Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Quels sont les différents types d’échographies ? 

L’échographie est un examen médical, effectué par un radiologue ou un médecin échographiste, qui emploie des ultrasons. Elle consiste à visualiser des organes, des vaisseaux ou un fœtus durant une grossesse. Il faut savoir que cette technique d’imagerie est presque inoffensive et indolore pour le patient. Elle constitue un excellent outil de diagnostic qui permet de suivre une pathologie cancéreuse, dépister une tumeur ou une maladie.

L’échographie aide notamment à détecter une inflammation ou une pathologie abdominale et permet d’explorer une lésion. Elle est utilisée dans la majorité des spécialités médicales, n’exige aucune préparation particulière et dure entre 10 et 30 minutes. Ainsi, sachez qu’il existe de nombreux types d’échographies que vous pourrez découvrir ici. 

Échographie abdominale


L’échographie abdominale sert à explorer les organes solides de l’abdomen comme le foie, la rate, le pancréas, les reins, les veines et artères. Comme toute échographie, l’appareil utilisé est appelé échographe. Notez d’ailleurs qu’il existe de nos jours des échographe portable faciles à déplacer qui permettent aux médecins de se déplacer vers les patients pour réaliser les analyses. Pour en revenir à l’échographie abdominale, retenez qu’elle permet de diagnostiquer une quelconque anomalie au niveau des voies et vésicules biliaires, de rechercher de gros ganglions ou la présence d’une ascite.

Ce type d’échographie s’opère sur un patient couché sur le dos ayant le ventre à découvert jusqu’au bas du bassin. Après application du gel conducteur au patient en salle d’examen, le spécialiste passe la sonde sur son ventre pour obtenir des images sur un écran. L’examen dure environ une vingtaine de minutes. Mais avant, il est demandé au patient de ne rien manger, au moins durant les 4h précédant l’échographie. Parfois, le médecin précise au patient d’avoir sa vessie pleine. 

Échographie pelvienne

L’échographie pelvienne sert à examiner les organes du pelvis comme la vessie, les ovaires, l’utérus et la prostate. Elle est utilisée en cas de douleurs pelviennes ou de saignements et pour détecter d’éventuels polypes, fibromes utérins, kystes, inflammations ou tumeurs. Elle sert à dépister des malformations utérines, vérifier le positionnement d’un stérilet. Une échographie pelvienne se réalise par trois voies distinctes que sont les voies : 

  • sus-pubienne ;
  • endovaginale chez la femme ; 
  • endorectale chez l’homme. 

Par voie sus-pubienne, la sonde est placée sur la zone pelvienne et pubienne après application du gel conducteur. Cela favorise ses mouvements et la transmission d’ultrasons. Cette voie s’utilise chez les hommes tout comme chez les femmes. 

L’échographie pelvienne par voie endovaginale, quant à elle, s’applique uniquement aux femmes. Elle consiste à introduire dans le vagin une sonde adaptée recouverte d’un préservatif qui a été trempé dans le gel. Cette technique permet d’avoir une très bonne vue de l’utérus, des ovaires et de la vessie. Cette méthode est d’ailleurs la plus utilisée, car elle offre une meilleure vue, mais ne s’utilise pas lorsque la patiente est vierge et non consentante. 

Enfin, l’échographie pelvienne par voie endorectale est réservée seulement aux hommes. À ce niveau, la sonde présente une forme de stylet et comme chez la femme, elle est recouverte d’un préservatif induit de gel. Ensuite, elle est introduite dans l’anus de l’homme dans le but d’obtenir des images claires de la prostate et de la vessie. 

Échographie mammaire

Ce type d’échographie représente un prolongement de la palpation. Son but est de découvrir de possibles anomalies du sein ou des creux axillaires, et ce qu’elles soient : cancéreuses, malignes, bénignes, des ganglions ou des nodules. Cette échographie est très utilisée chez les femmes portant des prothèses mammaires. Elle est également employée pour guider un radiologue réalisant un prélèvement sur le sein. Ici, la patiente est aussi couchée sur le dos pour faciliter l’accès à la surface mammaire entièrement.

Au cours de la réalisation de l’examen, le spécialiste induit une sonde plate de gel et l’applique sur la peau du sein. Cette sonde doit être déplacée dans le même sens. La préparation de cette échographie ne nécessite rien de particulier. Aussi, pour cette écographie, il n’importe pas de rester à jeun et elle peut se réaliser à tout moment du cycle menstruel.

Par contre, il est demandé d’avoir la peau propre sans produit cosmétique. Autrement, cela pourrait interférer avec le matériel. Ceci dit, si la patiente a déjà eu une biopsie ou une mammographie auparavant, il est conseillé de garder les documents montrant les résultats. Cela permet aux spécialistes d’orienter le diagnostic.

Échographie thyroïdienne

Comme son nom le laisse comprendre, cette échographie aide à visualiser en trois dimensions la glande thyroïde. Elle est opérée lorsqu’une palpation anormale de la thyroïde est constatée. Aussi, l’échographie thyroïdienne est prescrite pour la surveillance de nodules thyroïdiens ou pour confirmer une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie. Grâce à cette forme d’échographie, il est possible d’avoir avec précision la longueur, la largeur et l’épaisseur de la glande thyroïde.

En outre, il faut noter que cet examen est rapide et ne nécessite aucune préparation préalable. Le processus est pratiquement le même que les précédents sauf que la sonde est placée sur la peau à la base du cou et déplacée selon un mouvement de balayage. Les résultats sont immédiats et le patient peut rentrer chez lui tout de suite après l’échographie. 

Échographie fœtale


L’échographie fœtale est l’examen attendu par toutes les futures mamans. Elle se fait en trois étapes, au cours de la grossesse. Lesdites étapes permettent de suivre le développement du bébé dans le ventre de sa mère. La première échographie est appelée échographie de datation et dure environ trente minutes. Elle a lieu entre la onzième et la treizième semaine d’aménorrhée et permet de dater la grossesse. La datation a pour rôle d’analyser la tête, le thorax, les membres, le cœur et le ventre du fœtus.

Le but de cette échographie fœtale est de diagnostiquer ou non des risques d’anomalies ou de malformations. Durant l’opération, le médecin prend deux mesures importantes. Il s’agit de la longueur cranio-caudale et de la clarté nucale. De son côté, la deuxième échographie est qualifiée de morphologique et est faite entre la 22e et la 24e semaine d’aménorrhée qui appartiennent au deuxième trimestre de la grossesse. Elle permet de contrôler l’évolution à partir des courbes de référence et sert à détecter des problèmes à prendre rapidement en charge.

À partir de cette échographie, l’on a la possibilité de connaître le sexe de l’enfant. La troisième et dernière échographie fœtale est réalisée lors du dernier trimestre entre la 31e et la 33e semaine. À cette étape il est possible d’estimer le poids du bébé puis de calculer la vitesse de circulation du sang dans le cordon et le cerveau. Pour cela, le médecin écoute le cœur avec attention et parvient à localiser le placenta. Durant cette échographie, la taille du fémur puis les périmètres céphaliques et abdominaux du bébé sont analysés. 

Échographie testiculaire

Aussi connue comme l’échographie scrotale, elle est un examen exclusivement réservé aux hommes. L’échographie testiculaire permet d’avoir un visuel sur le scrotum (testicules et épididymes) afin d’effectuer un diagnostic ou pour détecter la présence d’une maladie. L’examen dure environ trente minutes et implique que le patient soit immobile, jambes écartées, et sur le dos pour que l’échographie se déroule convenablement. Au cours de l’opération, le spécialiste déplace délicatement la sonde sur le scrotum.

Il est à noter que le scrotum peut être la cible de pathologies de gravité variables. Ainsi cette échographie est réalisée lorsqu’un patient a été victime d’un traumatisme dans la région comme une enflure du scrotum. Elle est également prescrite quand le concerné ressent des douleurs ou lorsqu’une tumeur est détectée par le médecin traitant. Aussi, cet examen peut être utile pour trouver la source d’une infertilité ou l’emplacement d’un testicule non descendu. 

Échographie musculo-squelettique

L’échographie musculo-squelettique est un examen précis et dynamique. Elle est employée pour diagnostiquer des affections musculo-squelettiques aux muscles, tendons ou ligaments. L’échographie musculo-squelettique est un complément de l’examen radiologique standard. En fonction de l’endroit à examiner, le patient est couché ou assis. Après que le gel soit appliqué à la zone à examiner, la sonde est passée sur la peau afin d’obtenir les images nécessaires.

Au cours de l’examen, le spécialiste demande d’abord de rester immobile puis demande ensuite de bouger son membre ou de contacter un muscle. Ce qui permet de déceler de probables anomalies anatomiques ou mécaniques visibles seulement lors des mouvements. 

Échographie vasculaire

L’échographie vasculaire est un examen qui permet de contrôler la circulation sanguine dans l’organisme. Elle est réalisée après une décompression cardiaque, une hypertension artérielle ou une apnée du sommeil. Ce type d’échographie permet la détection et la surveillance des artérites, le diagnostic d’une hypertension ou des phlébites et cardiopathies. Elle sert à effectuer un bilan vasculaire chez les diabétiques, les hypertendus. De plus, elle est un moyen optimal de faire un bilan pour insuffisance veineuse et un contrôle en post-opératoire après une chirurgie vasculaire. 

Cette échographie dure environ quinze minutes et exige de la concentration et de la vigilance de la part du spécialiste. Sachez qu’au cours de l’examen, des apnées de quelques secondes sont demandées au patient. Avant une échographie vasculaire, il est parfois recommandé d’être à jeun de six heures ou d’avoir la vessie pleine. 

Échographie cardiaque

Également nommée échocardiographie, l’échographie du cœur a pour rôle de visualiser la structure des muscles cardiaques, des valves, ventricules et oreillettes. Elle est prescrite lorsque le patient ressent entre autres des douleurs thoraciques, des malaises et dyspnées. L’échographie cardiaque est le meilleur moyen pour diagnostiquer une malformation ou une insuffisance cardiaque, une valvulopathie et un épanchement péricardique. À partir des résultats d’échocardiographie, il est possible d’évaluer la portée des lésions suite à un infarctus du myocarde ou les conséquences d’une hypertension artérielle sur le cœur. Associé au doppler cardiaque, il est également possible d’analyser la circulation sanguine au niveau des artères et valves.

Il s’agit de l’écho-doppler cardiaque. L’échographie cardiaque dure entre 10 et 30 minutes selon la situation. Il existe aussi l’échocardiographie de stress qui permet d’analyser la réaction des muscles durant l’effort. Toutefois, il est indispensable de faire attention, car l’échographie cardiaque de stress peut être à l’origine de douleurs musculaires et de fatigue. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles