Global Statistics

All countries
526,114,048
Confirmed
Updated on May 20, 2022 6:24 pm
All countries
481,707,503
Recovered
Updated on May 20, 2022 6:24 pm
All countries
6,297,640
Deaths
Updated on May 20, 2022 6:24 pm

Punaises de lit : comment s’en débarrasser ?

Dans la plupart des villes de la France, les invasions des punaises de lit sont un phénomène qui fait virer la vie des habitants au calvaire. Disparus dans les années 50, ces insectes microscopiques pouvant provoquer des démangeaisons et des piqûres seraient réapparus dans les années 90 dans toutes les métropoles. La résistance aux insecticides, les logements sociaux et les voyages à l’international sont parmi tant d’autres, les causes sous-jacentes énumérées. En quoi consistent concrètement les punaises de lit ? Quelles en sont les causes, comment les détecter ? Comment traiter une piqûre de punaises ? Découvrez ici l’essentiel à savoir sur ces insectes.

Qu’est-ce que les punaises de lit ?

Histoire

Il y a environ soixante millions d’années, les punaises de lit ont été connues comme des insectes, qui attaquaient principalement les chauves-souris. Mais des études menées sur l’ADN d’une dizaine d’espèces de punaises actuelles en 2019 ont prouvées que leurs aïeuls vivaient sur la terre et fréquentaient les dinosaures depuis au moins cinquante millions d’années avant l’apparition des premières chauves-souris (qui ont apparus il y a environ cent millions d’années).

Dans l’antiquité, elles y vivaient déjà avec les humains (il y a 3 550 ans, elles ont été repérées dans les tombes égyptiennes fermées). Ce qui vient montrer que les espèces qui s’attaquent aux humains vivaient sur terre bien avant l’apparition de l’espèce humaine. D’après de multiples témoignages littéraires, les punaises de lit étaient une destinée avec laquelle les hommes devraient vivre. Les hébergements de charité, les hôtels et les auberges sont notamment touchés. Les solutions pour limiter la propagation sont nombreuses, mais elles n’ont pas eu un effet conséquent.

L’utilisation généralisée du chauffage vers la fin du XIXè n’a fait qu’aggraver le phénomène. Ces insectes sont à l’origine des ravages dans les tranchées et dans de multiples habitations. Ceci a persisté jusqu’à la Seconde Guerre mondiale où le dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) a servi à les éliminer presque tous, dans les années 1950, dans les pays développés. À la fin du XIXè, leur espèce développe à nouveau, particulièrement dans milieux urbains, en raison de l’accroissement des échanges commerciaux et des voyages internationaux avec les pays en développement, où les punaises n’ont jamais fait l’objet d’éradication.

L’étude de génome de 2019 a conclu qu’environ tous les cinq cent mille ans, une nouvelle population de punaises de lit s’adapte aux humains sans en faire forcément une proie spécifique. Certaines de ces espèces se spécialisent et d’autres sont généralistes. En 2020, un plan national a été mis en place par l’État français en ce qui concerne ce fléau. Et dès lors, plusieurs articles ont été écrits à ce sujet par la presse.

Définition 

Les punaises de lits (Cimex Lectularius) sont des insectes hétéroptères issus de la famille des Cimicidae. Spécialement hématophages, elles repèrent les humains grâce à la chaleur et au gaz carbonique que le corps dégage. Elles profitent du sommeil pour piquer (elles peuvent piquer jusqu’à 90 fois) les hommes et parfois les animaux, et se nourrissent de leur sang. Lorsqu’elles piquent, les punaises de lit injectent un peu de leurs salives sous la peau de leur hôte. Le salive en question, est constituée d’un anticoagulant et d’un anesthésiant, qui rend fluide le sang pour faciliter son aspiration. Vivant dans les articles qu’elles ravagent, elles peuvent migrer facilement d’une pièce à une autre. Elles n’ont pas d’ailes et ne peuvent ni sauter ni voler, d’autant plus qu’elles se déplacent en marchant sur le sol ou les murs, par l’intermédiaire de la ventilation ou du réseau électrique. Lors des voyages ou des déplacements, une punaise de lit peut être transportée d’un endroit à l’autre via les bagages et autres.

