Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

Quel est le taux normal d’hémoglobines dans le sang ?

Principales composantes des globules rouges, les hémoglobines ont pour principale fonction de transporter l’oxygène depuis les poumons jusqu’aux différents tissus. Ce sont d’ailleurs ces protéines qui permettent au sang d’avoir cette couleur rouge. Il existe des valeurs bien définies auxquelles doivent correspondre des taux normaux d’hémoglobines dans le sang. Quelles sont alors ces proportions, dites normales, d’hémoglobines dans le sang ? Que peut signifier un taux élevé ou bas de ces protéines dans le sang ? Quelles dispositions prendre pour maintenir un taux normal d’hémoglobines dans le sang ?

Hémoglobine : qu’est-ce que c’est ?

Les hémoglobines appartiennent avant tout à la famille des protéines. On les retrouve principalement au niveau des globules rouges. Ces derniers, quant à eux, sont localisés dans la moelle osseuse.

Ce sont les hémoglobines qui sont responsables de la coloration rouge du sang. Par ailleurs, ces protéines contribuent aussi à la coloration des urines. En effet, lorsque les globules rouges sont dégradés, une partie des hémoglobines est transformée, après plusieurs réactions, en une substance appelée la bilirubine. C’est donc cette substance qui confère aux urines leur couleur jaune. Les réactions engendrant la bilirubine donnent également une autre substance qui est responsable de la coloration brune des selles : c’est la stercobiline.

À quoi servent les hémoglobines ?

Le transport de l’oxygène des poumons vers les organes et les muscles, est le principal rôle que jouent les hémoglobines dans l’organisme. Elles y parviennent grâce à la circulation artérielle.

Lorsqu’elles ont fini de distribuer l’oxygène aux organes et aux tissus, les hémoglobines retournent aux poumons. Mais, lors de ce retour, elles transportent du dioxyde de carbone. Ensuite, ces protéines vont à nouveau se charger en oxygène, dans le but d’assurer un bon fonctionnement du cycle de respiration cellulaire.

Les différents types d’hémoglobines dans le sang

Dans le sang, les hémoglobines existent en plusieurs types, pouvant varier selon des facteurs tels que l’âge et la présence d’éventuelles maladies. Au nombre des types d’hémoglobines, les principaux sont les suivants :

  • L’hémoglobine A : c’est l’hémoglobine considérée normale et qui est présente en majorité dans le sang. Une de ses déclinaisons est l’hémoglobine A1, qui représente environ 98 % de la quantité totale d’hémoglobines dans le sang ;
  • L’hémoglobine fœtale : il s’agit d’un type d’hémoglobine produit chez le fœtus pendant la période in vitro. Même après la naissance, cette hémoglobine persiste avant d’être remplacée par une hémoglobine adulte normale (c’est-à-dire l’hémoglobine A1) ;
  • L’hémoglobine S : c’est un type d’hémoglobine anormal, qui est responsable de maladies, notamment la drépanocytose. On l’associe également à des maladies génétiques auxquelles on donne le nom d’hémoglobinopathies.

En dehors de ces principaux types d’hémoglobines, on peut parler d’hémoglobines normales et anormales. En effet, de nombreuses maladies des hémoglobines sont issues d’anomalies génétiques de ces protéines. Une de ces anomalies est la thalassémie qui correspond à une altération des hémoglobines, conduisant à la formation de petits globules rouges.

Quels sont les taux normaux d’hémoglobines dans le sang ?

La proportion d’hémoglobines dans le sang est déterminée grâce à un examen sanguin : l’hémogramme, aussi connue sous le nom de Numération de la Formule Sanguine. Au cours de cet examen, on effectue une prise de sang.

La détermination du taux d’hémoglobines permettra de savoir si le sujet souffre d’insuffisance de globules rouges (anémie).

C’est en grammes par décilitres qu’est calculée la quantité d’hémoglobines dans le sang. Cette quantité varie d’un sexe à l’autre. Chez les hommes, elle doit être comprise entre 14 et 17,87 g / dL pour une valeur normale. Chez les femmes par contre, le taux normal d’hémoglobines dans le sang est estimé entre 12,10 et 16,40 g / dL.

En dehors du sexe, l’âge est également un facteur important de variation de la proportion normale des hémoglobines dans le sang. Ainsi :

  • Chez les nouveau-nés, le taux normal d’hémoglobines est compris entre 17 et 22 g/ dL. Après une semaine, dans des conditions normales, cette valeur oscille maintenant entre 15 et 20 g / dL ;
  • Chez un bébé d’un mois, on dit que le taux est normal lorsqu’il est compris entre 11 et 15 g / dL ;
  • Chez les enfants, la valeur normale se situe entre 11 et 13 g / dL ;

Il est aussi à noter que le taux d’hémoglobines dans le sang varie au fur et à mesure que l’âge du sujet augmente.

Que peuvent suggérer des taux anormaux d’hémoglobines dans le sang ?

Pour des raisons qui peuvent varier d’un sujet à un autre, le taux d’hémoglobines dans le sang peut varier (être inférieur ou supérieur à la normale).

Le cas d’un taux bas d’hémoglobines

Lorsque la quantité d’hémoglobines dans le sang devient anormalement faible, c’est très souvent le signe d’une anémie. Le sujet ressent alors d’importants essoufflements à l’effort, de la fatigue et de la pâleur chroniques.

L’apparition de ces symptômes est dû au fait que le pigment rouge du sang devienne rare. Les tissus et les organes ne reçoivent plus la quantité d’oxygène nécessaire à leur fonctionnement.

Par ailleurs, de nombreux facteurs peuvent expliquer une diminution du taux d’hémoglobines. Cela peut être la conséquence d’une hémorragie aiguë, interne ou externe. Pour certaines affections, il n’y a même pas de saignements importants. Ce sont juste les globules rouges qui se rompent à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Les hémoglobines libérées sont alors dégradées et on parle d’hémolyse. On peut aussi évoquer d’autres causes telles que :

  • Les carences en fer et en vitamine B12 ;
  • Les pathologies de la moelle osseuse ;
  • Une insuffisance rénale ;
  • Une inflammation chronique.

Ce sont là, les causes les plus fréquentes d’un taux faible d’hémoglobines dans le sang. On peut aussi évoquer la prise de certains médicaments dont notamment ceux d’une chimiothérapie.

Pour faire face à une baisse du taux d’hémoglobines, on peut procéder à une transfusion sanguine. Toutefois, si le cas d’anémie n’est pas très grave, on peut d’abord en traiter la cause. Ce traitement peut consister en un arrêt d’une hémorragie, en un traitement chirurgical d’un polype ou d’un fibrome hémorragique. On peut également avoir recours à un traitement médicamenteux, en cas d’insuffisance rénale. Il est également important de privilégier le traitement des carences en fer, en vitamine B9, vitamine B12 et autres.

Le cas du taux élevé d’hémoglobines

La polyglobulie est l’explication la plus probante donnée à une augmentation anormale du taux d’hémoglobines dans le sang. On observe alors chez les sujets, des symptômes tels qu’une érythrose faciale, le prurit aquagénique. Par ailleurs, le sujet a l’habitude de se gratter lorsqu’il sort de la douche.

Les fumeurs et les personnes vivant en haute altitude, sont ceux chez qui on remarque des cas de taux élevé d’hémoglobines. En effet, l’oxygène est très rare en haute altitude. Par ailleurs, d’autres pathologies peuvent être en cause, comme une maladie pulmonaire chronique accompagnée d’une forte insuffisance respiratoire. On peut aussi mentionner une hyperactivité de la moelle osseuse : c’est la maladie de Vaquez.

Chez les sportifs, l’utilisation abusive d’EPO (érythropoïétine) peut aussi conduire à un taux élevé d’hémoglobines dans le sang.

Quelques aliments à consommer pour maintenir un taux normal d’hémoglobine

Une des meilleures solutions pour garder les hémoglobines à un taux normal est d’avoir une bonne alimentation. A ce propos, il existe des aliments ayant la particularité de contribuer au maintien de ce taux normal.

Le foie

Le foie est un aliment très riche en fer et donc essentiel pour la production d’hémoglobines. Il faut quand même préciser que certaines personnes ne mangent pas cet aliment, simplement parce qu’elles ne l’aiment pas ou alors à cause de son goût. Toujours est-il que cet aliment a une importante action sur la régulation du taux d’hémoglobines dans le sang.

Les légumes verts

Il est très courant de voir l’organisme éprouver des difficultés pour assimiler le fer qui provient des aliments d’origine végétale. Il faut donc lui fournir une aide supplémentaire et les légumes riches en vitamine C en sont capables. Le principal avantage avec ces légumes est qu’on les consomme déjà de façon naturelle. Il n’y a donc plus à s’inquiéter de la manière dont il faut les cuisiner ou les consommer. Par ailleurs, les légumes verts sont compatibles autant avec les plats chauds, qu’avec les salades. Au nombre des légumes riches en vitamine C, on peut notamment citer :

  • Les poivrons, de préférence crus ;
  • Le brocoli ;
  • Les choux de Bruxelles ;
  • Le persil ;
  • Le piment ;
  • La carotte.

En dehors des légumes de cette liste, on peut aussi citer la betterave rouge.

Les aliments riches en acide folique

Contrairement à ce que pensent la majorité des gens, l’acide folique n’est pas important que pour les femmes enceintes. En effet, cet acide participe de façon active à la formation des globules rouges.

L’acide folique permet aussi de lutter contre l’anémie. Pour en avoir assez dans l’organisme, il faut consommer des aliments tels que les asperges, les oranges, le germe de blé, le soja, les haricots verts, l’avocat et les graines de potiron.

Le poisson gras

Le poisson gras est essentiel pour le maintien d’un taux normal d’hémoglobines dans le sang. Il se distingue particulièrement par la quantité de vitamine B qu’il contient. Cette vitamine B est essentielle pour la production de globules rouges. Il est alors recommandé d’augmenter la consommation de thon, de saumon, de sardines et de maquereau.

Vous aimerez aussi :

Related Articles