Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Quels aliments sont interdits pour les diverticules ?

Nombreuses sont les maladies que peut causer une alimentation inadéquate. Une bonne alimentation, en revanche, est l’une des sources importantes pour garantir une bonne santé et éviter certains maux. Ainsi, il est important d’y veiller pour son mieux-être. Parmi les nombreux maux causés par une mauvaise alimentation se trouve la diverticulose.

Cependant, un bon contrôle alimentaire permet à la fois de prévenir et de guérir cette affection. Dans cet article, nous vous faisons découvrir une certaine catégorie d’aliments que vous devez éviter si les diverticules sont présents dans votre organisme.

Que peut-on savoir sur les diverticules et la diverticulose ?

Les diverticules sont des petites poches sans issu, ou des cavités situées dans des organes creux comme le tube digestif. Ces cavités peuvent être naturelles ou pathologiques. En effet, il arrive que certaines particules d’aliments restent « coincées » à l’intérieur de ces excroissances (ou diverticules) qui finissent par devenir des nids pour bactéries.

Cela entraîne donc ce qu’il convient d’appeler la diverticulose. Elle se caractérise par la formation de petites protrusions sur la paroi de l’appareil digestif, dans le segment sigmoïde du côlon.

Notez que cet état ne s’accompagne pas de symptômes cliniques particuliers. C’est plutôt l’inflammation (liée à une infection) d’un ou des diverticules qui est responsable de la diverticulite et, de ce fait, des signes qu’on lui connait, à savoir :

  • Une douleur abdominale : cela se ressent souvent du côté gauche inférieur de l’abdomen ;
  • Une fréquence de diarrhée suivie de constipation ;
  • Des ballonnements ;
  • Des Vomissements ;
  • Des Nausées ;
  • Des Poussées de fièvre.

Les facteurs de risque de la diverticulite sont nombreux. Il y a l’âge, l’adoption d’un régime alimentaire pauvre en fibres, le manque d’activité physique, la consommation du tabac, de stéroïdes ou de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Les aliments interdits pour les diverticules 

La solution pour traiter la diverticulose consiste à revoir son alimentation. Le fait de se soumettre à un régime alimentaire adéquat permet d’être à l’abri de l’apparition d’une diverticulite, d’éviter les potentielles inflammations, de faire disparaître les symptômes de la diverticulite. On vous présente ici les aliments à éliminer.

Les viandes et les protéines

Évitez au maximum :

  • les viandes rouges ;
  • les viandes transformées ;
  • la nourriture frite ;
  • les produits laitiers entiers tels que le lait, la crème glacée, le yaourt…

À défaut de vous abstenir des viandes, préférez plutôt de la viande tendre ou hachée, du poisson (tous les poissons) et des œufs. Ce seront vos principales sources de protéines. Ces aliments n’irritent pas le côlon et sont faciles à digérer. Ne mangez pas du fromage fort qui contient beaucoup de caséine.

Irritation des diverticulites – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les céréales

Il est conse0illé de ne pas consommer des dérivés des céréales à savoir : le pop-corn, le pain de maïs, les flocons d’avoine, ou tout aliment à base de son ou de riz complet.

Ces aliments contiennent tous beaucoup de fibres qui sont difficiles à digérer et qui pourraient « s’accrocher » aux diverticules, et ainsi aggraver les symptômes.

Pour les remplacer, vous pouvez opter pour les céréales raffinées. Entre autres, choisissez : les pâtes non complètes, le riz, les aliments à base de céréales préparées au four ou les biscuits à base de farine blanche raffinée.

Les fruits et les légumes

On est d’accord que ces aliments sont au premier plan dans les règles de nutrition. Cependant, il est préférable de ne pas en manger tant que les diverticules sont dans l’organisme et donc susceptibles de causer la diverticulose.

À cet effet, il est proscrit de manger :

  • les fruits secs, ou encore les fruits séchés comme les pruneaux, qui sont constitués en grande partie de fibres ;
  • les baies, car leurs pépins sont peu digestes ;
  • les crucifères comme le brocoli, le chou ou le chou-fleur ;
  • les fruits frais, sauf les pêches, les avocats, le melon et la banane.
  • Les raisins à pépins. Vous pouvez néanmoins les remplacer par l’exalta qui est une variété de raisins sans pépins ;
  • les fruits qui contiennent des grains. Le Kiwi, par exemple, en contient que l’estomac arrive très difficilement à digérer. Pour pourvoir votre organisme en vitamine C, misez plutôt sur les agrumes (oranges) et légumes (cuites). Évitez surtout les mueslis floconneux et les pains multi céréales. Aussi : les grains entiers, comme le riz brun, le quinoa, l’avoine, l’amarante, l’épeautre et le boulgour

Pour le reste des fruits, veillez toujours à leur enlever la peau et le moindre pépin. Par ailleurs, ne buvez pas les jus de fruits qui contiennent la pulpe du fruit. Assurez-vous de bien cuire tous les légumes avant de les consommer. Ainsi, vous absorberez moins de fibres et votre digestion sera meilleure.

Soustrayez aussi de votre menu tous les mets qui contiennent des graines ou des fruits secs, comme le beurre de cacahuète, par exemple. Limitez votre consommation de petits pois, de haricots et de légumes secs, car il est notoire qu’ils contiennent beaucoup de fibres.

Les pâtes et les épices

Vous devez absolument éliminer de votre alimentation ces deux catégories aliments pour ne pas aggraver les symptômes. En effet, ils causent une inflammation très dangereuse. Quant aux épices, plus elles sont piquantes, plus elles sont mauvaises pour l’organisme.

Les boissons excitantes

Il s’agit essentiellement du café, du thé, de l’infusion, du chocolat, et les sodas ou boissons gazeuses. Toutes ces boissons irritent l’intestin. Pour ce qui est de la caféine qui est contenue dans presque toutes ces boissons, elle fait se contracter les muscles du côlon, elles peuvent même déshydrater les selles et fomenter la constipation.

S’il vous est difficile de vous passer du café, commencez par vous habituer à prendre du café décaféiné. Cependant, tâchez de vous en passer le plus vite possible.

Autres conseils pour mieux guérir la diverticulose

Buvez une grande quantité d’eau (de six à huit verres d’eau par jour). Allez aux toilettes dès que vous en ressentez le besoin. Vous retenir ne ferait qu’empirer la situation. Faites de l’exercice pour renforcer les muscles des jambes et des hanches, ainsi que ceux du côlon, afin de faciliter l’évacuation.

N’utilisez pas de laxatifs et ne faites pas non plus de lavements si vous souffrez de constipation. Ces deux techniques peuvent irriter davantage vos intestins et vous rendre dépendant. En effet, elles ne favorisent pas le bon fonctionnement de l’appareil excréteur. Mangez des bouillies ou de la purée de légumes, ainsi que des fruits cuits. Vous pouvez également préparer des jus sans pulpe afin de faciliter la guérison lors de votre traitement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles