’enfant, peut rester endormie pendant les premiers mois après sa naissance. Ensuite, elle s’éveille pendant sa croissance ;
  • La douleur chez l’adulte, est inconstante. Son apparition se fait à la suite d’une affection intercurrente, un surmenage, ou des troubles veineux ;
  • En cas d’obésité ou de course à pied répétitive, la douleur se manifeste ou s’amplifie.

Cependant, la souffrance n’est pas le seul symptôme démontrant l’existence des pieds plats. En effet, la personne atteinte peut ressentir des sensations de gêne au niveau du genou, des chevilles, et du bas de la colonne vertébrale. L’inflammation des fibres du talon, la démarche disgracieuse, et la déformation du pied sont aussi des signes cliniques évidents. En ce qui concerne les altérations du pied, on retrouve les callosités et les hallux valgus.

Les pieds plats sont reconnaissables grâce à un déséquilibre considérable dans la posture du malade. Il est incapable de se tenir sur son gros orteil. Par conséquent, il se met à boiter et à se fatiguer rapidement. Par ailleurs, il suffit de regarder les chaussures d’une personne atteinte pour déterminer s’il est atteint ou pas. Le bord interne et antérieur de la semelle du soulier s’use fréquemment.

Pieds plats : les traitements adéquats

La guérison des pieds plats enfant se fait naturellement, pendant le processus de croissance. Ainsi, avant l’âge de 4 ans, il n’est pas obligatoire d’engager un traitement. Par contre, à partir de l’âge de 6 ans, il est vital d’avoir recours à des méthodes pour réduire les douleurs et corriger sa démarche. Les solutions envisageables sont des semelles orthopédiques, des chaussures orthopédiques, et une intervention chirurgicale.

Semelles orthopédiques

Conçues avec l’objectif de corriger la position du pied, les semelles orthopédiques soulagent les douleurs. Elles assurent également l’équilibre de la posture du malade. L’application de cette solution varie en fonction de l’âge du sujet.

Pour un enfant, une semelle de stimulation est fabriquée pour assurer une bonne ligne aux hanches et aux genoux. Ainsi, les articulations sont conservées et le pied va grandir dans l’axe normal. Les chaînes musculaires vont reprendre leurs fonctions naturelles.

Pour l’adolescent, la semelle de stimulation sert de soutien à la voûte déjà affaissée. Elle préserve le jeune malade des douleurs et d’éventuelles blessures. Ses activités journalières n’en seront donc pas perturbées.

Si le stade de croissance est déjà terminé, la semelle a pour rôle de préserver les jambes, en les remettant dans leurs axes. L’aggravation du mal peut être évitée par la même occasion. Ensuite, grâce à un suivi régulier chez le podologue, des éléments de renfort sont rajoutés en fonction de la morphologie du malade.

Chaussures orthopédiques

Le principe de ce type de chaussures est de fournir tout le confort nécessaire au malade. Elles sont faites en matières extensibles et résistantes pour faciliter l’adaptation à la morphologie du patient. Aussi, le porteur des chaussures orthopédiques est protégé contre les chocs. Pour en choisir, il faut tenir compte de plusieurs facteurs comme :

  • La résistance de la matière de conception ;
  • La profondeur de la chaussure (bonne profondeur requise) ;
  • La hauteur du talon pour les dames (limite de 6 centimètres) ;
  • Le type de semelle (semelle amovible recommandée) ;
  • La souplesse ;

Les lacets ou les velcros sont également des éléments à prendre en compte avant de faire le choix de la chaussure. À ce propos, les critères de choix sont primordiaux à cause du grand nombre de chaussures orthopédiques disponibles sur le marché. Néanmoins, l’avis d’un professionnel en orthopédie est essentiel pour faire un choix optimal.

L’opération chirurgicale

Cette solution est en dernier recours, parce qu’elle est appropriée pour les cas de pieds plats graves. Il est aussi adéquat pour arrêter l’aggravation de la maladie. Au cours de l’intervention, une nouvelle voûte plantaire est créée. L’affaissement du centre du pied est également réduit. De ce fait, les problèmes d’instabilité, de démarche anormale, et de douleurs sont réduits, voire éliminés.

Cette méthode de traitement n’est pas recommandée aux enfants de moins de 6 ans. Il faut donc que le malade soit entre l’âge de l’adolescence et l’âge de jeune adulte.

En conclusion, avoir des pieds plats est normal pour un nouveau-né et un enfant de moins de 6 ans. Par contre, pour un adolescent, il s’agit d’un problème à régler absolument. Le choix du traitement se fait après une consultation chez le podologue. Le respect des conseils donnés par le médecin est aussi vital pour un rétablissement total du malade.

Vous aimerez aussi :

Related Articles