Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Puberté précoce : Causes, Symptômes et Traitements

Durant la puberté, le corps de l’enfant se modifie progressivement. La croissance s’accélère, les poils apparaissent et l’appareil reproducteur devient fonctionnel. Tous ces changements se produisent généralement vers l’âge de 12 ans. Cependant, il arrive que les modifications surviennent avant l’heure. Il s’agit d’une pathologie qui touche 10 fois plus les filles que les garçons. Découvrez ce qu’est la puberté précoce, ses causes, ses symptômes et comment y faire face.

Puberté et puberté précoce : définition

La puberté peut être définie comme la période qui marque le passage de l’enfance à l’adolescence. Ce phénomène se produit habituellement à partir de l’âge de 12 ans, suite à la production de certaines hormones. Il s’agit notamment de la testostérone chez les garçons et des œstrogènes chez les filles. Durant cette période, on remarque une poussée de la croissance, l’acquisition des fonctions de reproduction, le changement de la voix, etc.

On parle de puberté précoce lorsque les signes de changement commencent à apparaître avant l’âge de 9 ans chez les garçons, et avant l’âge de 8 ans chez les filles. Autrement dit, il s’agit d’un déclenchement de la puberté avant l’âge normal.

Quelles sont les causes de la puberté précoce ?

Dans la majorité des cas, l’origine de la puberté précoce n’est pas réellement déterminée. Néanmoins, il existe des facteurs métaboliques ou génétiques comme les problèmes d’obésité et de surpoids qui peuvent en être les causes. Selon certaines études, une prise de poids progressive depuis le plus jeune âge (3-4 ans) est souvent associée à une puberté précoce chez les filles.

Par ailleurs, cette anomalie peut être aussi déclenchée par des facteurs environnementaux liés à des perturbateurs endocriniens. Ces perturbateurs endocriniens peuvent être présents :

  • dans les composants électriques ;
  • dans certains meubles ;
  • dans certains produits cosmétiques.

Le bisphénol A fait aussi partie des perturbateurs endocriniens, car, il mime l’effet de l’œstrogène naturel. Ce phénomène peut entraîner le déclenchement de la puberté précoce.

La consommation fréquente de sucre à un jeune âge a aussi une influence sur le déclenchement de la puberté précoce. Cet aliment agit comme un perturbateur endocrinien.

Dans des cas rares, une tumeur cérébrale ou une malformation (quel que soit le type) peut être la cause de la puberté précoce.

Quels sont les symptômes de la puberté précoce ?

Les symptômes de la puberté précoce sont différents en fonction du sexe de l’enfant.

Chez les garçons

Chez les garçons, la puberté précoce se manifeste par :

  • l’augmentation du volume des testicules ;
  • le développement de la pilosité sous les aisselles, au niveau du pubis et sur le visage ;
  • l’accélération de la croissance ;
  • le changement de la voix (elle devient plus grave) ;
  • l’augmentation de la taille du pénis ;
  • le développement des muscles.

L’apparition de ces signes se fait habituellement à l’âge de 9 ans.

Chez les filles

Chez les filles, la puberté précoce se manifeste par le développement de la pilosité sous les aisselles et au niveau du pubis. On note aussi le développement des seins, les modifications de la vulve et l’apparition des règles.

Il faut préciser que tous ces signes sont souvent associés à une accélération de la croissance.

Quelles sont les conséquences de la puberté précoce ?

Durant la puberté précoce, l’accélération de la croissance peut entraîner un grave problème à l’enfant. En effet, la fin de la puberté est marquée par la soudure des cartilages de conjugaison et donc, l’arrêt de la croissance. De ce fait, quand elle survient tôt, l’enfant risque d’être une personne de petite taille.

Outre les conséquences sur le plan physique, la puberté précoce a aussi des conséquences sur le comportement de l’enfant. Il est possible de remarquer régulièrement des sautes d’humeur chez ce dernier. Le préadolescent peut se sentir fatigué en permanence. Il manifeste souvent un besoin de s’affirmer et s’oppose régulièrement aux parents et à l’autorité à l’école. En somme, l’enfant manifeste précocement tous les symptômes de la crise d’adolescence.

Chez une fille atteinte, on constate parfois un mal-être vis-à-vis de son propre corps ou un repli sur elle-même. Ces symptômes d’ordre psychologique peuvent mener l’enfant à la tristesse, voire à la dépression. Si vous percevez de la souffrance chez votre fille, n’hésitez pas à voir un psychologue pour vous accompagner.

Enfin, l’enfant victime de puberté précoce présentera un décalage entre la maturité psychologique et la maturité sexuelle.

Diagnostic de la puberté précoce

Pour savoir si votre enfant souffre de puberté précoce, vous pouvez consulter un pédiatre endocrinologue. Ce dernier pourra faire des analyses de sang dans le but d’effectuer le dosage des hormones sexuelles chez votre enfant. De plus, le médecin pourra faire :

  • une échographie pelvienne pour les filles ;
  • une IRM ou radiographie de la main gauche.

Ce dernier examen permet d’évaluer la maturation osseuse et de voir si la croissance de l’enfant est terminée.

La présence d’une tumeur, qu’elle soit bénigne ou maligne peut avoir un lien avec le déclenchement de la puberté précoce. Le médecin pourra donc faire des examens supplémentaires pour vérifier cela également.

Quels sont les traitements de la puberté précoce ?

Il existe plusieurs méthodes de traitements de la puberté précoce. Lorsqu’une tumeur ou une autre affection est à l’origine de la maladie, le traitement visera à éradiquer la cause.

Il est aussi possible de faire des injections intramusculaires d’hormones chaque mois ou chaque trimestre pendant au moins 2 ans. Le but de cette méthode est de freiner le développement de la puberté. Ces injections ne sont prescrites que si la puberté se déclenche avant l’âge de 12 ans.

Il est indispensable d’expliquer à votre enfant ce qui lui arrive. Cela lui permettra de s’accepter, de ne pas angoisser et de se mettre dans de meilleures dispositions pour traverser cette période.

La puberté précoce est certes gênante pour la plupart des parents et les enfants, mais il est conseillé d’en parler à un médecin lorsque vous constatez un quelconque symptôme chez vos protégés. Vous bénéficierez d’une meilleure prise en charge et d’un accompagnement psychologique pour votre enfant si cela est nécessaire.

Vous aimerez aussi :

Related Articles