Global Statistics

All countries
552,413,167
Confirmed
Updated on June 30, 2022 11:36 pm
All countries
524,935,287
Recovered
Updated on June 30, 2022 11:36 pm
All countries
6,357,377
Deaths
Updated on June 30, 2022 11:36 pm

Consommation excessive du cannabis chez l’adolescent: quels sont les dangers?

L’adolescence est une période au cours de laquelle, le jeune individu peut être tenté de mettre en pratique des comportements à risques. Parmi ceux-ci, on peut parler de la consommation excessive de cannabis. En effet, les dangers liés à la consommation excessive du cannabis chez les adolescents constituent une réalité. Celle-ci peut entraîner un manque de productivité, une dépression, des pertes de la concentration ou encore la violence chez le sujet. Qu’est-ce que le cannabis ?  Quels sont ses effets néfastes lorsqu’il est consommé en excédant chez les adolescents ?

Qu’est-ce que le cannabis ?

Le cannabis figure dans la liste des drogues les plus consommées dans le monde entier. C’est un produit naturel dont la plante (appelée Cannabis sativa) est largement répandue. Celle-ci pousse dans les zones tropicales et tempérées. Le composant principal psychoactif du cannabis est le tétrahydrocannabinol (THC). Le cannabis est à la fois utilisé comme une drogue et une source de fibres.

Les feuilles séchées et les sommités florales représentent les principaux composants de l’herbe du cannabis. Généralement, le cannabis est associé au tabac avant d’être fumé. La consommation de la résine et de l’herbe du cannabis est réputée illicite. Dans le même temps, certains médicaments sont élaborés à base du cannabis.  C’est le cas du dronabinol qui est un médicament utilisé pour traiter les nausées durant la chimiothérapie cancéreuse. Cependant, celui-ci n’est pas autorisé dans tous les pays. Les produits réalisés à partir du cannabis font en général l’objet d’un contrôle international.

Le cannabis renferme du cannabidiol, qui est un composant chimique. Contrairement au tétrahydrocannabinol, le cannabidiol ne déclenche pas « d’effets high ». C’est justement pour cette raison que dans certains pays européens, comme la France, la loi autorise la consommation du cannabis médicinal. Celui-ci possède de nombreuses vertus thérapeutiques. Il séduit pour ses propriétés relaxantes et antalgiques.

Par ailleurs, le cannabis possède plusieurs dénominations :

  • la cigarette de cannabis est appelée joint ;
  • l’herbe de cannabis est appelée marijuana ;
  • la résine de cannabis est appelée haschisch.

Le joint

Cigarette roulée à la main avec du papier à cigarette, le joint contient généralement un mélange de cannabis et de tabac. Il peut être également fait à base d’autres substances psychotropes. Le joint peut être confectionné avec un bout de tabac comme filtre ou un fragment de carton roulé sur lui-même.

La première technique est plus utilisée en Afrique du Nord et en Europe. Consommer un joint de cannabis peut avoir de graves conséquences sur le plan cardio-vasculaire, psychiatrique et respiratoire.

Le haschisch

Nom donné à la résine de cannabis, le haschich provient d’une extraction de la fleur femelle du cannabis. Pour accroître sa masse et augmenter sa rentabilité, le haschich est mélangé à d’autres matières de moindre coût. Le haschich existait depuis les temps anciens. C’est un produit manufacturé.

Le cannabis chez les adolescents : quelles en sont les causes ?

Généralement, un adolescent a envie de devenir plus autonome et indépendant de ses parents. Autrement dit, il ressent le besoin de prouver qu’il n’est plus un enfant comme autrefois. Ainsi, celui-ci pose des actes immatures et irréfléchis, susceptibles d’engendrer des désagréments, comme la consommation du cannabis.  

Le cannabis est associé à une drogue douce, puisqu’il sert de préliminaire à d’autres drogues qualifiées de « dures ». En effet, cette substance est extrêmement dangereuse. Plusieurs raisons sous-tendent ce choix des adolescents de vouloir se livrer à une consommation de cannabis. Il peut s’agir de :

  • la curiosité à l’idée de consommer des psychotropes ;
  • l’influence des amis ;
  • la recherche de produits pour la détente ou la distraction ;
  • l’amélioration des performances (scolaires par exemple).

Cependant, en se lançant dans cette nouvelle expérience, ces adolescents ignorent les dangers auxquels ils s’exposent.

