Global Statistics

All countries
623,891,251
Confirmed
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
602,590,214
Recovered
Updated on October 4, 2022 2:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 2:44 pm

Sleeve : l’opération chirurgicale pour perdre du poids

Encore appelée sleeve gastrique ou chirurgie bariatrique, la sleeve est une technique chirurgicale. Elle permet de perdre du poids, tout en minimisant les risques liés à l’obésité, et d’apporter une amélioration à la qualité de vie du patient. Notez qu’après l’intervention, la sleeve requiert un suivi médical de même qu’un accompagnement nutritionnel à vie. Voici l’essentiel à savoir sur la préparation et le déroulement de la sleeve gastrectomie.

Sleeve : Quel est l’intérêt de cette opération chirurgicale ?

Apparaissant comme une technique de la chirurgie bariatrique, la sleeve consiste à retirer près de deux tiers de l’estomac, en particulier la zone renfermant les cellules qui assurent la production de la ghréline. Celle-ci est définie comme l’hormone qui se charge de la stimulation de l’appétit. En effet, la sleeve permet de perdre du poids suivant trois mécanismes :

  • Réduction considérable de l’alimentation grâce au retrait d’une bonne partie de l’estomac. Une fois la taille de l’estomac réduite, le patient ne sera plus en mesure de consommer une grande quantité d’aliments ;
  • Diminution de la sensation de faim, en raison de la limitation de production de ghréline ;
  • Modification de la flore bactérienne de l’estomac, ce qui apporte un changement dans la perception du goût et de l’appétit pour certains repas.

Cependant, notez que la sleeve n’engendre aucun dysfonctionnement au niveau de la digestion des aliments, lorsqu’elle est bien faite. À cet effet, il faut opter pour une sleeve conduite par une équipe pluridisciplinaire d’ELSAN, composée de plusieurs professionnels de santé : gastro-entérologue, anesthésiste, psychologue, kinésithérapeute, nutritionniste, chirurgien, etc.

Ces différents spécialistes mettront en place un suivi et un programme adaptés au patient, incluant des ajustements mensuels, afin de faciliter le processus de perte du poids. Avec ELSAN, vous avez également la possibilité d’entrer en contact avec des personnes qui ont déjà eu une sleeve, dans l’optique de s’entretenir et de partager des expériences.

Sleeve : Pour qui ? Pour quand ?

La sleeve est une opération chirurgicale destinée aux personnes adultes (entre dix-huit et soixante ans) atteintes d’obésité, et qui présentent un IMC ( Indice de masse corporelle)  supérieur ou égal à 40 kilogrammes par mètre carré. L’IMC doit être aussi lié à une maladie pouvant subir une amélioration à la suite de la chirurgie. Il peut s’agir :

  • D’une hypertension artérielle ;
  • D’un syndrome d’apnées hypopnées obstructives ;
  • Des maladies ostéo-articulaires invalidantes ;
  • D’une stéatopatite de type non alcoolique ;
  • D’un diabète de type 2.

Cependant, avant de bénéficier d’une opération chirurgicale pour la perte du poids, le patient doit suivre un parcours bien précis.

  • Suivre un traitement spécifique

Le candidat à la sleeve doit avoir au préalable suivi, sans résultat concret, une prise en charge médicale, nutritionnelle, psychothérapeutique et diététique. Aussi, ce traitement doit avoir été bien conduit durant six à douze mois, avant le déroulement de l’intervention.

  • Passer par une phase de préparation

À la suite d’une prise en charge spécifique définie par un spécialiste, le candidat doit nécessairement suivre une phase de préparation sur plusieurs mois. Cela permettra de savoir si le profil peut bénéficier d’une sleeve.

Cette phase de préparation est composée de plusieurs étapes : première consultation chez un spécialiste, prise en charge pluridisciplinaire afin d’être au parfum des différentes techniques, bilan médical et prise en charge psychologique. Ce n’est qu’après ce parcours que la réalisation de l’opération peut être permise, refusée ou reportée.

Sleeve gastrectomie : quels examens pratiquer ? Comment se déroule-t-elle ?

 Le patient doit pratiquer les examens suivants :

  • Bilan et traitement des comorbidités (les troubles respiratoires, les maladies cardio-vasculaires…) ;
  • Évaluation des comportements alimentaires du patient et traitement d’un éventuel trouble du comportement alimentaire ;
  • Bilan nutritionnel et vitaminique (le dosage d’albumine, calcémie, vitamine B1, B9, B12, vitamine D, hémoglobine, etc.) et traitement des éventuels déficits ;
  • Détermination de la capacité de mastication ;
  • Endoscopie œsogastroduodénale et analyse de la présence éventuelle de la bactérie Helicobacter pylori.

De plus, il est recommandé de mettre en place un programme d’éducation thérapeutique, en termes de diététique et d’activité physique.

En effet, la sleeve gastrectomie se déroule sous anesthésie générale et prend près de deux heures. L’opération chirurgicale est pratiquée par sous-cœlioscopie-laparoscopie et parfois par la laparotomie. Lors de l’intervention, le chirurgien procède à trois voire cinq incisions au niveau de l’abdomen. Le professionnel de santé introduit après un tube, connu sous le terme bougie, par la bouche jusqu’au niveau de l’estomac : ce tube permet le calibrage au nouvel estomac.

Ensuite, il utilise une pince automatique ainsi qu’une triple rangée d’agrafes pour couper et suturer l’estomac. La partie de l’estomac qui est soumise à la résection est retirée de l’abdomen. La suture est souvent faite à l’aide du fil résorbable, et parfois par des agrafes ou fils non résorbables.

Intervention pour perdre du poids : quelles suites opératoires ?

Après l’intervention de la sleeve, les tuyaux qui ont été placés éventuellement sont enlevés de manière progressive. On administre des antidouleurs par voie intraveineuse au patient ainsi que des injections d’anticoagulants, dans l’optique d’éviter le développement de phlébite. L’hospitalisation dure deux à huit jours, et un arrêt de travail de deux voire trois semaines est prescrit selon la situation du patient, et du type d’activité qu’il mène.

En outre, la reprise de l’alimentation est progressive, et est fonction du rétablissement. En général, l’alimentation est liquide les deux ou trois premiers jours, et comprend le yaourt, la purée, la soupe, etc. Il est par la même occasion recommandé de bien mastiquer les aliments et de boire en petites quantités.

Opération sleeve : quelles complications possibles ?

À la suite d’une chirurgie de l’estomac, plusieurs complications peuvent être observées :

  • Hémorragies postopératoires précoces ;
  • Reflux gastro-œsophagien ;
  • Inflammation de l’œsophage ;
  • Ulcères, fuites ou rétrécissement de l’estomac ;
  • Carences nutritionnelles ;
  • Dilatation de l’estomac.

La mort après une intervention de la sleeve peut survenir rarement, avec un taux de mortalité évalué à 0,2%. Mais, un suivi réalisé par une équipe pluridisciplinaire permet de minimiser les risques de complications possibles, et d’obtenir un meilleur résultat.

Article précédentProgrammes minceur : définition, avantages et composition
Article suivantCalculs rénaux : quelques astuces pour les soigner

Vous aimerez aussi :

Related Articles