Global Statistics

All countries
526,367,271
Confirmed
Updated on May 21, 2022 1:24 am
All countries
481,918,686
Recovered
Updated on May 21, 2022 1:24 am
All countries
6,298,606
Deaths
Updated on May 21, 2022 1:24 am

Quels traitements pour le cancer de la trachée ? 

Dans l’organisme, les bronches et le larynx sont reliées par la trachée. Cet organe est d’une importance capitale pour les voies respiratoires de l’Homme car elle est nécessaire pour l’acheminement de l’air vers les poumons. Cependant comme tout autre organe de l’organisme, la trachée peut également être confrontée à des attaques qui peuvent causer des dommages allant d’un simple dysfonctionnement du larynx dans les cas courants ou dans les cas rares à une tumeur (bénigne ou maligne) encore appelée cancer de la trachée. Qu’est-ce que le cancer de la trachée ? Quelles sont ses causes ? Comment se manifeste-t-il ? Comment peut-il être traité ? Retrouvez des éléments de réponse dans cet article.

Qu’est-ce que la trachée ?

La trachée est le conduit aérique qui relie le larynx aux bronches et qui facilite le passage de l’air des voies aérodigestives supérieures vers les poumons. Elle mesure près de 12 cm de long et 2 cm de large. Elle se situe juste avant l’œsophage et s’étend sur quelques centimètres à partir du cou jusqu’à ce qu’elle se sépare en deux bronches. Chacune de ces bronches est destinée à chaque poumon.

Le cancer de trachée : de quoi s’agit-il ?

Le cancer de la trachée est une tumeur des voies respiratoires intéressant la trachée. Il s’agit d’une maladie rare, avec 2 à 6 nouveaux cas pour 100 000 personnes chaque année. Pour une petite information, le cancer de la trachée touche majoritairement les hommes âgés d’au moins 60 ans, surtout les fumeurs.

Par ailleurs, lorsque le cancer de la trachée n’a pas pour conséquence la propagation de tumeurs issues d’un autre organe, on parle de cancer primitif. Il existe deux types de cancer de la trachée notamment, le cancer de la trachée maligne ou (cancéreuses) et le cancer de la trachée bénigne.

Que savoir sur les causes du cancer de la trachée ?

Encore connu sous le nom de cancer du fumeur ou de tumeur de la trachée, le cancer de la trachée a pour cause principale la consommation du tabac. Mais les grandes recherches des spécialistes ont permis de faire la part des choses. Autrement dit, ces recherches permettent aujourd’hui de distinguer les différentes causes de chaque type de tumeur de la trachée.

Les causes de la tumeur de la trachée maligne

Cette première forme de tumeur de la trachée existe aussi sous deux types. Le premier type de tumeur est le carcinome épidermoïde et le plus répandu d’ailleurs. Elle a pour cible principale, les fumeurs de plus de 60 ans. Remarquons donc que le tabac est la plus probable cause du développement de ce type de cancer.

Le second type de tumeur de la trachée maligne est connu sous le nom de carcinome adénoïde kystique. Il s’agit en quelque sorte du contraire du premier type de tumeur. À titre justificatif, il n’est pas directement relié au tabagisme et touche généralement les plus jeunes. Néanmoins, il est beaucoup plus rare et son évolution est très lente.

Les causes de la tumeur de la trachée bénigne

Il s’agit également d’une forme de cancer de la trachée qui est extrêmement rare. Les spécialistes la qualifient de tumeur de tissus nerveux appelée schawannone. Elle se développe surtout sur les appareils digestif et respiratoire supérieurs.

Cancer de la trachée : quels sont ses symptômes ?

Les symptômes du cancer de la trachée ne sont pas réellement spécifiés. Ils sont souvent confondus avec d’autres symptômes respiratoires de certaines pathologies. Au nombre de ces pathologies, la bronchite et l’asthme sont les plus reconnus. Cependant, il convient de notifier certains symptômes généralement détectés. Il s’agit entre autres :

  • De la toux parfois accompagnée de sang ;
  • Des difficultés pour avaler ou manger ;
  • D’une grande fatigue ;
  • Des difficultés respiratoires ;
  • D’un essoufflement à l’effort ;
  • Des râles.

Ce sont là les symptômes les plus fréquents du cancer de la trachée. Il faut noter que la liste n’est pas complète. Toutefois, il est recommandé de se rapprocher d’un médecin en cas de malaise pour une meilleure prise en charge.

Comment diagnostiquer le cancer de la trachée ?

Le premier diagnostic commun à toutes les maladies se base sur un interrogatoire du médecin qui recherche les facteurs de risques et les symptômes du cancer de la trachée. De nombreux examens sont souvent prescrits afin de diagnostiquer convenablement le mal. L’examen par excellence est la bronchoscopie rigide qui a pour but de réaliser une biopsie des lésions.

On prescrit également une fibroscopie bronchique qui permet la visualisation nette via une mini caméra à l’intérieur des conduits, de la cavité buccale jusqu’aux bronches. Ensuite, le scanner est possible pour rendre la recherche précise tout en montrant l’extension loco-région du cancer dans la paroi. Et en complément de la méthode du scanner, le TEP-scan ou « Tomographie par Émission de positions couplée à un scanner » sera très utile. D’autant plus que cette méthode est idéale pour explorer les endroits mal explorés par le scanner. Le scanner et le TEP-scan aident donc le médecin à évaluer avec précision l’extension de la maladie.

Enfin, laissez-vous tenter par un examen de l’œsophage et un examen ORL dans le but rechercher une seconde localisation. Toutes ces méthodes réunies permettent de rechercher la dissémination des cellules cancéreuses à d’autres organes ou l’envahissement du cancer à d’autres cellules voisines. Ce n’est qu’à base de ces différents diagnostics qu’on pourra facilement discuter du traitement.

Comment peut-on traiter le cancer de la trachée ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut noter que le choix du traitement du cancer de la trachée dépend de plusieurs choses, notamment :

  • Le stade évolutif du cancer de la trachée ;
  • L’âge et les antécédents familiaux du malade ;
  • L’état de santé général ;
  • La nature et de la taille du cancer de la trachée ;
  • Etc.

Il existe moult moyens permettant de traiter une personne malade du cancer de la trachée. Au nombre de ces moyens, celui qui assure le meilleur résultat à long terme est la chirurgie. Eh oui ! L’intervention par la méthode de chirurgie peut être proposée d’emblée. De plus, elle peut être associée à un traitement de chimiothérapie (la prise des médicaments) ou de radiothérapie (l’utilisation des rayons). Mais dans certains cas, le médecin n’hésite pas à proposer une radiothérapie seule ou une chimiothérapie seule. Tout dépend en fait, de la situation du patient.

Le cancer de la trachée peut être réséqué. On appelle cette intervention chirurgicale « la résection anastomose trachéale ». Cette forme de chirurgie consiste à retirer la partie de la trachée qui est atteinte. Cela dépendra de l’étendue du cancer. En effet, la résection ne doit pas dépasser les 50 % de la taille de la trachée chez les adultes. Chez les enfants, elle ne doit pas être à plus de 30 %.

Cependant, si le cancer de la trachée ne peut pas être enlevé par la chirurgie, le médecin peut utiliser une autre méthode. Il s’agit de réduire la taille du cancer par laser à l’aide d’un bronchoscope. Une fois réduit, le cancer de la trachée pourra être facilement retiré.

Enfin, dans le cas où le cancer de la trachée n’est pas retirable, le médecin pose une prothèse tubulaire appelée stent. Cette astuce contribue au maintien de la trachée ouverte. Mais avant de recourir à cette méthode, une ablation partielle du cancer de la trachée est conseillée.

Dans de très rares cas, la tumeur de la trachée peut s’étendre sur plus de la moitié de la trachée. Les patients victimes de ce cas ne répondent donc pas aux critères de la chirurgie. Pour ceux-ci, il faudra remplacer la trachée par un substitut. La mise au point d’un substitut trachéal a fait l’objet de nombreuses recherches. Ces recherches n’ont abouti qu’à très peu d’applications cliniques.

Néanmoins, depuis quelques années, les médecins ont décidé de se tourner vers les autogreffe ( greffe où le donneur et le receveur sont la même personne) et allogreffe ( le donneur et le receveur sont deux personnes différentes). Malgré cette méthode, les médecins restent quand même très prudents, vu le peu de personnes qui ont bénéficié de ces nouvelles techniques.

Quelles sont les chances de guérison du cancer de la trachée ?

Le cancer de la trachée est un cancer extrêmement rare. Il représente moins de 0,5 % des cancers. Cette information sur le plan statistique montre que les recherches n’ont pas encore été finalisées pour trouver un vrai remède contre ce mal. Selon les spécialistes, les chances de guérison ne sont pas énormes. Car, il s’agit d’un cancer qui est souvent diagnostiqué à des stades avancés avec un envahissement total du ganglion. La probabilité de guérison du cancer de la trachée peut dépendre également du niveau de propagation, du grade et de l’emplacement de la tumeur pour ne citer que ceux-ci.

Que retenir sur les facteurs de risques du cancer de la trachée ?

Comme il a été mentionné plus haut, le tabagisme est le facteur de risque le plus important du cancer de la trachée. Cela signifie qu’un non-fumeur peut s’estimer à l’abri de cette tumeur. Aussi, ce cancer prend généralement pour cible, les personnes âgées d’au moins 60 ans, surtout les gros fumeurs et buveurs d’alcool. Que vous soyez homme ou femme, sachez que vous n’êtes pas épargnés. Voici de manière claire, les différents facteurs de risques du cancer de la trachée.

Facteurs de risques connus

Ce sont les facteurs qui sont très reconnus et importants en matière de contraction du cancer de la trachée. On distingue :

La consommation du tabac et de l’alcool

Il s’agit de l’usage des cigarettes, des cigares, de bidis et pipes, associé à l’alcool. Plus vous fumez et vous buvez, plus votre risque de contraction du cancer de la trachée est élevé. Il faut noter que la consommation de l’un sans l’autre constitue également un grand risque.

L’amiante

L’amiante est en quelque sorte un groupe de minéraux naturels. Elle est très utilisée dans de nombreuses industries et dans les matériaux de construction. Cela dit, l’exposition aux fibres d’amiante présentes dans l’air peut accroître le risque du cancer de la trachée. Le risque est donc plus élevé pour les personnes qui sont plus en contact avec cette matière comme celles qui travaillent dans les mines ou les industries manufacturières.

L’acide sulfurique

Cette forme d’acide fort crée de gros dommages aux tissus humains. L’acide sulfurique est souvent utilisé dans la fabrication de piles, d’engrais, la production et la finition des métaux ainsi que dans l’industrie pétrochimique et chimique. Les personnes qui travaillent dans ces industries peuvent être exposées à cet acide. Plusieurs études montrent que le taux de cancer de la trachée est plus élevé chez les travailleurs qui s’exposent aux vapeurs de l’acide sulfurique.

Autres facteurs de risques possibles

On parle d’autres facteurs de risques possibles, car on ne possède pas suffisamment de preuves pour démontrer qu’ils sont importants. Il faudra alors faire d’amples recherches pour clarifier le rôle de ces facteurs dans l’apparition de la tumeur de la trachée. Il s’agit entre autres de :

L’alimentation

D’après certaines recherches, les personnes qui ne consomment pas beaucoup de fruits et légumes risquent davantage d’être atteintes d’un cancer de la trachée. Surtout si elles fument. Les grands consommateurs de produits d’origine animale, de matières grasses et de viandes ne sont pas aussi épargnés.

Les antécédents familiaux

Plusieurs études laissent entendre que les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer, en particulier ceux des cancers du cou et de la tête sont susceptibles d’avoir le cancer de la trachée.

Enfin, il existe autant de facteurs à risques auxquels l’être humain doit faire attention. Afin de se mettre à l’abri du cancer de la trachée, l’idéal serait d’adopter les meilleurs comportements et de suivre les conseils des médecins.

Vous aimerez aussi :

Related Articles