Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Quels sont les instruments utilisés en chirurgie esthétique ?

Les interventions en chirurgie esthétique sont très souvent complexes. Elles nécessitent exactitude et souplesse de mouvement. Pour les pratiquer, le chirurgien esthétique fait appel à divers instruments, chacun ayant un rôle précis. Quels sont donc ces instruments employés pour pratiquer une chirurgie esthétique ?  

Qu’est-ce qu’un instrument de chirurgie esthétique ?

L’instrument en chirurgie esthétique est un outil ou un dispositif électrique ou mécanique, qui permet de réaliser des opérations spécifiques, au cours d’une intervention chirurgicale. Il peut par exemple s’agir d’une dissection, ou d’une modification du tissu biologique. Celui-ci peut également fournir un accès pour visualiser une structure ou un organe. 

Au fil des années, plusieurs types d’instruments chirurgicaux ont vu le jour. Certains sont conçus pour une utilisation plutôt générale. C’est-à-dire, qu’ils sont employés dans toute sorte d’interventions de chirurgie esthétique. C’est le cas du bistouri. D’autres par contre ne sont conçus que pour des procédures spécifiques (le burin en rhinoplastie par exemple).

Chirurgie esthétique : quel est l’équipement de l’esthéticien ?

Il existe plusieurs classes d’instruments chirurgicaux. En chirurgie esthétique, la nomenclature des instruments suit certains modèles. Le nom d’un outil peut décrire l’action qu’il effectue (pince pour pincer). Il peut aussi dériver du nom de son ou de ses concepteurs, mais également d’une dénomination scientifique composée, liée au type de chirurgie qu’il sert à effectuer.

Les rétracteurs

Un rétracteur, parfois aussi appelé dilatateur est un instrument chirurgical utilisé pour scinder les bordures d’une plaie ou d’une incision. L’instrument peut également être utilisé pour maintenir ou déplacer des tissus sous-jacents, lors d’une incision, afin de faciliter la vision d’autres structures du corps.

Le rétracteur est en général un outil à main en acier simple, qui a une planche incurvée, crochue, à tranche de section inclinée. Il est équipé d’une poignée confortable qui, lorsqu’elle est abaissée, maintient la position souhaitée pour une certaine région du tissu. Les rétracteurs simples peuvent être tenus à la main, fixés en place ou suspendus à l’extrémité d’un bras robotique.

Il existe également des modèles de rétracteurs auto-retenus, qui n’ont pas besoin d’être maintenus à la main. Ceux-ci ont généralement deux ou plusieurs trappes ou crochets opposés, séparés par un ressort, un cliquet, ou un engrenage hélicoïdal. Les rétracteurs les plus utilisés en chirurgie esthétique sont nombreux. Au nombre de ceux-ci, on peut énumérer :

  • Le rétracteur abdominal ;
  • Le dilatateur urétral ;
  • Le crochet trachéal de Jackson ;
  • L’épandeur S ;
  • Le rétracteur de peau.

Le terme rétracteur est également utilisé pour décrire divers dispositifs à manivelle, tels que les séparateurs de côtes avec lesquels les chirurgiens peuvent séparer de force les tissus pour l’exposition. Pour les situations spéciales telles que la liposuccion, les rétracteurs sont équipés de lampes d’aspiration et de fibre optique, pour garder les lésions sèches et éclairées.

Le porte-aiguille

Un porte-aiguille est un instrument chirurgical utilisé pour guider une aiguille chirurgicale à travers les tissus lors de la suture. En chirurgie esthétique, comme dans de nombreux domaines chirurgicaux, les coutures sont créées presque exclusivement à l’aide d’un porte-aiguille. Les raisons en sont, premièrement le contrôle exact requit des aiguilles, deuxièmement, la nécessité de pouvoir appliquer des sutures même dans des zones chirurgicales profondes et peu accessibles. En troisième lieu, utiliser un porte-aiguille est pour le chirurgien, la meilleure prévention possible contre un risque de blessure.

En effet, les blessures par piqûre d’aiguille avec transpercement du gant chirurgical peuvent entraîner des infections par les virus tels que le VIH chez le chirurgien. Inversement, des gants endommagés et des plaies sur la main du chirurgien peuvent provoquer des infections de la plaie chez le patient.

Un porte-aiguille est généralement en acier inoxydable et muni d’une serrure, qui empêche toute ouverture indésirable. La charnière est toujours dupliquée, en conséquence, le fil ne peut pas se coincer sur l’instrument. Les porte-aiguilles possèdent de très longues branches maniables à la main, car il est nécessaire pour coudre en profondeur, de gagner en stabilité. Ils peuvent non seulement être utilisés pour coudre, mais aussi pour nouer.

Les pinces

Les pinces sont un instrument portatif à charnière, employé dans le domaine chirurgical pour la préhension des objets. On fait appel à ces outils lorsque de nombreux objets doivent être tenus en même temps ou quand les doigts sont trop grands pour saisir de petits objets. De façon mécanique, les pinces utilisent le principe du levier pour saisir et appliquer une pression. Les pinces les plus utilisées en chirurgie esthétique sont :

  • La pince à épiler ;
  • La pince à cils ;
  • La pince dermique et la pince à curettes.

Ordinairement, les pinces chirurgicales sont faites d’acier au carbone de haute qualité. Cela leur garantit une résistance à la stérilisation répétée à haute température. Certaines sont faites d’alliages d’acier inoxydable, ou de chrome de qualité supérieure. Ce qui assure une bonne durabilité et l’absence de rouille. Le plastique ou l’acier de basse qualité sont utilisés pour la confection de pinces à utilisation unique.

La seringue

Quand on parle de chirurgie esthétique, l’on ne peut pas s’empêcher de penser à cet instrument. La seringue est un outil médical qui est utilisé pour injecter ou retirer des fluides du corps. Elle se compose d’une aiguille insérée dans un cylindre creux, équipé d’un piston coulissant. Le mouvement vers le bas du piston injecte du fluide, le mouvement ascendant aspire le liquide.

En chirurgie esthétique, l’injection à la seringue peut se faire dans les parties du corps telles que : les fesses ; les pommettes et les seins (chirurgie mammaire). Avant de faire une injection, le médecin prend cependant le temps de placer le patient sous anesthésie. En effet, les substances injectées sont souvent à haute densité.

Le scalpel

Un scalpel ou bistouri est un instrument chirurgical qui sert à couper les tissus. À l’époque, les scalpels d’une seule pièce étaient réutilisés après le nettoyage, et la stérilisation. Aujourd’hui, les scalpels à lame jetables sont utilisés partout. Même pendant une opération de chirurgie esthétique, la lame est parfois changée, car elle peut devenir terne après seulement quelques incisions. Celle-ci blesserait plus fortement le tissu au lieu de le couper en douceur.

Il existe également des bistouris électriques. Ceux-ci peuvent être bipolaires (les deux extrémités qui coupent) ou monos polaires (une seule extrémité pratique l’incision). L’impulsion électrique qui parvient à l’extrémité du bistouri électrique dissèque les tissus. Même si le bistouri électrique est pratique et sain d’utilisation, il peut laisser une brûlure ou des cicatrices sur le patient.

C’est la raison pour laquelle les esthéticiens ne l’emploient pas au niveau de la peau lors de la première incision. Cet outil est en revanche bien utile pour stopper les hémorragies, en cautérisant les petites veines et artérioles sectionnées lors de l’opération. Cela est particulièrement utile pour les opérations de lifting, où des saignements mineurs se produisent.

Les fraiseuses dentaires

Une fraiseuse dentaire est une pièce d’équipement dentaire utilisée pour percer une carie, ou faire des opérations de remodelage de la dent. La perceuse dentaire est un instrument métallique alimenté par un moteur électronique, et émettant un son aigu. Les perceuses dentaires peuvent être divisées en deux catégories distinctes. Il s’agit :

  • Des turbines : ce sont des dispositifs qui exploitent l’action de l’air comprimé pour leur fonctionnement ;
  • Des micromoteurs électriques : de vrais moteurs miniaturisés, sur lesquels sont montées des bornes.

Ces instruments sont employés lors d’une chirurgie plastique reconstructrice des dents, pour les patients souffrant de malformations dentaires.

Les ciseaux chirurgicaux

Les ciseaux chirurgicaux sont des outils utilisés pour couper et préparer les tissus mous ou enlever le matériel de suture, c’est-à-dire les fils chirurgicaux. Ils peuvent être de différentes tailles, droits ou pliés, avec des pointes émoussées ou pointues. Les plus couramment utilisés sont les ciseaux de Mayo et de Metzenbaum. Ces instruments sont particulièrement importants au cours d’une intervention de chirurgie esthétique. Ils peuvent facilement découper dans les tissus comme ceux du bras ou des cuisses.

Les implants et prothèses

Les implants et prothèses sont très utilisés en chirurgie esthétique. Ce sont des dispositifs destinés à remplacer des structures biologiques. Il existe des implants et prothèses pour toute sorte de parties du corps. Les implants les plus connus sont les implants mammaires pour l’augmentation mammaire.

Les composés actifs

Il ne s’agit pas d’instruments à proprement parler, mais plutôt de substances qui servent énormément en chirurgie esthétique.   

La toxine botulique

Communément appelée botox, la toxine botulique est une protéine neurotoxique produite à partir de la Clostridium botulinum, une bactérie appartenant à la famille des Clostridiaceae. Elle est connue principalement pour son utilisation en médecine esthétique, où elle sert à des fins de remplissage tissulaire. Ainsi, on emploie la protéine lors des opérations de chirurgie faciale ou de blépharoplastie (chirurgie des paupières). La toxine botulique peut également être utilisée comme médicament dans d’autres domaines de la médecine, afin de contrer divers troubles et pathologies.

L’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est, tout comme la toxine botulique, un élément incontournable en chirurgie esthétique. Il joue un rôle très important dans la composition du tissu conjonctif. L’acide hyaluronique est notamment impliqué dans le maintien du degré de viscosité et de plasticité de la peau. Ce composé participe également à l’hydratation du derme. L’acide hyaluronique agit comme une sorte de filtre au sein des membranes biologiques. Il protège aussi le corps de la pénétration des virus et des bactéries.

Les esthéticiens utilisent très souvent les injections d’acide hyaluronique. La préparation obtenue à base de ce composé actif est injectée par le médecin, avec une très petite aiguille juste en dessous des rides à traiter. Cela permet de rajeunir la peau.  

Les équipements d’habillage et de protection

En dehors des instruments dont ils disposent, les chirurgiens esthétiques doivent s’équiper de manière stricte avant d’opérer. Leur équipement se compose notamment de :

  • La casaque chirurgicale ;
  • Des gants ;
  • Du masque de protection.

En ce qui concerne la casaque chirurgicale, elle est généralement à manches longues, et serrée au niveau des poignets. Pour les opérations longues ou à risque, elle peut couvrir les chevilles. L’utilisation de gants, comme celui des masques, aide à prévenir les infections, mais seulement dans certaines conditions. Sinon, le dispositif de protection peut devenir un véhicule de contagion.

Vous aimerez aussi :

Related Articles