Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Quelles sont les plus fréquentes causes des flatulences ?

Les flatulences sont des manifestations physiologiques parfaitement normales du corps humain. Elles ne sont généralement pas le signe d’infections ou d’inquiétude médicale, mais peuvent causer un certain embarras social à ceux qui en souffrent. Toutefois, il y a moyen de les prévenir et de les guérir.  

Définition et description des flatulences

Les flatulences se définissent comme des pets ou des émissions de gaz, parfois malodorantes, qui correspondent à des processus physiologiques parfaitement normaux du corps humain. Ces pets sont essentiellement constitués d’un mélange de CO2, d’hydrogène et de méthane. Ils sont le fruit de la fermentation des déchets alimentaires non absorbés par les bactéries du côlon.

Bien que plusieurs personnes trouvent les flatulences parfois excessives, une explication parfaitement logique régit leur apparition. En effet, lorsque l’air entre dans l’organisme pendant qu’on mange ou qu’on boit de l’eau, le processus de digestion crée dans l’intestin certains gaz qui doivent être évacués. Cette évacuation se fait soit en éructant (plus connu sous le nom de roter), soit par l’émission de flatulences.

Par ailleurs, il est important de préciser que l’intestin contient des milliers de bactéries qui aident à l’assimilation des aliments que l’organisme n’arrive pas à digérer. Ces bactéries, en exécutant leurs tâches, produisent aussi des gaz qui sont issus de la fermentation.

En moyenne, tous les hommes pètent entre 12 et 22 fois par jour. Ce chiffre peut paraître excessif, dans la mesure où on ne s’en rend pas compte. Ceci parce que, le gaz est évacué dans de bonnes circonstances (quand on est tout seul, aux toilettes ou en pleine nature). Par contre, lorsqu’on a envie de péter à des moments inopportuns et qu’on se retrouve dans l’obligation de se retenir, on le vit assez mal. L’excès des flatulences n’est donc pas le vrai problème en soi, mais plutôt leur évacuation.

Par ailleurs, les flatulences sont pour la plupart inodores. Toutefois, on peut couramment assister à des émissions de gaz malodorants. Ces odeurs apparaissent généralement si l’alimentation contient des produits soufrés, mais elles ne font pas l’objet d’inquiétudes médicales.

Les principales causes des flatulences

Chaque fois que l’air entre dans l’estomac, celui-ci doit être évacué et c’est ce qui provoque le plus souvent les flatulences. Plusieurs faits en sont à l’origine. Petit tour d’horizon sur ces causes.

La présence de bactéries

L’alimentation et la composition du microbiote intestinal sont les deux facteurs essentiels qui conditionnent le volume des flatulences. En effet, certains profils de microbiote intestinal ont plus de facilité à produire des flatulences que d’autres. Cela s’explique par le fait que les microbiotes sont majoritairement composés de bactéries. Ces dernières peuvent provenir de l’alimentation, des antibiotiques ou encore des antécédents de maladies intestinales telles que la diarrhée.

La plupart du temps, la production excessive de flatulences est suivie par une sensation de ballonnement. Ce ballonnement n’est cependant pas la cause des flatulences, même si la sensation qu’il provoque peut permettre de soulager la tension abdominale de façon temporaire.

Des études réalisées dans ce sens ont d’ailleurs prouvé que les personnes atteintes de ballonnement n’ont pas une production de gaz plus importante que celle des autres. La seule différence est qu’elles expulsent plus souvent les gaz. D’après les mêmes recherches, cette expulsion fréquente est due à la présence d’une bactérie appelée Bilophila wadsworthia. Cette bactérie a la capacité de produire un gaz assez irritant pour conduire à une augmentation de la sensibilité intestinale.

Le volume ou la quantité des flatulences n’est donc pas à l’origine des divers inconforts, mais plutôt la nature de ces flatulences. Par contre, la sensation de ballonnement peut très vite s’aggraver si on s’empêche trop longtemps d’évacuer les gaz.

L’incontinence au gaz

En dehors de la présence de bactéries qui est la cause la plus fréquente des flatulences, on distingue aussi l’incapacité ou l’impossibilité de contrôler l’évacuation des gaz. Cette cause se manifeste habituellement par une perte involontaire des gaz, qui n’est pas aussi surprenante qu’on pourrait le penser.

En effet, les gaz baissent de volume ou disparaissent lorsque la partie anale ou périnéale a subi une altération. Cette altération peut être le produit d’une intervention chirurgicale ou d’un accouchement. Elle peut aussi s’installer au fur et à mesure que l’âge augmente, ou suite à l’apparition d’une maladie neurologique.

La constipation représente également une source d’apparition de flatulences. Cela s’explique par une accumulation anormale de selles dans le gros intestin. Cette accumulation rend plus long le processus de fermentation, qui fait suite à la production de gaz.

Les maladies en cause

Si les flatulences ne représentent généralement pas un signe de maladie, il n’en est cependant pas moins que certaines maladies peuvent en être la cause. Ces cas sont très rares, mais doivent être pris avec le plus grand sérieux. En effet, une mauvaise absorption intestinale des aliments peut conduire aux flatulences. Les maladies telles que l’intolérance au lactose et les maladies cœliaques sont les principales sources de cette mauvaise absorption.

L’alimentation

Après les bactéries, l’alimentation est l’une des principales causes des flatulences. Il existe des aliments qui sont plus susceptibles de produire ces gaz que d’autres. Il s’agit essentiellement de ceux en riches en glucides parmi lesquels on distingue notamment :

  • Les pains, les craquelins, les céréales et généralement les aliments contenant des grains entiers ;
  • Les produits laitiers en raison de leur forte composition en lactose et en sucre ;
  • Les aliments diététiques et les boissons qui contiennent des édulcorants alternatifs ;
  • Les aliments transformés qui contiennent du sirop de maïs en forte proportion.

Outre ces aliments, on distingue aussi quelques légumes qui favorisent fortement la production des gaz intestinaux. Les plus connus de ces légumes sont les lentilles, les oignons, les haricots ainsi que ceux de la famille des choux.

Par ailleurs, les produits laxatifs qui participent à la lutte contre la constipation peuvent aussi conduire aux flatulences. Cela est dû à leur forte teneur en son, une céréale contenant du glucide. Pour finir, des modifications inattendues de la pression atmosphérique lors des voyages peuvent aussi favoriser la mise en place des flatulences.

À quel moment faut-il consulter pour les flatulences ?

Lorsqu’on estime que les flatulences deviennent excessives, il n’y a aucune raison de s’alarmer. Mais, lorsqu’en plus des flatulences, on ressent des douleurs abdominales, des sensations de ballonnement ou encore des modifications du transit, les chances sont fortes pour qu’il s’agisse de colopathie fonctionnelle ou du syndrome de l’intestin irritable. Pour confirmer ces doutes et en avoir le cœur net, il est recommandé de faire une consultation. La consultation devient encore plus importante, si l’un ou plusieurs de ces signes apparaissent avec les flatulences :

Signes de flatulence – © Crédit : informationhospitaliere.com
Signes de flatulence – © Crédit : informationhospitaliere.com

La consultation confirmera si ces symptômes sont réellement liés à la flatulence. Il est également important de préciser que le système digestif ralentit au fur et à mesure que l’âge augmente. Il peut donc souvent s’agir d’anomalies liées à une altération de fonctionnement du système digestif.

Le traitement et la prévention des flatulences

Les flatulences n’étant pas à proprement parler une maladie, on ne parle pas vraiment de traitement, mais plutôt d’astuces pour les enrayer ou les éviter. Aussi, existe-t-il plusieurs variétés de suppléments alimentaires qui permettent de limiter au maximum les flatulences. Ces suppléments sont majoritairement composés d’enzymes, qui sont en charge de décompresser les sucres. De cette manière, les aliments deviennent plus faciles à digérer.

Par ailleurs, les cures de magnésium ont un réel effet positif sur le ballonnement. Notons que pendant la grossesse, les flatulences peuvent fortement augmenter. Toutefois, l’avis d’un médecin est requis avant l’utilisation de n’importe quel traitement.

En dehors des suppléments alimentaires, il y a aussi des plantes qui permettent de faciliter la digestion et donc d’éviter l’accumulation de gaz. Il s’agit par exemple du thym ou du curcuma, qu’on peut ajouter aux plats ou boire en infusion après les repas. On distingue également :

  • Le carvi et la camomille romaine ;
  • Le gingembre et la cannelle ;
  • Le fenouil et la menthe ;
  • La badiane et la cardamome.

Parallèlement à l’utilisation de ces plantes, on recommande aussi de prendre du jus de citron ou du vinaigre de cire le matin. L’argile, le charbon végétal et le bicarbonate de soude sont également réputés pour leur bonne action digestive.

En ce qui concerne la prévention des flatulences, la meilleure astuce reste de bien surveiller son alimentation et d’éviter au maximum les aliments qui contribuent à la mise en place des gaz intestinaux. Il faut également prendre le soin de manger lentement pour bien mastiquer les aliments. Cela permettra d’éviter l’entrée excessive d’air dans l’estomac. La pratique d’activités sportives est également recommandée, parce qu’elle renforce les muscles abdominaux et lutte ainsi contre les flatulences.

Si toutes ces mesures n’empêchent pas la mise en place des flatulences, il devient urgent de consulter un médecin. Celui-ci réalisera des examens médicaux pour déterminer si vous souffrez d’infections intestinales.

Vous aimerez aussi :

Related Articles