Global Statistics

All countries
591,630,234
Confirmed
Updated on August 10, 2022 8:19 pm
All countries
561,902,326
Recovered
Updated on August 10, 2022 8:19 pm
All countries
6,442,970
Deaths
Updated on August 10, 2022 8:19 pm

Prendre l’avion pendant la grossesse : que savoir ?

Dans l’optique de s’évader et de prendre un peu de temps pour soi avant l’accouchement, beaucoup de femmes enceintes optent pour des voyages vers une destination de rêve. Bien que partir en vacances en avion ne soit pas déconseillé, quelques précautions doivent être prises pour un voyage en toute sérénité. Voici l’essentiel à savoir sur le voyage en avion pendant la grossesse.

Quel risque en prenant l’avion pendant la grossesse ?

En général, le voyage ne présente pas de danger considérable pour les femmes enceintes de un jour à sept mois. Bien que prendre l’avion pendant le premier trimestre ne soit pas déconseillé, notez qu’en apesanteur, vous pouvez être confronté aux maux typiques des premiers mois. Mais, lors du deuxième trimestre, le voyage en avion devient plus confortable. Vous pouvez donc en profiter pour prendre des vols long courrier pendant cette période.

Par contre, le voyage pendant le troisième trimestre, et surtout dans le dernier mois de grossesse peut avoir un risque majeur, il n’est donc pas recommandé.

En outre, selon un rapport publié par des chercheurs britanniques du Collège Royal des obstétriciens et gynécologues, il est indiqué que le fait de prendre l’avion pendant la grossesse ne présente aucun risque, ni pour l’enfant ni pour la porteuse. L’avion ne peut être donc à l’origine d’une perte des eaux, d’une fausse couche ou d’un accouchement prématuré. Les experts affirment d’ailleurs que le transport aérien est le moyen le plus sûr pour voyager pendant la grossesse.

Il est par ailleurs déconseillé aux femmes enceintes de prendre l’avion dans le cadre :

  • D’un risque accru d’accouchement prématuré ;
  • De saignements vaginaux récents ;
  • D’une anémie grave ;
  • D’une atteinte des poumons ou cœur, ayant un impact sur la respiration ;
  • De drépanocytose accompagnée d’une crise récente.

Quelles démarches mener avant de prendre l’avion pendant la grossesse ?

Il est recommandé de consulter son médecin gynécologue ou sage-femme, avant de prendre le vol. Le professionnel de santé se chargera de déterminer s’il y a ou pas, un risque d’effectuer le voyage, en se basant sur votre situation particulière.

Dans un contexte de grossesse à risque, d’antécédents de grossesse extra-utérine ou de fausse couche, ou d’une maladie, il est recommandé de faire une échographie avant de prendre l’avion, pour s’assurer que tout se déroule bien.  

Cependant, il faut en profiter pour prendre un certificat médical, et penser à prendre assez d’eau pendant le vol. Il faut par contre éviter de prendre de l’alcool et de la caféine, ne pas prendre un aliment trop salé et rester zen jusqu’à la descente. En voulant faire la réservation, il faut opter pour une place dans l’allée. Ceci, pour que le déplacement vous soit facile, puisqu’il est crucial de bouger le plus possible pendant le voyage.

Port de bas de contention durant le vol et risque de maladie thrombotique : que retenir ?

Prendre l’avion durant la grossesse peut augmenter le risque de développement des varices et de phlébite. Encore connue sous le terme thrombose veineuse, la phlébite est principalement causée par la formation d’un caillot au niveau des jambes ou du pelvis. Le caillot en question peut se développer jusqu’au niveau des poumons et être à l’origine d’une embolie pulmonaire.

En effet, une femme enceinte qui effectue des longs voyages en avion présente un risque accru de la maladie thrombotique. Cela s’explique par trois mécanismes dont :

  • La déshydratation ;
  • La mobilisation des jambes ainsi que la mobilité dans l’avion ;
  • L’atmosphère appelée hypobare, c’est-à-dire que pendant le vol, la pression atmosphérique est réduite.

La grossesse apparaît comme un surrisque, à cause de différents facteurs, dont l’hypercoagulabilité, la compression et l’utérus gravide. Notez que ce risque varie selon la durée du voyage en avion et la présence des facteurs de risque comme le surpoids ou les antécédents de thrombose.

Cependant, il est possible de diminuer le risque d’apparition de thrombose veineuse lors de la prise d’avion pendant la grossesse.  Il vous suffit de porter des bas de contention (prescrire par votre gynécologue ou sage-femme) tout au long du vol, pour faciliter la bonne circulation de sang. Il faut aussi :

  • Effectuer des exercices assis toutes les trente minutes ;
  • Porter des vêtements amples ainsi que des chaussures plates ;
  • Boire régulièrement de l’eau pendant le vol.

Prendre l’avion pendant la grossesse : les portiques de sécurité dans les aéroports sont-ils dangereux ?

Contrairement aux rumeurs qui circulent, surtout sur les réseaux sociaux, les portiques de sécurité de l’aéroport ne présentent aucun risque pour votre bébé. Ils ne sont rien d’autre que des équipements de détection de métaux. C’est uniquement les bagages qui sont passés aux rayons X.

Depuis quelques moments, un nouveau système de sécurité est apparu : il s’agit des scanners corporels. Les ondes de ceux-ci sont 20 fois plus courtes que les ondes des téléphones portables, et ne peuvent en aucun cas pénétrer le corps. Les ondes sont faites pour repérer uniquement les objets portés à la surface. Vous ne courez de ce fait aucun risque, lorsque vous décidez de prendre l’avion pendant la grossesse.

Prendre l’avion pendant la grossesse : quelques conseils à suivre selon le mois de grossesse

Grossesse d’un mois

C’est ici que la grande aventure de l’aménorrhée débute. Rien ne montre physiquement que vous êtes porteuse, hormis vos seins qui prennent de volume. Autrement dit, aucun changement physique flagrant ni aucun réel changement physiologique n’est observé. Vous pouvez à cet effet prendre l’avion confortablement, puisqu’il n’existe aucun risque pour le développement de votre bébé.

Grossesse de deux mois

Dès la quatrième semaine de la grossesse, l’embryon se déplace vers l’endomètre et le placenta commence à se former progressivement. Les hormones spécifiques de la grossesse se multiplient, jusqu’à doubler toutes les vingt-quatre heures. À partir de la cinquième semaine, le développement de l’embryon est remarquable et les femmes enceintes sont généralement plus fatiguées. Elles présentent également, presque quotidiennement, des sauts d’humeur.

Voyager en avion pendant cette période n’est pas déconseillé, mais notez que voler peut s’avérer désagréable, voire éprouvant, pour vous. Les symptômes des premières semaines, tels que les nausées, les ballonnements, les grands appétits, les brûlures d’estomac et les grosses fatigues, peuvent s’accentuer durant le vol. Pour soulager les maux dans ce cadre, il faut :

  • Fractionner vos repas ;
  • S’hydrater ;
  • Porter un bracelet anti-nausée ;
  • Ajouter quelques morceaux du citron ou de gingembre aux boissons que vous prenez.

Grossesse de trois mois

Il n’est pas déconseillé de prendre l’avion pendant le troisième mois de grossesse. Néanmoins, les nausées et les vomissements peuvent augmenter suivant l’altitude, et rendre votre vol inconfortable. L’utérus, qui prend en quelques sortes la forme d’un pamplemousse, réalise une pression sur la vessie, ce qui augmente l’envie d’uriner. C’est pour cela qu’il est recommandé de prendre son siège non loin de l’allée pour accéder facilement aux toilettes en cas de besoins. Bien que le risque de fausse couche soit élevé dans les trois premiers mois de gestation, le vol n’a aucun effet sur ce point.

Grossesse de quatre mois

La femme enceinte est de moins en moins fatiguée pendant cette période, et souvent les nausées et les vomissements disparaissent. Le ventre s’arrondit, les ongles et les cheveux resplendissent et la future maman présente un visage illuminé et une bonne mine. Le quatrième mois est le moment idéal pour prendre le vol. Il faut toutefois veiller à prendre assez d’eau, à se dégourdir les jambes de temps en temps (environ toutes les heures) et à opter pour une position confortable dans son siège, afin de profiter du voyage. 

Grossesse de cinq mois

Le cinquième mois de grossesse est marqué par le mouvement sans cesse du bébé. Celui-ci tourne, tourbillonne, vole, virevolte, dort lorsqu’il est épuisé et se réveille. Tous ces gestes fatiguent la maman, et le bébé se repose pendant près de vingt heures par jour.

Ce qui semble bémol est que ses heures de sommeil peuvent ne pas coïncider avec les heures du voyage ou les heures de sommeil de la mère. Cela signifie que le fœtus peut commencer à bouger à n’importe quel moment, et vous donner des coups de pied. Il est donc important de réserver un siège vous donnant accès à un espace plus large, pour poser confortablement les jambes. En outre, il faut prendre du repos à chaque occasion de tranquillité, car le sommeil est important.

Grossesse de six mois

Tout au long du sixième mois de grossesse, la femme enceinte peut prendre l’avion sans aucune restriction. Son corps s’adapte de plus en plus au fœtus et le ventre prend de volume. Dès la vingt-troisième semaine, les futures mamans ne tolèrent généralement pas les bouffées de chaleur etelles commencent à transpirer inhabituellement.

Face à cela, il faut penser à se revêtir des habits légers et amples qui vous mettent à l’aise. Votre confort est vraiment important, puisque quand l’avion quitte le sol, il ne peut plus faire demi-tour. Pendant le voyage, il faut faire régulièrement des va-et-vient entre l’avant et l’arrière de l’avion. Ceci, dans l’optique de se dégourdir les jambes et de permettre au sang de bien circuler.

Grossesse de sept mois

Le bébé a assez grandi, ses organes et son cerveau subissent toujours le processus de développement. Pendant le septième mois, il est plus sensible aux mouvements extérieurs et il peut même entendre ceux qui l’entourent. Il n’est pas pour autant déconseillé de prendre l’avion, parce que le vol ne présente aucun risque pour le bébé.

Avant de procéder à la réservation de vos billets, il est important de souscrire à une assurance qui prend en charge les frais de soins et de rapatriement. À l’instar de tout passager à bord, il faut attacher la ceinture de sécurité sous l’abdomen. Il faut également mettre, si possible, un coussin, entre votre ventre et la sangle basse de la sécurité, afin qu’il n’y ait pas de pression directe sur l’utérus.

Grossesse de huit mois

Le huitième mois de la gestation peut être marqué par l’accouchement, c’est-à-dire que le bébé semble déjà vouloir sortir. Avant d’effectuer votre voyage pendant cette période, il est crucial d’en informer votre gynécologue ou sage-femme, qui saura vous dire que le voyage dans l’avion est possible ou non.

Il est souvent recommandé de ne pas prendre l’avion en fin de grossesse, pour la simple raison que l’accouchement peut se déclencher prématurément. L’Organisation Mondiale de la Santé déconseille d’ailleurs aux femmes enceintes de prendre des transports aériens, au-delà de la trente-sixième semaine de grossesse ou dans les quatre semaines précédant le jour de l’accouchement prévu.

De plus, il est recommandé de prendre connaissance des conditions de vol de la compagnie à laquelle vous avez opté, pour effectuer le voyage. Notez à cet effet que chaque compagnie dispose de sa politique de voyage et de grossesse. Mais la plupart des compagnies n’encouragent pas le voyage en avion pendant le troisième trimestre de la grossesse, et interdisent souvent le vol après la trente-sixième semaine.

D’autres compagnies exigent des futures mamans la présentation d’une attestation du médecin ou d’une sage-femme, qui indique la date prévue pour l’accouchement ou le terme de la grossesse.

Vous aimerez aussi :

Related Articles