Global Statistics

All countries
260,986,180
Confirmed
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
234,051,491
Recovered
Updated on November 27, 2021 9:20 am
All countries
5,209,038
Deaths
Updated on November 27, 2021 9:20 am

Prurit : définition, cause, symptôme et traitement

La peau est un organe du corps humain qui joue de nombreux rôles très importants. Elle recouvre tout le corps, ce qui l’expose à plusieurs facteurs extérieurs. Il est donc nécessaire d’en prendre soin, afin d’éviter certaines maladies qui peuvent se présenter à elle. Parmi ces dernières, vous retrouvez le prurit. Il s’agit d’une affection fréquente aussi bien chez l’homme que chez la femme et qui se manifeste par des démangeaisons de la peau. Lorsqu’elle n’est pas prise en charge, cette pathologie peut devenir un véritable calvaire. Ses causes sont multiples et diversifiées. Il existe des traitements permettant de la soulager. À travers cet article, retrouvez plus de détails sur le prurit.

Qu’est-ce qu’un prurit ?

Le prurit est un terme médical qui désigne les sensations de démangeaisons de la peau qui poussent les personnes atteintes à se gratter. C’est un symptôme très fréquent en France dont souffrirait plus de 30 % de la population, selon une étude menée en 2011. Les causes purement psychologiques de cette pathologie sont très rares. Dans la plupart des cas, le prurit est le symptôme d’une maladie ou d’une lésion cutanée

Quels sont les causes du prurit ?

Le prurit est généralement la manifestation d’une autre pathologie. Plusieurs facteurs peuvent donc le déclencher. Lorsqu’il s’agit d’une lésion cutanée, cela peut être :

  • De l’eczéma ;
  • Du psoriasis ;
  • De l’urticaire, etc.

Il peut également s’agir d’une infection virale comme la varicelle, ou infection fongique (mycose). Par ailleurs, une sécheresse excessive de la peau peut aussi être la cause de ce mal.

En dehors de ces facteurs, vous retrouvez également certaines maladies générales qui peuvent déclencher ce mal. À cet effet, une insuffisance rénale, du diabète, une hépatite, une hypothyroïdie et bien d’autres sont de probables causes de ces démangeaisons. Néanmoins, comme pour la plupart des affections, le stress est un facteur aggravant de tous les symptômes cutanés.

Dans le cas de l’urticaire, il peut même être la cause du prurit. Et pour calmer cela, il existe plusieurs solutions. Il s’agit entre autres du yoga, de la méditation ou la relaxation. Vous devez éviter le plus possible de transformer les démangeaisons en une véritable obsession.

Quels sont les symptômes d’un prurit ?

Le principal symptôme d’un prurit est : les démangeaisons. Vous pouvez les observer au niveau de la partie où il se développe. Le prurit peut se développer à divers endroits du corps. En fonction de l’organe ou la partie du corps qui démange, cette pathologie aura un nom. De ce fait, vous distinguez plusieurs types de prurit. Il s’agit notamment :

  • Du prurit anal ;
  • Du prurit sénile ;
  • Du prurit vulvaire ;
  • Du prurit nasal ;
  • Du prurit gravidique.

Quel que soit celui que vous contractez, vous ne ressentez qu’une seule envie, c’est de vous gratter constamment le corps. Ces démangeaisons peuvent parfois s’accompagner de plaques rouges, de boutons et même de gonflement.

Quels sont les médicaments pour traiter le prurit ?

Des traitements en application locale peuvent être utilisés lorsque vous souffrez de démangeaisons localisées. Ils sont soit à base d’antihistaminique, soit à base de dermocorticoïdes. Lorsque ces démangeaisons sont dues à une piqure d’insecte, pour les soulager, vous retrouvez en automédication des dermocorticoïdes contenant de l’hydrocortisone. Par ailleurs, certains médicaments peuvent contenir un anesthésique local, destiné à insensibiliser la peau. En cas d’urticaire, les antihistaminiques prient par voie orale, permettent de réduire l’intensité des démangeaisons. En fonction de l’origine de votre prurit, vous retrouvez donc de nombreux médicaments pouvant vous soulager. Il s’agit entre autres de :

  • Apaisygel ;
  • Onctose ;
  • Onctose hydrcortisone ;
  • Bétaméthasone biogaran crème;
  • Betneval;
  • Diprosone;
  • Epitopic;
  • Locapred ;
  • Locatop ;
  • A313 pommade ;
  • Aloplastine, etc.

Comment soigner le prurit naturellement ?

Lorsque vous souffrez de prurit, il existe de nombreuses solutions naturelles qui peuvent vous aider à calmer les démangeaisons. Parmi toute cette panoplie, vous distinguez :

L’huile végétale de bourrache

L’huile végétale de bourrache contient de l’acide gamma-linoléique qui présente plusieurs vertus anti-inflammatoires. Elle convient parfaitement pour calmer les rougeurs et les démangeaisons en cas d’eczéma. Pour l’utiliser, incorporez l’huile végétale alimentaire dans vos salades. Vous pouvez aussi profiter de ses bienfaits sous forme de gélule ou en application externe en huile corporelle prête à l’emploi. Enduisez correctement la peau, et ceci, autant de fois que vous le souhaitez, il n’existe aucune contre-indication. Aussi bien les enfants que les femmes enceintes peuvent s’en servir.

Un bain frais

C’est une solution que vous pouvez utiliser pour calmer l’envie de vous gratter en cas de varicelle. Pour ce faire, préparez un bain frais pour votre enfant et ajoutez-y une tasse de bicarbonate de soude en poudre. Laissez-le dans l’eau pendant 10 minutes, puis séchez-le sans le rincer, en tamponnant délicatement sa peau avec une serviette. Vous pouvez le faire et le refaire autant de jours que vous voulez. Elle est applicable aux femmes enceintes aussi.

De l’eau d’hamamélis

En cas de démangeaison anale, c’est une solution qui s’offre à vous. Elle réduit non seulement la démangeaison, mais aussi les probables gonflements. Vous devez la vaporiser sur la zone, à volonté. Pour vous en procurer, vous pouvez vous rendre dans un magasin bio. Elle existe en spray. Il convient également aux femmes enceintes et aux enfants, donc pas de contre indication.

L’huile essentielle de thym à thujanol

L’huile essentielle de thym à thujanol est très efficace pour apaiser les mycoses. En effet, le thym a une action bactéricide, fongicide et antivirale, qui fait qu’il est très apprécié. Pour l’utiliser dans la lutte contre les démangeaisons des mycoses, déposez deux gouttes sur un comprimé neutre, puis croquez, 3 fois par jour. Cette solution n’est pas conseillée pour les femmes enceintes et les enfants.

L’huile d’argan bio

Pour lutter contre les peaux sèches qui ont tendance à gratter, vous pouvez utiliser l’huile d’argan. Elle est riche en vitamines, en phytostérols et en acides gras essentiels. Elle stimule, nourrit et assouplit la peau. Pour en bénéficier, appliquez-le sur l’ensemble du corps et du visage, une à deux fois par jour. Elle peut également être administrée par voie interne, sous forme de gélules. Mais il ne faut pas dépasser les 1500 mg par jour. Aussi, il est recommandé de ne pas l’utiliser en interne chez l’enfant ni chez la femme enceinte.

L’argent colloïdal

Il est efficace pour certaines maladies inflammatoires de la peau, notamment le psoriasis. Il accélère la cicatrisation, et renferme l’immunité. Vous pouvez l’utiliser par voie interne. Pour ce faire, prenez une cuillère à soupe 3 à 4 fois par jour jusqu’à disparition des démangeaisons. Pour les enfants à partir de 12 ans, réduisez la quantité à une demi-cuillère à café, 3 à 4 fois par jour. Vous pouvez également l’utiliser par voie externe. À ce niveau, tamponnez l’endroit de la peau sans rincer. Mais attention à ne pas utiliser chez la femme enceinte.

Comment calmer les démangeaisons sur tout le corps ?

