Global Statistics

All countries
672,528,083
Confirmed
Updated on January 20, 2023 3:11 am
All countries
625,030,633
Recovered
Updated on January 20, 2023 3:11 am
All countries
6,739,201
Deaths
Updated on January 20, 2023 3:11 am

Pityriasis versicolor : causes, symptômes et traitements

Le pityriasis versicolor est une infection fongique courante de la peau. Il se présente sous la forme de petites taches plates ou de plaques d’hypopigmentation et d’hyperpigmentation sur le tronc, les bras et le haut des cuisses. Le champignon à l’origine de cette affection est le Malassezia globosa. De plus, l’infection est plus fréquente dans les climats chauds et humides. Il peut s’agir d’une affection passagère qui disparaît d’elle-même. Mais elle peut aussi persister pendant de longues périodes ou se reproduire tout au long de la vie. Cependant, elle n’est pas contagieuse, mais elle peut toucher n’importe qui à n’importe quel moment, bien qu’elle semble être plus fréquente à l’adolescence et à l’âge adulte. Découvrez donc dans cet article, les causes, les symptômes et les traitements du pityriasis versicolor.

Les causes du pityriasis versicolor

Le pityriasis versicolor est une affection cutanée où la peau du corps prend différentes nuances de couleur, lorsqu’elle est observée au microscope. Bien qu’il ne soit pas très courant, il touche plus de 5 % de la population mondiale. Il existe par ailleurs différentes formes de pityriasis versicolor et chacune d’elles présente diverses causes.

Le tinea versicolor

Le tinea versicolor est une affection cutanée courante causée par le malassezia furfur, vivant sur la peau. C’est une levure lipophile qui s’active au contact du sébum et de la transpiration. Le sébum est une huile hydratante naturelle, produite par les cellules de la peau. Ainsi, cette levure est fréquente dans les climats chauds et humides. Elle est également fréquente chez les personnes qui transpirent beaucoup ou portent des vêtements serrés, conçus en nylon ou en lycra.

L’affection peut aussi être causée par un champignon superficiel appelé Pityrosporum orbiculare. Ce champignon est naturellement présent sur tous les humains, mais peut devenir actif dans certaines circonstances.

Les autres facteurs pouvant déclencher le développement du tinea versicolor sont : l’exposition au soleil et certains médicaments.

Les médicaments, tels que ceux contenant des tétracyclines ou de la phénothiazine, peuvent entraîner un tinea versicolor. Certains antibiotiques, y compris les pilules contraceptives, peuvent provoquer une infection à levures dans le corps. Il y a également les drogues récréatives comme l’héroïne, la cocaïne et l’ecstasy qui peuvent entraîner le tinea versicolor.

Par ailleurs, la plupart des cas se résorbent d’eux-mêmes sans traitement en quelques mois. Mais il faut parfois attendre 6 à 12 mois, pour que les symptômes disparaissent complètement.

Le pityriasis lichenoides

Le pityriasis lichenoides est une affection cutanée peu fréquente qui survient chez les jeunes adultes, généralement entre 15 et 35 ans. Il est également connu sous le nom de pityriasis lichenoides chronica et parfois de pityriasis alba.

Cette affection peut être causée par une infection de la peau et/ou du poumon et du cœur. Parmi les autres causes, il y a les réactions aux médicaments et les carences nutritionnelles.

Cette forme de pityriasis versicolor peut aussi être déclenchée par des médicaments tels que :

  • Les antibiotiques ;
  • Les hormones ;
  • Certains types de médicaments utilisés pour traiter les crises d’épilepsie, les tumeurs ou certains traitements contre le cancer.

Il existe de nombreux types de pityriasis lichenoides. Mais la plupart d’entre eux semblent être associés à une réponse immunologique à une infection ou à une inflammation dans l’organisme.

La varioliformis acuta

Varioliformis acuta est une infection cutanée peut se transmettre facilement à d’autres personnes par contact avec leur peau ou leurs effets personnels. Le virus peut également se propager si quelqu’un touche la plaie d’une personne infectée puis touche la sienne sans s’être lavé les mains au préalable.

La cause de cette affection est inconnue et il se pourrait qu’il s’agisse d’une forme progressive et sévère d’une infection virale sous-jacente. La majorité des patients, qui développent le Varioliformis acuta sont des hommes âgés de 20 à 40 ans. Mais tous les groupes d’âge et tous les sexes peuvent être touchés.

En outre, l’évolution de cette maladie peut aller d’une infection asymptomatique de moins de 3 semaines à une destruction fulgurante du foie, du système nerveux central et d’autres organes.

Les symptômes du pityriasis versicolor

Le pityriasis versicolor est une infection fongique courante, surtout pendant les mois humides de l’été et de l’automne. Son nom signifie « peau tachetée » en raison de l’aspect des zones de peau affectées, qui peuvent être de couleur brune, rose ou rouge. L’éruption se développe souvent sur les zones grasses telles que le dos, le cou, la poitrine et le haut des bras. Les zones touchées peuvent parfois présenter des démangeaisons ou des brûlures.

Cette affection se transmet le plus souvent par contact direct avec une personne infectée. Elle se transmet aussi souvent par le port de vêtements précédemment utilisés par une personne infectée.

De plus, le pityriasis versicolor touche les hommes et les femmes de tous âges. Il est différent des autres types de mycoses, car il n’affecte pas les ongles ou le cuir chevelu. Comme autres symptômes, il y a :

  • Une peau grasse ;
  • Des bosses surélevées sur la poitrine et le dos ;
  • Une odeur nauséabonde.

Cette affection provoque également l’apparition de taches rouges rondes ou ovales, souvent avec un centre squameux, sur le corps. Leur diamètre peut varier de 0,5 cm à 5 cm et elles peuvent provoquer des démangeaisons. Les lésions apparaissent plus souvent par temps chaud et humide, mais ne disparaissent pas avec l’exposition au soleil. En fait, l’exposition au soleil peut aggraver l’affection en raison de la prolifération accrue des levures Malassezia.

Hormis cela, d’autres symptômes comprennent des plaques de peau écailleuses de forme irrégulière, généralement plus claire que le teint normal de la personne atteinte. Ces plaques se développent sur le cou, la poitrine ou le dos. Les lésions peuvent être fines ou épaisses, petites ou grandes et certaines personnes ont plus d’une tache à la fois. Les plaques se développent généralement progressivement sur une période de plusieurs semaines et peuvent prendre jusqu’à six mois pour disparaître complètement.

En dehors de la fatigue et de la perte de poids, d’autres symptômes du pityriasis versicolor sont enregistrés.

La fièvre

La fièvre est un symptôme relativement courant de l’affection. C’est une élévation de température de 38 °C (100,4 °F) ou plus qui survient soudainement et dure plusieurs jours.   La fièvre peut également survenir sans cause évidente, en particulier chez les enfants. La présence de fièvre chez les patients atteints de la maladie est associée à des processus inflammatoires de la peau.

La décoloration prononcée des zones affectées

Le symptôme le plus courant du pityriasis versicolor est la rougeur. La couleur et l’intensité de la décoloration peuvent varier d’une personne à l’autre et d’une zone affectée à l’autre. Elle peut être tachetée et inégale ou apparaître simplement comme une éruption cutanée. Lorsqu’une nouvelle lésion apparaît, elle peut provoquer une légère démangeaison ou une brûlure au contact de l’eau. En particulier dans les zones où la transpiration se produit, comme les aisselles.

Les boutons

Les boutons sont parmi les premiers symptômes les plus courants et les plus visibles du pityriasis versicolor. C’est une affection cutanée caractérisée par une peau rouge et enflammée remplie de pus. Les boutons se forment lorsque les pores sont obstrués par des cellules mortes et du sébum provenant des follicules pileux. Les boutons peuvent être des points noirs, des points blancs ou des papules.

