Accueil Lexique médical <strong>Qu’est-ce que la rhinoplastie ?</strong>

Qu’est-ce que la rhinoplastie ?

0
<strong data-lazy-src=

Les imperfections présentes sur le visage constituent une cause importante de développement de complexe inférieur chez certaines personnes. Parmi les défauts qui favorisent cette faible estime de soi, ceux du nez sont les plus remarqués. Si autrefois, ces imperfections ne pouvaient faire l’objet d’aucune correction, il est désormais possible d’améliorer l’aspect de son nez grâce à la chirurgie esthétique.

L’intervention qui permet de corriger les imperfections du nez est dénommée rhinoplastie. Le caractère délicat de cette opération a amené les spécialistes du domaine à recourir à une formule plus sophistiquée dénommée rhinoplastie ultrasonique. La connaissance des implications de ces interventions est importante avant tout engagement.

Rhinoplastie : Présentation

La rhinoplastie se définit comme une opération chirurgicale faite dans le but de corriger une imperfection du nez. Qu’il s’agisse de la taille ou de la forme du nez, cette intervention permet aux patients d’obtenir un trait physique amélioré.  La rhinoplastie est toutefois à distinguer d’une autre intervention touchant au nez appelée septoplastie. Cette dernière est indiquée dans la correction d’une déviation de la cloison nasale.

Il n’est pas exclu que les deux interventions (rhinoplastie et septoplastie) soient réalisées au cours d’une même opération. Une telle intervention est appelée rhinoseptoplastie et est souvent indiquée dans le traitement d’une obstruction nasale causant des difficultés respiratoires. De façon spécifique, la rhinoplastie peut être réalisée dans un but esthétique pour corriger une imperfection ; ou médicale pour traiter un trouble d’ordre fonctionnel.

Dans l’un ou l’autre des cas, le chirurgien intervient dans l’optique de changer la structure de la charpente qui confère au nez sa forme selon chaque individu. Pour cela, il agit sur le positionnement des os et des cartilages du nez qu’il modifie. En fonction de la finalité recherchée (correction de la forme ou amélioration des fonctions nasales), le chirurgien peut également procéder à un remodelage des cartilages. En outre, il existe plusieurs types de rhinoplastie.

Ainsi, on parle de rhinoplastie primaire lorsque le patient en est à sa première intervention sur le nez, qu’elle ait été de nature esthétique ou médicale. La rhinoplastie est secondaire lorsque le patient réalise une deuxième opération. La typologie des rhinoplasties ne se limite toutefois pas aux antécédents du patient. Elle a également trait aux méthodes d’intervention utilisée. À ce titre, on note la rhinoplastie ultrasonique dont le mécanisme d’intervention diffère de la rhinoplastie classique.

La rhinoplastie ultrasonique et ses particularités

La rhinoplastie ultrasonique est également connue sous le nom de rhinosculpture. Elle constitue également une intervention visant à améliorer la morphologie du nez. Elle se distingue de la rhinoplastie traditionnelle par son caractère moderne. Ce caractère moderne se traduit principalement par l’utilisation d’un matériel à ultrasons pour réaliser l’intervention. Ainsi, à la différence de la rhinoplastie traditionnelle, celle ultrasonique limite les risques notamment pour les os, ce qui amoindrit considérablement le risque d’effets secondaires.

En effet, le déroulement d’une rhinoplastie traditionnelle implique dans la plupart des cas une cassure au niveau des os du nez. La rhinoplastie ultrasonique utilise des techniques plus affinées qui consistent à sculpter les os en faisant un polissage de la structure osseuse. Le polissage ou le modelage des os se fait grâce aux ultrasons qui sont fabriqués par un appareil appelé Piezotome. L’usage de cet appareil a pour principal avantage la précision dans les gestes.

Les vibrations et autres mouvements effectués par l’appareil à ultrason sur les os et les cartilages offrent une meilleure garantie de sécurité. C’est d’ailleurs cela qui fait toute la différence avec le matériel manuel (râpes, ciseaux, ostéotome) utilisé lors des rhinoplasties traditionnelles. Outre ce trait distinctif, il faut aussi noter que lors d’une rhinosculpture l’enveloppe cutanée est démarquée des os de façon plus étendue, ce qui offre une meilleure marge de manœuvre au chirurgien.

Les indications des rhinoplasties 

Les rhinoplasties, qu’il s’agisse de la forme classique ou de la forme ultrasonique, sont indiquées pour les mêmes troubles. Les indications les plus fréquentes sont d’ordre esthétique. Ainsi, une intervention peut être recommandée pour une bosse sur le nez. La finalité d’une telle intervention est de réaliser une ablation de la bosse. La rhinoplastie ultrasonique semble être la technique la mieux adaptée.

De même, la correction de l’aspect de la pointe du nez ou encore une déviation du nez constituent les autres plaintes récurrentes pour les interventions à visée esthétique. Concernant, les interventions à visée médicale, elles sont indiquées d’abord pour les anomalies congénitales ayant causée une malformation du nez. Les personnes ayant eu une déformation ou une fracture du nez à la suite d’un accident peuvent également recourir à la rhinoplastie. Toutefois, dans ces cas-là, on parle de rhinoplastie réparatrice. Cette opération touche à toutes les composantes de la structure du nez :

  • La structure osseuse ;
  • Les muqueuses ;
  • Les tissus ;
  • Le cartilage, etc.

Outre, les indications à visée médicale ci-dessus indiquées, la rhinoplastie peut-être pratiquée pour résoudre des troubles fonctionnels ayant des conséquences sur la respiration du patient. Étant donné le caractère sensible de la rhinoplastie, son déroulement intervient à la suite d’un processus bien défini.

Le déroulement de la rhinoplastie  

La rhinoplastie doit être réalisée par un chirurgien spécialisé dans le domaine esthétique. En général, de tels spécialistes possèdent leur propre clinique. Étant donné leur grand nombre, il est souvent difficile de faire un choix. Toutefois, en suivant les recommandations et en consultant les sites internet comme Rhinoplastie-ultrasonique.net, il est possible de repérer le bon profil de chirurgien. Dès lors, la première étape consiste à prendre rendez-vous pour une consultation.

La consultation

La consultation débute par un interrogatoire. L’intérêt de celui-ci est qu’il permet d’abord de savoir si le patient a déjà subi une première opération au niveau du nez (rhinoplastie ou septoplastie). Au cas où intervention en cours de préparation serait une rhinoplastie secondaire, il est important que le chirurgien consulte le rapport réalisé à l’issue de la première intervention. Par la suite, l’interrogatoire recherchera des antécédents traumatiques, ainsi que des habitudes nocives dans son mode de vie comme le tabagisme.

Pour finir, le chirurgien doit aussi chercher à connaître l’ethnie ou les diverses ethnies auxquelles est lié le patient. Étant que l’aspect du nez varie en fonction de la race, ce procédé permettra au spécialiste de connaître les caractéristiques structurelles du nez de son patient. Après l’anamnèse, place à l’examen clinique.

Il consiste principalement à examiner les divers traits du visage du patient. Le but est de relier l’imperfection en présence aux caractéristiques du visage du patient. En effet, certaines caractéristiques du visage, notamment l’asymétrie faciale ont une grande influence sur la forme du nez. En conséquence, l’efficacité de l’intervention dépend de ce trait caractéristique. Il en est de même des autres du visage comme le menton et les mâchoires. Le chirurgien réalise donc un examen minutieux de ces divers traits et en exposé les résultats et implication aux patients.

Après les examens des autres traits du visage, le spécialiste doit réaliser des examens spécifiques sur le nez. Le but de ces examens est d’identifier clairement le défaut à corriger. Pour cela, les voûtes osseuses et cartilagineuses, ainsi que les tiers et pointe du nez doivent être examinées. Par ailleurs, le patient doit être observé de face comme de profil.

La consultation prend fin par une dernière série d’examens. Celles-ci ont pour but de rechercher une anomalie fonctionnelle du nez. À cet effet, la cloison nasale, les valvules nasales et les cornets doivent être successivement analysés. Si des troubles d’ordre fonctionnels sont soupçonnés, des examens approfondis peuvent être entrepris. C’est ce qui justifie le recours à un scanner des fosses nasales dans certains cas. Une fois que la consultation prend fin, le médecin détermine le défaut ou le trouble à traiter et programme l’intervention d’un commun accord avec le patient.

L’opération

L’intervention peut nécessiter, selon les cas, une hospitalisation plus ou moins longue. Dans tous les cas, il est recommandé au patient de se présenter au moins deux heures avant l’opération. Celle-ci est réalisée sous anesthésie générale. La durée totale de l’intervention est située entre une ou deux heures. La technique employée dépend du type de rhinoplastie et du résultat recherché par le patient.

Dans tous les cas, des incisions sont toujours nécessaires à l’intérieur et dans certaines circonstances à l’extérieur du nez. Les incisions faites à l’extérieur sont réalisées à travers la columelle et permettent de faciliter au chirurgien l’accès à la structure nasale. Une fois les incisions nécessaires faites, le chirurgien procède à l’invasion soit pour remodeler, éliminer une bosse, corriger un défaut de la pointe du nez ou encore effectuer un rétrécissement du nez.

Dans le cas où le patient aurait une déviation de la cloison nasale, celle-ci doit être corrigée durant la même intervention, ce qui ramène l’intervention à une rhinoseptoplastie. Une fois l’intervention terminée, un pansement consistant à placer une attelle métallique sur le nez doit être fait au patient. Le patient devra le garder pendant quatre jours au minimum et pendant 10 jours au maximum.

Les suites opératoires

Les suites opératoires dépendent du type de rhinoplastie réalisée ainsi que de l’imperfection corrigée. Dans la grande majorité des cas, on note des gonflements et des ecchymoses. Dans les cas les plus compliqués, les patients intervenus peuvent avoir des infections ou saignements. Ces complications sont toutefois rares et peuvent être prises en charge rapidement. Il est important de souligner que les suites opératoires d’une rhinoplastie ultrasonique sont modérées et ne durent que quelques jours.