Global Statistics

All countries
647,989,682
Confirmed
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
624,508,582
Recovered
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
6,640,403
Deaths
Updated on December 1, 2022 6:29 am

Reflux gastro-œsophagien (RGO) : symptômes, causes et traitements

Le reflux gastro-œsophagien est une maladie digestive fréquente, pouvant survenir chez les personnes de tout âge. En effet, il est causé par la traversée du suc gastrique dans l’œsophage. Ce phénomène est lié à un mauvais fonctionnement du système anti-reflux se trouvant entre l’œsophage et l’estomac. De plus, il peut être à la base de lésions ou d’irritations au niveau de l’estomac. Pour une meilleure prise en charge de cette affection, il est important de connaître ses symptômes ainsi que les facteurs de risques. Il est également important de savoir quelles sont les différentes options de traitement de ce mal.

Qu’appelle-t-on reflux gastro-œsophagien ?

Le reflux gastro-œsophagien correspond à la remontée du contenu de l’estomac vers l’œsophage. En effet, l’estomac est un organe qui contribue à la production des sucs gastriques et de certaines autres substances acides. Ces derniers ont pour rôle de faciliter la digestion des aliments consommés dans l’organisme. Cependant, l’œsophage est un organe qui ne supporte pas l’acidité. Ainsi, la remontée du contenu de l’estomac provoque une lésion de l’œsophage. Cela se manifeste par des inflammations et des sensations de brulure.

Le reflux gastro-œsophagien est une maladie courante chez les enfants. Par ailleurs, il ne représente pas un danger, mais peut entrainer une perte de poids chez ceux-ci. Il peut également toucher les adultes et les personnes âgées. Certaines femmes enceintes sont également sujettes au RGO durant la grossesse.

Les manifestations du reflux gastro-œsophagien

De nombreux signes peuvent montrer la présence du reflux gastro-œsophagien. En premier lieu, vous avez la brulure d’estomac qui est le signe le plus courant de cette anomalie. Elle se manifeste par des sensations douloureuses au niveau de la poitrine et du thorax. La douleur est causée par l’effet irritant des substances acides sur l’œsophage. La brulure d’estomac devient plus grave après les repas (surtout s’ils sont très épicés) ou lorsque l’individu s’étend.

L’individu atteint du reflux gastro-œsophagien peut aussi constater un retour sans effort des aliments non digérés dans la bouche ou la gorge. En effet, cela est souvent possible lorsque l’individu se penche. De plus, ce reflux peut laisser un goût non agréable dans la bouche. Ce symptôme est souvent présent chez les personnes qui souffrent de cette maladie et qui ne reçoivent pas un traitement efficace.

En outre, les maux de gorge, le graillement et une toux persistante font également partie des symptômes de cette maladie. Des troubles respiratoires ainsi qu’une mauvaise haleine peuvent aussi être des symptômes du RGO. En plus de cela, l’individu atteint du reflux gastro-œsophagien peut être également confronté à l’érosion de l’émail des dents et cela est dû à l’acide.

Dans d’autres cas, il peut y avoir le reflux de l’acide jusqu’au niveau du muscle constricteur de l’œsophage. En effet, cela peut être à la base de nombreux dégâts au niveau de la gorge. Ce type de phénomène est nommé le laryngo-pharyngé et il est souvent présent chez le patient qui manifeste le raclement de gorge ainsi que la toux.

Il arrive que l’acide présent dans la gorge pénètre dans les poumons et provoque des inflammations ou irritations causant des maladies respiratoires. Enfin, la présence des ulcères et des saignements au niveau de l’œsophage est parmi les signes de cette affection du système digestif.

Les causes du reflux gastro-œsophagien

De nombreux facteurs sont à la base du RGO. Toutefois, le constat fait est que la majorité de ces causes ont un rapport avec le mode de vie du malade. Parmi les principaux facteurs, vous avez le surpoids, la grossesse, le tabagisme ainsi que l’alcoolisme.

L’alimentation

La consommation des aliments trop gras et le fait d’aller dormir juste après avoir mangé constituent des éléments déclencheurs du reflux gastro-œsophagien. En plus de cela, la consommation de certains produits alimentaires comme la tomate, les fritures ainsi que le café font augmenter les risques. Certains individus atteints du reflux gastro-œsophagien subissent ce dernier lorsqu’ils consomment des aliments précis. Même si cela varie en fonction de chaque individu, les produits alimentaires généralement mis en cause dans le RGO sont entre autres :

  • Les fruits au goût acidulé (comme le citron, l’orange ou le pamplemousse) ;
  • Les oignons ;
  • L’ail ;
  • La menthe, etc.

De nombreux médecins ont affirmé que la consommation du whisky ainsi que celle de la bière représentent des facteurs, pour le développement du reflux gastro-œsophagien. Il est important de savoir que plus vous prenez de l’alcool et plus vous êtes confronté à ce problème. Il est donc conseillé d’éviter de consommer des boissons alcoolisées, quand vous présentez les symptômes d’un RGO. Cela vous permet de préserver votre organisme.   

La grossesse

Les changements hormonaux augmentent le risque d’accroissement de cette anomalie. Voilà pourquoi les femmes enceintes souffrent souvent de reflux gastro-œsophagien. En effet, pendant la grossesse en plus de l’avalanche d’hormones sécrétées, les différents mouvements du fœtus peuvent avoir un impact sur l’œsophage. Ils provoquent un relâchement des muscles de cet organe. La pression exercée par le bébé facilite la pénétration de l’acide gastrique dans cet organe. Ainsi, il est conseillé aux femmes enceintes de consulter leur médecin afin de savoir les médicaments adaptés pour limiter ce genre de phénomène.

L’asthme et la colopathie

L’asthme et le reflux gastro-œsophagien sont des anomalies qui vont de pair. Notez que des recherches sont en cours, pour prouver la relation entre ces deux maladies. Toutefois, selon les observations et constats établis par de nombreux médecins, la présence de l’asthme dans l’organisme est un facteur pour le développement du reflux gastro-œsophagien. Ainsi, les patients asthmatiques sont très souvent sujets au RGO.

Outre l’asthme, l’affection du colon (ou colopathie) est également considérée comme une cause pour l’accroissement de cette anomalie. En effet, la colopathie est une maladie qui attaque le gros intestin et se manifeste par des sensations douloureuses au niveau de l’abdomen. Vous avez aussi la diarrhée et le retard dans l’évacuation des matières organiques. Les individus atteints de l’affection de colon sont plus exposés au reflux gastro-œsophagien. Il est important de savoir que si vous manifestez des signes liés aux deux maladies, vous devez impérativement consulter votre médecin. Ce dernier vous dira les médicaments à prendre ainsi que le régime alimentaire à suivre.

Le stress et l’angoisse

Les individus qui sont souvent stressés ou angoissés ont également de fortes chances de développer le reflux gastro-œsophagien. En effet, le stress et l’angoisse entrainent des changements hormonaux, qui à leur tour induisent le RGO, notamment en augmentant les taux d’acidité dans l’organisme. Dans tous les cas, stress et angoisse vont de pair avec RGO. Aussi, les patients souffrant du reflux gastro-œsophagien sont presque tout le temps anxieux.

Les traitements du reflux gastro-œsophagien

Le reflux gastro-œsophagien est un mal qui se traite de nombreuses manières. Certaines méthodes sont naturelles, d’autres sont médicamenteuses ou même chirurgicales. Dans tous les cas, elles visent à réduire l’acidité ou à renforcer les muscles de l’œsophage. L’objectif ultime étant de réduire à néant les brulures et autres manifestations physiques du RGO.

Le bicarbonate de soude

Il est important de savoir que le corps humain a la capacité de produire de façon naturelle du bicarbonate de soude. En effet, ce sel de sodium a les mêmes propriétés qu’un antiacide et permet de réduire les brulures de l’estomac. Ainsi, il contribue à la réduction des effets de l’acide dans l’organisme. Rajouter de petites pincées de bicarbonate de soude à la nourriture peut également aider à renforcer l’effet de celui produit naturellement par l’organisme.

Vinaigre de cidre de pomme

De nombreuses personnes font usage du vinaigre de cidre de pomme, pour combattre les brulures au niveau de l’estomac. Cependant, la majorité des médecins après analyse ont affirmé que le vinaigre de cidre de pomme non dilué est très nocif pour la santé. En effet, il a la capacité de provoquer une irritation au niveau de la bouche et de l’œsophage à cause de sa forte concentration en acide. De plus, il peut également causer l’usure de l’émail de vos dents. C’est le motif pour lequel, il est conseillé de bien diluer le vinaigre de cidre de pomme avant son utilisation.

Les antiacides

La prise des médicaments antiacide est la première option concernant le traitement contre le reflux gastro-œsophagien. En effet, ils permettent de neutraliser l’acide situé dans l’estomac. L’idéal est de demander conseil auprès de votre médecin avant leur utilisation. Ce dernier vous permettra de savoir les différents effets secondaires auxquels vous pouvez être confrontés.

Les bloqueurs H2

Les bloqueurs h2 permettent de diminuer la production de l’acide dans l’estomac. De plus, ce sont des substances qui ont pour effet d’arrêter la réaction chimique qui pourrait avoir lieu lors de la sécrétion des sucs gastriques dans l’estomac. Vous devez savoir que ce sont ces acides qui permettent de décomposer les aliments afin de faciliter la digestion. Dans la plupart des cas, l’acide sécrété peut causer des irritations au niveau de l’estomac et de la partie située entre l’estomac et le jéjunum. 

La prokinétique

La prokinétique consiste à vider l’estomac le plus rapidement possible. En effet, les médicaments prokinétiques sont souvent conseillés, pour les individus qui souffrent du reflux gastro-œsophagien résistant. Toutefois, les produits pharmaceutiques prokinétiques peuvent entrainer de nombreux effets secondaires comme la nausée ou le vomissement. Pour cela, vous devez faire appel à votre médecin avant l’utilisation de ces différents médicaments.

Le baclofène

Le baclofène est un médicament que les spécialistes de la santé peuvent vous recommander pour combattre le reflux gastro-œsophagien. En effet, ce médicament fonctionne de manière à renforcer le muscle constricteur de l’œsophage encore appelé sphincter et à empêcher son relâchement. Notez quand même que ce type de médicament peut causer des nausées ainsi que des maux de tête.

La chirurgie

Si vous remarquez que votre état ne s’est toujours pas amélioré suite au changement de votre régime alimentaire, vous devrez probablement subir une intervention chirurgicale. À cet effet, il existe deux types d’intervention chirurgicale pour traiter le reflux gastro-œsophagien.

L’Opération de Nissen

Au cours de cette intervention, le chirurgien va coudre le haut de l’estomac dans le but de mettre une valve anti-reflux. Cela permet de corriger le reflux des sucs gastriques.

La chirurgie bariatrique

Cette opération chirurgicale est conseillée quand le reflux gastro-œsophagien peut être aggravé par le surpoids. Il est donc conseillé à un individu obèse qui manifeste les symptômes de RGO de consulter un médecin spécialiste du domaine. Ce dernier est le plus apte pour lui fournir les informations concernant ce type de chirurgie.

La mélatonine

D’après plusieurs tests, il semble que la présence de mélatonine dans l’organisme et plus précisément dans l’estomac permet de réduire la sécrétion des sucs gastriques. En effet, la mélatonine est une hormone produite par l’épiphyse. Elle intervient notamment dans la régulation des rythmes biologiques. Vous devez savoir que les individus souffrant du reflux gastro-œsophagien produisent une petite quantité de cette hormone. Ainsi, la combinaison de cette hormone avec les médicaments prescrits pour réduire les risques de reflux gastro-œsophagien est très efficace. Pour limiter les effets secondaires de cette hormone, il est conseillé de la prendre à faible dose. De plus, vous avez la possibilité de l’utiliser pendant une longue durée.

Acupuncture

Appartenant à la catégorie des médecines douces, l’acupuncture permet aussi de combattre le reflux gastro-œsophagien. Les points visés seront notamment ceux liés au système digestif.

La relaxation

La relaxation est une pratique qui vous procure de nombreux bienfaits en vous aidant à combattre le reflux gastro-œsophagien. En effet, elle contribue à la réduction du stress, car une tension importante déclenche les signes du RGO. Cependant, en dehors de la relaxation, vous pouvez pratiquer du yoga ou de la méditation. Des massages peuvent aussi vous aider à vous détendre.

L’hypnothérapie

L’hypnothérapie est une technique efficace pour traiter le reflux gastro-œsophagien, en réduisant le stress qui est un signe de cette maladie. De plus, elle améliore la qualité de vie de l’individu.

Traitement à base de plante

Il est important de savoir que de nombreuses plantes permettent de freiner le reflux des sucs gastriques de l’estomac vers l’œsophage. Ainsi, il est conseillé d’utiliser la racine de réglisse, car elle est très efficace. En outre, il est aussi conseillé d’opter pour du gingembre et de la racine de guimauve. Ces plantes peuvent être utilisées en infusion ou dans des jus.

Vous aimerez aussi :

Related Articles