Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Ranitidine et alimentation : tout savoir !

L’alimentation est à la base de nombreuses affections touchant une majorité de personnes. Les plus constatées sont celles intéressant les organes du système digestif notamment l’estomac, l’intestin… Si celles-ci semblent assez alarmantes, nombre de médicaments sont dorénavant disponibles pour en venir à bout. La ranitidine est l’un de ceux-ci et son utilisation prend de plus en plus d’ampleur. Découvrez tout à propos de ce médicament.

Ranitidine : quelles sont les applications de ce médicament ?

La ranitidine est un médicament de la classe des antagonistes aux récepteurs H2. Il est disponible sous forme de comprimés (effervescent ou pelliculé) et d’injections et est utilisé contre de nombreuses affections relatives à l’alimentation. La ranitidine est en effet utilisée contre les douleurs dues à des ulcères ou brûlures d’estomac.

Il permet en fait de réduire la quantité d’acide gastrique secrétée dans l’estomac. Ainsi, l’indigestion due à un excès d’acide, les aigreurs ainsi que les malaises stomacaux nécessitant une réduction de la quantité d’acide gastrique peuvent être efficacement traités grâce à la ranitidine.

On l’utilise de même pour traiter et faciliter la guérison en cas d’ulcères gastriques et duodénaux et pour empêcher tout risque de récidives. La ranitidine est par ailleurs conseillée dans le cas des traitements contre les reflux gastro-œsophagiens et contre le syndrome de Zollinger-Ellison.

Sous ordonnance, ce médicament est en outre prisé dans le traitement et la prévention des ulcères d’estomac, lesquels sont dus à la prise des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). La ranitidine est aussi prescrite dans le traitement préventif :

  • des hémorragies favorisées chez les personnes souffrant d’ulcères et de stress ;
  • contre un nouvel épisode hémorragique dû à des ulcères hémorragiques, dans le tractus digestif ;
  • contre l’inhalation chez les personnes considérées à risque d’acide gastrique durant une intervention chirurgicale ;
  • contre la hausse de la quantité d’acide dans l’estomac associée à l’ingestion de certains aliments ou breuvages, entraînant des complications dans l’estomac.

La ranitidine est disponible sous divers noms de marque et a différentes présentations sur le marché. Sont disponibles entre autres, la ranitidine Arrow (comprimé effervescent) de la marque Arrow, la ranitidine Mylan (comprimé pelliculé) de marque Mylan… Le champ d’application de la ranitidine peut varier d’une marque à l’autre.

Pour cause, une marque spécifique de la ranitidine peut toutefois ne pas être offerte sous toutes les formes. Qui plus est, celle-ci peut de même ne pas avoir été approuvée contre toutes les affections susceptibles d’être soignées par la ranitidine.

Contre-indications et effets secondaires liés à la prise de la ranitidine

La prise de la ranitidine est contre indiquée dans de nombreux cas de figure. Il est ainsi déconseillé de prendre ce médicament en cas d’allergie à l’un de ses composants ou lorsque le patient présente une allergie à d’autres antagonistes des récepteurs H2. Comme antagonistes des récepteurs H2 outre la ranitidine, il y a la cimétidine, la famotidine, etc.

La ranitidine est déconseillée chez les femmes enceintes et celles allaitantes. De même, les patients ayant des antécédents de porphyrie, des maladies qui affectent la fonction rénale, ou ayant des troubles pulmonaires, ne doivent pas prendre la ranitidine. En effet, le médicament pourrait avoir des risques plus graves sur la santé de ceux-ci.

Par ailleurs, il existe quelques effets secondaires liés à la prise de la ranitidine. Selon la gravité, il conviendra de consulter le plus tôt ou non un médecin. Assoupissement, diarrhée, nausée, troubles du sommeil, constipation, étourdissements, vomissements et maux de tête peuvent survenir suite à la prise de la ranitidine.

Lorsque ces effets secondaires sont ressentis, ils peuvent très vite s’estomper. Dans le cas où ils deviennent gênants ou graves, il convient de consulter un médecin pour se faire suivre. D’autres problèmes plus graves, mais moins fréquents peuvent être constatés. Dans ces cas, une consultation d’urgence s’impose, auquel cas ceux-ci pourraient avoir de graves répercussions.

Il s’agit entre autres de la confusion, d’une éruption cutanée, de l’urticaire, d’une perte de cheveux, des infections plus fréquentes, des signes de troubles hépatiques ou d’une vision plus ou moins floue. À ceux-ci peuvent s’ajouter des effets secondaires tels que :

  • une accélération, une décélération ou une irrégularité dans les battements cardiaques ;
  • une croissance des seins particulièrement chez les hommes ;
  • une baisse de la capacité sexuelle ;
  • une survenue d’hallucinations ;
  • certains signes de dépression ;
  • un saignement du nez inaccoutumé ;
  • des ecchymoses ;
  • du sang dans l’urine, etc.

Toujours est-il qu’il est préférable de suspendre la prise de la ranitidine lorsque certains de ces effets secondaires apparaissent. Ceci, le temps de consulter votre médecin traitant.

Quelle posologie recommandée pour la ranitidine ?

Médicaments antagonistes aux récepteurs H2

Des facteurs tels que le poids, l’état de santé ainsi que la prise éventuelle d’autres médicaments sont généralement considérés quant à la dose idéale pour chaque patient. Toutefois, la dose de ranitidine recommandée pour les adultes varie généralement d’une prise de 150 mg par jour à celle d’une double prise de 150 mg par jour.

Une prise de  300 mg par jour peut également être recommandée suivant l’affection qu’il faudra traiter. Il faut noter que l’alimentation n’a aucun effet sur la prise de la ranitidine. Elle peut dès lors se prendre avec ou sans aliments. De même, la dose maximale de ranitidine recommandée par jour est de 300 mg.

Dans le cas du traitement contre l’indigestion favorisée par un excès d’acide, des malaises à l’estomac ou par des brûlures d’estomac, la dose de ranitidine recommandée varie entre 75 mg et 150 mg. Cette dose est valable aussi bien pour les adultes que pour les enfants de 16 ans et est à prendre au moment de l’apparition des symptômes.

Il est possible de renouveler la même dose en cas de persistance des symptômes dans un délai de plus d’une heure. Il est préférable de prendre sa dose habituelle une heure ou une demi-heure avant de prendre les aliments en cause dans le cas de la prévention d’une hausse de la quantité d’acide dans l’estomac associée à l’ingestion de certains aliments ou breuvages, entraînant des complications dans l’estomac.

Lorsqu’il s’agit d’une injection de la ranitidine, la dose recommandée est de 50 mg à prendre toutes les 6 à 8 heures. La présentation injectable de la ranitidine peut être administrée par voie intraveineuse comme par voie intramusculaire. La prise par voie orale est également possible.

Vous aimerez aussi :

Related Articles