Global Statistics

All countries
261,024,098
Confirmed
Updated on November 27, 2021 10:23 am
All countries
234,085,835
Recovered
Updated on November 27, 2021 10:23 am
All countries
5,209,483
Deaths
Updated on November 27, 2021 10:23 am

Radio pulmonaire anormale : causes et interprétation

Un médecin traitant prescrit généralement une radiographie pulmonaire dès l’apparition de certains symptômes critiques. Il peut s’agir d’une toux persistante, d’une difficulté à respirer, d’une douleur à la poitrine, ou d’une production chronique de mucus. La radiographie pulmonaire anormale est donc la manifestation d’une certaine pathologie.

Que signifie une radio pulmonaire anormale ?

La radiographie pulmonaire ou thoracique est avant tout un test d’imagerie réalisé à partir d’infimes doses d’ondes électromagnétiques. Cet examen, non invasif et indolore, permet de capturer des images de l’intérieur d’un patient afin de confirmer et de suivre l’évolution d’une pathologie. Il permet d’ausculter entre autres :

  • la poitrine ;
  • les poumons ;
  • le cœur ;
  • les os ;
  • les côtes ;
  •  le diaphragme, ainsi que les grosses artères.

Une bonne lecture d’une radio pulmonaire permet alors de percevoir un contraste, des lignes, et de la profondeur sur chacun de ces organes. À noter que cet examen a ses limites, et qu’il est proscrit chez la femme enceinte, afin d’éviter que les radiations n’affectent le foetus.

Une radiographie pulmonaire anormale indique ainsi le développement d’une pathologie. Cela peut être une infection, une pneumonie, une insuffisance cardiaque congestive, un cancer… Différents symptômes accompagnent ces anomalies. Pour de graves troubles, un examen clinique peut être nécessaire afin d’être confronté à la radiographie pulmonaire.

Les causes d’une radiographie pulmonaire anormale et leur interprétation

Une radio pulmonaire anormale peut avoir plusieurs causes. Nous allons vous fournir ici une liste des pathologies les plus courantes.

La pneumonie

Le développement de la pneumonie apparaît sur la radio pulmonaire comme une zone blanche ou brumeuse inhabituelle au niveau des poumons. Un poumon sain doit normalement refléter une zone sombre sur la radiographie.

L’abcès pulmonaire

L’abcès pulmonaire est une zone chargée de pus à l’intérieur du poumon. Celle-ci est entourée de tissu inflammatoire, causé par une infection. La radiographie pulmonaire met en exergue une opacité radiologique, plus ou moins étendue, avec des limites floues, et sans aspect de cavité.

L’infection pulmonaire bactérienne

Plus connue sous l’appellation « tuberculose », l’infection pulmonaire bactérienne est caractérisée par des opacités extrêmement diverses, de forme alvéolaire ou diffuse en motte sur une radiographie pulmonaire anormale. Cette maladie a la particularité de se développer lentement dans l’organisme, puis de résister longtemps dans l’environnement, pour se transmettre facilement.

L’hypertrophie cardiaque

L’hypertrophie du cœur est plutôt le signe qu’un problème de santé affecte cet organe. Des conditions physiques, comme la grossesse, ou des troubles pouvant épaissir le muscle des parois cardiaques rendent le cœur plus gros.

L’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est connue comme étant l’incapacité du cœur à effectuer son travail de pompe. Ses causes sont nombreuses, comme l’évolution d’un infarctus du myocarde, l’angine de poitrine, l’hypertension artérielle… La radiographie thoracique réalisée de face montre ainsi un cœur qui augmente de volume.

Le cancer du poumon

Une radiographie simplifiée des poumons affiche une tache, d’une opacité anormale, souvent arrondie. Toutefois, cet examen, seul, ne permet pas d’affirmer le diagnostic d’un cancer du poumon. Le scanner peut ainsi révéler la formation d’un nodule, avec une forme associée à un ganglion, et qui augmente de volume.

Les nodules pulmonaires

Les nodules pulmonaires sont de petites taches présentes sur les poumons, généralement à moins de 10 mm de diamètre. Ils sont notamment causés par une infection, un néoplasme, ou une sarcoïdose. Sur l’imagerie pulmonaire anormale, on observe que les nodules sont ronds et solides, et qu’ils semblent remplis de liquide.

L’épanchement pleural

L’épanchement pleural est le signe d’un excès de liquide présent entre les poumons et la paroi du thorax. Le liquide s’accumule entre les deux couches de la plèvre, une mince couche de tissus couvrant les poumons, et qui tapisse la paroi du thorax. Cette affection peut être causée par la multiplication de cellules cancéreuses qui atteignent la plèvre. La radiographie montre une opacité basale de la zone, avec une forte tonalité hydrique homogène.

La fracture des côtes

La fracture des côtes est signalée par une fissure ou une cassure des os qui enveloppent le thorax. Elle est généralement due à un coup violent, tel qu’un accident de la route, une chute d’une certaine hauteur, un choc violent causé par un objet heurtant la zone. La fracture peut alors causer un hématome au poumon, ou un volet thoracique.

L’asthme

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des bronches. La radiographie montre une distension thoracique, en particulier lors d’une crise. Lors des crises d’essoufflement, une respiration sifflante est souvent associée à une gêne respiratoire permanente. Cette inflammation est associée à une prédisposition génétique à l’allergie et à des facteurs environnementaux favorisants, comme les pollens, les poils d’animaux, les moisissures…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles