Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Quel est l’impact de la vitamine C sur notre santé ?

Les vitamines jouent un rôle particulièrement important dans la préservation de la santé. Elles sont nombreuses et agissent sur des fonctions précises de l’organisme. La vitamine C se distingue particulièrement. Elle a un impact beaucoup plus grand sur la santé que la plupart des autres vitamines. Elle a de nombreuses vertus, mais peut être aussi nuisible dans certains cas. Quel est donc précisément l’impact de la vitamine C sur notre santé ? Décryptage.

La vitamine C : qu’est-ce que c’est ?

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble. Elle est encore appelée acide ascorbique et se présente comme une substance organique sans apports de calories. Elle n’est pas produite par l’organisme humain, mais est indispensable à son métabolisme. On la retrouve dans l’alimentation et particulièrement dans les fruits et légumes. Il est aussi possible de la trouver dans des produits de soin comme l’eau micellaire, les sérums, les crèmes, etc.

Grâce à sa solubilité dans l’eau, la vitamine C s’évacue vite du corps par les urines. Il est donc indispensable d’en prendre une certaine quantité au quotidien afin de permettre à l’organisme de bien fonctionner.

Produits beauté Vitamine C
Produits de beauté à base de Vitamine C

À quoi sert la vitamine C ?

L’acide ascorbique est d’une grande utilité pour l’organisme humain. Il est tout d’abord un antioxydant qui préserve contre la dégénérescence cellulaire. Grâce à ses vertus, les cellules immunitaires des radicaux libres sont protégées, les globules blancs disposent d’une mobilité plus efficace, ce qui constitue un excellent soutien à la résistance de l’organisme contre les agents pathogènes.

Il est aussi particulièrement efficace dans la synthèse du collagène, ce qui permet un meilleur entretien des parties du corps telles que les cartilages, les gencives et bien entendu la peau.

La vitamine C a de nombreuses autres utilités. Elle est par exemple indispensable à la synthèse d’adrénaline et de noradrénaline. Pour les personnes en situation de surpoids, elle aide à la combustion des graisses et participe à la régulation du taux glycémique dans l’organisme.

Quels sont vos besoins en vitamine C au quotidien ?

Une certaine dose de vitamine C doit être consommée au quotidien pour maintenir le bon fonctionnement du métabolisme. L’organisme gouvernemental en charge de la sécurité sanitaire et de l’alimentation conseille une consommation de 110 mg au quotidien pour les adultes.

Cette recommandation ne fait pas cependant l’unanimité au sein des spécialistes. En effet, certains trouvent que ce taux est sous-estimé. Toutefois, il existe une référence nutritionnelle qui tient compte des âges.

Ainsi, pour un enfant de 1 à 3 ans, il faut 20 mg/j, pour ceux dont l’âge est de 4 à 6 ans, il faut un taux de 30 mg/j, pour ceux âgés de 7 à 10 ans, il faut 45 mg/j, et pour ceux de 11 à 14 ans, il faut 70 mg/j. Le taux passe à 100 mg/j pour les adolescents dont l’âge est de 15 à 17 ans. Pour les femmes enceintes, 120 mg/j seront nécessaires et 170 mg/j pour celles qui allaitent.

En dehors de ces références, il existe des cas particuliers où le besoin de l’organisme en vitamine C s’accroit fortement. Il s’agit par exemple des cas de pathologie (diabète, infection, fracture, etc.), d’un mode de vie particulier (activité sportive intense, alcoolisme, etc.) ou de malabsorption (cas des maladies de Crohn ou cœliaque).

Le sérum à base de vitamine C : tout savoir à son sujet

Les produits fabriqués à base de vitamine C sont multiples sur le marché. Cependant, le sérum à base de vitamine C est incontestablement le plus plébiscité comme produit entrant dans la routine beauté. En effet, lorsqu’on le compare à la crème par exemple, il possède une meilleure concentration en actif. Les experts estiment qu’il est nécessaire d’avoir 5 % de vitamine dans un soin pour que ce dernier puisse révéler toute son efficacité.

Malgré le fait qu’il faille prendre en considération des aspects comme la synergie entre l’acide ascorbique et les autres substances qui entrent dans la formule du soin, le sérum en général a plus d’efficacité, pour donner le résultat attendu, qu’une crème de beauté.

Par ailleurs, un sérum est doté d’une texture légère qui facilite la pénétration de la vitamine C dans la peau, et donc le renforcement des cellules de la peau.

Comment choisir votre sérum à la vitamine C ?

Il est capital de comprendre que tous les sérums à la vitamine C ne se valent pas pour deux raisons principales. En premier lieu, parce que la vitamine peut se présenter sous des formes diverses dans les produits cosmétiques, ce qui rendra certains plus efficaces que d’autres. En deuxième lieu, parce que le dosage en vitamine des produits varie, ce qui influence inévitablement son efficacité.

Ainsi, lorsqu’elle est sous sa forme la plus pure (en acide ascorbique), la vitamine C est plus efficace. Toutefois, cette forte concentration rend la vitamine C très instable. Elle devient en effet plus fragile et très sensible à son environnement (air, chaleur, etc.), ce qui rend sa conservation plus délicate, voire très difficile.

Cependant, plusieurs techniques peuvent être mises en place pour mieux la conserver. Il s’agit par exemple d’éviter qu’elle soit en contact avec la lumière afin qu’elle ne se dégrade pas. Il est aussi possible de la proposer en format doses uniques, ou encore en poudre prête à être combinée avec la formule de soin quelques instants avant son utilisation.

Quel que soit le cas de figure, il est important que la formule du sérum dispose d’un pH, ce qui favorisera l’absorption de la vitamine par la peau. Cependant, certaines peaux (sensibles ou réactives) tolèrent mal les formules au pH. Utiliser donc de la vitamine C pure leur causera des irritations. À ces peaux, les dérivés de vitamine C sont les options les plus adaptées.

Ces dérivés sont obtenus en combinant l’acide ascorbique à d’autres molécules, de telle sorte que la vitamine devienne plus stable. Elle a alors une bonne capacité d’oxydation et irrite moins, toutefois, elle perd de sa puissance. Les dérivés de la vitamine C sont nombreux. Il faut compter entre autres :

  • le tetrahexyldecyl ascorbate,
  • l’ascorbyl palmitate,
  • le retinyl ascorbate,
  • le magnésium ascorbyl phosphate.

Lorsque certains dérivés de la vitamine C entrent en contact avec des actifs antioxydants, ils deviennent plus efficaces.

Soin à base de Vitamine C
Soin à base de Vitamine C

En ce qui concerne la concentration du sérum en vitamine C, elle change en fonction des produits. Il est donc possible de trouver des sérums avec 5 % de vitamine C, et d’autres avec 20 %. Cependant, pour que l’effet anti-âge puisse agir, le sérum doit avoir une concentration moyenne de 5 à 8 % en vitamine C. Elle devient encore plus efficace lorsque les autres substances contenues dans la formule de soin accompagnent son action, au lieu de servir uniquement à l’hydratation de la peau.

Pour terminer, il faut retenir que le bon sérum à base de vitamine C n’existe qu’en fonction de la peau sur laquelle il est utilisé. Cette dernière doit la tolérer pour permettre son usage. Par ailleurs, lors de l’achat d’un sérum à base d’acide ascorbique, il est important de veiller à ce que le flacon soit fermé de manière hermétique afin d’avoir l’assurance que la formule pH est bien protégée de la lumière.

Pour débuter toute utilisation du sérum à base de vitamine C, il est recommandé de commencer par celui dont le taux de concentration est moindre, avant d’augmenter la dose progressivement. Cette technique se justifie par le fait que les petites doses suffisent généralement, mais aussi par le fait qu’elles limitent les risques d’irritation.

Quand devez-vous utiliser un sérum à la vitamine C ?

Teint terne, manque d’homogénéité du teint, taches brunes, coloration de la peau : voilà quelques raisons pour lesquelles un sérum à la vitamine C peut être utilisé. Il permettra alors de corriger toutes ces différences.

Toutefois, le fait d’avoir une peau homogène et bien éclatante n’empêche pas l’utilisation du sérum à base de vitamine C. C’est en effet l’occasion parfaite pour bénéficier de ses bienfaits anti-âge, de sa protection contre les rides ou encore de sa force de lutte contre le manque de fermeté sur une peau mature.

En définitive, il n’existe pas un âge particulier, un mois au cours de l’année ou tout autre indicatif pour définir le moment où il faut débuter l’usage du sérum à la vitamine C. En revanche, l’aspect du visage et de la peau en général renseigne mieux.

Utilisation d’un sérum à la vitamine C

Pour bénéficier des nombreuses vertus de la vitamine C, il est essentiel de bien l’utiliser. Il faudra alors l’appliquer de manière délicate sur la peau. Le sérum à la vitamine C s’emploie parfaitement bien en combinaison avec les crèmes hydratantes, mais aussi avec le soin contour des yeux. Leur association apporte en effet à la peau plus d’éclat.

En fonction de l’environnement où l’on se situe, il peut être intéressant d’appliquer le sérum les soirs uniquement, plutôt que deux fois le jour. Cette suggestion concerne particulièrement les zones fortement ensoleillées, où la crème solaire sera particulièrement appréciée.

Pour terminer, il faut retenir que le soin avec le sérum à la vitamine C ne se fait pas nécessairement sur une longue période, ou de manière continue. Loin de là, quelques semaines pourraient suffire pour avoir le résultat escompté. Toutefois, la cure peut être reprise maintes fois durant l’année.

Petite astuce : Lorsque le sérum affiche une couleur brunie, sachez que l’acide ascorbique qu’il contient a subi des dégradations. Il n’a donc plus de substances actives.

Quels risques en cas de surdosage en vitamine C ?

L’acide ascorbique fait partie des substances dont il faut respecter la prise journalière. Consommé en excès, il peut entrainer de lourdes conséquences sur la santé. Dans quel cas y a-t-il surdosage en vitamine C ? Quels sont les impacts sur la santé ?

Le surdosage de vitamine C

L’homme tire sa principale source de vitamine C de son alimentation. Mais il peut aussi utiliser des compléments alimentaires pour combler certains manques. L’envie de respecter la dose journalière ou de bénéficier simplement des bienfaits de la vitamine C peut conduire au surdosage. Alors, de graves conséquences peuvent survenir. Il est donc important de respecter les taux maximums tolérables, en tenant compte de la tranche d’âge.

Quels sont les symptômes d’un surdosage en vitamine C ?

Les manifestations d’un surdosage en vitamine C dépendent en effet des taux pris au quotidien. Plus ces derniers sont grands, plus la personne court d’énormes risques. En général, les signes d’un excès en acide ascorbique sont l’athérosclérose, le stress oxydatif et les malformations congénitales.

En cas de doute sur les symptômes, il est recommandé de demander un avis médical. Les recherches se poursuivent toujours pour déterminer d’autres signes qui témoignent d’un excès de vitamine C dans le corps.

action vitamine c

Une dose quotidienne supérieure à 1000 mg

Lorsque la dose quotidienne de vitamine C est supérieure à 1000 mg, plusieurs effets indésirables liés à la digestion peuvent se manifester. Il s’agit entre autres de :

  • nausées,
  • vomissements,
  • diarrhée,
  • brûlures gastriques.

Ces effets indésirables ont un rapport avec l’acidité de la vitamine ou son métabolisme en acide oxalique. Cependant, ils peuvent disparaitre lorsque la consommation de la vitamine est diminuée pour atteindre une dose réglementaire, ou simplement arrêtée.

Des doses quotidiennes au-delà de 2000 mg

Lorsque la consommation de la vitamine C dépasse les 2000 mg par jour, les conséquences sont logiquement plus lourdes. Les experts estiment que ce taux peut influer sur les dosages biologiques du glucose dans l’organisme (le sang, les urines et même la créatinine). Les effets indésirables qui se manifestent sont notamment :

  • les maux de tête,
  • l’insomnie,
  • l’anémie,
  • les faiblesses et les douleurs articulaires,
  • les syndromes prémenstruels,
  • l’hypoglycémie,
  • l’augmentation de la miction.

Une dose au-delà de 3000 mg par jour

Une consommation supérieure à 3000 mg par jour peut entrainer une hémolyse, c’est-à-dire une élimination des globules rouges, particulièrement chez ceux souffrant d’une insuffisance enzymatique héréditaire.

Vitamine C et surcharge en fer

La vitamine C possède une bonne liaison avec le fer non héminique, ce qui facilite l’absorption de ce dernier par l’organisme. Bien que cela soit bénéfique pour l’homme, un surdosage en acide ascorbique sous-entend une surcharge en fer. Le risque est encore plus grand avec ceux qui souffrent d’affections telles que l’hémochromatose. Ils pourraient être victimes de graves lésions dans différentes parties du corps comme le système nerveux, le cœur ou encore le foie.

Surcharge de vitamine C et calculs rénaux

Comme les autres substances du corps, la vitamine C est éliminée par les urines sous forme de déchet appelé l’oxalate. Dans certains cas de figure, cette élimination peut entrainer une formation de calculs rénaux. Le risque est encore plus grand lorsque la supplémentation devient excessive. Les effets commencent par se manifester avec un dosage journalier au-delà de 2000 mg.

Les personnes qui ont une insuffisance rénale doivent particulièrement éviter un surdosage en vitamine C. Elles doivent consulter un professionnel qui leur indiquera la dose qui convient à leur état.

Quels sont les effets thérapeutiques de la vitamine C combinée ou non à d’autres substances ?

La vitamine C peut être prise seule ou combinée avec d’autres substances. Dans les deux cas, les recherches ont montré que l’acide ascorbique possède de nombreux effets thérapeutiques.

Elle peut aider à lutter contre plusieurs affections et pathologies comme le tétanos, la pneumonie, le rhume. Elle est également efficace dans la prévention de la goutte, la prévention des maladies cardiovasculaires, etc.

Vous aimerez aussi :

Related Articles