Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Reconnaître et soigner la névralgie brachiale

La névralgie brachiale est une affection au niveau des nerfs qui touche aussi bien les jeunes que les plus âgés. Si la douleur qu’elle occasionne chez la victime est très sévère, le recours à un traitement adapté peut s’avérer bénéfique. Il convient alors de savoir comment s’y prendre lorsqu’on en est victime. Focus sur la névralgie brachiale et comment la soigner.

Qu’est-ce que la névralgie brachiale ?

La névralgie brachiale encore appelée sciatique du bras ou névralgie cervico-brachiale traduit la souffrance de l’une des racines nerveuses innervant le bras. Elle se définit comme une compression ou une irritation d’un nerf du cou se prolongeant le long du bras jusqu’à la main.

Les racines nerveuses les plus touchées en cas de névralgie brachiale sont entre autres les 5e, 6e , 7e et 8e racines. Les nerfs transportant les informations du cerveau vers le bras, la main et les doigts, naissant dans la moelle épinière, leurs racines mélangées quittent la colonne vertébrale à travers le trou de conjugaison.

La lésion ou l’irritation de la racine nerveuse a lieu entre les sorties de la moelle épinière et de la colonne vertébrale par le trou de conjugaison. Les nerfs progressent ensuite dans le cou, se différencient un peu avant l’épaule et continuent leur trajet jusqu’au bout des doigts.

La névralgie étant caractérisée par une douleur intense à type de radiculalgie, la douleur affecte alors le cou, la clavicule, le haut du dos, l’épaule et le bras de la victime. En absence d’un traitement adapté, la névralgie brachiale peut durer longtemps. Elle touche aussi bien les jeunes, les adultes que les plus de 50 ans.

Les causes de la névralgie brachiale sont variées. Les principales sont l’arthrose cervicale ainsi que les hernies cervicales et discales. En cas de hernie discale, la compression de la racine est due à un décalage d’un disque intervertébral vers l’arrière. Pour ce qui est de l’arthrose, il y a rétrécissement du trou de conjugaison causant la compression nerveuse.

Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent favoriser la névralgie brachiale chez un patient. Il s’agit entre autres :

  • du cancer ;
  • d’un hématome ;
  • d’une infection virale ;
  • d’une tumeur de la méninge ;
  • d’une maladie de l’os ;
  • d’un diabète mal équilibré, etc.

Comment reconnaître une névralgie brachiale ?

La névralgie brachiale est le plus souvent caractérisée par une douleur intense et lancinante. Celle-ci se localise généralement du côté d’un membre et se manifeste le long du bras, de l’épaule jusqu’à l’avant-bras ou la main. La douleur est si vive qu’aucun changement de position du bras ne peut la soulager.

Une douleur et une raideur du cou peuvent être également constatées. La douleur due à la névralgie brachiale étant neuropathique, le patient a l’impression d’avoir des décharges électriques le long de son membre. Elle peut être associée à des fourmillements et un engourdissement dans les doigts, des maux de tête, des vertiges, une sensation de lourdeur au niveau des omoplates, etc.

Aussi, un blocage ou une limitation des mouvements du cou peut subvenir entraînant ainsi une aggravation de la douleur en cas de mouvement du cou. Aussi, même en étant couché, la douleur est intensifiée et le sommeil impossible à retrouver. De quoi obliger le patient à se mettre en position demi-assise pour se coucher.

Par ailleurs, la névralgie brachiale peut entraîner une perte partielle de la sensibilité au niveau des doigts, une perte de la force musculaire et un léger gonflement du bras.

Comment soigne-t-on une névralgie brachiale ?

Il est judicieux de consulter le plus tôt un médecin en cas de névralgie brachiale ou lorsque les symptômes sont remarquables. Toutefois, certaines actions peuvent être menées avant de se rendre chez ce dernier. Vous pouvez par exemple mettre le membre victime de douleurs en écharpe et prendre un antalgique afin de soulager au mieux les douleurs.

Le port d’un corset ou d’une minerve, une bouillotte chaude sous la nuque et un repos en position demi-assise sont recommandés. Ces mesures vous permettront de soulager considérablement la douleur en attendant la consultation médicale. Une fois en consultation, le médecin préconisera si la névralgie brachiale est sans complications, un traitement symptomatique.

Ainsi la prise d’antalgiques associés à des anti-inflammatoires non stéroïdiens et à des relaxants musculaires est conseillée. Lorsque les douleurs sont plus ou moins fortes et continues, des opioïdes et de la morphine peuvent servir.

Par ailleurs, le rhumatologue peut toutefois proposer une infiltration cervicale de corticoïdes sous scanner. En plus d’un traitement médicamenteux, il est possible de faire recours à la kinésithérapie. Cette dernière permettra de libérer les parties rétractées et les tensions musculaires au moyen des massages et des techniques musculaires très efficaces.

Cependant, il existe en dehors du traitement médical des moyens naturels pour soulager la douleur due à la névralgie brachiale. Comme traitements naturels, l’ostéopathie ou l’acupuncture sont deux techniques efficaces  pouvant soulager la névralgie cervico-brachiale.

Ces deux techniques sont plus adaptées lorsqu’il existe par exemple des contractures musculaires alentour ou des blocages vertébraux de la clavicule. Aussi, l’huile essentielle de Menthe poivrée et l’huile de Camomille Romaine sont utiles pour soulager la douleur.

En effet, l’huile essentielle de Menthe est dotée de vertus anti-inflammatoires et de puissantes propriétés calmantes idéales pour apaiser la douleur. L’huile de Camomille Romaine quant à elle dispose de propriétés calmantes et relaxantes.

Lorsque les traitements médicaux ne donnent pas de résultats satisfaisants dans un délai de 3 mois par exemple, le recours à la chirurgie est de mise. Le traitement chirurgical est souvent approprié s’il y a persistance de la douleur ou une incapacité à réaliser des mouvements habituels avec le bras touché. Il est cependant d’emblée indiqué en cas de déficit moteur important.

Si le traitement chirurgical ne permet pas de guérir l’arthrose, il permet néanmoins de libérer la racine nerveuse compressée, soulageant ainsi la douleur. En effet, il consiste en une résection de l’ostéophyte et à une ablation de la hernie discale si elle constitue la cause de la névralgie brachiale.

Le traitement chirurgical nécessite une hospitalisation du patient. De même, l’immobilisation au moyen d’un collier cervical en mousse sur une durée d’environ un mois est nécessaire. L’hospitalisation terminée, le traitement chirurgical s’accompagne d’une rééducation en vue de récupérer la musculature et la mobilité cervicale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles