Accueil Grossesse et allaitement Qu’est-ce que le frottis ASCUS ?

Qu’est-ce que le frottis ASCUS ?

0
Qu’est-ce que le frottis ASCUS ?
Concept de frottis ASCUS

Souvent confondu avec les autres frottis, l’examen gynécologique ASCUS offre bien plus que de simples résultats. Il permet d’avoir une vue globale de l’état de santé gynécologique de la femme. Quelle est l’utilité du frottis ASCUS ? Quand faut-il le faire ? Comment faut-il interpréter les résultats obtenus ? Ce mini-guide vous éclaire largement sur le sujet !

Frottis ASC-US : de quoi s’agit-il ?

En Europe, notamment en France, la meilleure manière de prévenir le cancer du col de l’utérus passe par la réalisation d’un frottis cervical. Encore appelé le test cervico-utérin, cet examen permet de détecter les différentes cellules superficielles logées sur l’utérus. 

Cet examen se pratique sur des endroits précis à savoir :

  • l’épithélium, un tissu formé de cellule ; 
  • le malpighien qui est un revêtement de muqueuse ;
  • l’exocervical, la partie externe du col de l’utérus ;
  • l’endocervical, la partie interne du col de l’utérus.

Grâce au frottis cervical, le professionnel de santé arrive à prélever quelques-unes des cellules présentes à la surface du col. Il en profite aussi pour vérifier la présence d’éventuelles lésions sur l’appareil génital féminin

Au terme du frottis, des cellules malpighiennes peuvent devenir anormales. Le cas échéant, le thème médical utilisé pour les désigner est les atypies. Ces dernières sont catégorisées de la manière suivante :

  • atypies des cellules malpighiennes (ASC) ;
  • atypies des cellules malpighiennes précurseures de lésions de haut grade et de cellules précancéreuses (ASC-H) ;
  • atypies des cellules malpighiennes de signification indéterminée ASC-US.

Au vu de l’importance de cet examen gynécologique, toutes les femmes sexuellement actives doivent y avoir recours.

Idéalement, le dépistage par frottis ASC-US doit se faire tous les ans. Cependant, l’exécution de ce contrôle médical peut se faire tous les 3 ans. Cela est possible si les résultats de deux frottis cervicaux consécutifs sont normaux en un intervalle d’une année. Il faut également que le test HPV soit négatif

Attention : les prescriptions ci-dessus ne surpassent pas l’avis du médecin ou du gynécologue.

Frottis ASCUS : quelles sont les anomalies détectables ?

La réalisation du frottis ASCUS se fait dans une zone génitale bien précise. Il s’agit d’un lieu situé au niveau de la jonction de la muqueuse exocol et de la muqueuse endocol. À l’aide d’un écouvillon, le professionnel de santé recueille des cellules, et ce, par frottement. Il est aussi possible qu’il utilise une brosse médicale spéciale.

La zone décrite est la plus favorable pour la prolifération des infections, notamment celles causées par les papillomavirus humains (HPV). Ces virus, ciblant la peau et les muqueuses, sont très courants.

 En tout, il existe plus de 150 types de bactéries, dont une quarantaine est en mesure d’infecter les organes génitaux des femmes et des hommes. Toutefois, le papillomavirus humain est le plus fréquent, car il est une infection sexuellement transmissible. Il se contracte lors de rapports non protégés par l’usage du préservatif. 

Par ailleurs, les infections à HPV sont les principales sources du cancer du col de l’utérus. Elles provoquent également l’apparition de lésions précancéreuses appelées dysplasies. Par conséquent, un frottis ASCUS est souvent associé à un test HPV pour la recherche d’éventuels virus.

Une détection rapide des anomalies des cellules utérines est favorable à un traitement pouvant empêcher une évolution au stade de cancer.

La particularité d’un frottis ASCUS est de mettre en évidence la modification des cellules malpighiennes. Généralement, la nature de ces altérations cellulaires n’est pas aisément déterminable.

En effet, l’interprétation du frottis ASCUS reste ambiguë. Ce frottis pourrait être normal, mais il peut aussi présenter des anomalies légères surnommées « lésions de bas grade ». Bien qu’ils ne représentent que 2 à 4% des frottis cervicaux, les anomalies de ce type sont très fréquentes.

Un frottis ASC-US : Pourquoi le faire ?

Le frottis ASCUS sert essentiellement à éviter l’apparition du cancer du col de l’utérus. Au vu de la gravité de ce type de tumeur, il est clair que cet examen gynécologique est indispensable pour les femmes.

En effet, le cancer du col de l’utérus est le deuxième plus fréquent au monde, avec les statistiques suivantes :

  • près de 500 000 femmes touchées chaque année ;
  • plus de 200 000 décès provoqués parmi les malades.

Pour ce qui est de la France, les sondages ont prouvé que les nouveaux cas de cancer du col utérin diagnostiqués sont de 3 500 tous les ans. Dans le lot, environ 1 000 décès sont recensés annuellement.

Heureusement, ce cancer féminin peut être détecté précocement grâce à l’efficacité du dépistage du frottis ASCUS. Le taux d’incidence de ce cancer est passé de 14,9/100 000 en 1980 à 6,4/100 000 en 2020. Aujourd’hui encore, ce taux continue de diminuer.

Mieux, lorsque ce type de frottis est réalisé et les dysplasies sont identifiées, le taux de guérison est de 100 %. Pour cette raison, il est primordial que chaque femme pratique le frottis et un suivi gynécologique. 

Bon à savoir : plus de 40 000 lésions précancéreuses sont dépistées grâce au frottis chaque année chez les Françaises. Ce qui équivaut à un nombre équivalent de cancers évités.

Quel est le déroulement de cet examen gynécologique ?

Assez commun aux autres tests, le frottis est réalisé lors d’un rendez-vous gynécologique. Il ne dure que quelques minutes et n’est pas du tout douloureux. Toutefois, il arrive que la patiente ressente une gêne assez persistante.

Le processus d’exécution de ce test gynécologique se fait par étape. D’abord, la patiente s’allonge sur la table de soins tout en plaçant ses pieds dans les étriers. Cela lui permet d’avoir les jambes relevées.

Ensuite, le professionnel de santé met un spéculum dans le vagin afin de maintenir les parois vaginales écartées. Ainsi, le col de l’utérus est à découvert. L’instrument de collecte est mis en place, et à l’aide d’une brosse médicale ou d’un écouvillon, les cellules sont extraites. Cette opération dure environ quelques brèves secondes.

Les cellules récoltées sont immergées dans un flacon contenant un liquide biologique de conservation. Ce dernier est composé principalement de méthanol. Ce qui permet de maintenir les cellules en état jusqu’à leur arrivée dans un laboratoire d’analyses.

Enfin, une analyse en trois étapes est faite par le cytologiste :

Étape 1 : les cellules sont placées sur une lame

Étape 2 : les cellules récoltées sont colorées

Étape 3 : les cellules sont observées au microscope pour une recherche d’éventuelles anomalies cellulaires.

Encore appelée la technique en couche mince, cette méthode est la plus utilisée pour le frottis ASC-US.

Attention : Pour ne pas fausser les résultats, la patiente doit prendre certaines précautions telles que le non-recours au lubrifiant et l’abstinence durant 48 heures au moins avant la réalisation du test. Aussi, aucun toucher vaginal ne doit être fait après le frottis.

Le frottis cervical peut se faire où et par qui ?

De façon globale, l’exécution de cet examen revient au gynécologue. Toutefois, ce droit est aussi accordé à plusieurs autres professionnels du secteur médical, à savoir :

  • le médecin généraliste ;
  • le cytologiste ;
  • la sage-femme.

Pour ce qui est des sages-femmes, elles n’ont reçu cette autorisation qu’en 2009. Elles sont habilitées à pratiquer cet examen gynécologique même en dehors d’une grossesse.

Le frottis cervico-utérin peut se faire à plusieurs endroits, à savoir :

  • un cabinet médical privé ;
  • un établissement hospitalier ;
  • un centre de santé ;
  •  une structure de planification familiale.

Quelquefois, la patiente peut réaliser le prélèvement des cellules directement dans un laboratoire de biologie agréé. Cela requiert la présence d’un professionnel capable de faire ce prélèvement et la présentation d’une prescription médicale.

Test ASCUS : quelle interprétation faire des résultats obtenus ?

Après le prélèvement des échantillons et leur envoi au laboratoire, les résultats sont obtenus au bout de 7 à 10 jours. Idéalement, une copie est systématiquement transmise à la patiente ou à son médecin traitant.

Les résultats du frottis ASC-US signalent généralement la présence d’anomalies cellulaires. Cependant, ils ne fournissent pas des explications concrètes. Néanmoins, la qualité du frottis ASC-US peut être évaluée et jugée satisfaisante ou non pour la réalisation du contrôle gynécologique.

En termes d’interprétations, il peut y avoir trois possibilités. D’abord, une absence de lésions malpighiennes ou de cellules malignes peut être obtenue. Le cas échéant, le professionnel recherche d’autres affections d’origine bactérienne. Il tente d’identifier aussi d’éventuelles modifications cellulaires.

Ensuite, le frottis ASCUS permet de détecter les atypies des cellules malpighiennes (ASC). Ce qui ne permet pas d’exclure une lésion malpighienne intraépithéliale de haut grade. Les lésions de bas grade sont aussi identifiables au cours du processus. Mieux, l’existence d’une éventuelle tumeur maligne peut être aussi décelée. Pour le faire, il suffit de rechercher un carcinome malpighien.

Dans 95% des cas de frottis ASCUS, les résultats ne révèlent aucune anomalie. Par conséquent, ils n’engendrent pas d’inquiétudes. Cependant, la détection d’atypies des cellules malpighiennes nécessite la pratique en parallèle d’un test d’infection à HPV. 

En cas de positivité du frottis et du test HPV, le professionnel de santé fait recours à une coloscopie. Avec cet examen approfondi, il peut minutieusement observer la zone utérine lésée. Quelques mois plus tard (6 mois), un frottis ASCUS de contrôle est effectué.

Quelle est la bonne préparation pour un frottis cervical ASC-US ?

Il faut très peu de choses pour altérer les résultats d’un frottis de type ASCUS. Pour éviter cette déconvenue, la prise de certaines précautions est requise. Ce sont entre autres :

  • la non-tenue de relations sexuelles pendant les 48 heures précédant l’examen médical ;
  • l’arrêt momentané de l’usage des tampons ;
  • La proscription d’une application d’ovules ou de crème dans le vagin. 

En outre, cet examen médical doit être réalisé à des périodes bien précises. En premier lieu, il peut être exécuté entre le 10ᵉ et le 20ᵉ jour après le début des règles. En second lieu, il peut se faire au moins un mois après le traitement d’une éventuelle autre infection.

Bien que semblable aux autres types d’examens médicaux, le frottis ASCUS se démarque par le fait qu’il serve d’indicateur. Il peut détecter à la fois les lésions, les cellules infectées et les tumeurs. Pour cette raison, il est le plus indiqué pour toutes les femmes prêtes à avoir une sexualité saine.