Global Statistics

All countries
591,937,606
Confirmed
Updated on August 11, 2022 1:21 am
All countries
562,032,241
Recovered
Updated on August 11, 2022 1:21 am
All countries
6,444,523
Deaths
Updated on August 11, 2022 1:21 am

Pourquoi mon urine est jaune ?

L’urine permet à l’organisme de se débarrasser de certains déchets et des substances potentiellement dangereuses pour la santé. Sa couleur normale est le jaune pâle, semblable à la couleur du champagne. Cependant, elle peut prendre des colorations différentes chez un même individu et devenir régulièrement jaune intense. Qu’est-ce qui explique ces changements ?

Comprendre les changements de couleur de l’urine

En fonction de l’état de santé de l’individu et des éventuelles pathologies dont il souffre, la couleur de son urine peut fortement varier.

La coloration normale de l’urine est le jaune clair et ce liquide n’a aucune odeur forte. En fonction de la manière dont elle a été diluée, l’urine peut prendre plusieurs teintes de la couleur jaune, partant du jaune transparent au jaune foncé. On estime à environ 50 le nombre des variations de la couleur jaune que peut prendre l’urine.

Lorsque la coloration du liquide s’éloigne un peu trop de ces variétés de la couleur jaune, c’est souvent le signe d’un problème de santé, grave ou non. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’urine a été utilisée durant des siècles et jusqu’à ce jour par les médecins pour juger de l’état de santé de leurs patients.

L’urine est le liquide qui récupère les déchets renvoyés par le rein qui joue le rôle d’épurateur : cela signifie qu’il permet à l’organisme de se débarrasser des déchets solubles qui ont été filtrés par les reins. Ces déchets partent du sang et atteignent les reins au niveau desquels ils font l’objet de plusieurs filtrations. L’urine est donc un liquide important pour déterminer avec précision la nature des substances présentes dans le sang (protéines, sucre, bactéries…).

Pour quelles raisons l’urine est-elle jaune ?

L’urine doit sa coloration jaune à un pigment qu’elle contient et qu’on appelle urobiline. Il s’agit d’une molécule colorée qui provient d’un processus biologique relativement complexe qui aboutit à la production de l’urine. Ce pigment contiendrait un peu plus de trois mille composés chimiques. Comment ce pigment parvient-il donc à colorer l’urine ?

Le processus commence dans le sang. En effet, le sang est pompé jusqu’aux reins par les artères rénales. À partir de ce moment, il commence à subir des transformations (notamment des filtrations) qui vont au fur et à mesure le débarrasser des déchets solubles qu’il a incorporés lors des mécanismes métaboliques. Durant ces filtrations, les hémoglobines des globules rouges du sang subissent des dégradations et finissent par être transformées en bilirubine. L’organisme conserve par contre le fer des hémoglobines dont il pourra se servir à nouveau.

Après cette étape, la bilirubine va à son tour subir de nombreuses transformations biologiques et chimiques. Ces transformations conduisent à la sécrétion de l’urobiline qui sera responsable de la coloration jaune de l’urine. Cette substance sera ensuite conduite au niveau de la vessie par le canal des uretères. Les uretères sont en effet des conduits très étroits d’une longueur maximale de 30 centimètres. Ils favorisent la circulation de l’urobiline au moyen des contractions qu’ils produisent au niveau des muscles.

Il faut préciser que la variation de la couleur jaune que prend l’urine est étroitement liée au taux d’hydratation de l’organisme. Quand l’urine n’a pas ou presque pas de coloration, c’est fréquemment le signe de la présence de certaines pathologies parmi lesquelles on peut notamment distinguer le diabète ou encore un dysfonctionnement des glandes surrénales.

Quel rapport entre l’alimentation et la coloration jaune de l’urine ?

Il est vrai que les maladies sont les principaux facteurs à l’origine des changements de couleur de l’urine. Cependant, le type de nourriture que l’on consomme peut également avoir une incidence sur la coloration de ce liquide. Par exemple, la couleur de l’urine peut très vite virer au rosé, lorsqu’on consomme des aliments contenant du rouge de cochenille, de la rhubarbe ou de la betterave.

Il est aussi important de ne pas confondre les couleurs de l’urine avec la présence de sang dans celle-ci. La présence de sang dans l’urine peut être un indicateur de pathologies sérieuses telles que, les maladies rénales ou encore des infections urinaires. Lorsqu’on n’arrive pas à distinguer la présence de sang de la réelle coloration de l’urine, il faut rapidement consulter un médecin pour savoir exactement ce qu’il en est. Toutefois, une alimentation saine et équilibrée suffit habituellement pour maintenir une coloration normale de l’urine.

Quelques autres couleurs de l’urine et leurs significations

Les différentes variations de la couleur jaune de l’urine ont des significations bien précises. Par exemple, le jaune très clair veut souvent dire que l’urine a été bien diluée. Par contre, la couleur jaune foncé traduit généralement une mauvaise hydratation de l’organisme. Par ailleurs, l’urine peut prendre d’autres couleurs, ce qui peut être révélateur de la présence de certaines maladies.

La couleur brune

Quand l’urine prend la couleur brune, cela signifie qu’elle est concentrée et que l’on doit rapidement se réhydrater. Il peut toutefois s’agir du signe de la présence d’une maladie hépatique ou encore du porphyre. Le porphyre est en effet une maladie métabolique qui confère à l’urine cette couleur brune qui en est la principale caractéristique.

Les couleurs rose et rouge

Si l’urine prend la couleur rouge, cela ne doit pas être pris à la légère. Cette coloration révèle en effet la présence de sang dans l’urine qui peut se traduire par une infection urinaire, rénale ou même des problèmes de cancer de prostate. À moins que la personne ait mangé des baies rouges ou des betteraves, il doit immédiatement se référer à un médecin quand son urine prend les couleurs rose ou rouge.

La couleur orange

Cette couleur de l’urine n’est généralement pas le signe de problèmes particulier. Elle traduit simplement le fait que le liquide n’ait pas été assez dilué. Dans certains cas, elle peut révéler des problèmes biliaires et hépatiques. Il faut également préciser que certains colorants alimentaires que l’on trouve dans les vitamines ou certains médicaments peuvent aussi être responsables de la coloration orange de l’urine.

Pour finir, il est important de comprendre que la couleur jaune de l’urine n’est pas une anomalie en soi. Cependant, certaines variations de cette couleur jaune peuvent être révélatrices de pathologies et doivent donc inciter à faire une consultation médicale.

Vous aimerez aussi :

Related Articles