Global Statistics

All countries
551,682,658
Confirmed
Updated on June 30, 2022 2:24 am
All countries
523,729,841
Recovered
Updated on June 30, 2022 2:24 am
All countries
6,356,166
Deaths
Updated on June 30, 2022 2:24 am

Quels sont les bienfaits de la masturbation sur la santé ?

La masturbation est un acte sexuel qui consiste à stimuler les voies génitales dans l’optique de se procurer du plaisir. Hormis le plaisir obtenu à travers ce geste, sa pratique régulière offre de nombreux effets bénéfiques sur la santé, de même que sur le bien-être. Cet article vous dévoile les différents bienfaits de la masturbation sur la santé, non seulement chez l’homme, mais aussi chez la femme.

La masturbation réduit le stress

Que ce soit chez l’homme ou la femme, se masturber apaise, tout comme un rapport sexuel. Cela est justifié par le fait que la masturbation stimule la sécrétion d’endorphines par le cerveau. Encore appelées hormones du plaisir ou hormones du bien-être, les endorphines permettent de relâcher les tensions psychologiques et physiques.

Cependant, pour profiter intensément de ce moment de douceur solitaire, il est important de faire recours à des sex-toys renversants. Vous pouvez à cet effet pousser les portes de lovehoney. Les vaginites réalistes pour homme, imitant à la perfection l’aspect naturel du vagin y sont proposées.

Elle favorise le sommeil

Grâce aux endorphines produites par le cerveau pendant ce moment de plaisir, la masturbation apparait comme un bon somnifère.  Puisqu’elle favorise l’apaisement des états de nervosité, qui sont généralement la cause de l’insomnie. Figurant parmi les somnifères naturels, cette pratique fait baisser le rythme cardiaque et la pression, ce qui rend le sommeil profond.

Elle est une bonne alliée pour le cœur

En se stimulant sexuellement, le rythme cardiaque augmente. D’autant plus qu’en mettant en évidence le muscle cardiaque, la masturbation renforce le système immunitaire. Pour les individus atteints des troubles cardiovasculaires, cette pratique constitue un risque minime.

De plus, le plaisir que l’on ressent lors de la masturbation fait augmenter le niveau d’œstrogènes. Ces derniers jouent un rôle protecteur, en ce qui concerne la santé du cœur.

Elle lutte contre la douleur

D’après une étude dont la publication a été faite dans The Journal of Sex Research, il ressort que les endorphines produites au cours de la masturbation augmentent le niveau de tolérance à la douleur. Produisant un effet analgésique, cette pratique amoindrit particulièrement les douleurs associées à des crampes menstruelles et les migraines. Mais cet effet est le plus souvent de courte durée.

Elle réduit le risque de certains cancers

Selon les chercheurs australiens, la pratique d’autostimulation chez l’homme (jusqu’au niveau de l’éjaculation) réduit toute accumulation de liquide séminal au niveau des canaux prostatiques. Elle réduit par conséquent le risque d’être atteint du cancer de la prostate.  

L’obtention de l’orgasme chez la femme lors de la masturbation entraine la production d’ocytocine. Cette dernière est une hormone susceptible de réduire le risque du cancer de sein, puisqu’elle élimine les radicaux libres carcinogènes.

Elle augmente l’estime de soi

Une recherche menée sur des adolescents âgés de quinze à dix-huit ans dans les années 90, rapporte que se faire l’amour donne une apparence positive de soi et de son corps. La masturbation permet aux garçons de développer leur virilité. Chez les filles, cette pratique permet de développer leur capacité à plaire.

Elle lutte contre l’éjaculation précoce et l’impuissance

Il est recommandé aux hommes qui sont confrontés aux problèmes d’éjaculation précoce, de se masturber afin d’avoir un contrôle de soi. À travers les autos caresses, il est plus facile à un homme de gérer son excitation. Avec cette pratique, le cerveau ainsi que l’organisme apprennent à restreindre l’éjaculation dans n’importe quel contexte par la suite.

En outre, la masturbation aide à lutter contre les problèmes d’impuissance. Ceci s’explique par le fait que l’esprit et le corps sont libres lors de cette pratique, parce que le devoir de performance est moins présent dans ce cadre. Autrement dit, la masturbation apparait comme un traitement thérapeutique de l’impuissance.  

Elle permet de bien connaitre son corps

La pratique de la masturbation permet de découvrir son corps et de mener une expérience de différentes caresses. Cela vous sera d’une grande utilité dans l’orientation de votre partenaire lors des actes sexuels, parce que vous aurez eu une meilleure connaissance de vous-même, c’est-à-dire ce qui est appréciable et moins appréciable sur vous.

Elle permet de prévenir la dépression

Lors de la masturbation, les hormones produites sont susceptibles de contribuer à l’amélioration d’humeur ainsi qu’à la réduction des symptômes de la dépression.

Elle réduit le risque des symptômes de la ménopause

Une étude effectuée sur les changements observables lors de la ménopause rapporte que les femmes qui pratiquent la masturbation ont plus de libido. Plus encore, elles se procurent davantage de plaisir et ressentent moins de douleurs pendant les actes sexuels.

Elle permet de prévenir l’incontinence

En raison des contractions intenses et régulières provoquées, la masturbation contribue au raffermissement du plancher pelvien (muscles et ligaments soutenant la vessie) : cela prévient l’incontinence urinaire.

Elle permet de réduire l’infection du col de l’utérus

La masturbation dilate le col de l’utérus et augmente la sécrétion de glaire cervicale. Elle favorise ainsi l’élimination des bactéries, par un mécanisme de drainage de celles-ci vers l’extérieur du corps.

Elle constitue un acte sexuel sans risque

Se masturber ne prédispose ni au risque de grossesse ni à la transmission des Maladies sexuellement transmissibles (MST).

Vous aimerez aussi :

Related Articles