Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Qu’est-ce qu’une épine calcanéenne ?

L’épine calcanéenne est une pathologie qui  touche spécifiquement le squelette humain. Cette maladie constitue la principale source des troubles psychomoteurs. Elle peut rapidement se compliquer, si aucun traitement n’est mis en place très tôt. Quelles peuvent être les causes de cette affection ? Comment se manifeste-t-elle ? Quels sont les moyens disponibles pour traiter efficacement une épine calcanéenne ?

Épine calcanéenne : Définition  

La médecine identifie une épine calcanéenne à une excroissance osseuse pathologique du calcanéum (l’os du talon). Encore appelée fasciste plantaire, le nom épine plantaire a été accordé à cette maladie en raison de la forme d’épine que prend l’os qui se développe en trop au niveau du talon. Elle survient par une hyper utilisation du tendon d’Achille entraînant un épaississement du haut du calcanéum. C’est cet épaississement qui se calcifie et s’ossifie pour donner ce qu’on appelle l’épine calcanéenne. Dans l’univers médical, on distingue deux types d’épines calcanéennes. Il s’agit de :

  • L’épine calcanéenne postérieure : elle est dite postérieure lorsque le développement osseux affecte la base du calcanéum.
  • L’épine calcanéenne inférieure : quant à elle, prend siège au niveau de la face intérieure du talon.

En clinique, l’épine calcanéenne ne se voit pas à l’œil nu, il faut une radiographie pour confirmer son diagnostic et apprécier sa taille.

Quelles sont les causes de la formation d’une épine calcanéenne ?          

La survenue d’une épine calcanéenne est majoritairement due à des mauvaises habitudes en termes de locomotion. En effet, les mauvaises postures, la position débout prolongée sont les premières causes de ce développement osseux anormal. La survenue d’une épine peut aussi être d’origine inflammatoire. Dans ce cas, elle se forme suite à une inflammation du fascia plantaire. Cette dernière est le résultat d’une utilisation exagérée du tendon induite par les stations debout de longue durée et une activité sportive trop intense.

Dans les cas les plus rares, l’épine se forme suite à l’inflammation du tendon d’Achille lui-même. Par ailleurs, il existe un lien étroit entre le fonctionnement de l’articulation sacro-iliaque et l’apparition d’une épine calcanéenne. En réalité, une réduction de la mobilité au niveau du bassin induit une mobilité anormale au niveau du talon. Cela conduit à une sollicitation excessive du tendon d’Achille qui va finir par s’enflammer et entraîner l’excroissance osseuse. Les  situations qui mènent le plus souvent à cette pathologie sont le port de chaussures non adaptées , l’obésité et le surpoids.                                                                                        

Quels sont les symptômes d’une épine calcanéenne ?

Le symptôme maître de cette maladie est la douleur. Elle est présente le matin dès que les premiers pas sont effectués. Cette douleur est  aggravée par l’effort physique et est très présente au moment de la marche. Elle s’irradie dans la jambe.

Dans les cas où, l’épine calcanéenne s’est formée suite à une réaction inflammatoire, des signes associés comme le gonflement, la rougeur et la chaleur peuvent être retrouvés. La personne malade évoque une sensation d’épine, de clou et de corps étrangers sous le talon. Cette sensation entraine des difficultés de marche  et oblige le malade à prendre appui sur le talon. Cette posture conduit sans doute à  une  déformation de la marche.

Il faut noter cependant retenir que le diagnostic de ce mal ne se fait que grâce à une imagerie médicale. Le médecin se servira d’un cliché radiographique ou échographique pour confirmer le diagnostic et ainsi déterminer la méthode  thérapeutique à suivre.

Quel est le traitement adapté pour venir à bout de l’épine calcanéenne ?

Autrefois, la chirurgie était le seul espoir pour guérir une épine calcanéenne. Cependant, les avancées révolutionnaires en médecine ont donnés naissance à de nouveaux moyens de prise en charge de cette maladie. La formation d’épine calcanéenne est un processus progressif. La masse osseuse anormale prend du temps pour se former. Plus vite une épine calcanéenne est détectée, plus le traitement mis en œuvre  sera efficace et ne nécessitera pas de fonds financiers. Dans les schémas thérapeutiques ci-dessous, le médecin peut ajouter des antalgiques et/ou des antis inflammatoire.

L’auto massage pour diminuer les tensions musculaires au niveau du talon

Face à une épine calcanéenne non douloureuse dont la radiographie permet de statuer de façon précoce, il est prescrit au patient un automassage régulier. Selon les cas, deux ou trois massages par jour son recommandé. Leurs buts sont de diminuer la tension au niveau du talon afin de stopper le processus inflammatoire et donc la formation de l’épine calcanéenne. Du baume relaxant est utilisé pour ces massages. La procédure du massage lui sera enseignée par un kinésithérapeute qui fera d’ailleurs le premier massage.

Le changement de comportement

Le traitement de l’épine calcanéenne peut aussi s’axer uniquement sur les changements de comportement du malade. Il devra éviter toutes les circonstances entraînant une tension au niveau des talons. La station débout prolongée et l’exercice physique intense sont des choses à éviter. Il va ensuite mettre des chaussures adaptées au confort des pieds en entier, talon y compris. Dans d’autres cas, il peut recourir à des chaussures orthopédiques ou mieux à des semelles amortissantes. Chez les personnes obèses, un régime s’impose.

La thermothérapie ou la cryothérapie pour soulager la douleur liée à une épine calcanéenne

De nombreuses études révèlent que l’utilisation du froid et du chaud est bénéfique dans le traitement des douleurs et des inflammations. La thermothérapie (utilisation de la chaleur) va s’appliquer par l’usage de bouillotte ou de compresses / serviettes chaudes sur le talon où l’épine calcanéenne  s’est formée. Ceci permet de faire régresser l’inflammation. La cryothérapie aussi va consister en l’utilisation de vessie de glace, de compresses ou serviettes froides et des cristaux de glaçons pour éradiquer la douleur et l’inflammation.

Utilisation des ondes de choc : l’expertise du kinésithérapeute

Le kinésithérapeute est en réalité, le personnel de l’équipe médicale le mieux adapté pour prendre en charge un patient souffrant d’épine calcanéenne. Le mal touche le squelette qui est le centre d’intérêt de sa spécialité. Ils sont d’abord interpellés pour les massages. Si les massages ne donnent pas satisfaction au patient, les spécialistes se réfèrent généralement à l’utilisation d’ondes de choc.

En effet, l’utilisation d’ondes de choc est une technique spéciale dont seul  le kinésithérapeute en a la maîtrise. Elle  vise à réduire la douleur et l’inflammation de l’aponévrose. Ce traitement est associé le plus souvent à une autre technique notamment ceux qui induisent l’évitement des causes de l’inflammation.

La chirurgie : dernier recours pour soigner l’épine calcanéenne

Le traitement chirurgical est certes efficace, mais il n’est pas conseillé de l’utiliser directement. La chirurgie n’est pas d’emblée prescrite sauf dans les rares cas où la douleur est impressionnante et que l’analyse de la radiographie trouve nécessaire une intervention chirurgicale urgente. La plupart du temps, la chirurgie est utilisée en dernier rempart.

On y fait généralement recours lorsque tous les autres schémas thérapeutiques n’arrivent pas à calmer le mal. La chirurgie va résorber directement le surplus osseux présent sur le calcanéum. C’est un traitement radical qui, en quelques jours fait disparaitre les douleurs chez le malade. Cependant après une chirurgie, un autre schéma thérapeutique doit prendre le relais pour éviter les récidives.

Par ailleurs, d’autres classes de médicaments peuvent s’ajouter en raison des symptômes propres au patient.

Quelles sont les complications d’une épine calcanéenne ?

Si une épine calcanéenne est négligée et ne fait l’objet d’aucun traitement, elle évolue pour donner des complications. Plus l’épine évolue, plus la douleur devient intense. Ainsi, à un niveau donné,  le patient ne pourra plus supporter la douleur et sera obligé de cesser la  marche. L’évolution de l’épine calcanéenne se traduit par un épaississement incontrôlé du fascia. Cet épaississement peut coûter la carrière d’athlète à un malade.

Par ailleurs, la recherche de position antalgique lors de la marche entraîne à la longue, une déformation définitive de la marche. En dehors de cette déformation, il peut y avoir des dégâts plus sévères au niveau du squelette. D’abord, le pied sain risque de présenter aussi un cas d’épine calcanéenne, car il tient en quelque sorte tout le poids du sujet.

Le tendon de ce côté sera ainsi sous tension constante avec pour résultat une inflammation responsable de l’épine calcanéenne. Sur le pied présentant l’épine en question, la déformation de la marche va entraîner un déséquilibre entre les  parties de la jambe et même du bassin.  Il survient alors les douleurs de compensation qui peuvent se retrouver au niveau du genou ou de la hanche.

Les complications d’une épine calcanéenne peuvent aller d’une simple douleur à une réduction de mobilité. Il faut donc prendre le mal au sérieux et suivre un traitement.

Quelques conseils pour éviter la survenue d’une épine calcanéenne

Le meilleur traitement est la prévention. L’épine calcanéenne est une maladie facile à éviter. Il faut juste prendre certaines précautions dans sa vie quotidienne. Il faut :

  • Eviter les stations debout de plus de 8h de temps ;
  • Eviter les chaussures inconfortables et non adaptées ;
  • Eviter les efforts physiques intenses ;
  • Se faire suivre par un kinésithérapeute pour les athlètes ;
  • Surveiller l’alimentation et faire attention au poids.

Il est aussi recommandé de faire des massages relaxant de temps à autre.   

Vous aimerez aussi :

Related Articles