Pomme de terre : valeurs nutritionnelles et bienfaits pour la santé

0
7

À la fois un produit frais, un féculent et un légume, la pomme de terre contient une panoplie de nutriments essentiels à la santé. Pour cette raison, les spécialistes recommandent sa consommation à chaque repas. Son principal atout est sa grande variété de micronutriments, lesquels sont complémentaires.

Pomme de terre : caractéristiques et notions générales

La pomme de terre n’a pas vu le jour en Europe, pourtant, elle est devenue la base alimentaire des Européens. Également considérée comme un légume, elle est aussi la nourriture préférée de tous ses consommateurs, notamment les Français.

Caractéristiques de la pomme de terre

De type tubercule, la pomme de terre provient de la grande famille des solanacées. À elle seule, elle peut arborer trois différentes couleurs à savoir :

  • le jaune pâle ;
  • le bleu ;
  • le violet.

Sa peau est fine et sa chair est ferme. Pour ce qui est de la peau de la pomme de terre, elle est plus au moins colorée. Le féculent peut peser entre 80 et 320 grammes.

Elle se distingue des autres membres de sa famille par sa richesse en fibres, en potassium et en manganèse. Elle est aussi une bonne source de vitamine du groupe B et d’antioxydants. Ces atouts font de ce produit frais le mieux nanti sur le plan nutritionnel. Il faut aussi préciser que sa richesse en glucides joue un rôle prédominant dans son action positive sur la santé.

Notions générales sur ce féculent

La pomme de terre est originaire du Chili et des Andes péruviennes et colombiennes. Toutefois, elle va apparaître en Europe au cours du 16e siècle. Avant de statuer sur l’appellation « pomme de terre », ce féculent va prendre plusieurs noms à savoir :

  • batata en espagnol ;
  • patata en arawak ;
  • potato en anglais.

Finalement, les Français vont d’abord adopter le nom « patate douce » avant de s’arrêter à « pomme de terre » au milieu du 17e siècle.

La saison de ce féculent commence en septembre et s’achève en mars. Le sol propice pour la pomme de terre est celui qui a une faible salinité. En plus, la terre doit être légère, riche en éléments nutritifs et profonde. À ce propos, il faut des trous de 30 centimètres pour permettre au féculent de mieux se développer.

En ce qui concerne la récolte, elle commence dès le mois de juillet. Pour ce qui est de celle de septembre, elle concerne les pommes de terre développées tardivement. Par ailleurs, la moisson du féculent est amorcée lorsque la partie aérienne devient jaune et se couche.

Attention : une trop grande humidité freine le développement des pommes de terre. Il faut donc les arroser modérément.

Pomme de terre : les valeurs nutritionnelles du féculent

Avant toute chose, il faut préciser que la version la plus consommée de ce légume est celle cuite à l’eau. De ce fait, pour 100 grammes de pomme de terre cuite à l’eau, le consommateur engrange :

  • des lipides pour 1,37 g ;
  • des protéines pour 2,01 g ;
  • des glucides pour 17,2 g ;
  • des sucres pour 1,05 g ;
  • de l’amidon pour 14,5 g ;
  • des fibres alimentaires pour 1,96 g ;
  • du chlorure pour 150 mg.

À cette liste de nutriments essentiels s’ajoutent le calcium, le cuivre, le fer et l’iode à hauteur de 9,62 mg, 0,095 mg, 0,43 mg et 6,78 µg.

Le magnésium, le manganèse, le phosphore, le potassium et le sélénium s’élèvent respectivement à 20,7 mg, 0,12 mg, 43,7 mg, 450 mg et 7,07 µg. En outre, il y a les autres nutriments comme le sodium (48,8 mg), le zinc (0,24 mg) et le bêta-carotène (3,68 µg).

En matière de vitamines, la pomme de terre en regorge énormément. Les trois premières sont la vitamine E (0,12 mg), la vitamine K1 (1,34 µg) et la vitamine C (5,05 mg). Elles sont suivies de toutes les vitamines du groupe B à savoir :

  • la thiamine pour 0,07 mg ;
  • la riboflavine pour 0,013 mg ;
  • la niacine pour 1,08 mg ;
  • l’acide pantothénique pour 0,46 mg ;
  • la vitamine B6 pour 0,24 mg.

En outre, il y a les focales totales et la vitamine B12 qui sont respectivement de 18,4 µg et 0,03 µg.

Il en ressort que la pomme de terre est très calorique à cause de la présence de l’amidon. Elle n’apporte pas de lipides. Néanmoins, elle demeure riche en minéraux, en oligoéléments et en vitamines.

Quels sont les bienfaits de la pomme de terre ?

Avec un profil nutritionnel aussi prolifique, la pomme de terre offre un nombre non exhaustif de bienfaits. Toutefois, ses principaux atouts sont la protection des cellules, la prévention de certaines maladies et le maintien en parfaite forme de la transmission nerveuse.

Une désintoxication de l’organisme

L’une des causes de l’apparition des petits maux et dysfonctionnement de l’organisme est la prolifération des radicaux libres. La consommation de la pomme de terre libère assez d’antioxydants pour remédier à cet état de choses. En plus de protéger les cellules, les flavonoïdes et la vitamine C réparent celles qui sont endommagées.

Une barrière contre le cancer du côlon

La pomme de terre comporte énormément d’amidon. Une partie de ce nutriment est appelée l’amidon résistant. Selon certaines études, ce type d’amidon minimise le risque de formation du cancer du côlon.

En effet, tout comme les fibres alimentaires, l’amidon résistant n’est pas absorbé par l’intestin. Autrement dit, les enzymes intestinaux humains n’arrivent pas à digérer cet amidon. Par conséquent, ce dernier s’installe dans le système digestif et le protège contre le cancer du côlon. En outre, il agit positivement sur les lipides sanguins.

Un impact positif sur le transit intestinal

Les fibres alimentaires de la pomme de terre permettent de restaurer et de protéger la flore intestinale. Elles facilitent la digestion et préviennent contre diverses affections gastriques comme :

  • les nausées ;
  • les ballonnements ;
  • les vomissements ;
  • la constipation ;
  • la diarrhée.

Outre ces maux, les fibres alimentaires de ce féculent permettent d’éviter les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2.

La pomme de terre exerce également un effet de coupe-appétit. Ce qui favorise la réduction de la quantité des repas à manger. Grâce à cet atout, ce légume peut aisément intégrer un régime minceur. 

Un superviseur de l’ensemble de l’organisme

Avec l’ensemble des nutriments qu’elle possède, la pomme de terre est en mesure de contribuer à la contraction des muscles. Elle favorise aussi la sécrétion des acides gastriques pour une meilleure digestion. La transmission du message nerveux est aussi garantie grâce à la consommation de la pomme de terre cuite.

Avec sa teneur en fer, la pomme de terre agit aussi sur le transport de l’oxygène vers le sang. De la même façon, elle participe à la formation et à la protection des globules rouges et des globules blancs. Elle intervient aussi dans la conception de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs.

Un filet préventif contre certains cancers

Composée de lectines et de protéines, la pomme de terre possède la faculté d’inhiber les cellules cancéreuses. Pour cette raison, ce féculent est appelé le solanum tuberosum lectin (STL). En outre, les autres nutriments s’associent aux lectines et aux protéines pour renforcer le système immunitaire.

Pomme de terre : conservation, préparation et contre-indications

Pour jouir des bienfaits de la pomme de terre, il est préférable d’acheter celle ayant une chair rouge, jaune ou bleue. Il faut s’assurer qu’elle ne soit atteinte d’aucune meurtrissure ou taches. Il est important aussi que la période d’acquisition soit celle de la pleine saison.

Conservation de ce légume-féculent

Pour conserver idéalement la pomme de terre, il faut l’entreposer dans un endroit sombre, sec et frais. Il est primordial que le féculent n’entre pas en contact avec la fraîcheur au risque que l’amidon devienne du sucre.

Attention : ne pouvant supporter le froid, la pomme de terre ne peut être mise au réfrigérateur.

Préparation de la pomme de terre

Les premières astuces de préparation de la pomme de terre sont la cuisson et la grillade au four. Ces deux méthodes permettent de mieux apprécier le goût naturel du féculent. Hormis ces alternatives, la pomme de terre peut servir à concocter plusieurs recettes.

Pour commencer, elle peut servir à faire une soupe telle que la vichyssoise à base de pomme de terre, de poireaux, de bouillon de poulet crème ou du yaourt. Ensuite, le légume est en mesure d’être préparé en frito-folies. Cette recette consiste en un rôti de pommes de terre avec de l’huile d’olive et des épices.

Enfin, elle est idéale pour faire de la salade parisienne. Par ailleurs, elle peut être servie en purée avec :

  • du beurre ;
  • de la crème ou du lait ;
  • du zeste de citron ;
  • de l’ail ;
  • du persil.

Il faut souligner qu’il existe mille et une recettes en fonction des pays et des cultures. Néanmoins, les recettes françaises incluant la pomme de terre sont les plus savoureuses.

Contre-indications de la pomme de terre

Malgré sa richesse en oligoéléments, en minéraux et en vitamines, la pomme de terre n’est pas exempte de contre-indications. Elle est à la base de certains troubles provoqués par des allergies. Il s’agit en occurrence de l’allergie aux alcaloïdes ou une allergie au féculent lui-même.

Dans le cas d’une allergie aux alcaloïdes, qui sont des composés toxiques, l’individu ressent divers symptômes. Il s’agit principalement :

  • d’impression de picotement dans la bouche ;
  • de sudation ;
  • de malaises gastro-intestinaux ;
  • de bronchospasmes.

Pour ce qui est de l’allergie à la pomme de terre elle-même, elle est provoquée par la patatine. Les troubles engendrés sont plus ou moins graves. Toutefois, il faut préciser que, dans la majeure partie du temps, cette allergique se déclenche chez les personnes allergiques au latex.

Peu importe le type d’allergie, lorsqu’elle se déclenche après consommation de la pomme de terre, il faut immédiatement consulter un médecin pour recevoir les soins adéquats.

Attention : les personnes qui mangent la pomme de terre crue s’exposent au syndrome de l’allergie orale. Cet effet secondaire est provoqué par certaines protéines retrouvées dans les noix, les légumes et les fruits.

La pomme de terre est l’un des féculents les plus complets sur le plan nutritionnel. Il joue une panoplie de rôles importants dans plusieurs secteurs de l’organisme. Cependant, les précautions avant sa consommation sont considérables. Il faut donc en tenir compte pour éviter les allergies ainsi que les inconvénients qui viennent avec.