Global Statistics

All countries
592,647,760
Confirmed
Updated on August 11, 2022 2:26 pm
All countries
562,686,505
Recovered
Updated on August 11, 2022 2:26 pm
All countries
6,446,939
Deaths
Updated on August 11, 2022 2:26 pm

Quels aliments éviter quand on a l’ulcère ?

L’ulcère est généralement provoqué par le déséquilibrage entre le niveau d’acidité gastrique et les mécanismes de protection de l’estomac. Certains aliments que nous mangeons peuvent être responsables de cette situation, et pour cela, il est déconseillé de les prendre. Voici quelques aliments à éviter lorsque vous souffrez d’un ulcère.

Café et alcool

Certaines boissons comme le café et l’alcool sont déconseillés lorsque l’on souffre de l’ulcère, puisqu’elles peuvent stimuler la production excessive de l’acide.  Les boissons alcooliques peuvent altérer la surface du mucus qui se développe naturellement au niveau des muqueuses, principalement de l’estomac, du pylore et de l’œsophage.

Lorsque ces muqueuses, qui constituent une protection naturelle, sont altérées, les sucs digestifs irritent et même endommagent les tissus. Ce qui aggrave la douleur et l’hémorragie liées à l’ulcère. Pour réduire au mieux les symptômes, les patients sont invités à éviter ou à consommer avec modération le café et l’alcool.

En outre, le café de même que le thé, consommés en grandes quantités, sont susceptibles d’aggraver l’inflammation en augmentant la production d’acide gastrique. Notez également que la prise du tabac constitue un frein dans la guérison de l’ulcère, puisqu’il perturbe le processus de cicatrisation de la paroi ulcérée de l’estomac. Il est donc préférable d’éviter de fumer, au moins pendant le traitement de la lésion.  

Fromages trop fermentés

Viande grasse, produits de la charcuterie, sauces riches, poissons marinés et fumés, beurre, aliments frits et fromages fermentés (comme le roquefort) sont autant d’aliments à fortes teneurs de matières grasses qu’il faut éviter en cas d’ulcère. Le temps de digestion de ces différents aliments est long.

Autrement dit, ils restent généralement trop longtemps au niveau de l’estomac, ce qui stimule la production de l’acide gastrique. Cela s’explique, par exemple, par le fait que le beurre est cuit ou trop cuit, les aliments sont trop salés ou fumés, les aliments frits sont trop gras, etc.

Tomate trop acide

La tomate est à la base très acide, et les éléments qu’elle renferme (en rapport avec sa peau ainsi qu’aux pépins) sont en mesure de provoquer une irritation des muqueuses de l’estomac. Pour éviter cela, il faut opter pour la tomate cuite, et il faut la peler.  

En dehors de la tomate trop acide, autres légumes, tels que le poivron, les champignons, les concombres et l’oignon sont également à éviter. En effet, ils peuvent entraîner chez des personnes sensibles, des brûlures ou des aigreurs. C’est également le cas avec les petits fruits à akènes et la figue. Cependant, lorsque ces légumes sont cuits, ils réagissent moins.

Épices brûlantes

La réputation des aliments épicés a été ternie, il y a de cela quelques années, parce qu’ils auraient causé des ulcères de l’estomac. Les aliments concernés sont des épices brûlantes, qui sont composées de molécules vasodilatatrices ou irritantes : curry, gingembre, capsicaïne, etc.

Lorsque ces derniers sont consommés en excès, ils provoquent une inflammation des intestins et de l’estomac. Il faut de même veiller à la quantité de sel que vous prenez, puisque son excès entraîne une sécrétion excessive de l’acide gastrique.  

Jus d’orange

Contrairement au citron et au pamplemousse, l’orange peut entraîner des aigreurs chez les personnes atteintes d’ulcère. Cela est un fait réel, et il convient d’éviter de prendre l’orange en entier de même que son jus. Mais, vous pouvez prendre, sans aucun problème, les autres agrumes (mandarine, pamplemousse, citron, etc.).

Cependant, ces agrumes sont à prendre en dehors des repas et sont à éviter au réveil, lorsque le ventre est encore vide.

Miel

Bien qu’on ne le ressente pas souvent, puisqu’il est sucré, le miel est un aliment hyperacide. Lorsque vous adoucissez par exemple votre tisane du soir avec du miel, il est très probable que vous passiez une nuit acide, en raison de la position allongée, surtout lorsque vous êtes sensible.

Notez par ailleurs que les acidités de même que les aigreurs de l’estomac ne sont pas forcément entrainées par l’acidité naturelle d’un aliment. Cela est plus provoqué par les composants de l’aliment ou les zones fibreuses ou irritantes, susceptibles d’être agressives pour les muqueuses.

Suppléments de carbonate de calcium

Notifions que les mêmes acides qui provoquent l’inflammation de l’ulcère contribuent à la protection contre la bactérie H. pylori, cela signifie qu’ils sont bénéfiques. Sur le long terme, les antiacides, dont le carbonate de calcium, peuvent avoir une action contraire à celle que l’on recherche. À cet effet, lorsque vous souhaitez utiliser un supplément de calcium dans le cadre de la protection des os, il faut préférer le calcium sous forme de citrate.

Lait

Considéré autrefois comme la solution parfaite contre les ulcères, le lait devrait permettre de calmer l’estomac. Les études indiquent aujourd’hui qu’il fait partie des aliments à éviter quand on a l’ulcère, puisqu’il favoriserait la sécrétion du liquide gastrique, au lieu de les neutraliser.

Enfin, pour se débarrasser de l’ulcère, il faut également fractionner votre alimentation, à raison de trois voire six petits repas et collations par jour. Cela permet d’éviter la surcharge de l’estomac. Il faut, par la même occasion, éviter le grignotage, car il pourrait avoir un effet inverse, en raison de l’estomac qui est trop sollicité.  

Vous aimerez aussi :

Related Articles