Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Presbyacousie: Causes et traitements de la perte auditive 

Faisant partie des troubles auditifs, la presbyacousie est généralement provoquée par le vieillissement physiologique naturel du système de l’audition, et s’observe donc vers l’âge de soixante ans.  La presbyacousie peut vite devenir handicapante pour la personne atteinte, mais il existe des traitements et des appareils permettant de se soulager. Voici les causes et traitements de la presbyacousie.

Presbyacousie : définition

La presbyacousie est une atteinte de l’audition, qui se traduit par la baisse de l’acuité auditive. Elle est perçue généralement comme une maladie liée au vieillissement des organes à l’intérieur de l’oreille. C’est une affection qui commence après la vingtaine, affectant l’acoustique au niveau des deux oreilles, où le son est élevé. Mais, elle apparaît visiblement lorsque le sujet atteint la soixantaine.

La presbyacousie que diagnostiquent les médecins est souvent bilatérale, c’est-à-dire que, ce trouble auditif touche de façon symétrique l’acoustique au niveau des deux oreilles. Elle peut être précoce, et dans ce cas, il s’agit d’une presbyacousie liée à la génétique. Il existe plusieurs types de presbyacousie, et pour comprendre la presbyacousie dont on souffre, il est préférable de consulter un médecin spécialiste. 

Quels sont les types de presbyacousie ?

On distingue principalement quatre types de presbyacousie, qui nuisent à la capacité d’écoute et de compréhension.

  • La presbyacousie sensorielle

C’est une forme de presbyacousie qui se traduit par une diminution du débit de fréquence élevé. Notez que cette diminution des fréquences s’explique par la destruction des cellules ciliées.  

  • La presbyacousie nerveuse 

Cette forme de presbyacousie est engendrée par l’endommagement des fréquences élevées et des fréquences vocales. Elle se caractérise aussi par l’absence de fibres nerveuses. Ces dernières, qui se chargeront de la transmission des informations en provenance des voies auditives et des centres auditifs, au niveau du neurone cerveau.  

  • La presbyacousie en rapport avec la circulation du sang

Ce type de presbyacousie touche en général toutes les fréquences liées au son. Elle est généralement provoquée par un dysfonctionnement au niveau de la circulation sanguine, en particulier au niveau de la cochlée.  

  • La presbyacousie mécanique   

Elle touche uniquement les fréquences élevées, et se manifeste par la chaine des osselets. Lorsque ceux-ci perdent leur souplesse, il s’agit d’une presbyacousie de transition.  

En général, les presbyacousies sont de forme hybride. Il existe aussi d’autres types de presbyacousie dont l’endommagement ne concerne que les fréquences graves.

Presbyacousie : quels causes et facteurs de risques ?

La presbyacousie est une maladie qui survient pendant la vieillesse. Néanmoins, certaines attitudes observées pendant l’enfance peuvent être des facteurs susceptibles de porter atteinte à l’oreille. Le fait de mettre à l’oreille des instruments dont la sonorisation est très forte, comme un casque, de se mettre trop près des machines faisant beaucoup de bruit…sont autant de facteurs de risque.

Il faut ajouter que les facteurs neurologiques sont l’une des causes de la défaillance acoustique chez une personne atteinte de presbyacousie. Il peut s’agir d’une tumeur qui n’est pas trop visible, mais qui s’accroît sur la gaine de myéline du nerf acoustique.

De plus, plusieurs autres facteurs peuvent favoriser le développement de la presbyacousie :

  • Artériosclérose : un excès de cholestérol, une hypertension artérielle par exemple, ou la consommation de tabac peut favoriser cette maladie ;
  • Diabète : elle est à l’origine des troubles graves de petits vaisseaux sanguins dans la cochlée ;
  • Facteurs génétiques : une personne dont les parents sont atteints de la presbyacousie peut être atteinte ;
  • Médicaments toxiques : l’utilisation régulière d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (le paracétamol, l’aspirine, etc.).

Quels sont les symptômes de la presbyacousie ?

Une personne atteinte d’une maladie liée à l’acoustique a des difficultés à se tenir dans des lieux, où il y a du bruit. Le malade a souvent tendance à entendre des sons, que le cerveau est incapable d’expliquer. Ainsi, une personne atteinte de la presbyacousie n’arrive pas à entendre lorsque par exemple, on lui parle au téléphone ou lorsqu’on sonne au portail.

Aussi, pour celle-ci, les sons qui sont trop forts restent très désagréables. La presbyacousie s’exprime généralement par la perte en premier des sons aigus. Il existe plusieurs autres symptômes permettant de bien comprendre la presbyacousie, afin de mettre en place la prise en charge idéale.

Diminution de l’intelligibilité conventionnelle

Elle est due chez l’individu malade, à un sentiment de gêne, surtout dans une discussion avec un certain nombre d’interlocuteurs. Lors des réunions ou lors d’une fête avec beaucoup d’ambiance, celui-ci a du mal à se contenir. 

Élévation des seuils auditifs

L’individu atteint de presbyacousie est obligé de hausser le ton pour se faire entendre. Cela lui permettra de mieux faire passer son message lors des conversations.

Réduction de la discrimination fréquentielle  

Chez une personne atteinte de la presbyacousie, même si la capacité du son est de plus en plus importante, la conception orale reste difficile. En outre, ce trouble auditif peut parfois s’accompagner d’un acouphène. Étant donné que la presbyacousie est provoquée par le vieillissement, les organes liés à l’acoustique vieillissent.  

Il faut ajouter que ce sont les proches ou l’entourage qui perçoivent les premiers signes d’alerte, puisque le malade fait répéter ses proches.

Presbyacousie : quelles sont les complications ? 

La presbyacousie peut conduire à une hypoacousie, qui peut ensuite déboucher sur une hyperacousie très grave. Cette évolution de l’hypoacousie prend de l’ampleur avec du temps. Lorsque l’hypoacousie augmente, le malade commence à entendre de moins en moins les sons, surtout s’ils sont faibles. En général, on commence à perdre l’audition au fil des années.

La progression du déficit acoustique ne mène pas généralement à une hypoacousie complète. Cependant, une prise en charge s’impose à ce stade, d’autant plus que la presbyacousie éloigne progressivement de la société. Cela crée une certaine frustration chez la personne atteinte. Lorsque le cerveau du sujet est de moins en moins stimulé, il risque de se fermer sur lui-même. Ce qui est dangereux pour lui et pour ses cohabitants. 

Comment diagnostiquer la presbyacousie ?

Dans le cadre du diagnostic de la presbyacousie, le médecin spécialiste d’Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) procède à plusieurs examens :

  • Otoscopie : cet examen est effectué afin de déterminer l’état du conduit auditif, de même que celui de la membrane tympanique ;
  • Audiométrie vocale, elle permet de détecter les troubles en rapport avec la compréhension des syllabes et des mots, la discrimination des bruits de fond et la phonétique ;
  • Audiométrie tonale, qui vérifie le seuil auditif suivant différentes fréquences du côté gauche et du côté droit. Le but de cet examen est de détecter la surdité de perception de sons purs.

Comment prévenir et traiter la presbyacousie ?

Pour prévenir la presbyacousie, vous devez harponner vos oreilles, avoir un mode vie basé sur une très bonne hygiène de vie. Autrement dit, il faut :

  • Avoir une alimentation très variée et équilibrée ;
  • Se reposer et pratiquer une activité sportive régulière ;
  • S’éloigner du bruit ;  
  • Écouter les chansons en modérant le volume de votre casque.

En outre, il faut également arrêter de mettre des objets liquides dans les oreilles. Allez immédiatement à l’hôpital, lorsque vous ressentez de la douleur au niveau de l’oreille. Faites également surveiller vos capacités auditives par un spécialiste du domaine, en faisant un bilan auditif.  

En ce qui concerne le traitement, le spécialiste réalise des tests supplémentaires afin de poser un diagnostic définitif. Ceci, pour vous prescrire le port d’un appareil adéquat. Cet appareil vous permet de corriger votre conception de la parole, et de contrôler la progression de la maladie. Lorsque vous ne faites pas un traitement, les éléments qui participent à l’acoustique perdent leurs réceptivités.

Ainsi, il est nécessaire de prendre vite en charge cette anomalie qui empêche votre épanouissement. Les audioprothésistes vous guident pour prendre une meilleure décision. Ceux-ci vous coachent et conseillent à choisir l’appareil qui vous aidera à corriger votre trouble acoustique.  

Vous aimerez aussi :

Related Articles