Global Statistics

All countries
526,113,867
Confirmed
Updated on May 20, 2022 5:23 pm
All countries
481,694,200
Recovered
Updated on May 20, 2022 5:23 pm
All countries
6,297,640
Deaths
Updated on May 20, 2022 5:23 pm

Qu’est-ce que la brachycéphalie ?

La brachycéphalie est une déformation du crâne du bébé, qui se traduit par un aplatissement symétrique à l’arrière de la tête. Apparaissant fréquemment chez les nourrissons qui sont bien nourris et qui dorment toujours sur le dos, elle se manifeste par une tête plus large et plus haute avec un visage plus rond. La brachycéphalie est souvent liée à un torticolis et peut entraîner des complications chez la personne atteinte, comme la difficulté à tourner la tête. Voici les causes, conséquences et traitements possibles de la brachycéphalie.

Brachycéphalie : de quoi s’agit-il ?

La brachycéphalie vient du grec brachus qui traduit court et kephalê qui veut dire tête, et est défini comme une déformation de la tête chez les bébés. Encore appelée syndrome de la tête plate, elle se traduit par l’aplatissement de la surface postérieure de la tête, accompagné d’un élargissement du crâne au niveau du lobe pariétal. Dans le cas d’une forme grave de brachycéphalie, une verticalisation de la voûte crânienne est observée (c’est-à-dire que l’arrière-plan du crâne est plus élevé que le front).

La brachycéphalie est généralement provoquée par une fusion bilatérale prématurée des sutures coronaires, ainsi qu’une croissance compensatoire dans les sutures pariétales.

En effet, l’aplatissement du crâne du bébé peut s’observer de deux façons différentes : soit d’un côté, il s’agit dans ce cas de plagiocéphalie, soit à l’arrière (accompagné d’un élargissement du front), on parle ici de brachycéphalie.

Quelles sont les causes de la brachycéphalie ?

La brachycéphalie survient lorsque la croissance naturelle de la tête du nourrisson est confrontée à des pressions externes, susceptibles de provoquer une déformation de certaines parties de sa tête.

Les causes fréquentes de la brachycéphalie sont :

  • L’oligoamnios (une faible quantité de liquide amniotique) 

Les pressions sur le fœtus sont très considérables en cas d’insuffisance de liquide amniotique dans le sac amniotique de la mère. Cela peut entraîner une pression excessive sur la tête du bébé, et provoquer la brachycéphalie.

  • La forme prénatale

Un nourrisson peut venir au monde avec le syndrome de la tête plate, à cause des pressions externes qui ont été exercées sur son crâne. Ces pressions peuvent provenir de son positionnement à l’intérieur de l’utérus ou de sa descente dans le canal pelvien génital.

  • Le grand tour de tête (cause congénitale)

Certains nouveau-nés disposent d’un tour de tête plus large que d’autres. En outre, les muscles d’un très jeune nourrisson ne peuvent pas favoriser la rotation de la tête en cas de présence d’un plat à l’arrière du crâne..

  • La pression durant le sommeil (cause positionnelle)

Les bébés viennent au monde avec une tête flexible et souple, qui se développe généralement lors de la petite enfance. Lorsque votre nourrisson a tendance à dormir sur le dos de manière répétée et maintient ce positionnement pendant toute la nuit, cela peut provoquer une brachycéphalie. En présence d’un plat à l’arrière du crâne, le bébé a des difficultés à tourner la tête.  

Outre les causes énumérées, certains facteurs, comme un poids supérieur à la moyenne, peuvent favoriser la survenue de la brachycéphalie. Il a été rapporté que cette affection est plus observée chez les bébés de sexe masculin que ceux de sexe féminin.

Symptômes et diagnostic de la brachycéphalie

Le syndrome de la tête plate se manifeste par :

  • La tension et/ou faiblesse dans la musculature du cou (torticolis) ;
  • L’asymétrie du visage ;
  • La perturbation de la conscience corporelle ;
  • L’asymétrie du développement ;
  • La raideur musculaire ;
  • La réduction de la mobilité de l’hémicorps ;
  • La faiblesse musculaire.

Par ailleurs, le médecin pédiatre ou généraliste ou encore les parents, peuvent détecter la maladie, ceci dans les six à huit premières semaines de la vie de l’enfant. Quant au diagnostic, il est d’ordre clinique et est réalisé par un médecin (qu’il soit généraliste, kinésithérapie, pédiatre ou ostéopathe).

Le médecin est le seul capable d’éliminer les éventuelles pathologies apparentées à la brachycéphalie. Les radiographies du crâne ne sont pas nécessaires, sauf si le médecin soupçonne une craniosynostose.

Syndrome de la tête plate : quelles sont les mesures de prévention ?

La meilleure mesure à prendre pour éviter la brachycéphalie à votre bébé, consiste à changer son positionnement et à l’encourager à tourner la tête. Cette mesure doit être prise en position couchée, lors de l’allaitement, pendant les changements de couche et les jeux.  

Hormis ce moyen de prévention, il est crucial de favoriser la mobilité du nourrisson en réduisant au mieux l’utilisation des objets de contention, comme les balancelles, les transats et les sièges-coques. Il faut également réduire l’usage des objets qui limitent la mobilité de l’enfant, comme les cales-bébés, les coussins anti-tête ainsi que les équipements déconseillés par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Toutefois, il est conseillé de consulter un médecin dès les premiers doutes, afin de limiter le développement de la brachycéphalie. Le professionnel de santé saura vous orienter en ce qui concerne la marche à suivre, en cas de suspicion du syndrome de la tête plate.

Traitements de la brachycéphalie

Le traitement préconisé par le médecin, dès le diagnostic de la brachycéphalie, est une prise en charge en ostéopathie ou en kinésithérapie, pendant un délai de trois mois au minimum. Ce moyen de traitement est accompagné des exercices de repositionnement intensif, permettant d’optimiser les résultats du traitement.

Le traitement orthopédique est envisagé en cas de non-efficacité du traitement en kinésithérapie ou en ostéopathie. Mais, ce traitement ne peut être fait qu’à partir de l’âge de six mois. Il est recommandé à cet effet de faire un bilan avec votre médecin, dans l’optique de prendre connaissance des différentes possibilités pouvant vous permettre d’optimiser le remodelage crânien du bébé.

Vous aimerez aussi :

Related Articles