De plus, les boutons peuvent apparaître sur n’importe quelle zone du corps affectée par le champignon. Le plus souvent, l’apparition de boutons dure quelques semaines, allant de 4 à 8 semaines, après quoi ils disparaissent sans traitement.

La peau affectée peut également présenter une légère desquamation ou un rougissement qui disparaît généralement avec le traitement.

Enfin, le pityriasis versicolor peut être considéré comme un problème esthétique. Mais lorsqu’elle touche la zone de l’aine, elle peut entraîner de graves problèmes de santé. Il est aussi important de noter que cette affection touche le plus souvent les personnes à la peau foncée qui ont tendance à transpirer pendant l’exercice. Il peut également toucher les personnes à la peau claire lorsqu’elles ont un coup de soleil.

Les traitements du pityriasis versicolor

La plupart des personnes atteintes de l’affection n’ont pas besoin de traitement, car la maladie guérit d’elle-même. Néanmoins, pour traiter les infections du pityriasis, de nombreux dermatologues recommandent des traitements topiques tels que les shampooings au kétoconazole ou les crèmes antibactériennes.

Le traitement de l’affection par le kétoconazole repose sur le fait que les agents antifongiques possèdent une activité contre le champignon responsable du pityriasis. Le kétoconazole est un agent antifongique à large spectre qui présente une activité in vitro contre le Malassezia furfur.

Le plus intéressant, c’est que le shampooing au kétoconazole ne nécessite aucun traitement supplémentaire. Il ne nécessite aussi aucune ordonnance.

Les crèmes antibactériennes sont souvent utilisées pour traiter le pityriasis versicolor. Ces produits sont caractérisés par la capacité de leurs principes actifs à favoriser la lutte contre certains micro-organismes, tels que le virus du papillome humain.

La crème antibiotique de DERMAX contient un mélange puissant d’antibiotiques, pour la prévention et le traitement des affections cutanées chroniques. Elle possède également une combinaison vraiment efficace entre Kétoprofène et Perméthrine, pour lutter contre les bactéries.

La crème doit être appliquée sur la zone affectée, et portée quelques heures par jour, jusqu’à ce que l’infection disparaisse.

Par ailleurs, le miconazole est le traitement topique le plus couramment prescrit pour le pityriasis versicolor. Le fait de recouvrir les lésions cutanées d’une crème au miconazole devrait éliminer les symptômes en quatre jours. Toutefois, les taux de récidive sont élevés, si l’affection est traitée avec de l’hexachlorophène topique à 1 % ou du lamisil. Les taux de guérison sont inférieurs à 80 % dans ces cas.

Il faut préciser que le traitement du pityriasis versicolor varie en fonction des symptômes du patient, de son âge et de la gravité de l’affection.

Les médicaments oraux

Les médicaments par voie orale, comme les antibiotiques, constituent le traitement de première intention de l’affection. Ces médicaments permettent de guérir l’infection et de prévenir les récidives.

Ce traitement peut être utilisé tous les jours ou plusieurs fois par semaine, en fonction des consignes des médecins. Les médicaments doivent être pris avec un repas, et non pas avant le repas. De plus, les patients devraient boire beaucoup d’eau pendant toute la période de traitement.

Les médicaments oraux tels que le fluconazole agissent en tuant la levure qui cause l’infection. Le fluconazole se présente sous forme de comprimé ou de liquide et est pris une fois par jour pendant une semaine maximum. L’arrêt soudain de ce médicament ne doit pas être fait, car cela peut entraîner une augmentation des symptômes.

En outre, il a été démontré que les antifongiques oraux ont une efficacité accrue par rapport aux traitements topiques. Ils peuvent être administrés en monothérapie ou en complément des traitements topiques. Les médicaments approuvés pour les mycoses doivent être commencés quatre semaines après le diagnostic approprié. Il a été également démontré qu’ils améliorent les résultats des patients, dans les cas plus graves.

La photothérapie

La photothérapie est un traitement qui utilise les rayons ultraviolets du soleil pour traiter des maladies de la peau comme le pityriasis versicolor. Elle utilise la lumière ultraviolette dans une longueur d’onde spécifique pour tuer le champignon à l’origine de l’affection. Cela se fait généralement en prenant des bains longs et intenses de lumière verte ou de lumière bleue. Les lumières bleues ont des longueurs d’onde plus grandes que les lumières vertes.

Quel que soit le type de lumière choisi, la thérapie se fait suivant deux modes. Les lumières sont allumées puis éteintes à une fréquence régulière : c’est la thérapie intermittente. Lorsqu’elles sont laissées allumées en permanence pendant que le patient se baigne : c’est la thérapie continue.

Bien que le pityriasis versicolor soit autolimité, un traitement est conseillé pour accélérer la résolution et prévenir les récidives. En plus de la thérapie médicale, les options chirurgicales peuvent être bénéfiques dans certains cas.

Les options chirurgicales

Il existe trois grandes options chirurgicales pour le traitement de l’affection, à savoir la cryothérapie, le traitement au laser et le curetage chirurgical.

La cryothérapie

La cryothérapie est l’un des traitements les plus efficaces de l’affection. En effet, elle élimine le champignon à l’origine de cette affection cutanée courante et améliore la circulation pour aider à dégager les pores obstrués. Pour la réaliser, un professionnel de la santé pulvérise de l’azote liquide surfondu sur la peau, où il gèle et détruit les cellules cutanées superficielles. La procédure peut être effectuée dans un cabinet médical ou une clinique, ou dans le cadre d’une procédure ambulatoire avec peu de temps d’arrêt.

Le traitement au laser

Le traitement au laser est une option thérapeutique à envisager pour contrer cette maladie. Il s’agit d’une procédure médicale basée sur la lumière, qui utilise des impulsions lumineuses intenses, pour détruire les champignons à l’origine de cette affection cutanée. La procédure est peu invasive et indolore, et ne nécessite aucune incision ou coupure. Au lieu de cela, une sonde laser va émettre de la lumière directement sur la zone affectée pendant plusieurs minutes.

Le curetage chirurgical

Le curetage chirurgical est une intervention visant à retirer les lésions cutanées du pityriasis versicolor. Ce n’est pas une procédure courante et la plupart des médecins traiteront l’affection avec des médicaments oraux ou topiques. La chirurgie n’est envisagée que si les autres traitements ont échoué.

Le curetage chirurgical est une procédure visant à nettoyer la peau. Au cours d’un curetage chirurgical, le médecin engourdit la zone avec une injection de médicament anesthésiant avant de commencer la chirurgie. Il va ensuite gratter de petites quantités de la peau endommagée. Cela peut aider à faire disparaître de grandes zones de pityriasis versicolor. Certains patients ressentent une traction ou une pression pendant le grattage. Mais la plupart le décrivent comme indolore, car ils sont anesthésiés.

Une autre des options de traitement de l’affection est la luminothérapie. Ce traitement a fait l’objet d’études approfondies au cours des dernières décennies, tant chez l’homme que chez l’animal. En plus d’être sûre et facile à utiliser, la luminothérapie peut avoir moins d’effets secondaires que les médicaments antifongiques oraux. Les autres options de traitement comprennent des remèdes plus naturels et des thérapies alternatives. Il s’agit de l’huile d’arbre à thé, de l’ail et de la vitamine D.

Enfin, le traitement du pityriasis versicolor consiste aussi à s’hydrater avec un savon doux, à limiter l’exposition au soleil et à porter un écran solaire.

Vous aimerez aussi :

Related Articles