Global Statistics

All countries
672,357,831
Confirmed
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
624,880,395
Recovered
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
6,737,386
Deaths
Updated on January 19, 2023 8:09 pm

Sinusite chronique : causes, signes et traitements

La sinusite chronique est une inflammation des muqueuses du nez qui touche généralement les deux narines. Elle survient le plus souvent chez les personnes qui ont eu une infection nasale qui s’est propagée dans leurs sinus. L’inflammation des sinus peut entraîner un gonflement et des difficultés respiratoires, obligeant le patient à rester au lit pendant de longues périodes. Elle peut aussi provoquer une douleur et une gêne dans les sinus, ainsi que d’autres symptômes tels que l’engorgement, le drainage et la perte d’odorat. Le diagnostic est généralement établi par un examen physique et une imagerie radiologique. Découvrez dans cet article les causes, les signes et les traitements de la sinusite chronique.

Causes de la sinusite chronique

La sinusite est une inflammation des sinus. Elle survient le plus souvent en cas de modification de la structure ou de la forme des sinus, comme une cavité ou un polype. La cause la plus fréquente de sinusite chronique est une déviation de la cloison nasale. La cloison nasale est le cartilage qui sépare les deux narines et sert de support aux voies nasales. Une déviation de la cloison nasale peut souvent provoquer des épisodes de congestion et empêcher l’évacuation du mucus d’un côté du nez à l’autre.

Les autres déclencheurs courants de la maladie sont :

Le rhume

Le rhume est une infection virale qui survient lorsqu’un virus pénètre dans le nez ou la bouche. Il est responsable de 20 à 30 % de tous les cas de sinusite chronique. C’est une maladie contagieuse qui dure environ 7 à 10 jours pour la plupart des cas. Le virus à l’origine du rhume se propage facilement d’une personne à l’autre. Cela est dû au fait qu’il vit dans le mucus et dans les particules éjectées dans l’air lors de la toux ou de la parole.

De plus, le virus se propage dans la cavité nasale et dans les sinus. Sa propagation provoque une inflammation et une infection des voies nasales, de la gorge, des sinus et des yeux. Cela peut entraîner un gonflement de ces zones et provoquer une pression ou une douleur. Avec le temps, cela peut endommager les sinus, provoquant une sinusite douloureuse qui dure plus de huit semaines.

Certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres de développer des problèmes après un rhume, notamment celles qui souffrent d’allergies chroniques ou d’autres maladies comme l’asthme.

La grippe

La grippe est l’une des causes de la sinusite chronique. Les virus de la grippe sont très contagieux et se propagent par des gouttelettes provenant du nez ou de la bouche d’une personne infectée. Le parainfluenza et l’adénovirus sont des virus connus pour provoquer des infections bactériennes secondaires dans le nez, les sinus et la gorge. Ainsi, l’infection par certaines souches du virus de la grippe peut provoquer une sinusite chronique, une inflammation des tissus à l’intérieur des voies nasales et des sinus.

Les infections

Une infection des sinus peut être causée par des infections virales, bactériennes ou fongiques. Elles peuvent toutes entraîner un gonflement et une inflammation qui bloquent les voies de passage des sinus.

Les infections peuvent aussi entraîner l’obstruction des sinus. Le liquide s’accumule alors dans les cavités des sinus, ce qui entraîne une sinusite qui dure plus d’un mois.

Par ailleurs, les patients peuvent présenter des infections plus graves des sinus. Ils peuvent souffrir par exemple de rhinosinusite bactérienne aiguë, s’ils souffrent d’infections bactériennes ou virales des voies respiratoires supérieures.

Les infections chroniques des sinus peuvent également être causées par un traumatisme, des problèmes non immunitaires dans le nez ou des maladies congénitales.

Les allergies

Une allergie est un état dans lequel le système immunitaire réagit de manière excessive à un allergène. Les muqueuses du nez et des sinus peuvent être irritées par des allergies, ce qui entraîne une inflammation qui provoque un gonflement derrière les tympans. L’inflammation peut être causée par des irritants en suspension dans l’air tels que :

  • La poussière ;
  • Les moisissures.
  • Le pollen ;
  • Les squames des poils d’animaux.

Ces petites particules peuvent également irriter la paroi des petites voies respiratoires situées sous la surface des narines et provoquer une rhinite. Cela engendre à son tour des problèmes de drainage du nez, ce qui entraîne une sinusite.

Les allergies peuvent provoquer toute une série de symptômes, en fonction des systèmes organiques touchés. Celles affectant le système respiratoire comprennent à la fois les allergies saisonnières et la rhinite allergique. Cette dernière est également appelée rhinite perannuelle ou congestion perannuelle. Les allergies saisonnières se produisent lorsqu’une personne entre en contact avec un élément que son système immunitaire considère comme nocif. Il peut s’agir de pollen des herbes ou des arbres.

Les irritants environnementaux

Les irritants environnementaux sont une cause majeure de sinusite chronique. Ces irritant sont entre autres :

  • La fumée de cigarette;
  • Les gaz d’échappement des voitures ;
  • Les odeurs chimiques ;
  • La pollution atmosphérique.

L’exposition à ces polluants atmosphériques peut provoquer une inflammation et un gonflement. Ce qui altère le drainage naturel du mucus par les sinus. À mesure que le mucus s’accumule, il devient plus difficile pour l’organisme de l’évacuer naturellement. Avec le temps, ces facteurs peuvent entraîner une sinusite chronique.

Lors d’une respiration normale, l’air qui entre dans les narines est filtré par une membrane muqueuse située à l’intérieur de chaque narine. En raison des irritants environnementaux, ce système de filtrage ne fonctionne pas bien. La sinusite qui en résulte peut-être gênante, avec des symptômes allant de légers à graves.

En outre, les lumières artificielles et les appareils de chauffage peuvent contribuer aux problèmes de sinus. Ils contribuent en aggravant les muqueuses des voies respiratoires et en provoquant une surproduction de mucus qui obstrue les voies nasales.

Les causes de la sinusite chronique peuvent être difficiles à cerner, car elles peuvent être différentes pour chaque personne. Ainsi, la plupart des personnes souffrant d’allergies, d’asthme ou de mucoviscidose sont plus exposées à cette maladie. Elle peut également être causée par le gonflement des membranes du nez et de la gorge, ce qui entraîne une accumulation de mucus qui s’infecte. La muqueuse des sinus est également infectée et enflammée.

Une autre cause fréquente de la maladie est une maladie auto-immune comme la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé, la sclérodermie et la vascularite.

Les signes de la sinusite chronique

La sinusite chronique est une affection qui dure 12 semaines ou plus et dont les symptômes sont les suivants :

  • Un écoulement nasal épais, jaune ou vert qui peut sentir mauvais.
  • Des sinus visibles des deux côtés du nez ;
  • Une pression ou une douleur derrière les yeux et autour des yeux et du front.

La maladie peut aussi entraîner des symptômes chroniques tels qu’une odeur nauséabonde du nez et des maux de tête dus à la pression sur le front. Elle peut aussi provoquer des irritations oculaires causées par l’excès de mucus sur les structures exposées près de l’œil. Des douleurs aux oreilles dues à la pression dans cette zone et des crachats de mucus peuvent également être observés chez le patient.

Le patient peut aussi avoir une perte de l’odorat ou du goût et des troubles visuels tels que des modifications de la vision.

De plus, la source de la douleur varie en fonction du sinus affecté. Les sinus qui se drainent vers le haut, des pommettes vers le nez, sont appelés sinus ethmoïdaux. Les symptômes comprennent les maux de tête et la pression au visage. Les symptômes peuvent également varier selon qu’il s’agit d’une origine bactérienne ou virale.

Hormis cela, les autres signes de la sinusite chronique sont entre autres :

La congestion nasale

La congestion nasale est un symptôme courant de la maladie. Ses symptômes peuvent varier en fonction du type de sinusite. Mais les symptômes généraux sont la perte de l’odorat et/ou du goût et la production accrue de mucus. En conséquence, il peut être très difficile de respirer par le nez et de dormir pendant la nuit.

Les sinus et les voies nasales produisent du mucus qui s’écoule constamment à l’arrière du nez. Ce mucus empêche les bactéries de pénétrer dans les poumons et protège des infections et des germes qui les provoquent. Ainsi, lorsqu’une personne souffre de sinusite chronique, ses sinus sont obstrués par un mucus épais et collant. Ce mucus ne peut pas s’écouler comme il le devrait. Cela peut se produire à la suite d’une allergie qui provoque un gonflement des tissus et rétrécit les voies respiratoires.

L’écoulement post-nasal

L’écoulement post-nasal est la sensation de mucosité provenant des voies nasales. Ce symptôme de sinusite est connu sous le nom de catarrhe nasal. Il survient parce que certains types de sinusite chronique sont associés à une inflammation des sinus. Cette inflammation provoque un gonflement et une irritation des membranes tapissant le nez, entraînant une augmentation des sécrétions.

Parfois, cet écoulement est dû à des allergies, mais aussi à des virus et des infections bactériennes répétées. Les symptômes d’écoulement post-nasal sont le résultat d’un excès de mucus qui s’écoule des cavités sinusales. Ce liquide peut s’accumuler au point de s’écouler par le nez et de descendre dans la gorge. L’écoulement peut être clair, de couleur jaune ou verdâtre, épais et collant comme du dentifrice, ou aqueux et non collant.

La mauvaise haleine

La mauvaise haleine, ou halitose, peut être un symptôme de sinusite chronique. La cause sous-jacente de l’halitose est une infection des sinus. Toute personne atteinte de la maladie souffre de mauvaise haleine, causée par les microbes vivant à l’arrière de la langue et ailleurs dans la bouche. Il s’agit de bactéries, de virus, de champignons qui libèrent des composés sulfurés volatils et d’une variété de parasites.

Si certains de ces microbes sont assez bénins pour passer dans le corps sans problème, d’autres peuvent causer beaucoup de problèmes. Ils peuvent entraîner une mauvaise haleine et empêcher la personne atteinte de respirer normalement.

De plus, la mauvaise haleine se manifeste de deux façons :

  • Par la bouche ;
  • Par les bactéries anaérobies qui décomposent les particules alimentaires dans le fond de la gorge.

La toux

La toux est le symptôme le plus important de la sinusite chronique. Elle peut résulter de réactions allergiques telles que le rhume des foins, les allergies aux squames d’animaux ou aux spores de moisissures. Aussi, la réponse naturelle de l’organisme pour tenter d’éliminer l’infection ou l’obstruction provoque la toux.

La toux est considérée comme un symptôme vague. Elle peut aussi être le seul symptôme pendant 6 à 8 mois avant que le diagnostic de la maladie ne soit plus définitif.

Par ailleurs, la combinaison de l’écoulement post-nasal, de la congestion et du mucus rend les voies respiratoires plus sensibles aux irritants comme la fumée de cigarette. Dans certains cas, des épisodes répétés de bronchite ou de pneumoniepeuvent être un signe de sinusite chronique.

Si une personne présente un ou plusieurs de ces symptômes, il se peut qu’elle ait également un rhume.

En outre, la sinusite chronique provoque une obstruction nasale et peut être ressentie comme un rhume. Cependant, les infections des sinus peuvent également provoquer de la fièvre et des symptômes qui durent plus d’un mois.

Les traitements de la sinusite chronique

La sinusite chronique ne met généralement pas la vie en danger, mais elle peut affecter considérablement la qualité de vie. Ainsi, il existe de nombreux médicaments, procédures et traitements conservateurs efficaces pour aider à minimiser les symptômes et à contrôler la maladie. Les traitements peuvent inclure :

La chirurgie

La chirurgie des sinus est l’une des diverses procédures chirurgicales visant à réduire ou à éliminer la maladie chronique des sinus. Elle est utilisée pour traiter l’affection en éliminant les obstructions qui empêchent le drainage, ou en rétablissant l’anatomie normale aux sites d’inflammation ou d’obstruction.

De plus, le traitement chirurgical de la sinusite est le plus approprié pour les patients dont les symptômes ne sont pas correctement contrôlés par le traitement médical. La forme la plus courante de traitement chirurgical est la dilatation par ballonnet. C’est un traitement dans lequel un petit tube flexible est introduit par la narine, jusqu’aux sinus. Un ballon situé à l’extrémité du tube est ensuite gonflé pour ouvrir la zone et permettre au mucus de s’écouler. Cette procédure ne nécessite qu’une anesthésie locale, ce qui minimise le temps de récupération pour la plupart des patients. Un autre type d’intervention est la chirurgie endoscopique fonctionnelle des sinus, qui consiste à retirer les tissus enflammés à l’intérieur des sinus.

Les médicaments sur ordonnance

Les médicaments sur ordonnance étant conçus pour traiter les affections sous-jacentes, ils ont tendance à être très efficaces pour traiter la sinusite chronique. Ces médicaments sont efficaces en combinaison avec d’autres traitements tels que des interventions chirurgicales ou des modifications du mode de vie.

Le prestataire de soins dira probablement au patient de commencer par un corticostéroïde, comme la prednisone, suivi d’un antibiotique si nécessaire. Si ces traitements ne sont pas efficaces, le prestataire pourra ajouter un autre type de médicament appelé immunomodulateur ou un antihistaminique non sédatif. Le patient devra discuter avec son prestataire pour savoir quels sont les médicaments qui lui conviennent.

Les médicaments en vente libre

Les médicaments en vente libre constituent une première ligne de traitement sûre et efficace de la maladie. Ces médicaments contiennent des antihistaminiques, des décongestionnants, des analgésiques, des antitussifs et des stéroïdes nasaux.

Les décongestionnants peuvent être bénéfiques pour réduire la congestion des sinus, mais ils peuvent augmenter la pression sanguine nasale. Ce qui peut entraîner une aggravation de l’affection sous-jacente. Les antitussifs sont souvent prescrits, mais ils doivent être évités pendant la grossesse en raison de leur toxicité potentielle.

Les médicaments en vente libre peuvent aider à soulager les symptômes en asséchant le nez qui coule et en ouvrant les sinus. Cela permet un meilleur drainage.

Les antibiotiques oraux

Les antibiotiques oraux sont souvent utilisés pour traiter la sinusite et peuvent être prescrits sous forme de comprimés ou de liquides, selon le type d’infection. Les antibiotiques oraux sont pris une fois par jour pendant plusieurs jours ou semaines, selon le temps nécessaire à la disparition des symptômes.

Les antibiotiques pour la sinusite ne doivent pas être pris par les personnes qui ont eu une réaction allergique à ce médicament. Avant de commencer un traitement antibiotique contre la sinusite chronique, il est recommandé de prendre une douche et de se moucher. Cela aidera à prévenir l’irritation causée par les médicaments autour des sinus et de la gorge.

Si la prise de ce traitement est incommode, le patient peut réduire les effets secondaires en les prenant avec de la nourriture plutôt qu’à jeun. Et si cela ne fonctionne pas, il peut demander à son médecin de passer à un autre antibiotique qui pourrait être plus sûr pour lui.

De plus, la sinusite chronique peut être traitée par des antibiotiques quotidiens à faible dose. Le médecin peut prescrire ces médicaments pendant un mois ou plus.

En outre, l’adaptation du mode de vie fait référence aux changements dans la façon de vivre qui facilitent la respiration lorsqu’une personne souffre de l’affection. L’objectif de ce traitement est de débloquer les voies de passage du mucus et d’éviter qu’elles ne s’enflamment. Les options de traitement comprennent le spray nasal ou le lavage nasal.

Il est également possible de conseiller aux patients d’éviter les éléments déclencheurs de leur affection, tels que :

  • La fumée de cigarette ;
  • Les parfums ;
  • Les laques pour cheveux ;
  • Les pollens.

Ils doivent également essayer de traiter leurs éventuelles allergies nasales. D’autres mesures consistent à éviter de se laver le visage trop vigoureusement.

Enfin, pour déterminer la cause des problèmes de sinus chez un patient, le médecin procédera probablement à un examen physique et l’interrogera sur ses symptômes. Les tests qui peuvent être demandés comprennent un scanner, une chirurgie endoscopique des sinus et une endoscopie pour examiner l’intérieur de son nez. Des analyses de sang peuvent aussi être demandées pour évaluer la présence d’une infection ou d’autres causes. Des tests d’allergie peuvent également être recommandés pour aider à identifier les déclencheurs potentiels et des cultures de sinus pour trouver des bactéries.

Article précédent
Ligature des trompes : causes, déroulement et complications
Article suivant

Vous aimerez aussi :

Related Articles