Global Statistics

All countries
674,537,961
Confirmed
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
627,712,291
Recovered
Updated on January 28, 2023 4:28 am
All countries
6,756,820
Deaths
Updated on January 28, 2023 4:28 am

Radiothérapie : Déroulement, durée, effets et précautions

La radiothérapie est un traitement impliquant l’utilisation des rayonnements d’énergie dans le but d’éliminer les cellules cancéreuses. C’est une thérapie importante pour combattre le cancer, car la propagation des rayonnements permet d’endommager la tumeur tout en mettant à l’abri les tissus sains et les organes voisins. Que savoir sur la radiothérapie ? Quel est son déroulement ? Quels sont ses effets ? Quelles sont les précautions à prendre avant de subir ce type de traitement ? Réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la radiothérapie ?

La radiothérapie est une méthode de prise en charge du cancer. Elle a pour but d’éliminer les cellules cancéreuses, en faisant recours à des radiations ou des rayonnements. Ces rayonnements freinent la croissance des cellules cancéreuses provoquant ainsi leur mort. En outre, la radiothérapie est souvent utilisée avec la chirurgie, pour traiter toutes les formes de cancers. Il existe toutefois plusieurs types de radiothérapies.

La curiethérapie 

Dans le cadre d’un traitement de curiethérapie, les sources radioactives sont implantées dans le corps et les faisceaux sont propagés directement sur la tumeur. Les séances durent pendant une bonne période dans les services spécialisés.

La radiothérapie métabolique 

Ce type de traitement consiste à injecter une substance radioactive dans l’organisme du sujet. Cette dernière va se fixer ensuite sur les cellules cancéreuses, afin de faciliter leur destruction. Il faut préciser qu’elle est souvent conseillée dans le cas du cancer de la thyroïde.

La radiothérapie externe 

Ici, les rayonnements radioactifs sont envoyés par un dispositif situé non loin du patient. Ils passent par la peau pour combattre les cellules cancéreuses. C’est la forme de radiothérapie la plus fréquente. Les séances ne durent que quelques minutes, une fois par jour et cinq jours par semaine, pendant trois semaines.

La radiothérapie stéréotaxique 

C’est la forme avancée de la radiothérapie externe. En effet, elle consiste à utiliser des microfaisceaux, pour éliminer à hautes doses les cellules cancéreuses logées dans les organes voisins de la tumeur. En plus de cela, elle contribue à la réduction des effets secondaires. En outre, la radiothérapie stéréotaxique est utilisée dans le cas du cancer du cerveau.

Le déroulement et la durée de la radiothérapie

Il est important de savoir que la radiothérapie est une thérapie qui implique la présence d’un physicien, d’un oncologue, d’un radiothérapeute et d’un spécialiste de la dosimétrie. En effet, elle se déroule en plusieurs étapes.

Repérage de la zone à traiter

Lors de cette étape, le professionnel en oncologie identifie la cible sur laquelle les faisceaux vont être dirigés. De plus, il repère les organes à risque, autrement dit les organes à protéger. Certaines tumeurs sont généralement visibles, mais d’autres nécessitent la présence d’un scanner ou d’un simulateur de scanner. Par ailleurs, cette étape peut durer environ 45 minutes, car il y aura plusieurs séances de préparations. Le repérage se déroule dans la salle de simulateur ou dans la salle de traitement, en dessous du dispositif de radiothérapie.

Concernant la position, le sujet est souvent allongé sur le dos, mais cela dépend également de la zone à traiter. En outre, la position doit être confortable pour le patient, car il est obligé de la reprendre à chaque séance. Des points seront tatoués sur la peau ou vont être dessinés avec de la peinture violette. Ces points doivent être conservés pendant toute la période du traitement ainsi, ils sont recouverts d’un film de protection. Ce dernier permet de garder les points intacts lorsque le sujet se lave.

Étape de dosimétrie

Il est important de savoir que la dose de radiothérapie à administrer à un patient tient compte de plusieurs facteurs. En effet, il y a le type de cancer, l’âge et la zone à traiter. En plus de cela, l’oncologue radiothérapeute précise les doses que peuvent recevoir les organes à risque. Par ailleurs, l’étape de dosimétrie consiste à déterminer le type de rayon à utiliser, la dimension et l’orientation des rayonnements. L’oncologue radiothérapeute en collaboration avec le professionnel de la dosimétrie et le physicien étudient au mieux la façon de traiter la tumeur, sans toucher les organes voisins. Cette étape n’inclut pas la présence du patient, car cela se fait avant même que ne débute le traitement.

Séance d’irradiation

Le traitement de la radiothérapie nécessite de nombreuses séances. En effet, il faut une séance en 24 h pendant environ cinq jours. Par ailleurs, le médecin peut décider de modifier le programme selon la zone à traiter. De plus, pour limiter les déplacements du malade, les séances peuvent être limitées à trois fois par semaine.

Après l’installation du patient sur la table de traitement, les faisceaux sont envoyés sur la zone à traiter. La position précédemment adoptée lors du repérage doit être respectée par le patient et il doit éviter de bouger. C’est suite à tous ses contrôles que la séance de radiothérapie va démarrer.

Lors de la séance, le sujet sera seul dans la salle tout en étant en lien avec l’oncologue radiothérapeute, le physicien et le professionnel de la dosimétrie. La salle de traitement est équipée d’une caméra de surveillance et d’un interphone. Ainsi, le sujet peut communiquer avec eux. Cela permet également de suspendre le traitement en cas d’éventuels problèmes. En outre, la dose des rayons délivrée est vérifiée par les spécialistes, ainsi que le fonctionnement de l’appareil. Par ailleurs, la période d’irradiation est de quelques minutes (généralement 20 minutes environ). Pour finir, le patient ne ressent aucune sensation douloureuse lors de l’irradiation.

Généralement, le traitement de la radiothérapie est ambulatoire, mais il peut arriver que le patient reste en hospitalisation. Cela est possible lorsqu’il a subi simultanément la radiothérapie et la chimiothérapie.

Les effets du traitement de la radiothérapie

Après le traitement, il est possible de ressentir de nombreux effets indésirables.

  • Une réaction inflammatoire : Lors du traitement de la radiothérapie, il peut y avoir un gonflement de la zone traitée. En effet, cela est dû à l’accumulation des liquides séreux dans les tissus de la région irradiée. Par ailleurs, plus le temps passe et plus la réaction devient moins importante.
  • Les maux de tête : le traitement de la radiothérapie peut engendrer d’importantes céphalées. La prise en charge de ces dernières nécessite la prise des antalgiques ou des antiémétiques.
  • Nausée et vomissement : l’irradiation de l’abdomen peut provoquer une inflammation de l’intestin. Cette lésion est à l’origine des nausées et des vomissements. Ces désagréments apparaissent la plupart du temps, au cours de la première semaine du traitement et ne durent que quelques jours. Pour traiter ces troubles, il faut des médicaments qui combattent les vomissements. Si malgré cela, ces troubles persistent, il faut le signaler au médecin responsable du traitement.
  • Les diarrhées : Une augmentation de la fréquence des selles fait également partie des effets indésirables de la radiothérapie. Si la diarrhée est suivie de la fièvre ou de vomissements, il est conseillé au patient de se hydrater correctement.
  • Des sensations douloureuses au niveau de la partie irradiée et une lésion au niveau du rectum ou de la vessie. Un avis médical est important pour réduire ses troubles. 
  • La couperose de la peau : Cela se manifeste par la coloration du visage due à la dilatation des vaisseaux capillaires provoquée par l’inflammation chronique des glandes cutanées. Elle apparaît 16 mois environ après le traitement de la radiothérapie. Il est donc conseillé de ne pas trop s’exposer au soleil ou de se protéger avec une crème solaire. 
  • L’hyposialie : c’est la sécrétion excessive de la salive. Généralement, les patients gardent une bouteille d’eau avec eux.

En plus de cela, le traitement de radiothérapie s’accompagne des chutes de cheveux et des poils. Ces derniers se présentent environ 15 jours après la thérapie. Dans de rares cas, le sujet peut également être confronté à des troubles pulmonaires ou cardiaques.

Enfin, il est déconseillé de prendre le volant après un traitement de la radiothérapie. Ces différents effets secondaires disparaissent quelque temps après la radiothérapie. Il est recommandé de prendre certaines mesures d’hygiène de vie, afin de réduire leur impact.

Les précautions à prendre avant de subir la radiothérapie

Pour limiter les effets secondaires liés à la radiothérapie, il faut adopter certaines attitudes. En premier lieu, il est conseillé d’éviter le port des vêtements trop serrés et à base de matière synthétiques. L’idéal est d’opter pour les habits fabriqués avec du coton ou de la soie. Il faut aussi prendre pour habitude de faire la toilette avec un savon surgras et de l’eau tiède, afin de bien mettre au propre la zone traitée. Pendant les séances de radiothérapie, il est interdit de prendre des bains et il faut à tout prix éviter la consommation d’alcool et de tabac.

En outre, il faut adopter une alimentation saine et manger lentement, afin de faciliter la digestion. De plus, il faut éviter de sucer les bonbons à la menthe et de boire pendant les repas. Tout cela permet de diminuer les nausées et les vomissements. Pour limiter la diarrhée, il faut éviter le café, les fruits et légumes crus. Privilégier les aliments pauvres en fibres est un excellent moyen, pour limiter la diarrhée. En plus de cela, il est conseillé d’éviter les déodorants et les épilations sous l’aisselle, ainsi que l’utilisation du parfum. Pour finir, une consommation importante d’eau est également idéale pour réduire la diarrhée

Article précédent
Cholestéatome : causes, symptômes, traitements
Article suivant
Ayurveda : définition, principes et bienfaits

Vous aimerez aussi :

Related Articles