Global Statistics

All countries
551,528,631
Confirmed
Updated on June 30, 2022 12:23 am
All countries
523,669,040
Recovered
Updated on June 30, 2022 12:23 am
All countries
6,355,529
Deaths
Updated on June 30, 2022 12:23 am

Pulpite dentaire sous couronne : que faire ?

Quand bien même une infection sous une couronne dentaire semble à priori impossible lorsque cette dernière est récemment scellée à la dent, des risques à long terme existent cependant. Une nécrose de la dent, une inflammation, une infection, ou encore une carie dentaire sont à craindre. Ces complications sont le plus souvent à l’origine de la pulpite dentaire sous couronne qu’il convient de traiter le plus rapidement possible. Voici présenté dans cet article les traitements pour soigner la pulpite dentaire sous couronne.

Quels symptômes en cas d’une pulpite dentaire ?

Il existe plusieurs signes annonciateurs d’une pulpite dentaire. Parmi ceux-ci, les plus courants sont entre autres :

  • une sensibilité dentaire, laquelle est plus ou moins prolongée en cas de contact de la dent avec le froid ou le chaud ;
  • une douleur spontanée et lancinante non provoquée et quelque peu pulsatile ;
  • une douleur à la pression ou à la morsure ;
  • une douleur pouvant se propager à la gencive, à la tête ou à la tempe ;
  • un œdème ou un abcès ;
  • un goût désagréable dans la bouche ou une décoloration de la dent atteinte (une teinte grisâtre est le plus souvent remarquée en cas de décoloration de la dent).

Toutefois, il peut arriver que l’inflammation ou l’infection de la pulpe ne soit associée à aucun signe clinique. Dans ces cas, la pulpite s’aggrave, la dent évolue progressivement vers la nécrose sans bruit et des douleurs intenses ou un abcès se remarque plus tard, mais à un stade avancé de l’infection.

Comment se fait le diagnostic de la pulpite dentaire ?

Douleurs dentaires

Le diagnostic de la pulpite dentaire est clinique et généralement simple. Une fois en consultation chez le dentiste, un examen clinique de vos dents suffit largement pour poser le diagnostic. Afin de déceler un abcès, une carie ou l’étendue de cette dernière, des examens radiographiques peuvent éventuellement être effectués.

D’autres tests peuvent être demandés par le professionnel de santé pour compléter l’examen clinique des dents. Il s’agit notamment d’un test de sensibilité ou d’un test supplémentaire de percussion. Le test de sensibilité permet au dentiste de savoir si le patient ressent une certaine douleur ou de l’inconfort en cas de contact de ses dents avec la chaleur ou le froid.

Mieux, ce test aide à vérifier l’ampleur et la durée de la douleur. Dans le cas contraire, il pourra orienter son diagnostic vers une nécrose de la dent affectée. Le test de percussion quant à lui est utile pour le dentiste dans la mesure qu’il lui permet de déterminer l’étendue de la pulpite dentaire.

Quel traitement contre une pulpite dentaire ?

Lorsque la pulpite dentaire est associée à une douleur ponctuelle se manifestant par des températures extrêmes, l’affection est le plus souvent réversible. Cependant, lorsqu’il s’agit d’une douleur spontanée, intense et/ou diffuse, laquelle persiste même après les changements de température, la pulpite est généralement, dans ces cas, irréversible.

Par ailleurs, une pulpite dentaire peut évoluer et dégénérer en abcès du côté de la dent infectée. Le traitement de la pulpite dentaire varie généralement selon l’ampleur de l’inflammation ou de l’infection sous couronne de la dent affectée. Ainsi, la prise en charge sera différente selon que la pulpite dentaire soit réversible ou irréversible, ou en cas d’abcès.

Traitement en cas d’une pulpite dentaire réversible

Lorsque la pulpite dentaire sous couronne est encore réversible, l’inconfort et les symptômes qui y sont associés disparaissent généralement dès que la source de l’inflammation est éliminée. Dès lors, selon qu’il s’agisse d’une carie dentaire, d’une fissuration de la dent ou d’une perte de substance suite à un choc qui est mis en cause, le traitement sera différent.

En cas de pulpite dentaire due à une carie dentaire sans atteinte de la pulpe sous la couronne, le traitement sera axé sur la carie. Une obturation et des soins pour repousser la carie dentaire sont généralement mis en place et permettent notamment la cicatrisation de la dent et par la même occasion l’élimination de la pulpite dentaire.

Dans le cas où la pulpite dentaire a pour origine une fissuration de la dent ou une perte de substance de cette dernière, la prise en charge de la pulpite réversible repose sur le comblement et la restauration du fragment de la dent perdu, généralement au moyen d’une résine composite.

Traitement en cas d’une pulpite dentaire irréversible

La pulpite dentaire devient dans la plupart des cas irréversible en l’absence de traitement de la carie, laquelle finit par s’étendre à la pulpe. Les dommages sont dès lors irréversibles et l’inflammation ne disparaît plus, ce, malgré une prise en charge efficace de l’origine de l’inflammation. Le traitement de la pulpite dentaire repose dans ce cas essentiellement sur une pulpectomie.

Elle consiste en une dévitalisation de la dent atteinte par élimination de la source de la pulpite, du paquet vasculo-nerveux de la dent, par une désinfestation et une obturation de l’intérieur de la dent. La désinfestation et l’obturation de la dent sont respectivement réalisées à l’aide d’une solution désinfectante et d’une solution d’obturation biocomplète.

La dent est ensuite reconstituée une fois la dévitalisation effectuée et le professionnel de santé procède à une ouverture optimale pour permettre aux substances d’atteindre les racines de la dent. Cependant, en cas d’atteinte grave à la pulpe et aux racines de la dent, l’unique option reste une extraction totale de la dent concernée.

Traitement de la pulpite dentaire en cas d’abcès.

Soins dentaires

En cas d’abcès associé à la pulpite dentaire, le traitement de l’affection repose également sur l’élimination de la source. La prise en charge nécessite le plus souvent une radio de la dent sous couronne afin de bien visualiser l’abcès en question et d’orienter la prise en charge.

De premiers soins sont entrepris, le temps que l’abcès mûrisse. Une antibiothérapie est généralement mise en place pour éliminer l’infection. Une fois l’abcès mûr, le spécialiste dentiste pourra procéder au débouchement des canaux dentaires pour nettoyage et désinfestation.

Une anesthésie locale est requise et l’opération permet de dégonfler l’abcès dentaire. Dans certains cas plus sévères, l’extraction de la dent atteinte par la pulpite dentaire et victime d’abcès est nécessaire. Elle est généralement remplacée par un bridge.

Vous aimerez aussi :

Related Articles