Global Statistics

All countries
647,974,725
Confirmed
Updated on December 1, 2022 5:29 am
All countries
624,504,932
Recovered
Updated on December 1, 2022 5:29 am
All countries
6,640,382
Deaths
Updated on December 1, 2022 5:29 am

Pourquoi et comment se servir d’un défibrillateur?

En France, plus de 40 000 personnes présentent un arrêt cardiaque par an, et le taux de survie est estimé à 8% lorsqu’un traitement rapide n’est pas mis en place. Cependant, la défibrillation est un traitement pouvant être utilisé contre la fibrillation, qui provoque la majorité des cas des arrêts cardiaques. Réalisé à partir d’un défibrillateur automatique externe (DAE), ce traitement a pour but de délivrer un choc électrique par le biais du thorax, dans l’espoir que le rythme cardiaque redémarre. Il est en effet crucial d’apprendre comment se servir d’un défibrillateur, un appareil simple d’utilisation, afin de sauver les vies.

Défibrillateur cardiaque : contexte d’utilisation et composition

Il est conseillé aux personnes assistant à un arrêt cardiaque, d’assurer la protection de la victime, en alertant les secours puis en procédant à une ventilation artificielle (c’est-à-dire bouche-à-bouche). Cette dernière doit être alternée par des compressions thoraciques pendant au moins deux minutes. Lorsqu’un défibrillateur est proche du témoin sauveteur, et que celui-ci sait comment se servir d’un défibrillateur pour sauver des vies, il peut s’en servir immédiatement sans hésiter. Si tel n’est pas le cas, il doit poursuivre l’alternance entre les compressions thoraciques et les insufflements, le temps que les secours viennent sur les lieux.

En effet, un défibrillateur automatique externe est un appareil de délivrance d’une quantité d’énergie électrique, pour permettre la resynchronisation du rythme cardiaque. Il est composé :

  • D’un bloc électrique : il délivre un courant électrique de forme, d’intensité calibrée, et de durée ;
  • D’un kit de secours, qui renferme les éléments suivants : ciseaux, compresses et rasoirs ;
  • De deux électrodes, qui présentent une forme plate et large, via lesquels le choc électrique est délivré à la victime.

En outre, on distingue deux types de défibrillateurs automatiques externes :

  • Défibrillateurs entièrement automatiques (DEA) : ils sont chargés d’analyser l’activité du cœur et d’envoyer le choc électrique eux-mêmes ;
  • Défibrillateurs semi-automatiques (DSA) : ils s’occupent de l’analyse de l’activité cardiaque et orientent le sauveteur sur ce qu’il faut faire (délivrer le choc électrique ou non).

Quelle est l’utilité d’un défibrillateur ?

Le défibrillateur cardiaque a pour rôle de détecter l’arythmie du cœur et de l’analyser. En cas de défibrillation ventriculaire, cet appareil va déclencher un choc électrique calibré en durée et en intensité, selon plusieurs paramètres. Le principal paramètre est la résistance corporelle moyenne au courant, de la victime de l’arrêt cardiaque.

La défibrillation ou le choc électrique par le biais du défibrillateur cardiaque est de haute intensité, et permet le rétablissement d’une activité électrique harmonieuse au niveau du cœur. Ce geste est encore connu sous le nom cardioversion.

Cependant, il est important de savoir que le défibrillateur n’est utilisé qu’en cas d’inconscience de la victime et de respiration anormale (ou pas de respiration). Dans le cas où la victime respire, mais est inconsciente, il ne s’agit pas d’un arrêt cardiaque. Il faudra la placer en position latérale de sécurité (PLS) et contacter les secours.

Si elle est bien consciente, mais présente des douleurs au niveau de la poitrine, irradiant ou non dans la tête et les bras, accompagnées d’autres symptômes (nausées, pâleur excessive, essoufflement, sudation), le risque d’une crise cardiaque est présent.

Comment se servir d’un défibrillateur cardiaque ?

Toute personne peut se servir d’un défibrillateur automatique, du simple fait que l’appareil donne oralement les instructions à chaque étape de l’intervention. Laissez-vous donc guider par le défibrillateur.

Mettre en marche le défibrillateur

La toute première étape de comment se servir d’un défibrillateur est de déposer l’appareil près de la victime (près de son oreille gauche) et de le mettre en marche. Il suffit de cliquer sur le bouton marche/arrêt ou d’ouvrir le couvercle. Ensuite, vous constaterez qu’un guidage vocal commencera à résonner, pour vous orienter tout au long des différentes étapes d’utilisation du défibrillateur.

Préparer la victime et connecter les électrodes

Il faut d’abord vérifier si la victime de l’arrêt cardiaque n’est pas près d’un métal conducteur ou de l’eau. Après, il faut :

  • Enlever ou couper les vêtements qui couvrent le torse de la victime ;
  • S’assurer que sa poitrine n’est pas humide ou trop velue pour permettre l’adhésion des électrodes (il faut utiliser le rasoir jetable qui est dans la housse du défibrillateur si nécessaire) ;
  • Sortir les électrodes et les raccorder au bloc électrique (ou du moins aux câbles) ;
  • Coller les électrodes, l’un à la suite de l’autre.

La première électrode juste en bas de la clavicule droite et la seconde électrode sous le côté gauche du thorax, cinq à dix centimètres en bas de l’aisselle gauche. Ensuite, le câble doit être connecté au défibrillateur cardiaque.

Analyser le rythme cardiaque

Une fois les électrodes placées et connectées, le défibrillateur lance immédiatement l’analyse du rythme cardiaque de la victime. Dans le cas contraire, il faut cliquer sur le bouton d’analyse lorsque le guidage vocal vous le demande. Il faut toutefois éviter de toucher la victime ainsi que tout geste de secours tout au long de cette étape. En cas de nécessité d’un choc électrique à la suite de l’analyse, le défibrillateur cardiaque le fera automatiquement.

Passer à l’étape du choc électrique

Le défibrillateur vous notifiera si un choc électrique est nécessaire pour la victime avant sa mise en charge. À cet effet, il est crucial d’être à l’écoute des suggestions de l’appareil et de les exécuter.

Si le défibrillateur vous demande d’enclencher le choc électrique, il faut appuyer sur le bouton et continuer avec la séquence de chocs sous recommandations. Que le défibrillateur cardiaque déclenche ou non le choc électrique, l’important est de veiller à ce que personne ne soit en contact avec la victime lors du choc.

Ne pas retirer le défibrillateur

Il est important de ne pas débrancher le défibrillateur cardiaque, jusqu’à l’arrivée des médecins de service de secours. Il en est de même pour les électrodes. Même dans le cas où l’appareil ne demande pas de délivrer un choc électrique, il ne faut pas enlever le défibrillateur. Il faut juste continuer avec les gestes de secours, lorsque la victime ne présente toujours pas une activité de rythme cardiaque. Mais, si elle recommence à respirer de façon régulière, mais inconsciente, il faut la placer en PLS.

Le défibrillateur est utilisé pour sauver une vie en cas d’arrêt cardiaque avéré, c’est-à-dire que la victime est inconsciente et ne respire pas. Pour porter un coup de main à une personne présentant un arrêt cardiaque, même si l’assistant ne sait pas comment se servir d’un défibrillateur, il suffit de se mettre à l’écoute du guidage vocal de cet appareil.

Vous aimerez aussi :

Related Articles