Global Statistics

All countries
592,626,903
Confirmed
Updated on August 11, 2022 12:24 pm
All countries
562,661,085
Recovered
Updated on August 11, 2022 12:24 pm
All countries
6,446,722
Deaths
Updated on August 11, 2022 12:24 pm

Sénilité : comment traiter la pathologie du vieillissement?

La sénilité est un terme utilisé pour désigner l’ensemble des maladies qui s’installent au fur et à mesure que l’âge augmente. Le vieillissement physiologique est, certes inévitable, mais une bonne hygiène de vie peut permettre de se mettre à l’abri des troubles qu’il peut engendrer. Qu’est-ce que la sénilité ? Quels en sont les causes et les symptômes ? Quels sont les traitements adéquats contre cette pathologie ?

La sénilité : qu’est-ce que c’est ?

Biologiquement, la sénilité correspond à une dégénérescence progressive des principaux tissus et organes de l’organisme, en partie à cause du vieillissement du corps. Le vieillissement est un processus physiologique normal, et ce trouble en est une conséquence pathologique. Cette maladie affecte aussi bien les facultés physiques que psychiques liées à l’âge.

Dans un langage vulgaire, on dira d’une personne atteinte de sénilité qu’elle est « gâteuse ». Ceci, pour la simple et bonne raison que ses capacités intellectuelles diminuent avec l’âge. On dit même qu’une personne est grabataire lorsque ses facultés physiques sont compromises et qu’elle est alitée ou immobilisée.

A la base, la sénilité est le résultat de pathologies chroniques dont les conséquences augmentent graduellement avec l’âge. Chez les personnes affectées par cette tumeur, le renouvellement cellulaire tend à s’arrêter vers l’âge de 25 ans. Toutefois, les premiers signes du vieillissement se feront sentir à partir de 40 ans.

Quelques types de sénilité

Les démences séniles sont répertoriées suivant plusieurs types.

La sénilité pure et dégénérative

Les cas de sénilité pure représentent 30% des cas. Ce type de la maladie débute de manière progressive et se manifeste par le syndrome de KORSAKOV. Ce dernier est caractérisé par des fabulations et des fausses reconnaissances. Par ailleurs, les personnes souffrant de sénilité présentent certains signes. Il s’agit :

  • Des troubles de la mémoire ;
  • Des confusions de générations ;
  • Des troubles psychotiques ;
  • Des désorientations temporelles.

Notons en plus de ces manifestations, les amnésies rétrogrades qui peuvent aller jusqu’à 20 ans dans le passé.

La sénilité vasculaire

Essentiellement caractérisée par les troubles de l’humeur et les signes neurologiques, cette forme de la maladie représente 20% des cas. Elle provoque chez les patients, des altérations de la fonction psychique du langage encore appelées aphasie, un ralentissement intellectuel et aussi une altération des réflexes.

Enfin, on distingue une forme mixte qui regroupe les manifestations des deux autres formes. Ce dernier type correspond au plus fréquent des cas de sénilité, avec 50% des cas.

Notons que pour les personnes âgées atteintes de sénilité, les maisons de retraite sont une excellente option.

Les causes de la sénilité

La cause principale de la sénilité n’est rien d’autre que le vieillissement. Il se définit comme toute modification physique ou physiologique qui se produit avec l’augmentation de l’âge, en dehors de toute maladie. Il s’agit d’un processus physiologique auquel sont exposées toutes les espèces et qui affectent les cellules, les gènes et même les organes.

Le vieillissement est à l’origine de nombreux dysfonctionnements dans l’organisme, et peut aussi conduire à des maladies mortelles.

En dehors du vieillissement, d’autres paramètres peuvent être à l’origine de la mise en place de la sénilité. Au nombre de ces derniers, on peut distinguer :

  • La dépression ;
  • Les isolements sociaux ;
  • Une mauvaise hygiène de vie ;
  • La démence.

On peut également notifier comme facteurs de risque, les antécédents personnels ou familiaux du sujet atteint. Par ailleurs, l’existence des risques cardio-vasculaires tels que l’hypercholestérolémie ou le diabète augmente aussi le risque d’être atteint de sénilité.

Les principaux symptômes de la sénilité

L’apparition d’un certain nombre de maladies peut permettre de reconnaitre la présence de la sénilité.

Les maladies dégénératives

Cette catégorie de maladies affecte généralement le système nerveux et le cerveau. On y retrouve les pathologies telles que la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Toutes les affections dégénératives, les difficultés d’exécution des mouvements et les troubles de la mémoire sont habituellement des signes apparents de la sénilité. Tissus et organes du corps sont affectés et subissent une dégénérescence au fil du temps. Notamment, il s’agit :

  • Des muqueuses ;
  • Des muscles ;
  • Des cheveux : ils perdent de leur densité et deviennent blancs ;
  • Des articulations ;
  • Des dents qui chutent.

D’autres affections telles que les rides de la peau sont aussi caractéristiques de la maladie.

Les symptômes psychiatriques

Il faut noter que les troubles psychiatriques sont majoritairement caractéristiques de la sénilité. Les dépressions et la psychose maniacodépressive tardive sont les principaux symptômes. Viennent ensuite les troubles comportementaux qui s’installent au fur et à mesure que l’âge évolue. On peut parler par exemple du syndrome de Diogène. En outre, on peut citer au nombre des symptômes psychiatriques :

  • Les syndromes de confusion ;
  • La paranoïa de régression ;
  • Les démences de source vasculaire.

La plupart de ces symptômes sont présents depuis le jeune âge, mais se retrouvent intensifiés avec l’âge.

Les cancers et leurs manifestations

Plus l’âge augmente, plus les mécanismes protégeant l’organisme des risques d’erreur lors des divisions des cellules de l’ADN s’altèrent. C’est ce qui est à l’origine des cancers. C’est aussi la raison pour laquelle la plupart des cancers apparaissent après 50 ans d’âge.

Ces maladies apparaissent aussi comme des signes de présence de sénilité. Chez l’homme, les plus récurrents sont les tumeurs de la prostate, du poumon ou le cancer colorectal. Par contre, les cancers du sein et du poumon se retrouvent le plus souvent chez les femmes.

Les dérèglements sphinctériens et les troubles visuels

L’incontinence urinaire et fécale est la seule maladie de la catégorie des dérèglements sphinctériens. Concernant les troubles visuels, on peut distinguer :

  • Le glaucome ;
  • La cataracte ;
  • La DMLA.

D’autres troubles moins graves peuvent affecter la vue, mais ceux de cette liste sont les plus récurrents.

Prévention de la sénilité

Pour prévenir la sénilité, il suffit de travailler à supprimer les différents facteurs de risque de cette maladie. Cette prévention passe par des actions simples telles que le sevrage tabagique et la prise en charge de l’hypertension artérielle. Par ailleurs, il faut prendre des mesures hygiéno-diététiques en cas de diabète ou de surpoids.

De façon générale, il faut conserver une bonne hygiène de vie. Ceci,pour s’assurer un vieillissement optimal sans troubles ou handicaps pouvant conduire à la sénilité. Comme action particulière, il faut :

  • Réaliser les dépistages du cancer du sein ou du colorectal ;
  • Avoir une hydratation suffisante ;
  • Eviter l’isolement et entretenir une vie sociale suffisante ;
  • Pratiquer régulièrement une activité physique ;
  • Entretenir un suivi médical strict pendant une maladie chronique.

En plus de ces actions, il faut adopter une alimentation saine, équilibrée et qui provient d’une agriculture biologique. La consommation d’aliments riches en fibres et nutriments est fortement recommandée.

Peut-on soigner la sénilité ?

La survenue de la sénilité étant liée à des dysfonctionnements de la vieillesse, les possibilités de le soigner sont très improbables. Seulement certains cas peuvent être soignés. Ces cas correspondent généralement à ceux dont on a la possibilité de supprimer les causes. C’est le cas par exemple de la sénilité d’origines alimentaire et cardiovasculaire. Ces cas peuvent être pris en charge, même si les résultats ne sont pas automatiques.

Si, par contre, la sénilité est survenue à cause d’une maladie d’Alzheimer, une altération des vaisseaux sanguins ou encore à une lésion cérébrale, il est totalement impossible de la soigner. A la limite, on peut en limiter les impacts en offrant aux patients une meilleure qualité de vie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles