Accueil Bien-être Sels minéraux : définition, rôles et sources

Sels minéraux : définition, rôles et sources

0
Sels minéraux : définition, rôles et sources
Différents types de sels minéraux

Les sels minéraux sont des composants d’origine minérale essentiels à l’organisme. Ils disposent des fonctions importantes sans lesquelles l’homme ne peut jouir d’une excellente santé. Qu’appelle-t-on sels minéraux et où les trouve-t-on ? Éléments de réponses à travers cet article.

Définition des sels minéraux

On appelle sels minéraux, un ensemble de micronutriments issus des roches. Ces micronutriments sont en réalité des constituants que l’organisme lui-même ne sait pas synthétiser. Cependant, ils sont généralement apportés par une bonne alimentation. Même s’ils sont nécessaires en très faible quantité, leur rôle est déterminant dans plusieurs processus physiologiques.

Ces nutriments constituent alors des éléments indispensables au bon fonctionnement du système immunitaire. En outre, les minéraux représentent des composants de l’organisme que l’on retrouve dans plusieurs aliments sous leur forme naturelle. Ils sont présents dans de nombreux produits alimentaires d’origine végétale, dans l’eau de source ou dans l’eau minérale.

En effet, ils servent à constituer les tissus, à réguler les mouvements de l’eau et à favoriser l’excitabilité neuromusculaire. Ils aident à élaborer les enzymes et les hormones, soit en faisant une incorporation directe, soit en passant par un mécanisme catalytique.

Par ailleurs, les sels minéraux sont disponibles dans l’organisme par ordre de plusieurs grammes. Ce sont le magnésium, le potassium, le calcium, phosphore, le chlore et le sodium. Ces derniers entrent dans la composition de la majorité des aliments. Et il faut préciser que les besoins en sels minéraux sont assurés par une alimentation équilibrée et variée.

Quels sont les rôles des sels minéraux ?

Les minéraux jouent plusieurs rôles dans l’organisme. Mais, leurs fonctions varient en fonction de chaque minéral. Voici ce qu’il faut retenir.

Le potassium

Le potassium participe au fonctionnement correct du système nerveux. Il permet de maintenir l’automatisme cardiaque et assure une fonction musculaire normale. De plus, il favorise l’assimilation, la digestion et le maintien d’une pression sanguine raisonnable.

Le soufre

Le soufre intervient dans la réparation de l’acide désoxyribonucléique (ADN). Il aide à lutter contre les radicaux libres et à préserver les tissus de l’organisme. Il est également essentiel à la fabrication des tissus conjonctifs, comme les cartilages, les os et les tendons. En outre, le soufre permet de former des molécules telles que les vitamines B1 et B8, le glutathion, les antioxydants et les détoxifiant.

Le magnésium

Le magnésium est un régulateur du métabolisme lipidique et glucidique des tissus musculaires. Il régule aussi le métabolisme cardiaque et nerveux. De plus, il intervient dans près de 300 réactions biologiques qui jouent un grand rôle des activités cellulaires. Ainsi, ce minéral contribue à une meilleure récupération de l’énergie.

Par ailleurs, le magnésium participe également au transfert du signal nerveux, dans les mécanismes de relâchements et de contractions musculaires. Il joue un rôle dans les fonctions physiologiques normales en aidant à limiter la fatigue. Il reste essentiel à la dentition, à une ossature normale et à l’équilibre électrolytique.

Le calcium

Le calcium intervient dans la structure et la minéralisation du squelette. Il joue plusieurs fonctions biologiques comme la coagulation sanguine, l’activation d’enzymes, la libération d’hormones ou la contraction musculaire.

Le phosphore

Le phosphore est essentiel à la formation des dents et des os. Il est utilisé comme un constituant structurel d’une multitude de substances importantes. Parmi celles-ci, on retrouve les substances employées par les cellules de l’organisme pour les membranes cellulaires, la production d’énergie et la synthèse de l’acide désoxyribonucléique (ADN.

Le chlore

Associé au potassium ou au sodium, le chlore joue un rôle de régulation de la pression osmotique. En d’autres termes, il est présent dans le maintien de l’harmonie entre les liquides intracellulaires et extracellulaires. Avec le sodium, il sert donc à maintenir un bon état d’hydratation.

Le fer

Le fer favorise l’oxygénation des cellules, du sang et des muscles. En tant que composant de l’hémoglobine, il permet de lutter contre l’anémie. Il sert à transporter de l’air inspiré, de l’oxygène vers chaque organe du corps.

Où trouve-t-on des sels minéraux ?

Les minéraux sont apportés par l’alimentation. Par exemple, le calcium est présent dans les produits laitiers, les oléagineux, les légumes verts feuillus et les légumineuses. En ce qui concerne le fer, on le trouve dans les abats, la viande, le soja, le tofu. De même, il est dans :

  • La volaille,
  • Les poissons,
  • Les crustacés.

Le magnésium quant à lui est dans le cacao, les céréales complètes, les légumes verts, les oléagineux et certaines eaux minérales. Pour trouver le phosphore, il faut faire recours au germe de blé, les produits laitiers, les oléagineux et aussi le cacao.

En outre, le potassium se trouve dans la banane, le café soluble, les légumineuses et le lait. Quant au sodium, il est présent dans le sel de table, la charcuterie, la sauce soja et le fromage. Enfin, le souffre est contenu dans les viandes, les abats, les choux, les poissons et fruits de mer.

Comment faire bon usage des sels minéraux ?

Améliorer les apports en minéraux revient à changer régulièrement les eaux minérales consommées pour couvrir de façon optimale les apports nécessaires. Cela revient aussi à adopter une meilleure alimentation. Pour les personnes ayant un besoin accru en minéraux ou des difficultés à combler leur manque par l’alimentation, une supplémentation peut être recommandée.

Sur le marché, il existe plusieurs compléments alimentaires utiles pour aider à couvrir efficacement les besoins. Cependant, il n’est pas possible de remplacer un complément alimentaire par les bienfaits d’une alimentation équilibrée et variée. Il s’agit juste d’une aide apportée à l’organisme de façon ponctuelle.

Les apports

Les besoins journaliers en calcium chez l’adulte sont estimés à 10 mg / kg, soit un minimum de 500 mg et au plus 1 g par jour. En revanche, il peut s’avérer difficile de fixer les besoins en phosphore, car l’alimentation normale les dépasse souvent sans peine.

Pour le potassium, les besoins journaliers sont situés entre 2 et 4 g. Ces besoins sont plutôt remarquables chez le sportif et pendant la période de croissance. Par l’alimentation, les besoins sont généralement couverts en quantité suffisante.

Par jour, un sujet adulte a besoin de 1 à 2 g de sodium. Toutefois, l’alimentation normale est bien plus riche que les besoins réels. Elle fournit environ 4 g. Concernant le magnésium, les besoins journaliers sont estimés à 5 à 7 mg/kg chez l’adulte. 

Interaction

Le métabolisme des différents micronutriments et un bon apport en minéraux sont étroitement liés. Par exemple, le fer facilite l’absorption de la vitamine B12. Il optimise également la biodisponibilité du phosphore et du cobalt. De plus, un apport convenable en phosphore permet d’améliorer l’assimilation du silicium, des vitamines B6 et 12. Pour cela, il faut s’assurer d’avoir une très bonne alimentation capable de prendre en compte toutes les exigences en sels minéraux.

La carence et l’excès en sels minéraux sont-ils dangereux ?

Les symptômes de l’excès ou des carences en sels minéraux varient en fonction de chaque sel minéral. Généralement, les carences sont causées par la surconsommation d’alcool, les règles abondantes ou le stress. Un bilan sanguin est suffisant pour révéler la carence ou l’excès en sels minéraux.

La carence en magnésium

En outre, la carence en fer constitue une source d’anémie, ce qui est visible dans le sang. On peut également noter une grande sensibilité aux infections, des troubles de concentration et la fatigue chronique. Les femmes et les adolescents sont particulièrement sujets à la carence en fer.

La carence en phosphore

En cas de manque de phosphore dans l’organisme, la bonne des dents et des os est perturbée. Cela se justifie par le fait que le calcium et le phosphore présentent des fonctions identiques. En effet, ils rendent solides les dents et les os. C’est pour cela que les tous petits et les adolescents en ont le plus besoin pendant leur période de croissance. En cas excès, notons que le phosphore peut perturber la minéralisation osseuse et le métabolisme du calcium.

La carence en calcium

L’insuffisante de calcium peut provoquer une longue décalcification et une fragilisation des os. Elle peut également aboutir à des crises de tétanie, des troubles cutanées, dentaires et bien d’autres.  De plus, elle peut déranger l’assimilation du magnésium, du zinc et du fer. Cela favorise l’apparition de calculs rénaux chez les personnes prédisposées et ne boivent pas également assez d’eau.

La carence en magnésium

Le manque magnésium peut être la cause des faiblesses musculaires, des crises de tétanie, des troubles digestifs et des crampes. Il peut aussi occasionner la spasmophilie, la fatigue, le manque de tonus et la nervosité. Même si une intoxication au magnésium est rare, elle peut cependant être observée en cas de supplémentation excessif chez un sujet souffrant d’une insuffisance rénale. Notons qu’elle peut entraîner des nausées, la baisse de la tension artérielle, les troubles cardiaques et la somnolence.

les minéraux représentent des composants de l’organisme que l’on retrouve dans plusieurs aliments sous leur forme naturelle. Ils sont présents dans de nombreux produits