Global Statistics

All countries
597,482,200
Confirmed
Updated on August 17, 2022 9:43 pm
All countries
553,612,224
Recovered
Updated on August 17, 2022 9:43 pm
All countries
6,460,986
Deaths
Updated on August 17, 2022 9:43 pm

Quels sont les dangers du régime keto ?

En vogue depuis de nombreuses années, le régime keto conduit à une perte de poids par sa réduction considérable du taux de glucides dans l’alimentation. Ce régime permet de passer d’une alimentation peu saine à une alimentation plus saine. Si le régime keto présente de nombreux avantages, il peut aussi représenter un danger pour la santé. Cela s’explique par le fait que chaque organisme puisse avoir ses exigences spécifiques. Quels sont alors les risques que peut présenter le régime keto ?

Le régime keto : qu’est-ce que c’est ?

Aussi connu sous le nom de régime cétogène, le régime keto est un régime alimentaire dont les principaux objectifs consistent à limiter les apports en glucides (on dit que le régime est hypoglucidique). Il consiste ainsi à augmenter considérablement la proportion de graisses dans l’alimentation. En termes de chiffre, le régime cétogène apporte 80 % de matières grasses, 15 % de protéines et 5 % de glucides.

Ces chiffres sont purement illustratifs et ne sont aucunement figés. Cependant, le dénominateur commun reste la réduction de la proportion de glucides dans l’alimentation. Le taux de protéines peut, quant à lui, augmenter jusqu’à atteindre les 30 %.

Les produits riches en glucides tels que les légumineuses, les fruits, les légumes, les féculents sont totalement exclus du régime cétogène. Quant aux viandes, aux poissons gras, aux produits laitiers, aux huiles végétales et aux graines oléagineuses, ils sont fortement recommandés dans le régime.

Le régime keto est très utilisé pour sa capacité amincissante. Il a d’ailleurs fait ses preuves chez les personnes obèses qui perdent entre 7 et 8 kilogrammes en 12 semaines. Puisqu’il lutte contre l’obésité, le régime keto contribue aussi à la réduction du risque de survenue des maladies cardiovasculaires.

Quels sont les dangers du régime keto ?

Au vu de ses nombreux avantages et bienfaits pour la santé, on pourrait être tenté de considérer le régime cétogène comme un régime idéal. Pourtant, ce régime présente, comme tout régime alimentaire, son lot d’inconvénients qu’il convient de ne pas ignorer.

Le régime keto provoque des troubles du sommeil

Les principales caractéristiques du régime cétogène sont un faible apport en glucides (hydrates de carbone) et une forte proportion de protéines dans l’alimentation. Ces dispositions peuvent paraître excessives, comparées à d’autres régimes tels que le régime Le Paléo.  Lorsque le taux de glucides est aussi faible, le corps est bien souvent obligé de rentrer en cétose.

En effet, la cétose est un état du métabolisme dans lequel, le corps décompose à toute vitesse les matières grasses, afin de les utiliser comme des combustibles. Cela peut sembler avantageux. Mais, le fait est que ce processus entraîne des fatigues répétées et des vertiges qui rendent le sommeil pénible durant les premiers jours et les premières semaines du régime keto : c’est la « grippe cétogène ».

Les maux de tête, les nausées et les étourdissements sont les principales caractéristiques de cette grippe. Le sujet a souvent les idées embrouillées et ressent des inconforts dans son système digestif. Son rythme cardiaque subit également de profondes modifications.

Par ailleurs, il est important de préciser que la grippe cétogène et ses symptômes sont seulement transitoires, et disparaissent au bout de quatre ou cinq semaines. Mais, chez certaines personnes, ces symptômes peuvent mettre un certain temps à disparaître.

Le régime cétogène conduit à une perte musculaire

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le régime cétogène ne contient pas de fortes proportions de protéines. Le régime prive alors l’organisme à la fois de glucides et de protéines. Et ce sont les muscles qui en paient le prix fort.

En effet, moins il y a de glucides et de protéines, plus l’organisme a tendance à dérober ces substances dans les muscles et les autres tissus. Ceci, dans le but de les transformer en hydrates de carbone. Ce qui pose un problème, puisque ces protéines servent à la formation des organes, du cœur, des muscles et à la production de certaines hormones et anticorps.

C’est donc ce processus qui explique la perte musculaire durant le régime cétogène. La perte de graisses y contribue aussi, mais faiblement. Par ailleurs, une étude réalisée sur des enfants épileptiques qui suivent le régime keto pendant 15 mois, montre que la densité minérale des os de ces deniers a fortement chuté.

Le régime cétogène rend le cerveau embrumé

Durant le régime cétogène, la cétose est à son sommet et le corps commence à brûler des graisses, au lieu de puiser son carburant dans les protéines. Cette situation entraîne la libération d’une molécule appelée cétone, qui est utilisée par certaines cellules du cerveau comme source d’énergie. Le problème est que le cerveau a besoin d’au moins 100 grammes d’hydrates de carbone par jour. Ainsi, il souffre pendant la période où ses cellules transforment la cétone, pour l’utiliser.

Les personnes qui suivent le régime keto se plaignent souvent de ne pas avoir les idées claires. Ce risque est d’autant plus plausible que ces personnes retrouvent de la clarté dans leurs idées lorsqu’elles suivent pendant une ou deux semaines un régime alimentaire plus équilibré.

La déshydratation et les crampes au niveau des jambes

Il est vrai que le régime keto fait perdre du poids. Cette perte de poids s’explique par le fait que ce régime fasse perdre de l’eau. En effet, après la décompression des protéines, de l’azote se retrouve à circuler dans le corps. Cet azote est toxique et l’organisme trouve le moyen de l’évacuer par des envies très fréquentes d’uriner. C’est alors cette élimination de fluides qui se remarque sur le poids de la personne suivant un régime cétogène.

Plus les fluides sont évacués, plus cela peut conduire à une déshydratation. Cette déshydratation se manifeste essentiellement par un déséquilibre des électrolytes (les sels et minéraux dont dépendent les muscles). Le déséquilibre des électrolytes explique également l’apparition des crampes dans les jambes.

Une augmentation du stress

Le régime cétogène ne présente pas des effets indésirables qu’au niveau physique, mais également au niveau émotionnel. En effet, le nombre important de restrictions imposées par le régime cétogène provoque chez les personnes qui le suivent, un stress psychologique.

Surveiller en permanence ce que l’on doit manger, surtout que la plupart des aliments sont proscrits, plonge l’individu dans un état de stress constant. Ainsi, le taux de cortisol (l’hormone du stress) monte en flèche, tandis que celui de la sérotonine (l’hormone régulatrice de l’humeur) diminue très rapidement.

Le régime keto provoque des carences nutritionnelles

Parce qu’il est très restrictif, le régime keto est à l’origine de nombreux déficits nutritionnels. Une étude a été réalisée sur des enfants épileptiques ayant suivi le régime keto pendant une année. Cette étude a montré que les taux de vitamine A, de magnésium et de sélénium dans l’organisme de ces derniers ont chuté considérablement. Cette situation peut causer des défaillances au niveau du système immunitaire et ralentir la croissance.

Par ailleurs, on remarque que les enfants ayant fait l’objet de cette étude ont retrouvé une croissance normale (en poids et en taille), un an après qu’ils aient arrêté le régime cétogène.

L’absence de certains nutriments dans le régime keto causent de nombreux problèmes. Par exemple, le déficit de sélénium est responsable d’un mauvais fonctionnement du muscle cardiaque : c’est la cardiomyopathie.

On peut aussi évoquer la carnitine, dont le manque peut influer négativement le transport des acides gras dans l’organisme.

La constipation et les troubles de l’alimentation

Le régime cétogène n’autorise pas les fruits, de nombreux légumes et encore moins les céréales. Ce sont des restrictions qui font que les intestins travaillent de moins en moins, parce que l’alimentation contient très peu ou pas de fibres. Cela entraîne une constipation.

Quant aux troubles de l’alimentation, elles sont très fréquentes chez les personnes qui suivent le régime cétogène. Le régime est tellement restrictif que l’impression de privation amène parfois à consommer des aliments pourtant interdits. Ces petits moments d’égarement peuvent occasionner des troubles de l’alimentation, qu’on désigne par hyperphagie compulsionnelle.

Le régime cétogène conduit à une acidocétose

Lorsqu’on suit le régime keto, il existe un risque que le pH sanguin diminue : c’est l’acidocétose. En effet, les produits dérivés de la cétone tels que le 3-hyddroxybutyrate et l’acétoacétate, contiennent des composés qui peuvent avoir pour effet, l’altération de l’équilibre acidobasique dans l’organisme.

Les faits suivants recensés par une étude, montrent l’incidence du régime keto sur la survenue de l’acidocétose :

  • Une femme de 32 ans qui allaite son bébé se présente à l’hôpital avec les symptômes tels que les nausées, les vomissements, les palpitations cardiaques et des tremblements. Après investigation, il s’est avéré que ces symptômes sont apparus dix jours seulement après que la femme ait commencé à suivre le régime cétogène ;
  • Un homme de 60 ans ayant un diabète et suivant le régime cétogène depuis 5 jours a été hospitalisé après l’apparition des symptômes de l’acidocétose tels que les nausées et les vomissements.

Ces faits montrent clairement que le régime keto fait baisser le pH dans le sang, et déclenche une acidocétose.

Quelques contre-indications du régime keto

Pour ne pas s’exposer aux risques et dangers du régime cétogène, il est recommandé de le suivre dans les situations suivantes :

  • Lorsqu’on est atteint d’une inflammation du pancréas (pancréatite) ou de défaillance hépatique ;
  • Lorsqu’on présente des troubles de métabolisme des graisses et un déficit des enzymes ;
  • En cas de la maladie du sang (porphyrie).

En dehors de ces situations, certaines dispositions doivent être prises avant de se lancer dans le régime cétogène. Par exemple, lorsque la personne souffre de diabète, il faudra que son traitement médicamenteux soit ajusté, afin d’éviter tout risque d’hypoglycémie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles