Global Statistics

All countries
329,058,156
Confirmed
Updated on January 17, 2022 1:25 pm
All countries
265,644,122
Recovered
Updated on January 17, 2022 1:25 pm
All countries
5,559,096
Deaths
Updated on January 17, 2022 1:25 pm

Prothèse dentaire fixe : voici tout ce qu’il faut savoir !

À la suite de l’extraction ou de la dégradation d’une ou de plusieurs dents, le port d’une prothèse dentaire peut être suggéré par le dentiste. Disponibles en format amovible ou fixes, les prothèses dentaires sont destinées avant tout à remplacer les dents enlevées. Cet article se concentre notamment sur le type de prothèse dentaire fixe. Découvrez dans le texte qui suit tous les éléments concernant cette prothèse.

Présentation de la prothèse dentaire fixe

Cette forme de prothèse est destinée à remplacer une ou plusieurs dents, et ce, de façon permanente. Dans ce cas, il n’est plus possible de l’enlever. Elle est alors mise en place afin de remplacer une dent victime de carie, d’un choc ou d’autres types de maladies.

L’objectif de la pose de la prothèse dentaire fixe est de remédier à un éventuel déséquilibre de la dentition.

Elle va alors contribuer à offrir une dentition normale à un individu d’un point de vue fonctionnel, mais aussi esthétique.

Il est à noter effectivement que le fait d’avoir des dents manquantes favorise l’apparition des caries. À part cela, l’engrènement naturel des dents peut aussi être déstabilisé. La personne peut alors présenter certains troubles comme le bruxisme ou avoir des douleurs au niveau des articulations mandibulaires.

Ainsi, selon les cas, il existe différents types de prothèses dentaires fixes :

  • La couronne
  • Le bridge
  • L’inlay/onlay

La couronne céramo-métallique

Réalisée avec un alliage de céramique et de métal, la couronne est la forme la plus utilisée de la prothèse dentaire. En effet, elle s’applique sur une dent ayant la racine encore saine. Cette prothèse est donc pratique en cas de dent endommagée ou sensible.

Il faut noter que d’autres types de couronnes existent également. Ce sont la couronne céramo-céramique et la couronne en résine composite. Toutefois, le modèle en céramo-métallique est le plus utilisé.

La couronne permet alors de restaurer une dent dévitalisée. Elle offre également une meilleure mastication et de l’esthétisme aux dents. Pour aboutir à ce résultat, il faut cependant effectuer quelques soins.

Pose de la couronne

Un nettoyage et une désinfection de la dent sont indispensables. Cela est nécessaire afin d’éliminer les tissus infectés. En plus de cela, le dentiste va aussi tailler la dent de manière à ce qu’elle puisse accueillir la prothèse. Cette dernière est effectivement posée directement sur la dent afin de la recouvrir. Bien évidemment, cette prothèse n’est donc pas recommandée pour les personnes dépourvues de dents.

Dans un premier temps, le dentiste va tailler la dent initiale afin de pouvoir l’ajuster aux prothèses. Il faut savoir que la structure de la couronne est composée d’une chape métallique à l’intérieur recouverte de céramique à l’extérieur. Ainsi, après la pose, seule la partie en céramique est visible.

Avantages de la couronne

En raison de son mode de fixation, la couronne dentaire offre un meilleur aspect visuel, car elle est ce qui se rapproche le plus de la forme d’une dent naturelle. À part cela, la couronne céramo-métallique est également plus résistante et robuste. De cette manière, la personne qui la porte profite d’un meilleur confort pour la mastication.

En plus, les couronnes sont également reconnues pour leur stabilité. En effet, la base en métal assure une bonne fixation de la prothèse. Le prix est aussi un des avantages de la couronne. En effet, cette prothèse dentaire fixe fait partie des moins chères du marché.

Les inconvénients

 Le principal avantage de la couronne céramo-métallique est le risque d’allergie. En effet, étant composée d’alliage de Nickel et de chrome, la couronne peut provoquer des allergies chez certaines personnes. Dans ce cas, il est recommandé d’opter pour les autres types de couronnes. Il s’agit entre autres de celles dotées d’un joint en céramique ou en résine. L’utilisation de matériaux nobles tels que l’or, la platine ou l’argent est aussi conseillée.

Les inlays/onlays

Ces prothèses dentaires remplacent les plombages ou résines utilisés afin de reboucher un trou occasionné par une carie. Ainsi, l’inlay va servir à reconstruire une dent cariée ou cassée. L’onlay quant à lui va recouvrir une partie de la dent. Par ailleurs contrairement au plombage, tous deux sont effectués en laboratoire par un prothésiste.

Les matériaux les plus utilisés pour ces types de prothèses sont la résine composite, la céramique, mais aussi l’or. Ce dernier est plus cher, mais offre une meilleure durabilité que les deux autres matières. La céramique ainsi que la résine composite sont quant à elles plus appréciées pour le côté esthétique.

La pose

Deux à trois séances sont nécessaires pour la pose de l’inlay-onlay. D’abord, une analyse de l’état global des dents du patient est effectuée. Ensuite, les caries qui sont présentes sont traitées. Le dentiste peut alors prendre les empreintes de la prothèse afin de les envoyer en laboratoire. Plus tard, après vérification qu’aucune carie ne s’est installée, la pose de l’inlay-onlay peut alors être réalisée. Il faut noter qu’il faut quelques jours pour s’habituer à ces prothèses fixes.

Avantages et inconvénients de l’inlay-onlay

Le prix de cette prothèse dentaire est sans doute son plus grand inconvénient. Néanmoins, cela n’est rien par rapport aux différents avantages qu’elle propose. En effet, l’inlay-onlay offre une grande durabilité en raison du matériau avec lequel la prothèse est réalisée. À part cela, elle n’est pas allergisante tout en protégeant entièrement la dent concernée. La pose de l’inlay-onlay a un moindre impact sur la dent par rapport au plombage.

Le bridge

Ce type de prothèse est destiné pour les personnes qui ont une ou plusieurs dents manquantes. Ainsi, ce pont dentaire est fixé sur les dents avoisinantes. Le principe de la pose de cette prothèse est identique à celle de la couronne. En plus de cela, il existe également trois matériaux utilisés pour la réalisation de ponts dentaires :

  • Le pont céramo-métallique
  • Le pont en résine composite
  • Le pont céramo-céramique

Les types de bridges

Il existe 4 types de ponts dentaires. D’abord, le bridge conventionnel est posé afin de remplacer une ou deux dents. Pour la poser, il est nécessaire de dévitaliser les dents piliers choisis pour la fixation du bridge. Lorsqu’il faut remplacer une seule dent, le bridge collé est le mieux indiqué. Ce dernier est fixé grâce à un ciment appliqué sur le bord intérieur des dents avoisinantes.

Le bridge sur implant est le pont dentaire appliqué lorsqu’aucune dent ne peut servir de pilier. De cette manière, il est nécessaire de poser des implants avant de procéder à la pose du pont. Il est tout de même possible d’opter pour le bridge complet ou le bridge de plusieurs dents. Cette alternative permet de remplacer toutes les dents du haut ou celles du bas.

Les avantages

Le bridge est une bonne alternative pour les personnes ayant seulement quelques dents manquantes. Il est aussi robuste et résiste plus longtemps. En effet, la durée de vie du bridge dentaire peut aller jusqu’à 30 ans. Ce paramètre dépend néanmoins du choix du matériau, mais aussi de l’hygiène bucco-dentaire.

Les inconvénients

Puisque le pont dentaire est fixé sur des dents piliers, ces dernières doivent être assez solides pour supporter l’ensemble de la prothèse. Ces dents avoisinantes sont également taillées et dévitalisées afin de pouvoir supporter le bridge. À part cela, un déchaussement des dents peut aussi survenir. Cela est dû à la perte osseuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles