Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Pourquoi mes règles sentent mauvais ?

La majorité des femmes ignorent ce qui conduit à une mauvaise odeur des règles lors des menstrues. En effet, plusieurs personnes perçoivent les règles malodorantes comme normales, puisque le vagin a naturellement une odeur. Cependant, l’apparition des règles accompagnées d’une mauvaise odeur, peut être aussi bien bénigne que grave. Découvrez dans cet article les explications réelles de ce phénomène.

Description de l’odeur des règles

Les règles dégagent très souvent des odeurs particulières selon chaque mois. En effet, leur odeur varie en fonction de la santé du vagin et des activités menées durant le mois. Elle peut aussi varier fortement en fonction de l’alimentation adoptée au cours du mois.

Ainsi, les règles présentent normalement une odeur proche de celle de la marée ou une odeur acidulée, voire métallique. Toutefois, leur odeur peut changer quand il y a un changement du mode de vie.

Habituellement, avoir des menstrues malodorantes est un phénomène bénin et souvent passager. Fort de cela, l’apparition d’odeur lors des règles est peu inquiétante. Cependant, elle peut devenir inquiétante lorsque cette odeur est très forte ou récurrente.

Quelles sont les causes des règles malodorantes ?

Les règles qui sentent mauvais, peuvent avoir de multiples causes. En effet, elles peuvent être dues au contenu des règles, aux infections développées ou au tampon oublié dans le vagin. À ces causes s’ajoutent la tenue des rapports sexuels, l’incontinence urinaire et la mauvaise hygiène intime. De plus, il y a le manque d’aération de la partie intime qui peut causer les règles malodorantes.

Contenu des règles entraînant leur mauvaise odeur

Les règles sont du sang composé de différents éléments susceptibles de leur donner une mauvaise odeur. En effet, ce sang est tout d’abord composé des sécrétions du vagin et du col de l’utérus. Ensuite, il contient du mucus vaginal et des bactéries évacuées, pouvant agir fortement sur son odeur. Enfin, il est composé de cellules mortes de l’endomètre, faute de fécondation.

Il est donc évident que les règles soient malodorantes, puisqu’elles sont composées de cellules mortes et de bactéries. Par ailleurs, tout ce mélange dégage une odeur plus forte surtout lorsqu’il dure dans l’utérus avant d’être évacué. De plus, en menstruations, le PH vaginal augmente et conduit à une multiplication des bactéries. Cette multiplication accentue l’odeur des règles.

Infections susceptibles de provoquer des règles malodorantes

Lorsqu’une femme contracte une infection vaginale ou une infection sexuellement transmissible, elle peut avoir des règles pestilentielles. En effet, ces types d’infections peuvent agir sur les règles et leur donner une odeur nauséabonde. Il s’agit principalement de la vaginose bactérienne et de la mycose vaginale.  

La vaginose bactérienne

Cette infection vaginale est due à un déséquilibre naturel de la flore vaginale, favorisant donc le développement de mauvaises odeurs. Elle est une infection provoquée par la présence de la bactérie gardnerella, en raison de l’augmentation du PH vaginal.

En effet, la présence de sang pendant les règles augmente le PH du vagin. Cette augmentation du PH facilite le développement des bactéries, dont les gardnerella.

Par ailleurs, un nettoyage de la vulve avec d’autres substances autres que l’eau, peut également causer le développement des gardnerella. Par conséquent, une apparition de vaginose peut être caractérisée par une odeur pourrie des règles. Dans le cas où les règles sentent le pourri, il est important de consulter un gynécologue.

La mycose vaginale

La contraction de la mycose est également une des raisons pouvant expliquer l’apparition d’odeur fétide des règles. Elle est provoquée par un développement démesuré du champignon candida albicans.

L’un de ses symptômes est l’écoulement abondant de pertes blanches puantes. Lorsque cette substance est mélangée aux règles, ces dernières sentent mauvais. De plus, la mycose vaginale est aussi caractérisée par des démangeaisons de la vulve. En cas de fortes odeurs des règles et de démangeaisons de la vulve, il est conseillé de faire une consultation médicale.

Tampon oublié dans le vagin

Le tampon oublié dans le vagin peut également causer l’apparition de fortes odeurs lors des règles. En effet, lorsque le tampon n’est pas retiré après utilisation, il conditionne des odeurs désagréables.

Au fil des jours, l’odeur s’intensifie et devient insupportable, en raison des règles qui coulent, mais qui stagnent dans le vagin. Ainsi, lorsqu’il y a des doutes sur un oubli de tampon dans le vagin, l’idéal est de se rendre aux urgences. En effet, il peut s’agir d’un choc toxique d’où l’importance de le signaler à un médecin.

Tenue de rapports sexuels

Tenir des rapports sexuels avant ou pendant l’apparition des règles peut également agir sur l’odeur des menstrues. En effet, le sperme se coagule au fond du vagin s’il y a éjaculation dans le vagin de la femme. Il se dissout le lendemain et coule le long du vagin.

Lorsqu’au moment de son écoulement, il y a les menstrues, il se mélange à celles-ci. Ainsi, l’odeur particulière du sperme se mélange à celle des règles. Ce mélange donne une odeur nauséabonde aux règles.

Par ailleurs, il faut préciser que les cas d’odeur nauséabonde des règles après un rapport sexuel sont sans inquiétude. Cette forte odeur se dissipe très rapidement, dans un intervalle de trois jours maximum.

Incontinence urinaire

L’incontinence urinaire peut également donner une mauvaise odeur aux menstrues. Ce cas est possible lorsque des fuites urinaires se mélangent aux règles. Étant donné que l’urine dégage naturellement une odeur, il est possible qu’elle rende les règles malodorantes en cas d’incontinence urinaire.

En cas de règles malodorantes liées à une incontinence urinaire, il est important de procéder au traitement de cette incontinence. Ainsi, l’idéal est de consulter un médecin.  

Mauvaise hygiène intime

La mauvaise hygiène intime peut également être une cause des règles qui sentent mauvais. Lorsque les protections hygiéniques restent pendant des heures sans être changées, les règles dégagent plus d’odeur.  

En effet, certaines protections hygiéniques sont conçues en des matières favorisant les bactéries. Ces bactéries sont responsables des odeurs et par conséquent, elles accentuent l’odeur des règles.

De plus, l’absence d’une bonne routine d’entretien des parties intimes peut conduire à des règles puantes. Par conséquent, il faut avoir une bonne hygiène des parties intimes.

Manque d’aération de la partie intime

Le manque d’aération de la partie intime peut aussi être l’une des raisons de la survenue de règles malodorantes. En effet, la chaleur provoque une humidité au niveau de la partie intime, et ralentit le processus d’aération. Ce manque d’aération entraîne une accumulation d’odeurs qui rendent par conséquent les règles malodorantes.  

Les fortes odeurs des règles liées au manque d’aération de la partie intime sont remarquées principalement chez les femmes grosses. Elles sont aussi remarquées chez les jeunes filles qui mettent les pantalons pendant les menstruations.  

Quelles sont les mesures à prendre quand les règles sentent mauvais ?

Les mesures prises en cas de règles malodorantes varient en fonction des causes. Ainsi, les mesures prises lorsqu’il s’agit d’infections diffèrent de celles prises quand les causes sont liées aux comportements malsains adoptés.

Cas d’infections

Dans ce cas, les règles malodorantes sont accompagnées d’irritations ou de démangeaisons de la partie intime. À cet effet, il est judicieux de consulter un gynécologue pour identifier s’il s’agit d’une vaginose ou d’une mycose vaginale.

Dans les deux cas, un traitement médicamenteux est souvent administré. Il s’agit le plus souvent d’une antibiothérapie accompagnée des ovules vaginales. Il peut également être prescrit des crèmes antifongiques, des solutions composées d’acide lactique ou des probiotiques.  

Ces traitements peuvent être administrés par voie orale ou vaginale. Les antibiotiques généralement recommandés sont entre autres, le secnol et le métronidazole. Quant aux solutions vaginales, il s’agit de l’hydralin balance et du polybactum.

De plus, pour réduire les odeurs des règles dues à une infection, il est important de suivre certaines recommandations. Il s’agit :

  • D’éviter le nettoyage intime avec du savon ou des gels afin d’empêcher le risque de déséquilibre de la flore vaginale ;
  • Privilégier la consommation des yaourts natures, car ils contiennent des lactobacilles qui permettent d’équilibrer la flore vaginale ;
  • D’éviter la consommation de sucre lors des menstrues puisqu’il favorise le développement de la vaginose et de la mycose ;
  • D’éviter la consommation d’alcool pendant les menstruations, car elle facilite le développement des infections responsables des odeurs.

Cas de comportements malsains

En cas de fortes odeurs des règles engendrées par des comportements malsains, il est recommandé de suivre les conseils suivants.

Conseil 1

Pour réduire l’odeur nauséabonde des règles, il faudrait penser à changer régulièrement les serviettes hygiéniques. En effet, les couches hygiéniques se gardent pendant quatre heures de temps maximum et sont aussi en partie responsables des odeurs. Par conséquent, l’idéal serait de les changer régulièrement environ toutes les deux heures.

Conseil 2

Il est important de choisir une bonne protection hygiénique. En effet, la majorité des serviettes hygiéniques sont conçues en des produits chimiques toxiques pouvant déséquilibrer la flore vaginale. Or ce déséquilibre facilite l’apparition de fortes odeurs des règles durant les menstrues.

Ainsi, le choix des protections hygiéniques doit se porter sur des serviettes antibactériennes lavables. De plus, il est déconseillé d’utiliser des tampons pendant la période menstruelle. En effet, l’utilisation des tampons est déconseillée, car ils entraînent la stagnation du sang dans le vagin. Cette stagnation dégage par la suite de fortes odeurs.

Conseil 3

Troisièmement, afin d’atténuer les odeurs des règles, il faut choisir de bonnes culottes menstruelles.    Dans ce cas, certains types de culottes sont fortement conseillés. Il s’agit principalement :

  • Des culottes qui possèdent une technologie innovante anti-odeur et qui sont conçues pour éliminer les germes responsables d’odeurs nauséabondes. Elles sont fabriquées sans aucune substance chimique et procurent une journée entière sans odeur ;
  • Des culottes en coton biologique à base de textiles de qualité qui atténuent les odeurs des règles ;
  • Des culottes en coton bio qui réduisent la chaleur et permettent d’absorber les sueurs ;
  • Des culottes conçues en fibres d’eucalyptus ou de bambou, car ces fibres possèdent des qualités antibactériennes et anti-odorantes. 

Conseil 4

Pour réduire les mauvaises odeurs, il est recommandé de veiller à l’aération de la partie intime. À cet effet, porter des vêtements qui facilite l’aération en période menstruelle est recommandé.

Ainsi, les vêtements les plus adaptés dans ces cas sont les jupes, les robes légères et les pantalons amples appelés palazzo. Par contre, les pantalons trop près du corps, les vêtements en combinaisons doivent être moins privilégiés.

De plus, les vêtements ou les habits en couleur noire sont déconseillés en menstruations. En effet, ces catégories de vêtements empêchent la partie intime de respirer et donc conduisent à des odeurs.

Conseil 5

L’une des meilleures manières pour réduire les fortes odeurs des règles est d’avoir une routine d’hygiène intime. Cela implique une prise de douche à la même fréquence qu’avant les menstrues.

En effet, les parties intimes une fois habituées à une fréquence de douche, développent des odeurs lorsque celle-ci est chamboulée. Ainsi, il faut toujours prendre exactement le même nombre de douches prises avant les menstrues.  

De plus, il est important de préciser que la prise abusive de douche pendant les menstrues est déconseillée. En effet, elle risque de déséquilibrer la flore vaginale ; ce qui entraînerait des infections responsables des odeurs. Par conséquent, il est recommandé de prendre sa douche deux fois maximum pendant les menstrues.  

Autres précautions

D’autres mesures complémentaires peuvent être prises en cas de règles nauséabondes. Il est question de :

  • Privilégier les serviettes hygiéniques sans parfum ;
  • Nettoyer la partie intime avec un papier mouchoir après les changements de protections hygiéniques ;
  • Surveiller son alimentation ;
  • Prévoir des serviettes hygiéniques et des culottes de rechange lors des sorties ;
  • Mettre légèrement des sprays corporels pour camoufler les odeurs ;
  • Rincer juste la vulve à l’eau pendant la toilette intime afin d’éviter de déséquilibrer la flore ;
  • Stopper les toilettes vaginales ;
  • Laver correctement les culottes menstruelles pour se débarrasser de toute odeur ;
  • Traiter son incontinence urinaire pour éviter le mélange d’urine aux règles.

Il est également recommandé de stopper pendant la période, les activités susceptibles de faire transpirer constamment, et de tenir des rapports sexuels après la période menstruelle.

Vous aimerez aussi :

Related Articles