Étant donné que les démangeaisons sont le signe de nombreuses maladies, n’hésitez pas à demander l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin. Si elles sont particulièrement intenses, persistantes et étendues, c’est encore une raison de plus.

En cas d’allergie, ce que vous devez faire, c’est d’éviter la substance responsable de vos démangeaisons. Il peut s’agir d’aliments, de produits cosmétiques, de médicaments, etc.

Ne prenez pas trop souvent de bains prolongés ou de douches, notamment en utilisant du savon, si vous avez une peau sèche. Aussi, appliquez régulièrement une crème hydratante sur tout le corps. Insistez bien sur les zones de la peau qui démangent.

Évitez de vous gratter le corps, surtout si le prurit s’accompagne de boutons. Cela risquerait de vous provoquer des cicatrices. En plus, il faut dire que le grattage prolonge et aggrave la réaction locale. Si l’envie de vous gratter est irrésistible, utilisez la paume de la main pour frotter la partie qui vous démange. Vous ressentirez le même effet que le grattage. Cependant, vous n’endommagerez pas l’épiderme et n’entretiendrez pas les démangeaisons. Réduisez l’utilisation de produits parfumés pour vos soins de peau.

Comment soulager les démangeaisons intimes naturellement ?

Les démangeaisons intimes sont très courantes, et ceci, particulièrement au niveau des femmes qui sont sujettes aux mycoses vaginales. Il faut dire que peu de personnes en parlent, du fait de leur caractère un peu gênant. Cependant, il existe des méthodes naturelles pour les soigner.

Le froid

Les fortes envies de vous gratter l’entrejambe peuvent vite devenir insupportables, voire obsessionnelles. Pour donc vous soulager rapidement, vous pouvez utiliser de la glace. Glissez des glaçons ou une poche de glace dans un torchon propre, que vous appliquez au niveau de la zone qui vous démange. Le soulagement est instantané.

Les bains de siège

Vous pouvez traiter vos démangeaisons intimes, si vous disposez d’une baignoire. Pour ce faire, remplissez la baignoire d’eau (comme quand vous voulez prendre un bain). Ensuite, ajoutez du sel dans cette eau. Mais assurez-vous que l’eau ne soit pas trop chaude, au risque d’augmenter l’intensité des démangeaisons. Une demi-tasse de sel par bain devra convenir parfaitement. Enfin, plongez-vous dans l’eau environ 15 minutes, tout en faisant entrer l’eau dans votre vagin.

Comment faire pour arrêter de se gratter ?

Même si cela peut s’avérer très difficile, il est important que vous évitiez au maximum de vous gratter la partie concernée, lorsque vous contractez un prurit. En effet, le grattage n’est pas une action contrôlée, mais plutôt automatique, et parfois faite inconsciemment. Lorsque vous le faites, vous ressentez un certain soulagement. Cependant, ce soulagement n’est que passagère. En persistant, vous risquez non seulement d’aggraver votre inconfort, mais en plus, de vous provoquer des lésions de grattage. Celles-ci peuvent entrainer une surinfection. Il est donc impératif que vous arrêtiez de vous gratter constamment. Pour ce faire, vous retrouvez plusieurs astuces très pratiques. Il s’agit de :

  • Appliquez un émollient plusieurs fois par jour ;
  • Disposez d’une crème à portée de main ;
  • Appliquez des compresses imprégnées d’eau thermale pendant 15 minutes environ ;
  • Massez la zone de grattage avec des galets lisses, voire passés au réfrigérateur ;
  • Mettez des géants en coton avant de vous coucher ;
  • Coupez les ongles courts afin d’éviter de vous écorcher ;
  • Occupez-vous les mains et l’esprit ;
  • Disposez de temps de relaxation afin d’éviter de vous stresser.

En somme, le prurit est une maladie qui touche de nombreuses personnes, et dont les causes sont multiples. Le principal symptôme pour cette dernière est une forte démangeaison qui vous pousse à vous gratter constamment. Cependant, il existe assez de remèdes aussi bien naturels que médicamenteux pour y remédier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles