Accueil Lexique médical Qu’est-ce la gériatrie ?

Qu’est-ce la gériatrie ?

0
Qu’est-ce la gériatrie ?
Personne âgée malade: concept de gériatrie

La gériatrie est une spécialité de la médecine qui étudie et prend en charge les maladies de la vieillesse. Le mot gériatrie est tiré du grec ancien gérôn, ou gérontos, qui veut dire « vieillard ». Sa mission est de garder ou de restaurer l’autonomie des personnes âgées en leur fournissant le soutien médical, psychologique et social essentiel. La gériatrie est également une médecine qui prévient et anticipe l’apparition ou l’évolution des pathologies chez les personnes âgées. Elle est en plein essor en Europe à cause du vieillissement grandissant de la population. Qu’est-ce que la gériatrie ? Pourquoi et quand faut-il consulter ? On vous fait le point dans cet article.  

La gériatrie : qu’est-ce que c’est ?

La gériatrie est une discipline de la médecine qui s’occupe de l’ensemble des pathologies dont souffrent les personnes âgées. Son rôle est de réduire l’impact du vieillissement sur l’homme. La discipline regroupe les aspects cliniques, biologiques et préventifs des maladies de la vieillesse. Elle s’est progressivement formée au XXe siècle dans la majorité des pays développés.

La gériatrie tire sa force de l’interdisciplinarité, c’est-à-dire l’union de plusieurs professionnels qui ont des compétences et des expériences spécifiques. Ces professionnels travaillent dans une vision commune et en complémentarité pour le bien-être des personnes en fin de vie. Ainsi, un médecin gériatre est non seulement un généraliste, mais il suit aussi une formation approfondie de 3 ans minimum en psycho-gériatrie et en gériatrie. Être gériatre requiert donc un savoir-faire, mais également, un savoir-être dans plusieurs domaines. Le spécialiste doit être capable de prendre en compte l’ensemble des pathologies dont souffrent les personnes âgées afin d’adapter les soins requis.

Par ailleurs, la gériatrie est différente de la gérontologie. Si la gériatrie étudie les formes de pathologies qui touchent les personnes vieillissantes, la gérontologie va plus loin que la médecine. Elle regroupe l’ensemble des spécialités qui visent le vieillissement, que ce soit sur le plan social, historique, économique, ou humain.

Pourquoi consulter un gériatre ?

Le nombre de séniors s’accroît dans le monde. Or, cette frange de la population est sujette à plusieurs maladies qui la fragilisent. Elle nécessite une prise en charge spécifique et c’est l’une des raisons pour lesquelles la gériatrie existe. Une consultation gériatrique intervient lorsqu’une personne âgée est polypathologique (patient ayant plus de deux pathologies) ou lorsqu’elle se bat contre certaines affections comme :

  • la malvoyance, la surdité ;
  • les troubles de nutrition ou du sommeil ;
  • les affections respiratoires et cardio-vasculaires ;
  • les usures articulaires et la déminéralisation osseuse ;
  • les chutes, la dépression et divers traumatismes.

On peut également consulter un gériatre pour les maladies neurologiques (la démence, l’Alzheimer), le déclin cognitif et les maladies chroniques. De fait, si vous sentez une diminution de votre autonomie ou si vous avez des difficultés à accomplir vos tâches quotidiennes, prenez un rendez-vous. Le gériatre est à même de vous éclairer après avoir évalué votre situation. La gériatrie propose la consultation, l’hospitalisation gériatrique, l’hospitalisation de jour et la liaison externe gériatrique.

La gériatrie : à quel âge survient-elle ? 

Les affections dont les personnes âgées souffrent sont souvent similaires à celles qui affectent les plus jeunes. C’est plutôt à cause de l’âge avancé que ces affections peuvent s’empiler chez les plus âgés et les pousser dans un état de vulnérabilité. Ce facteur limite leur qualité de vie en plus de leur autonomie.

La gériatrie n’est pas systématiquement définie par l’âge des personnes. Cependant, tout individu âgé d’au moins 80 ans est concerné par les soins gériatriques. Selon les chiffres, la majorité des patients reçus dans les cabinets ont au moins 65 ans. La gériatrie étant aussi une médecine préventive,  il est important de songer à consulter lorsque certains signes s’annoncent. C’est le cas de la diminution du périmètre de vie, un signe qui provoque une vulnérabilité de la personne face aux événements de tous les jours.

La diminution du périmètre de vie peut se manifester par une réduction considérable des activités habituelles. Chez certains sujets, les sorties en week-end, les voyages et les activités physiques ne sont plus d’actualité. Ils perdent aussi du poids et ont une plainte mnésique. Pour d’autres, ce sont des difficultés à réaliser des tâches antérieures. Ils ont aussi du mal à ranger leur domicile, gérer leur budget et cuisiner. De même, ils sont sujets aux chutes. Tous ces signes doivent être considérés et pris en charge sur le plan médical d’une manière globale.

L’évaluation gériatrique

L’évaluation gériatrique est un processus pluridimensionnel élaboré pour apprécier l’état de santé, l’autonomie et la condition socio-environnementale des individus âgés. Elle évalue de manière spécifique et approfondie les capacités cognitives et fonctionnelles. De même, elle évalue la situation financière, le support social, les facteurs environnementaux puis la santé mentale et physique. Un examen assidu des patients permet d’intégrer plusieurs facettes de l’évaluation gériatrique standardisée, ce qui rend ainsi les deux approches similaires.

Les conclusions issues de l’évaluation sont associées aux interventions intenses et individualisées. On peut citer par exemple la rééducation, les conseils, l’éducation, les aides à domicile, etc. Le coût d’une évaluation gériatrique aide à réduire son utilisation. Cette évaluation peut donc être bien utilisée chez les patients plus âgés à grand risque comme ceux souffrant de maladies chroniques. Un rendez-vous peut-être aussi pris par le cercle familial pour faire une évaluation gériatrique.

L’évaluation peut avoir les avantages ci-après:

  • une amélioration des soins ;
  • une bonne précision diagnostique ;
  • une amélioration du statut cognitif et fonctionnel ;
  • la diminution de la mortalité ;
  • une meilleure satisfaction.

Lorsque les personnes âgées ont relativement une bonne santé, l’évaluation médicale standard est acceptable. Précisons que l’évaluation gériatrique standardisée fonctionne de façon plus efficace quand elle est effectuée par l’équipe pluridisciplinaire. Celle-ci peut être composée d’un gériatre, d’un assistant social, d’une infirmière, d’un pharmacien et d’un kinésithérapeute. Généralement, les évaluations sont faites dans un contexte ambulatoire. Mais les patients qui souffrent de déficit mental ou physique important peuvent faire la demande d’une évaluation en hospitalisation. Il en est de même pour ceux qui ont des pathologies chroniques plus lourdes.

Comment se déroule le traitement gériatrique ?

Avant de faire un traitement gériatrique, il faut réaliser une consultation et un diagnostic pour avoir une idée précise des pathologies dont souffre le patient.

Le diagnostic

Généralement, c’est le médecin traitant qui oriente ses patients vers un établissement proche de sa résidence. Lors de la consultation, le gériatre fait un bilan des maladies, avec le patient et sa famille. Le but principal est de garantir autant son autonomie que son maintien à domicile. Une approche pluridisciplinaire est proposée aux patients souffrant de polypathologie. Pour le diagnostic, le gériatre peut faire une demande d’examens. Selon les cas, il peut demander un électrocardiogramme, la prise de la tension artérielle, l’évaluation de base de l’audition et un scanner.

Pour faire son travail, le gériatre est souvent accompagné de spécialistes pour des examens ou pour une expertise plus approfondie. Par exemple, il  peut solliciter un Oto-rhino-laryngologue pour effectuer une évaluation précise et un cardiologue pour faire une échographie du cœur.

L’accompagnement

Les médicaments occupent une place importante dans le traitement médical des personnes âgées, particulièrement pour les troubles cognitifs et les maladies chroniques (diabète, arthrite). Le personnel soignant conseille une alimentation adaptée et recommande des aménagements de vie. Il veille aussi au fait que les traitements donnés soient adaptés à l’âge et à l’état de santé du patient. Le service gériatrique propose, en plus du traitement, un accompagnement pour les séniors. Il s’applique à les maintenir dans un meilleur état de santé psychologique et physique par le biais d’un plan de soins personnifié (suivi médical, traitement).

Par ailleurs, notons que les gériatres exercent leur métier dans les foyers ou établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Grâce à une approche pluridisciplinaire, ils jouent un rôle de coordination entre les familles des patients et les soignants. La prévalence de la majorité des affections gériatriques augmente plus vite au-delà de 75 ans. De fait, un dépistage systématique est recommandé.

Il arrive parfois que les problèmes sanitaires rencontrés régulièrement par les personnes âgées nécessitent de penser à une intervention chirurgicale. Dans le cas des cancers par exemple, une radiothérapie, une chimiothérapie ou une dialyse en présence d’une insuffisance rénale complexe peuvent être envisagées. À ce niveau, décider d’intervenir va dépendre de plusieurs facteurs liés à la maladie elle-même, mais également, aux autres affections que présente la personne. S’il existe la possibilité d’intervenir, le spécialiste ou le chirurgien demande l’aide du gériatre et de toute équipe. Ces derniers se chargent de préparer le patient avant que l’intervention ou le traitement ne s’effectue. 

En outre, le vieillissement de la population est accompagné d’une grande augmentation de la prévalence de la dépendance et des maladies chroniques. La gériatrie est focalisée sur les pathologies de la vieillesse afin de fournir une meilleure prise en charge aux personnes en fin de vie.