Par ailleurs, les filles sont moins à risque que les garçons. 20% de filles déclarent avoir consommé du cannabis durant le dernier mois, tandis que 30% de garçons affirment avoir pris du cannabis au cours du dernier mois.

Il apparaît clairement que les garçons se livrent plus à une consommation excessive de cannabis.

Dangers du cannabis à l’adolescence

Consommer excessivement du cannabis à l’adolescence peut déclencher des problèmes de maturation du cerveau. Quelques études s’intéressent à la schizophrénie (trouble affectant la capacité d’un individu à se comporter, à ressentir et à réfléchir normalement) ainsi qu’à son lien plus ou moins direct avec la consommation de cannabis.

Les adolescents sont plus sensibles aux effets néfastes liés à la consommation excessive de cannabis (en particulier les troubles cognitifs ou encore la dépendance).  Dans certains cas, les troubles cognitifs (engendrés par une consommation intense de cannabis) disparaissent. En revanche, cette probabilité est exclue, en cas de consommation régulière depuis l’adolescence. Durant cette période, d’importants changements neurochimiques et structuraux se produisent. Par conséquent, l’adolescent sera vulnérable aux dangers liés à la consommation excessive de cannabis.

En dehors des effets négatifs du cannabis sur le cerveau, fumer sa plante peut entraîner un développement de comportements dangereux chez le sujet. Ainsi, la consommation excessive de cannabis peut causer :

  • des maladies ;
  • des accidents de circulation ;
  • la dépression ;
  • le manque de productivité ;
  • une perte de la concentration ;
  • la violence.

Le plus souvent, les adolescents ont tendance à minimiser les risques qui sont liés à une consommation excessive de cannabis. Pour eux, consommer du cannabis est somme toute, une activité assez banale. Pourtant, les individus les plus violents et dérangés mentalement, sont ceux qui consomment ce stupéfiant. De plus, les adolescents ignorent que fumer du cannabis en excès renforce le sentiment de dépression. Par exemple, un adolescent sous cannabis peut involontairement se suicider, alors qu’il n’en avait même pas l’intention. Ces différents faits montrent à quel point la consommation excessive du cannabis est dangereuse.

En cas de consommation régulière du cannabis, l’adolescent développera peu à peu une tolérance au produit, et s’habituera progressivement aux effets du tétrahydrocannabinol (THC). Le cerveau de celui-ci réclamera plus de psychotropes. Par conséquent, il sera amené à consommer en excès cette substance (cannabis). En outre, fumer du cannabis comporte les mêmes risques que fumer du tabac, notamment :

  • la toux ;
  • la peau abîmée ;
  • une faiblesse cardiovasculaire ;
  • une exposition à de nombreux cancers, etc.

De même, consommer excessivement du cannabis peut entraîner chez l’adolescent :

  • un décrochage scolaire (consommer excessivement du cannabis depuis l’adolescence a un impact sur la réalisation du travail scolaire et l’apprentissage. Les adolescents dans le cas sont exposés à des risques de déscolarisation et n’auront pas, par conséquent, la chance de poursuivre des études supérieures) ;
  • une grossesse inattendue (chez les filles) ;
  • un mariage (dans le futur) immature ;
  • des expériences sexuelles précoces.

Tous ces éléments peuvent impacter l’adolescent à l’âge adulte, même si ce dernier arrive à se sevrer. En d’autres termes, ils peuvent affecter le cours d’une vie.  La consommation précoce et régulière du cannabis entraîne de nombreux dégâts, à long terme. De plus, fumer du cannabis peut bloquer la respiration en provoquant un cancer du poumon, car le cannabis contient des substances chimiques nocives.

Lutter contre les dangers liés à la consommation excessive du cannabis

Il existe de nombreuses initiatives visant à prévenir les adolescents sur les effets indésirables liés à la consommation excessive du cannabis. Par ailleurs, il est compliqué de faire comprendre à ces adolescents l’importance du sujet.

En effet, l’adolescent ne redoute pas le danger et ne trouve aucun inconvénient à tenir tête à l’autorité. Par conséquent, il n’appliquera jamais intégralement les conseils qui lui seront prodigués. Il faudra donc faire en sorte de le mettre face à ses responsabilités, en le prévenant des dangers.

Par ailleurs, au cours de la première partie de sevrage au cannabis, un traitement à base de médicaments est essentiel (tout ceci en cas de manifestation des symptômes, notamment la déprime ou l’anxiété). Il faut noter que l’addiction au cannabis peut être traitée avec de l’accompagnement et des séances de soutien psychologique.

Vous aimerez aussi :

Related Articles