Quelles sont la taille, la couleur, la forme d’une punaise de lait

La punaise de lit est visible à l’œil nu et sa taille varie entre 4 et 7 mm. Son corps est de forme aplatie et ovale, ce qui lui permet de s’introduire dans les moindres fentes et recoins. Dans la journée, elle a tendance à se cacher et sort de la cachette dans la nuit afin d’aller se nourrir. Si vous voulez bien les repérer, il faut vous munir d’une lampe torche. À cet effet, il existe trois types de punaises.

Punaise de lit adulte

La punaise de lit adulte est généralement brune, d’une taille 5 à 7 mm et ressemble à une lentille verte cuite, aplatie et ovale. Elle passe au rouge ou au brun foncé, avec une taille de 6 à 8 mm, lorsqu’elle est gorgée de sang.

Larve

Elle ressemble à un petit pépin et a une couleur translucide marron clair, de forme ovale et aplatie. Sa taille est de 1 à 2 mm de long.

Œuf

Elle ressemble à un tout petit grain de riz, écru, ovale, blanchâtre ou jaunâtre, de taille 0,5 mm de large et de 1 mm de long.

Comment les punaises de lit se reproduisent-elles et quel est leur cycle de vie ?

Les punaises de lit adultes vivent entre six et vingt-quatre mois. Pendant l’accouplement, le mâle procède à une « insémination traumatique » en perçant de part en part la cuticule de l’abdomen de la femelle, plus précisément dans l’ectospermalège afin d’y injecter son sperme. Il peut arriver que le mâle rate sa cible, mais l’insémination peut réussir, car un organe de la femelle appelé mésospermalège peut conquérir et drainer les spermatozoïdes jusqu’au niveau de la spermathèque.

Toutefois, le traumatisme lié à la reproduction tue plusieurs femelles (phénomène qu’on voit en milieu naturel et en élevage). Cela est dû à l’introduction des germes pathogènes dans l’organisme des femelles, que les mâles fécondent. Chez ces derniers, les comportements homosexuels s’observent également, jusqu’à ce que les spermatozoïdes de l’assaillant se confondent avec ceux de l’assailli (au cas où il ne meurt pas), qui durant l’insémination d’une femelle lui conférera deux souches de spermatozoïdes plutôt qu’une.

Les œufs sont émis par paquets de cinq à quinze, ceci 3 à 10 jours au plus tard après la fécondation, si la température varie entre 14°C et 27°C. Pour leur maturation, une alimentation sanguine s’avère nécessaire. Une femelle donnée peut être fécondée à plusieurs reprises et peut pondre jusqu’à cinq cents œufs dans sa vie. La larve quant à elle, passe par cinq étapes de croissance avant de devenir adulte. Chacune de ces étapes nécessite un repas sanguin et dure entre trois et quinze jours.

Quelles sont les causes de punaises de lit ?

En ce qui concerne l’origine des punaises de lit, différentes hypothèses ont été émises. Ainsi, leurs apparitions peuvent être dues :

  • À un mauvais usage des insecticides : une utilisation ne respectant pas les indications peuvent amener les insectes à être résistants et à se multiplier à bas bruit et sournoisement ;
  • Aux voyages et aux déplacements : les insectes peuvent se propager sur des grandes distances par l’intermédiaire des voyages en train et en avion ;
  • À un manque d’informations : cela peut conduire les habitants touchés à ne pas déclarer en cas d’infestation afin de ne pas se voir taxé de sales ; ce qui constitue une limite à l’adoption d’une solution efficace.

Au regard de ces facteurs, les punaises peuvent se retrouver dans les pièces d’hôtels, les résidences, les auberges de jeunesse, les prisons, les centres de santé, les transports en commun et les hôpitaux. Cela voudra donc dire que si les punaises de lit apparaissent dans votre habitation, vous les y avez convoyées. « Soit vous les avez emmenées dans votre valise lors d’un déplacement, soit vous les avez convoyées sur un article infecté (livre, meuble acheté….). Si votre voisin est infecté par ces insectes, il est probable qu’elles se propagent chez vous« .

Les punaises dégagent-elles une odeur et ont-elles une saison d’apparition ?

Dans le cadre d’une forte invasion de punaises de lit, vous pouvez ressentir une odeur piquante et irritante. Toutefois, c’est un phénomène très rare. Selon Stephane Andru, qui ne l’a senti qu’une fois, il affirme qu’il ne suffit pas de sentir l’odeur pour infirmer ou affirmer la présence des punaises de lit. Cependant, il faut noter que ces insectes ne transmettent pas des maladies aux humains.

Par ailleurs, il n’y a aucune saison particulière et susceptible à l’apparition des punaises de lit. Il s’agit d’un insecte domestique, qui constitue un parasite et vit avec l’homme.

Comment savoir si on a de punaises de lit chez soi?

Le moment propice à l’activité de punaises de lit est la nuit et on les retrouve pour la plupart du temps dans la chambre à coucher. Ces insectes fuient la lumière et se réfugient dans les coins sombres, peu accessibles et étroits. Il existe néanmoins quelques indices permettant de détecter leur présence.

Les indices sur la peau

En cas d’infestation, vous pouvez retrouver sur votre peau :

  • Des piqûres ressemblantes à celles des moustiques, ce qui entraîne des démangeaisons ;
  • Des piqûres au niveau des autres parties du corps non couvertes lors des heures de sommeil.

Les toutes premières piqûres peuvent s’aligner ou se regrouper sur la peau de l’individu ayant dormi dans un coin fortement infesté. Si l’intéressé continue d’habiter à l’endroit infesté, il peut constater les piqûres un peu partout sur sa peau.

Les indices dans le lit

Sur le lit, les petites taches noires peuvent apparaître sur le matelas, le sommier ou le drap. Ces taches sont issues des excréments de punaises de lit. Sur ce meuble, vous pouvez percevoir la présence des punaises de lit mortes ou vivantes, des peaux de ces insectes qui ont d’œufs ou ont mués non loin du dormeur. On retrouve ces traces soit dans le lit, soit près du lit.

Quelles sont les différentes cachettes de ces insectes ?

Au début de la prolifération, vous constaterez que les punaises de lit se cachent près du lieu où ils se nourrissent. Ainsi, elles se cachent sur le sommier et sur le matelas, non loin de celui qu’elles vont piquer lors de son sommeil. Lorsque l’infestation devient considérable, les insectes se dispersent et se cachent dans d’autres endroits de la chambre à coucher. Par la suite, elles peuvent migrer dans les autres pièces. Les différentes cachettes possibles sont :

  • Les dessous et les coutures du matelas, le sommier, les ourlets des outils de literie ;
  • Les sacs à main ou à dos, les valises et les vêtements ;
  • Le mobilier de chambre, les tiroirs et la tête de lit ;
  • Les rideaux et les tapis ;
  • Les chaises, les sofas, les housses et les fauteuils roulants ;
  • Les cadres de portes ou de fenêtres et les moulures ;
  • Les cadres, les affiches et la tapisserie décollée ;
  • Le bois, le plancher et les fissures dans le pâtre ;
  • Les prises électriques et le derrière des plinthes chauffantes ;
  • Les livres, les radios, les téléphones, les horloges et les papiers peints.

Quels en sont les symptômes possibles des piqûres de punaises de lit ?

Les symptômes régissant la piqûre des punaises de lit varient d’une personne à une autre. Certains individus peuvent ne pas réagir aux piqûres tandis chez d’autres, des réactions plus sévères, comme une réaction allergique très intense ou l’urticaire peuvent s’observer.

Les principaux signes sont : boursouflures rouges ressemblant à celles provoquées par des piqûres de moustiques, démangeaisons parfois fortes et très désagréables. Le degré des démangeaisons est plus fort très tôt les matins, mais dans la journée, il diminue.

Quels sont les traitements possibles ?

Aspirateur

Le premier réflexe pour se débarrasser et pour prévenir des punaises de lit dans son habitation reste l’aspirateur. Avant de le faire, il faut vérifier tous les recoins de la chambre, et ceux de votre maison en général, tout en veillant à ne rien oublier : rideaux, tapis, couture de matelas, moquettes, livres, vêtements, tiroirs, papier peint, fissures, plinthes, peluches, coussins, meubles et prises électriques. Une fois la pièce confinée et les scotchs placés sur les points d’entrée et de sortie. Il faut aspirer attentivement tous les recoins. Ensuite, il faut fermer et jeter le sac hermétiquement.

House anti-punaises de lit

Vous avez la possibilité de vous référer à une housse anti-punaises de lit pour protéger votre matelas. Il s’agit des housses, qui protègent le matelas dans toute son entièreté à 360°C et ils se ferment par zip. Ce type de housse emprisonne les punaises et les œufs cachés dans les coutures et en absence d’alimentation, ils ne vivent plus après quelques jours. En matière de prévention, la housse anti punaises empêche que les insectes s’y cachent et vous permet de limiter par la même occasion les lieux de nidification possibles.

Insecticides

Les produits de nature insecticides peuvent être utilisés pour éradiquer les punaises de lit. Des spécialistes recommandent de mélanger les produits chimiques et les solutions naturelles. En ce qui concerne les petits articles, le processus consiste à les poser dans des sacs hermétiques, puis les pulvériser à l’insecticide avant de fermer ces sacs hermétiquement. Avant toute utilisation de produit chimique, il faut prendre conseil chez un spécialiste.

Il faut également penser aux conséquences que ce cela engendrerait pour vos animaux de compagnie, pour vos enfants et pour vos plantes. Si vous n’avez pas assez de temps, vous avez des enfants ou vous avez peur à l’idée de ne pas pouvoir contrôler l’invasion de ces insecticides, le mieux est de contacter un professionnel, pour une intervention adaptée.

Froid

Si l’invasion de votre habitation a eu lieu pendant l’hiver et que vous êtes dans une zone hyper froide, il faut placer l’ensemble des articles infectés à l’extérieur en veillant à ne pas les éparpiller et à ne pas secouer les punaises de lit avant. Pour que le froid éradique les puces de lit, il faut absolument que les textiles sortis restent dehors, pendant plusieurs jours.

Vapeur chaude

Si vous repérez des traces de piqûres, il faut prendre rapidement prendre vos dispositions. Il faut brancher le fer à repasser à une rallonge et le chauffer. Laissez la vapeur atteindre au moins 48,8°C pour que cette astuce soit efficace. La vapeur s’applique sur l’ensemble des textiles comme les draps, les rideaux, les couettes, le matelas……

Grand ménage

Bien avant, il faut retenir que la présence des punaises de lit dans votre chambre ne veut pas obligatoirement dire que la pièce manque d’hygiène. Toutefois, pour se débarrasser de ces insectes, le grand nettoyage du sol jusqu’au plafond est une alternative simple. Le linge du lit doit être lavé à 90°C et être séché au soleil.

Si les composants de fabrication de vos draps sont faits avec des matières délicates et très sensibles à des lavages de haute température, il faut les mettre au congélateur (-18°C) deux à trois jours. Avant la pose du linge du lit propre sur le sommier et le matelas, il faut passer d’abord passer l’aspirateur. N’oubliez pas le sol, les punaises y sont, surtout lorsqu’il est couvert des moquettes, de parquet ou de tapis.

Huiles essentielles

À ce niveau, vous devez nettoyer un vaporisateur et y verser quatre tasses d’eau. Ensuite, vous ajoutez de l’huile essentielle de lavande et de menthe poivrée. Vous pouvez compléter le mélange avec l’huile essentielle de citronnelle et celle de girofle. Vaporisez maintenant l’ensemble dans la chambre, tout en veillant au soin des appareils électroniques.

Huile de clou de girofle

Avec son fumet distinctif, le clou de girofle est une épice facilement reconnaissable. Ce parfum importune les punaises de lit et autres insectes. Il vous suffit de disposer quelques gouttes dans votre chambre et les laisser agir. Ces insectes ne s’attaqueront plus à vous.

Terre de diatomée

La terre de diatomée est un produit 100% naturel, qui se vend en poudre. Son action consiste à repousser les insectes, comme les cafards, les puces, plus particulièrement les punaises de lit. Vous n’avez qu’à saupoudrer les plinthes et le sol avec cette poudre. Pour faire fuir ces insectes, une fine couche suffit largement.

Soleil

À une température de 32°C dehors, il faut étendre les articles infectés au soleil. Que ce soit les pyjamas, le linge de lit ou le matelas, vous pouvez les traiter de cette manière.

Alcool isopropylique

L’alcool isopropylique ou l’isopropanol est très acide. Les punaises de lit ne peuvent donc supporter le moindre contact avec ce produit. Il faut verser une petite quantité de cette solution dans un vaporisateur et asperger toutes les zones suspectées d’infestation. Certes, vous devez aérer la chambre, car la forte odeur de l’alcool peut vous déranger pendant le sommeil. Pour que ce traitement soit efficace, il doit être fait tous les sept jours.

Comment prévenir l’infestation de punaises de lit ?

Il existe plusieurs astuces pour éviter toute infestation de punaises de lit.

Éviter les encombrements et restaurer l’habitation

Dans votre résidence, il faut absolument éviter d’accumuler les produits ou les articles et de les laisser traîner. Il faut réduire au maximum les recoins favorables à la cachotterie des punaises de lit. De plus, la peinture s’effritant, les fissures dans les murs, le papier peint écorné, les moquettes et les plinthes décollées sont des probables nids des punaises. Il faut donc effectuer des travaux dans ce domaine pour prévenir l’infestation.

Inspecter les vêtements que vous acquérez dans les occasions

Il faut être vigilant lorsque vous payez des vêtements usagés. Il faut prendre le temps de les inspecter. Ensuite, optez pour des sacs fermés hermétiquement (de manière à ce que rien ne puisse entrer ni sortir) pour le transport. Une fois à la maison, vous devez traiter ces vêtements suivant les recommandations idéales aux traitements des objets et des textiles.

Inspecter les produits usagés

Éviter de faire rentrer dans votre résidence, des articles usagés, qui ne sont pas en bon état ou qui sont délaissés sur les trottoirs, par exemple, les matelas, les meubles en bois, les sommiers, les rembourrés. Les punaises de lit peuvent déjà infester ces produits. Dans le cas où vous aimeriez à tout prix les amener chez vous, il faut les inspecter avec soin. Vous pouvez les traiter à la vapeur chaude, en suivant les étapes d’un traitement sans laveuse ni sécheuse. S’il s’agit d’un sommier ou un matelas, une fois traité, il faut le placer dans une housse anti-punaises.

Prendre le temps pour préparer le déménagement

Avant tout choix d’entreprise de déménagement, il faut s’informer sur des dispositions proposées en ce qui concerne les punaises de lit. Vos vêtements, literies, matelas, rideaux, meubles et autres effets doivent être placés dans des sacs en plastique fermés hermétiquement. Les boîtes de carton doivent être bien fermées et les fissures, puis les trous devraient aussi, doivent être bouchés avec un gros ruban adhésif.

Le camion à utiliser pour convoyer les effets fera également l’objet d’inspection le jour du déménagement. Il faut vous assurer qu’il a été bien nettoyé et surtout, qu’il ne renferme pas de punaises de lit. Toutes ces mesures vous permettront de ne pas intégrer la nouvelle habitation avec des punaises de lit, si elles étaient présentes dans votre ancienne résidence.

Inspecter votre nouveau logement

À l’aide d’une lampe torche, vous pouvez inspecter pièce par pièce, principalement les chambres de votre nouveau logement pour vérifier s’il y a les œufs ou les punaises de lit. Si elles sont présentes, il faut immédiatement informer le propriétaire, qui se chargera de contacter un exterminateur certifié. Cependant, il ne faut pas appliquer soi-même des insecticides pour espérer éliminer les punaises, parce que cela peut rendre les insectes plus résistants et même nuire à votre santé.

Être vigilant lors de vos voyages

Que vous dormiez dans une location ou dans un hôtel lors de votre voyage, il faut prendre des précautions afin de réagir à la moindre piqûre de punaises de lit. Pour cela, ne rangez pas vos sacs ou valises et des effets personnels sous le lit ou dans les tiroirs. Il faut plutôt les éloigner des espaces de repos ou les mettre dans un coin éloigné du lit.

Inspecter vos bagages au retour du voyage

Une fois de retour chez vous après le voyage, il faut déposer les valises sur un espace dur, par exemple dans le garage, à l’entrée ou sur le plancher de la salle de bain et les inspecter avec soin. En cas de suspicion de punaises de lit, vous pouvez traiter vos valises ainsi que leurs contenus suivant les recommandations de traitement des objets et des textiles.

Quelles sont les complications possibles d’une piqûre de punaises?

Le fait de se gratter la peau à longueur de temps à cause des démangeaisons peut occasionner des infections de la peau. Pour cela, une infestation liée aux punaises de lit doit faire l’objet de traitement, ceci le plus rapidement possible. Si vous tardez à le faire, cela peut avoir des conséquences considérables sur la qualité de votre vie. Les personnes touchées par une infestation peuvent :

Vivre de l’isolement et de l’insécurité constitue entre autres des complications possibles, suite à une piqûre de punaises de lit.

Quand se faire consulter ?

Dans le cas où les démangeaisons vous rendent très inconfortable ou si votre peau est très sensible, vous pouvez consulter le médecin, surtout si :

  • votre peau enfle ;
  • votre peau devient rouge ;
  • votre peau est douloureuse ou chaude.

En cas de réaction allergique et d’apparition des cloques sur votre peau, il est important de recourir au médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles