Global Statistics

All countries
260,986,180
Confirmed
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
234,051,491
Recovered
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
5,209,038
Deaths
Updated on November 27, 2021 9:20 am

Piqué par un aoûtat : quel traitement contre ce mal ?

L’été étant la saison de la nature, elle est caractérisée par l’émergence de petites bestioles au comportement agaçant et ennuyeux. Au nombre de ces petites bêtes, il n’y en a aucune qui gêne autant que l’aoûtat. Il s’agit d’un petit acarien rouge, difficilement visible à l’œil nu qui est en mesure de ternir vos étés avec ses piqûres extrêmement urticantes. Heureusement, il existe des solutions assez simples qui permettent d’éviter cette bestiole et de traiter sa morsure.

L’aoûtat : Présentation

L’aoûtat est le nom qui a été donné à la larve d’un acarien appartenant à la famille des Trombicula autumnalis. Également connu sous le nom de vendangeron ou encore de rouget, l’aoûtat est un petit acarien de couleur rouge qui est totalement inoffensif à l’âge adulte. Il est toutefois, doté d’une larve à l’origine des troubles qui lui sont attribués.

En effet, sa larve est un parasite qui affecte non seulement les animaux, mais aussi les hommes. Malgré sa couleur rouge vive, sa longueur d’à peine 0,2 mm fait de lui une bestiole assez difficile à remarquer. La larve d’aoûtat possède 3 paires de pattes et des crochets appelés chélicères. Elle sévit généralement entre la période de l’été et durant l’automne dans les jardins, les forêts et les prairies.

La nourriture favorite de l’aoûtat est le tissu que l’on retrouve sous la peau des mammifères. C’est pour cela que l’on dit qu’animaux et humains sont tous de potentielles victimes de ses piqûres. L’aoûtat ne vit que très rarement dans les habitations, car son mode de vie lui impose de vivre dans des sols herbeux.

C’est dans ce type d’environnement qu’il peut trouver de quoi se nourrir pour se reproduire. Il arrive cependant que quelques larves soient amenées par un animal de compagnie dans la maison de son maitre.

Morsure d’aoûtat : Comment la reconnaître ?

La nourriture de l’aoûtat étant dépendante des tissus présents sous la peau de ses victimes, il est obligé de mordre ces derniers en utilisant ses chélicères (crochets) pour s’alimenter. La victime ressentira progressivement les effets de cette morsure.

Si généralement les symptômes sont sans gravité, ils peuvent s’avérer être particulièrement désagréables en raison de leur durée dans le temps. La piqûre d’aoûtat est caractérisée par l’injection de sa salive sous la peau de la victime. Cette salive déclenche ensuite l’apparition de petits boutons rouges et boursouflés qui se forment en seulement quelques heures.

On parlera alors d’une éruption cutanée avec quelques petites plaques de 2 à 3 mm de diamètre sur la peau. Au bout de 20 à 30 heures après la piqûre, les larves déposées par l’aoûtat se décrochent de la peau et laissent place à de fortes démangeaisons qui peuvent persister pendant une semaine sans aucun traitement.

Comment soulager une piqûre d’aoûtat ?

Dès lors qu’une personne a été piquée par un aoûtat, la première chose qu’il doit faire est de résister farouchement au désir de se gratter. En effet, une fois que vous commencez à vous gratter, vous ne pourrez plus vous arrêter et vous risquez d’augmenter les risques d’infections.

Traitement médical rapide

Pour soulager rapidement la douleur et les démangeaisons, vous pouvez appliquer une poche de froid sur la zone affectée. Selon les experts, les victimes de morsure d’aoûtat se doivent de prendre une douche chaude. Ils devront frotter soigneusement les lésions présentes sur leur peau en utilisant un grattoir et du savon de Marseille.

Ce procédé leur permettra de desquamer les zones où la larve s’est accrochée afin de la faire tomber si elle n’a pas déjà disparu. Après la douche, il est conseillé aux victimes de nettoyer leurs boutons avec un antiseptique et d’appliquer une crème anti-démangeaisons, contenant éventuellement de la cortisone.

Si celui qui a été piqué souffre d’un cas de prurit intense, il devra aussi prendre des antihistaminiques par voie orale. Dans la même situation, pensez également à demander l’avis de votre pharmacien. Ce dernier, en fonction de vos symptômes, pourra vous conseiller une méthode encore plus efficace.

Veillez à laver vos vêtements à une température d’au moins 60°C pour éliminer les larves qui peuvent encore s’y trouver. Notez que si c’est votre animal de compagnie (chien ou chat) qui a été mordu par ces acariens, le traitement sera légèrement différent. Vous pouvez dans un premier temps procéder à un nettoyage avec du savon prévu pour les animaux et de l’eau avant d’organiser une visite chez le vétérinaire en cas de prurit plus important.

Les traitements naturels

Plusieurs méthodes de traitements naturels peuvent s’appliquer lorsqu’il s’agit de piqûres d’aoûtat. Vous pouvez soulager les symptômes de ces morsures à l’aide de simples produits comme de l’huile. Il est recommandé d’utiliser quelques gouttes d’huile essentielle de lavande aspic que vous devez appliquer directement sur le bouton.

À l’exception de cette huile, vous pouvez utiliser du Tégarome, qui est un mélange de 9 huiles essentielles, pour apaiser différentes piqûres d’insectes et en particulier celles d’aoûtat. Le vinaigre et le bicarbonate de soude sont deux autres produits qui peuvent servir à calmer les démangeaisons. De plus, l’utilisation de la glace aide à réduire considérablement l’inflammation des piqûres.

Comment éviter les morsures d’aoûtat ?

La piqûre d’aoûtat peut être évitée du moment que vous ne vous exposez pas à l’acarien. Pour cela, vous vous devez de prendre un certain nombre de précautions importantes.

Tout d’abord, vous devez prendre l’habitude de vous allonger sur un drap ou sur une couverture lorsque vous êtes à l’extérieur. Évitez donc tout contact prolongé et direct avec l’herbe. Essayez également de privilégier le port de vêtements longs et couvrants quand vous vous rendez dans des endroits où l’on peut retrouver des acariens.

Afin d’améliorer l’efficacité de ces vêtements, vous pouvez au préalable les recouvrir de talc. Ensuite, vous pouvez utiliser des huiles essentielles pour vous débarrasser de plusieurs types de parasites. Certaines huiles essentielles comme l’eucalyptus, la lavande ou la menthe ont des effets remarquables sur ces petites bestioles. Mieux, ces huiles préservent votre santé cutanée.  

Vous pouvez les vaporiser sur les vêtements pour les faire fuir. Enfin, si vous possédez un jardin dans votre maison, veillez à bien l’entretenir. En plus de le tondre régulièrement, vous devez surtout bien l’arroser afin de limiter la prolifération d’aoûtats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles