Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Signes et traitements de l’hypertension artérielle pulmonaire

Également appelée HTAP, l’hypertension artérielle pulmonaire est caractérisée par une hausse de la tension dans les artères des poumons. Ces conduits vont effectivement rétrécir, gênant ainsi la bonne circulation du sang. Suite à ce phénomène, différents symptômes vont alors se manifester. Découvrez-les à travers ce texte et parcourez également quelques traitements adoptés en cas de HTAP.

Présentation globale de l’hypertension artérielle pulmonaire

L’HTAP est une pathologie provoquée par l’augmentation de la pression sanguine circulant dans les artères situées au niveau des poumons. Ces vaisseaux sanguins s’occupent notamment de transporter le sang à partir du cœur vers les poumons.

Il faut savoir que l’HTAP ne se mesure pas comme la tension artérielle normale. En effet, un brassard au niveau du bras ne suffit pas à déterminer la présence et l’étendue de l’hypertension artérielle pulmonaire. Pour ce faire, différents bilans doivent être effectués afin de déterminer les raisons potentielles de l’essoufflement du patient. Parmi les examens à réaliser, il y a :

  • La radiographie pulmonaire ;
  • Le test de marche de six minutes ;
  • La scintigraphie pulmonaire ;
  • L’angioscanner ;
  • Un bilan biologique
  • L’EFR ou Epreuve Fonctionnelle Respiratoire et gaz du sang ;
  • L’échographie cardiaque ;
  • L’écho-doppler hépatique et des membres inférieurs ;
  • Et le cathétérisme cardiaque droit.

En ce qui concerne les chiffres, l’HTAP atteint notamment plus de femmes que d’hommes. Elle survient également chez les adultes âgées entre 30 à 40 ans. L’hypertension artérielle pulmonaire se caractérise le plus souvent par un essoufflement à l’effort. Cela est dû effectivement à une perturbation des échanges de gaz carbonique et d’oxygène dans le sang. À part cela, d’autres symptômes peuvent aussi se manifester.

Comment se manifeste-t-elle ?

Le diagnostic de l’hypertension artérielle pulmonaire ne peut pas uniquement se baser sur les symptômes présentés par le patient.

En effet, les signes de l’HTAP sont assez similaires avec d’autres maladies. Ainsi, en plus des divers examens à réaliser, d’autres troubles de la santé peuvent aussi se manifester chez une personne atteinte d’HTAP. Ce sont :

  • un essoufflement, de la fatigue intense ;
  • des étourdissements voire des évanouissements ;
  • de la tachycardie ;
  • une douleur au niveau de la poitrine ;
  • un gonflement de l’abdomen ;
  • des œdèmes au niveau des jambes ;
  • de la cyanose ;
  • des toux avec du sang ;

L’ensemble de ces symptômes est dû à la difficulté du cœur à envoyer le sang dans les poumons. De ce fait, celui-ci fournira plus d’effort et deviendra alors moins performant. C’est alors qu’une insuffisance ventriculaire droite apparaît.

Quels sont les traitements disponibles ?

La phytothérapie ou la sophrologie peuvent être tout à fait efficace pour lutter contre les différents symptômes de l’hypertension artérielle pulmonaire. Tout comme cela, certains médicaments peuvent également aider à soulager le patient. Il est tout de même à noter que l’HTAP ne guérit pas définitivement. Le but du traitement est uniquement de vous aider à mieux vivre avec cette maladie.

Dans ce cas, il est conseillé de consulter un médecin dès les premières évolutions de la maladie. Cela permet effectivement d’anticiper son évolution. En effet, une HTAP prise en charge assez tardivement est plus difficile à traiter en raison de différentes complications ;

Pour ce qui est du traitement médicamenteux, celui-ci est basé sur des produits qui interviennent directement sur le processus entraînant l’HTAP. Bien évidemment, la prise de ces médicaments constitue un traitement à vie pour les patients. Généralement, les produits pharmaceutiques choisis combinent différentes molécules.

Si le traitement médicamenteux ne porte plus ses fruits, une transplantation pulmonaire peut toujours être suggérée. L’idéal est donc de se tourner vers un centre spécialisé afin de profiter de la meilleure assistance pour la prise en charge de l’hypertension artérielle pulmonaire. Ainsi, les patients peuvent facilement mener une vie normale même avec cette pathologie.

En plus de ces différents traitements, la personne atteinte d’HTAP doit également respecter une certaine hygiène de vie afin d’augmenter son espérance de vie. Ainsi, ces nouvelles habitudes sont :

  • limiter la consommation de sel
  • pratiquer un exercice physique léger
  • éviter la consommation de tabac
  • adopter une alimentation saine.

Toutefois, des tests et examens réguliers doivent toujours être effectués afin de contrôler son état de santé. Pour cela, le test de marche de six minutes ou une échographie cardiaque peuvent amplement suffire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles