Global Statistics

All countries
581,896,221
Confirmed
Updated on July 31, 2022 4:09 pm
All countries
550,094,473
Recovered
Updated on July 31, 2022 4:09 pm
All countries
6,419,335
Deaths
Updated on July 31, 2022 4:09 pm

Quand faire un test de grossesse pour des résultats fiables ?

Lorsqu’on soupçonne une grossesse, l’un des meilleurs moyens de s’en assurer est de réaliser un test de grossesse. Mais, il faut prendre en compte certaines indications pour obtenir des résultats fiables de ce test, surtout concernant le moment de réalisation. A quel moment faut-il alors réaliser un test de grossesse pour être sûre des résultats ? Que faut-il savoir sur les risques de faux positif et négatif ? Réponses dans le présent article.

Le test de grossesse : qu’est-ce que c’est ?

Le test de grossesse est un dispositif permettant à la femme de savoir si elle est enceinte ou non. Pour être plus précis, ce test détermine la présence ou nom de la HCG (Hormone Gonadotrophine Chorionique) dans l’organisme de la femme. Secrétée par le placenta pendant la nidation de l’œuf, cette hormone est le principal marqueur qui permet de détecter la grossesse. On peut la détecter environ une semaine après la fécondation

On distingue essentiellement deux types de tests de grossesse que sont le test urinaire et celui sanguin.

Le test urinaire a pour objectif de déterminer la présence de HCG dans les urines. La femme doit alors poser quelques gouttes de son urine sur le réactif utilisé pour le test. Après réaction des anticorps, le résultat du test s’affiche sous la forme de « + » ou « – ». Il faut préciser que certains tests affichent aujourd’hui la mention « enceinte » ou « pas enceinte ». Le test urinaire est très fiable.

Quant au test de grossesse sanguin, il vise aussi à déterminer la présence de HCG. Ici, c’est à partir d’un prélèvement sanguin que le test est réalisé. Ce test est le plus fiable, pour savoir de manière certaine si on est enceinte ou non. La seule contrainte est qu’on ne peut le réaliser à la maison comme pour le test urinaire. La meilleure démarche consiste alors à se rendre dans un laboratoire d’analyses médicales. 

Quand réaliser le test de grossesse pour obtenir des résultats certains ?

Avant de penser au moment où il faut réaliser le test de grossesse, il faut d’abord déterminer le type de test que l’on désire réaliser. Il faut savoir que le test sanguin est plus fiable, car il fournit plus d’informations.

Les moments propices pour réaliser un test de grossesse sont les jours succédant les retards des règles. Un jour ou deux peuvent être intéressants, mais les résultats seront plus fiables plusieurs jours après le retard des règles.   Si les résultats du test urinaire ne révèlent pas de grossesse alors que la femme présente des symptômes de grossesse, il est conseillé de réaliser un test sanguin pour des résultats plus sûrs.

Le test sanguin est plus sûr car il donne le taux exact d’HCG présent dans le sang. L’interprétation de ce taux permet au médecin de savoir si la femme est enceinte ou si elle doit reprendre le test dans les jours à venir.

Par ailleurs, si la femme avait déjà subi une fausse couche ou une grossesse extrautérine, le test sanguin est plus approprié. Ce dernier permettra au médecin d’étudier l’évolution de la proportion de HCG durant les premières semaines de la grossesse.

Lorsqu’on a des retards de règles, on peut être très tenté par l’envie de réaliser immédiatement un  test de grossesse. Mais, il est préférable d’attendre au moins une semaine, afin que les résultats soient le plus exact possible. Huit jours, c’est le temps minimum qu’il faut pour réaliser le test de grossesse après le rapport sexuel. En dessous de ce temps, il existe un risque important d’obtenir un faux négatif.

Pour ce qui est du moment de la journée auquel on doit réaliser le test de grossesse, le matin est plus indiqué. Cela s’explique par le fait que le taux de HCG est très important dans l’urine à ce moment de la journée. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas réaliser un test de grossesse à un autre moment de la journée. Il faut juste prendre la disposition de ne pas boire assez d’eau. En effet, des quantités importantes d’eau risquent de diluer l’urine ainsi que la proportion de HCG.

Le cycle mensuel et le temps de réalisation du test de grossesse

Pour bien comprendre la période adaptée pour la réalisation d’un test de grossesse, on peut se référer au cycle menstruel.

Pour un cas concret, nous supposerons que l’ovulation a eu lieu le 14ième jour du cycle (si on compte à partir du premier jour des règles). L’ovule sera donc fécondé aux environs du 16ième jour et s’implantera dans l’utérus le 20ième ou le 21ième jour. Ainsi, la sécrétion de l’hormone HCG commence à partir du 23ième jour. A partir de ce moment, le taux de cette hormone est suffisamment élevé pour être détecté, entre le 25ième et le 28ième jour : la période durant laquelle devraient débuter les règles suivantes.

Cette explication est plausible et exploitable pour les femmes ayant un cycle menstruel régulier. Pour celles qui ont cycle irrégulier, la situation est un peu plus complexe. Ces dernières doivent prendre en compte leur cycle le plus long ayant précédé le test de grossesse. Cependant, il est possible qu’elles ne connaissent pas du tout la date prématurée de leurs règles. Dans ce cas, il faut savoir que le test de grossesse sanguin sera valable à partir de 14 jours après le rapport sexuel non protégé. Quant au test urinaire, il faudra attendre au moins 21 jours pour espérer des résultats fiables.

Les tests de grossesse précoces et les seuils de sensibilité

Avec l’évolution de la technologie, il existe aujourd’hui des marques qui proposent des tests permettant de détecter la grossesse, avant même la date supposée des règles. Ces tests offrent des résultats intéressants jusqu’à six jours avant le début des règles. Le principal désavantage de ces tests précoces, c’est qu’ils sont moins fiables que les tests classiques. Quelque soit le type de test choisi, il faut toujours prendre le soin de lire de façon scrupuleuse la notice.

En ce qui concerne les seuils de sensibilité, les valeurs sont différentes pour les différents tests. Par ailleurs, on estime que les tests les plus fiables sont ceux qui peuvent détecter entre 40 et 50 UI (unité internationale) de l’hormone HCG par litre. Mais, les tests précoces peuvent détecter la HCG à un seuil de 25 UI, parfois même en dessous. Cela va de soi que les résultats de ces tests ne sont pas toujours fiables. Il existe également des tests de grossesse dont le seuil de sensibilité est égal à 100 UI/L.

Les tests de grossesse « faux positif » et « faux négatif »

Les « faux positifs » et les « faux négatifs » sont des risques qui peuvent apparaître si on réalise le test de grossesse à un moment inapproprié.

Le faux positif

On parle de faux positif, lorsque le test de grossesse indique que la femme est enceinte alors qu’elle ne l’est pas. C’est une situation qui devient de plus en plus rare, car les tests sont de plus en plus précis. Il n’y a plus de risque que les tests puissent déterminer par erreur d’autres hormones que la HCG.

La cause la plus fréquente d’un faux positif est la prise de médicaments contenant l’hormone HCG. Ainsi, le test détectera l’hormone et aboutira à une grossesse, alors qu’il n’y en a pas. Ce risque se trouve accentué, lorsque le test est réalisé de manière précoce. On peut aussi évoquer l’avortement spontané qui peut conduire à un faux positif. Cette cause est liée au fait qu’il n’y ait pas eu d’implantation dans l’utérus. Il faut alors réaliser une prise de sang pour être sûre du résultat.

Le faux négatif

Contrairement au faux positif, le test ne détecte pas de grossesse alors que la femme est enceinte. Cette situation est plus courante que les faux positifs. Mais, les faux négatifs sont aussi rares parce que les tests sont aujourd’hui très sensibles. Cette situation peut être expliquée par des évènements tels qu’une ovulation décalée en fin de cycle.

Par ailleurs, on peut remarquer un faux négatif lorsque le test est réalisé de manière trop précoce. Les taux d’hormones dans l’urine sont trop bas et le test a du mal à le détecter. Voilà pourquoi, il est important de respecter les délais pour la réalisation du test de grossesse.

Le choix du test de grossesse pour des résultats fiables

En dehors du moment où il faut réaliser le test de grossesse, il y a le type de test qui importe pour être certaine de la fiabilité des résultats. Il existe de nombreuses variétés de test sur le marché. La majorité se présente sous la forme de stylet. Mais, certaines formes modernes ont la forme de bandelette ou de carte. Selon la qualité, certains peuvent être plus chers que d’autres. L’important reste la fiabilité des résultats.

Parmi les types de tests, il y a les tests de grossesse à détection rapide qui sont recommandés pour les femmes pressées. Ces tests donnent le résultat en une minute au maximum. Toutefois, il faudra patienter pendant au moins trois minutes pour confirmer le résultat.

Il existe également des tests avec estimation de l’âge de la grossesse. Ces tests sont appropriés pour déterminer à combien de jours ou de semaines remonte la conception de la cellule œuf. Ces types de tests sont qualifiés d’« autotest » et l’estimation de l’âge est fiable jusqu’à 92 %.

On distingue également les tests de grossesse de détection précoce dont la fiabilité est encore mitigée.

Vous aimerez aussi :

Related Articles