Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Rhinopharyngite bébé : les antibiotiques sont-ils efficaces ?

La rhinopharyngite est un rhume provoqué par une infection d’origine virale qui apparait très fréquemment chez les jeunes enfants. Selon les statistiques, cette maladie touche chaque année en France près de 12 millions des tout-petits âgés de moins de 7 ans. Considérée par plusieurs comme étant une maladie bénigne, elle peut toutefois sévir à multiples reprises jusqu’à 6 à 8 fois par an sur le même sujet. Il existe heureusement des traitements très efficaces à prendre en considération pour soulager le nourrisson malade jusqu’à sa guérison complète.

La rhinopharyngite : Qu’est-ce que c’est ?

La rhinopharyngite est le terme attribué aux rhumes dont sont victimes les enfants en bas âges. Il s’agit d’une maladie banale et bénigne qui touche les voies aériennes supérieures comme le nez et la gorge. Elle constitue l’infection respiratoire virale la plus courante chez les jeunes enfants et notamment chez le nouveau-né.

Étant donné qu’elle est une maladie virale, aucun médicament n’est capable de traiter le virus à l’origine de l’infection. Cependant, un traitement de type symptomatique peut agir sur les symptômes du rhume, pour soulager la gêne et la douleur. L’organisme aura ensuite le temps de se défendre complètement.

Quelles sont les causes de la rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite est généralement provoquée par un virus spécifique appartenant à des groupes comme les myxovirus (Para influenzae, Influenzae, Syncitial…), les adénovirus, les entérovirus et les rhinovirus. La plupart du temps, le streptocoque béta-hémolytique du groupe A est le virus responsable de l’apparition de la maladie chez des enfants plus âgés.

Bien que ce soit très rare, il existe des cas où certains nourrissons sont également infectés par cette bactérie. Notez que la bactérie de streptocoque est très dangereuse, car elle est l’une des principales causes du rhumatisme articulaire aigu (RAA) et de la glomérulonéphrite aiguë (GNA).

C’est d’ailleurs la crainte de sa présence qui justifie la prescription fréquente d’antibiotiques aux patients atteints de rhinopharyngites.

Quels sont les symptômes de la rhinopharyngite ?

Étant donné que la rhinopharyngite est une maladie qui atteint le nourrisson, vous aurez évidemment du mal à identifier s’il est réellement malade. En effet, il ne pourra pas vous dire exactement de quoi il souffre. Il vous reviendra alors de faire preuve d’attention et de vérifier la présence ou non de quelques symptômes caractéristiques.

La fièvre est le motif de consultation le plus fréquent dans un cas de rhinopharyngite. Vérifiez également si votre enfant a agi de manière irritable et agité, et ce, de façon constante durant ces derniers temps. Selon des recherches, l’obstruction des narines peut empêcher la tétée chez le bébé.

En plus de ces symptômes, vous avez aussi les éternuements avec un écoulement nasal fluide, qui peut devenir par la suite purulent. Le patient peut également ressentir des irritations au niveau du bord des narines et de la lèvre supérieure, avoir une respiration difficile ainsi qu’une gorge rouge et douloureuse.

Dans des cas très graves, le malade souffre de vomissements et d’anorexie, tandis que la toux, la fatigue et les courbatures deviennent des maux courants.

Comment faire le diagnostic ?

Bébé nez bouché

Avant même de penser à faire un quelconque diagnostic, il faut d’abord déterminer à quel moment l’enfant doit être conduit à l’hôpital. La plupart des spécialistes de la santé soutiennent que plus l’enfant est petit, plus il est important que la consultation se fasse rapidement.

S’il est vrai que la rhinopharyngite est une affection bénigne qui disparait au bout de quelques jours, n’hésitez surtout pas à aller voir le médecin si certains signes persistent. Ainsi, si votre enfant manque d’appétit ou qu’il présente un comportement que vous considérez comme étant anormal (fatigue intense, difficulté à respirer…), prenez la peine de consulter un médecin.

En revanche, si vous constatez que les symptômes qu’il présente diminuent progressivement et qu’il n’y a pas de complications particulières, vous n’avez pas vraiment besoin d’aller voir un médecin. Notez également qu’il est plutôt normal d’avoir de la fièvre au tout début d’un rhume.

Toutefois, si cette fièvre dure plus de 3 jours ou si elle apparaît encore au bout de quelques jours, elle n’a rien d’ordinaire et est une raison suffisante pour demander une consultation. Pour ce qui est des nourrissons de moins de trois mois, du moment qu’ils ont une fièvre dépassant les 38 °C, vous devez tout de suite consulter.

Il est possible en effet que le rhume ait pu évoluer en infection bactérienne locale pouvant conduire à une otite.

Comment traiter la rhinopharyngite ?

Il est primordial que l’on commence cette partie en précisant qu’il est inutile de donner des antibiotiques à un enfant souffrant de rhinopharyngite. En effet, de nombreuses analyses ont permis aux chercheurs de conclure que ces médicaments sont impuissants face aux virus du rhume.

Lorsque votre enfant est à ses débuts de rhume et qu’il présente des symptômes comme le mal de gorge et la fièvre, le seul médicament que vous pouvez envisager de lui donner reste le paracétamol. Un médicament comme le paracétamol est préférable à un autre comme l’ibuprofène parce que ce dernier présente plus d’effets secondaires et doit en plus être prescrit sous avis médical.

De plus, la rhinopharyngite étant une maladie bénigne, le traitement le plus approprié varie en fonction des symptômes présentés. Ainsi, il existe certains cas où un enfant souffrant d’une simple fièvre (38 °C-38,5 °C) a pu tolérer le malaise sans médicament. Cependant, c’est une situation relative qui diffère selon l’individu malade.

Lorsque la fièvre n’est pas supportable par votre enfant, vous pouvez lui proposer du Doliprane ou du Dafalgan pédiatrique. En dehors des médicaments, il existe un traitement consistant à déboucher et à bien laver le nez du malade. Étant donné que le rhume est une maladie qui est souvent associée à un nez bouché, il est assez important de dégager le nez.

Vous pourrez ainsi éviter qu’une trop grosse quantité de mucus ne bouche les petits canaux qui font le lien entre l’oreille interne et la région nasale postérieure. Gardez en tête que dès le moment où ces canaux sont encombrés, le rhume peut évoluer en otite.

Vous pouvez donc évacuer les sécrétions du nez de votre enfant soit en le mouchant, soit en lui faisant un lavage de nez à l’aide d’une dosette de sérum physiologique.

Vous aimerez aussi :

Related Articles