Global Statistics

All countries
591,602,347
Confirmed
Updated on August 10, 2022 5:16 pm
All countries
561,820,754
Recovered
Updated on August 10, 2022 5:16 pm
All countries
6,442,881
Deaths
Updated on August 10, 2022 5:16 pm

Quelles sont les causes d’une entorse au poignet ?

Le poignet est le point de jonction entre plusieurs os de l’avant-bras et de la main. Compte tenu de la sensibilité des articulations de cette partie du corps, des lésions dues à certains mouvements peuvent survenir. Au nombre de ces lésions, nous avons les entorses. Souvent confondue à la tendinite au poignet en raison de certains symptômes communs, une entorse au poignet est causée par un dysfonctionnement au niveau des ligaments. Comment se manifeste cette pathologie ? Quelles sont ses causes ? Comment la traiter ?

Entorse au poignet : de quoi s’agit-il ?

Une entorse au poignet est une atteinte aux ligaments contenus dans cette partie du corps. Elle se produit à la suite d’un étirement trop poussé des ligaments. Cet état de choses peut engendrer des déchirures ou une rupture complète de ces ligaments. Si elle est parfois bénigne, il faut noter qu’une entorse du poignet peut être tout aussi douloureuse, surtout en fonction de son degré ou de son niveau de gravité.

Elle peut aussi avoir de graves conséquences sur le fonctionnement du poignet, lorsqu’elle est mal soignée. Cette lésion peut survenir à la suite d’une chute, d’un choc ou d’un incident malencontreux au niveau de l’avant-bras ou du poignet lui-même. Si elle est susceptible de se produire chez toute personne, il faut noter qu’elle est récurrente chez les personnes âgées et surtout chez les sportifs professionnels.

En outre, on distingue plusieurs catégories d’entorses au poignet. Ce classement se fait en fonction de leur gravité et surtout de l’état des ligaments atteints. On parle donc :

  • Des entorses du premier degré ou des entorses légères

Il s’agit d’un étirement qui ne cause pas de grandes déchirures. Ce type d’entorse est assez moins douloureux. Les douleurs sont surtout lancinantes et aiguës lorsque la personne attente fait certains mouvements. Elles sont donc brèves.

  • Des entorses du deuxième degré ou des entorses moyennes.

Ce type d’entorse implique une quasi-déchirure ou une déchirure à moitié des fibres de ligaments. Ce cas d’entorse fait appel, contrairement au premier cas, à des douleurs plus graves. Ici, on assiste au développement d’une inflammation et à des battements réguliers ou des pulsations.

  • Des entorses du troisième degré ou des entorses graves

Elles rendent les articulations instables et favorisent souvent un excès de mouvements et de mobilités. Cela est dû au fait que les ligaments qui régulent les mobilités ne sont plus connectés aux os du canal carpien. Il faut noter que dans ce cas, la douleur est moindre que dans le cas précédent en raison de la rupture complète des ligaments. À ce niveau, on assiste également à des sensations de pulsation causées par l’inflammation.

Quid de l’anatomie du poignet

En effet, le poignet est constitué d’une série d’articulations notamment de l’articulation radio-ulnaire distale située entre le radius et le cubitus. Il comporte également les os du carpe qui sont au nombre de huit. Ces huit os sont disposés en deux grandes rangées, pour former d’une part les articulations radiocarpiennes, d’autre part celles médiocarpiennes et les articulations entre ces différents os.

Ces différents os sont maintenus par une vingtaine de ligaments, une vingtaine de tendons et trois nerfs. Cet ensemble facilite une certaine cohésion entre les différentes articulations et les os. Il permet aussi une fluidité dans les mouvements du poignet. Il est par ailleurs important de préciser que le poignet est constitué d’un ensemble de trois systèmes ligamentaires. Il s’agit des ligaments extrinsèques, des ligaments intrinsèques et du complexe fibrocartilagineux.

Quels sont les symptômes d’une entorse au poignet ?

Les signes à travers lesquels se manifeste une entorse au poignet sont nombreux.

Une douleur localisée

Bien qu’une entorse du troisième degré ne soit pas assez douloureuse, la douleur au niveau du poignet est le premier signe qui annonce la présence d’une entorse dans cette partie du corps. Plus ou moins vive, elle se manifeste le plus souvent lors des mouvements du poignet et selon la gravité du mal.

Une enflure sous la peau                 

Peu importe le degré de l’entorse, l’inflammation est l’autre signe qui l’annonce. Il s’agit d’un gonflement qui s’observe sous la peau au niveau du poignet. Cependant, même s’il y a un gonflement qui s’observe à tous les nouveaux, son ampleur et sa forme varient selon le degré de l’entorse.

En effet, une enflure causée par une entorse de phase 1 au poignet est moins importante que celle d’une entorse de degré 3. Cette dernière crée une importante et épaisse inflammation au niveau du poignet. Par cette réaction à la suite d’une blessure, le corps se prépare au pire, car une blessure qui est ouverte peut causer des infections.

Par ailleurs, il faut noter que les enflures ne laissent pas forcément des décolorations sur la peau. Cependant, il s’observe une certaine rougeur qui est causée par une forte concentration du sang chaud sous la peau au niveau du poignet. L’inflammation du poignet permet également à la lymphe et à plusieurs autres cellules du système immunitaire de s’accumuler.

C’est ailleurs cet état de choses qui explique les sensations de chaleurs qui se dégagent du poignet qui souffre d’une entorse. Notons également que tous les gonflements qui s’observent au niveau du poignet ne témoignent pas forcément de la présence d’une entorse. Plusieurs autres pathologies telles que la tendinite, la boule au poignet ou une arthrite peuvent engendrer aussi des gonflements dans cette partie du corps.

Une apparition d’ecchymoses

Une ecchymose est une extravasation du sang dans le tissu des organes. Ce mécanisme a lieu après l’extravasation du sang dans les tissus sous-cutanés qui sont liés à la peau. Les ecchymoses sont causées par l’introduction du sang dans les tissus qui se trouvent autour des vaisseaux sanguins qui se sont rompus.

Ces différents vaisseaux sont entre autres les petites artères et les veines. Cependant, les réactions inflammatoires qui peuvent provoquer une tuméfaction au poignet sont différentes des ecchymoses. Lesdites ecchymoses apparaissent généralement en fonction du degré de l’entorse.

En effet, si à priori, une entorse de niveau un ne provoque pas des ecchymoses, d’autres facteurs peuvent favoriser leur apparition à ce stade. Ainsi, il peut connaître l’apparition des ecchymoses lorsque les blessures au poignet sont causées par un choc assez violent et fort qui abîme les vaisseaux sanguins sous la peau et sous l’épiderme.

Il en est de même pour une entorse de phase 2. Bien que le gonflement soit plus visible à ce niveau, l’apparition des ecchymoses n’est pas systématique. Seules les entorses de phase 3 favorisent une apparition claire et nette des ecchymoses sous la peau. Cet état de choses est dû au fait que la lésion ou la blessure a engendré une rupture complète des ligaments, mais aussi des vaisseaux sanguins qui les entourent.

Les ecchymoses se manifestent par une couleur assez foncée due au sang qui circule dans les tissus sous-cutanés. Lorsqu’il est dégradé, le sang est immédiatement évacué en dehors des tissus en engendre une variation de couleur de l’ecchymose. Justement, sa couleur part d’un bleu passe au vert et enfin au jaune.

Entorse au poignet : comment la diagnostiquer

Il existe plusieurs maux dont le poignet peut être atteint. C’est la raison pour laquelle il est important de poser le diagnostic lorsque l’on constate un dysfonctionnement ou des signes inhabituels. Puisque la plupart des pathologies sont souvent accompagnées de douleur, le premier réflexe consistera à aller voir un médecin pour une consultation.

Le médecin, en homme averti, posera une série de questions au patient afin de mieux s’informer sur la nature du mal. Cette phase lui permettra de déterminer le traitement adéquat à mettre en œuvre pour soigner son patient.

Le diagnostic peut également se faire par des examens d’imageries médicales telles que la radiographie, l’échographie  et une IRM. Si les deux premiers permettent non seulement d’identifier la nature du mal, mais aussi de le localiser, le dernier quant à lui favorise des examens plus poussés. Il permet en effet de détecter cette pathologie même si elle est encore dans sa phase embryonnaire.

Entorse au poignet : quels traitements ?

Lorsqu’une entorse au poignet est bénigne, son traitement ne requiert pas de grandes mesures. Il suffira que le patient mette le poignet au repos pendant quelque temps pour que son mal disparaisse.

Cependant, lorsque la douleur est de plus en plus persistante et que le patient constate les autres symptômes, il est primordial d’opter pour un traitement plus radical. C’est la raison pour laquelle après avoir posé le diagnostic et identifié le mal, l’étape suivante est la recherche de solution pour soulager les douleurs.

Ce processus de traitement peut se faire suivant plusieurs méthodes aussi efficaces les unes que les autres. Il est, par ailleurs, important de prendre en compte des facteurs tels que la gravité des blessures, le degré de l’entorse, les ligaments endommagés, etc. pour un traitement plus optimal.

Les méthodes naturelles pour soigner une entorse au poignet.

Le malade qui souffre d’une entorse au poignet peut avoir recours à plusieurs méthodes naturelles pour soigner son mal.

La glace : une solution pratique

L’application de la glace sur une entorse au poignet est l’un des meilleurs traitements contre ce mal. Cette thérapie par la glace ou par le froid permet en effet de réduire les tuméfactions et de soulager la douleur, peu importe le stade de l’entorse. Ce traitement est appelé la cryothérapie et consiste à appliquer de la glace sur la partie infectée pendant une dizaine de minutes et ce plusieurs fois dans la journée.

L’argile verte pour soigner une entorse au poignet

Lorsque la personne affectée ne veut pas opter pour une cryothérapie, il peut utiliser de l’argile verte pour se soigner. En effet, cette matière naturelle, par ses constituants, a la capacité de soulager complètement la douleur et surtout de ralentir le gonflement du poignet. Pour un traitement optimal et efficace, le patient se doit de recouvrir son poignet affecté de cette argile verte.

Une attelle ou un soutien de bras

Une entorse au poignet peut créer une certaine instabilité au niveau des articulations de cette partie du corps. Pour pallier ce problème, le patient peut opter pour le port d’une attelle ou pour un soutien de bras. Ces matières, à défaut d’immobiliser le poignet, peuvent contribuer à restreindre ses mouvements. Pour optimiser son usage, il est important de savoir quel type d’attelle acheter et comment la positionner sur le poignet afin qu’elle soit efficace.

Un traitement médical pour soigner une entorse au poignet

Un traitement médical est envisageable lorsque les méthodes naturelles n’ont pas été concluantes.

La consultation d’un médecin

Tout traitement médical devra commencer par une consultation chez le médecin. Il peut s’agir d’un chiropraticien ou d’un ostéopathe. L’un et l’autre sont spécialisés dans le traitement des articulations. En usant de techniques spécifiques telles que les massages et les étirements, ils peuvent redonner vie aux articulations du poignet affecté.

Prendre des analgésiques

Il s’agit essentiellement de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ces produits, bien qu’ayant des effets sur le court terme, peuvent réduire considérablement la douleur causée par une entorse au poignet. Afin de préserver votre santé, il est d’une grande importance de suivre la posologie prescrite par le médecin.

Opter pour une injection

Une injection de stéroïde est l’un des traitements radicaux à envisager pour soigner une entorse au poignet. Elle se fait dans les articulations du poignet et a aussi pour objectif la réduction de la douleur. Elle permet aussi et surtout de recouvrer la mobilité du poignet affecté.

Envisager une chirurgie au poignet

La chirurgie est le dernier traitement à envisager lorsque l’on souffre d’une entorse au poignet. Elle intervient lorsque tous les autres traitements ont échoué et que la douleur est grandissante. Elle a pour mission de connecter à nouveau les ligaments rompus. Après l’opération, le patient aura besoin de quelques semaines pour guérir.

Il devra par ailleurs opter pour une rééducation ou pour une kinésithérapie afin de recouvrer la mobilité de son bras en un temps record. Il est à noter que l’opération devra se faire sous anesthésie locorégionale pour maximiser la concentration non seulement du patient, mais aussi des médecins. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles